Evénements du 25 avril 2024

  • Brèches

    18.04.2024  >  27.04.2024

    • Théâtre
    Une création interdisciplinaire puissante, qui défriche de nouveaux chemins pour nos désirs et explore ces fragments de l’intime qui façonnent nos identités. 

    Lire la suite

    Comment recomposer la mémoire de nos corps, et réparer les fissures qu’ils renferment pour nous remettre en mouvement ? Face à un choc émotionnel trop intense, il arrive à notre cerveau de disjoncter. C’est ce qu’on appelle la dissociation. Partant de cette expérience, Medea Anselin co-signe avec Alice Valinducq un premier long spectacle, dans lequel le plateau est utilisé comme laboratoire d’exploration, pour recréer des liens entre le corps et l’esprit. Sur scène, les quatre interprètes AFAB (assigné·es au genre féminin à la naissance) questionnent la construction et la perception de leur propre corps. I·els tentent de se réapproprier leur paysage intérieur, influencé par la culture pop des années 90, Sexy Sushi et Lady Gaga, tout en célébrant l’héritage de Piaf et Barbara, rêvant de Lara Croft, mais pourtant bercé·es par des comédies romantiques. Tiraillé·es entre des idéologies néocapitalistes et écoféministes. Entre l’invention d’un monde plus inclusif, et la persistance d’un patriarcat qui les met sans cesse face à de nouvelles violences. Que faire de leur corps, qui transporte une mémoire peuplée de tant de paradoxes ? Entre l’imaginaire collectif dans lequel i·els baignent, et les souvenirs traumatiques qui affectent leurs sensations, comment colmater les brèches que ces corps portent en eux, pour leur réinsuffler une capacité d’agir ?   Portée par une écriture collective, La fabrique des corps agence des fragments de vie que les interprètes, en français et en catalan, déposent au creux d’un récit collectif, d’une fiction qui les relie l’un·e à l’autre. Tantôt frondeuses, tantôt réparatrices, et souvent les deux à la fois, ces voix intimes nous surprennent par l’humour ravageur qu’elles déploient, afin d’explorer de nouvelles dynamiques du désir et de déjouer les images que les corps dit féminins renvoient. Fruit d’un passionnant travail de composition dramaturgique et esthétique, cette création à vif nous fait traverser tout le prisme des émotions. Une expérience sensorielle, qui ouvre au fond de nos imaginaires de nouveaux sentiers de résilience et d’émancipation.  
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 82 58
    Réservation : +32 2 640 35 50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • ...And nobody else

    19.04.2024  >  27.04.2024

    • Spectacle

    Lire la suite

    De Ahmed Ayed / Collectif Illicium Création chorégraphique qui joint intime et universel, …And Nobody Else évoque la recherche d’une identité en constante transformation, une quête d’un « soi » libre dans une enveloppe étriquée. Ahmed Ayed, accompagné du chorégraphe et danseur Hamza Damra et du batteur et chanteur Timothée Philippe, explore ses questionnements identitaires, questionne la liberté d’être soi au- delà des masques qu’on s’impose. Est-ce que nous arrivons à atteindre pleinement notre identité profonde ou vivons-nous d’une série de compromis qui nous façonnent malgré nous ? Comment être nous-mêmes quand nous ne faisons que jouer des rôles que nous ne choisissons pas ? A travers le mouvement, la métamorphose constante du corps et de l’espace et la pulsation brute d’une batterie, …And Nobody Else nous emmène dans un voyage initiatique à la rencontre de différentes versions de soi-même. Une performance aux accents rock qui explore la frontière entre nos identités et la réalité qui nous entoure. -------- Conception, mise en scène et chorégraphie : Ahmed Ayed / Chorégraphie et interpretation : Hamza Damra / Performance musicale et composition : Timothée Philippe / Assistanat à la mise en scène : Amber Kemp / Dramaturge : Patrick Michel / Création lumières : Suzanna Bauer / Costumes : Aswad El Masrahi / Direction technique et régie lumière : Arnaud Lhoute / Régie son : Zoé Verdique / Ingénieur son : Arthur Wouters / Making of et Teaser : Alice Khol / Production déléguée : Théâtre de la Vie (Manon Di Romano). Une production déléguée du Théâtre de la Vie (Manon Di Romano), en coproduction avec La Coop asbl et Shelter Prod, Les Halles de Schaerbeek, Les Brigittines et C’est Central La Louvière, avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax shelter du gouvernement fédéral belge, de la COCOF, SABAM et SACD. Diffusion : La Charge du Rhinocéros.
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 219 11 86
    Réservation : +32 2 219 60 06
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • It is like a Finger Pointing a Way to the Moon

    19.04.2024  >  25.04.2024

    • Spectacle
    Dans It is like a Finger Pointing a Way to the Moon, Moya Michael part en quête du mouvement de différentes langues inébranlables. 

    Lire la suite

    Dans le sillage d’une ancienne sagesse du bouddhisme zen à laquelle Bruce Lee fait allusion dans son film innovateur Enter the Dragon, « Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt », Moya Michael propose de suivre le mouvement de ce qu’on ne peut pas concevoir, de disparaître pour conserver les mots qui nous précèdent et ne nous ont jamais quittés, de transformer pour sauvegarder ce qui nous a précédés. En étroite collaboration avec un groupe d’artistes invités, elle danse au plus près des gardiens des mots et des rythmes de mondes inflexibles, toujours vivants mais oubliés ou négligés, et nous invite à écouter les images de rencontres au moment où elles résonnent. En relation intime avec l’élan orbital de la lune, iels remettent en question la possibilité de ressentir intérieurement les vestiges d’une langue, de sorte que plus on se meut en profondeur dans notre corps, plus on s’immerge dans ses vocabulaires et sa grammaire, fragmentés mais durables, sans jamais les saisir ou les revendiquer.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Knokke-le-Zoute [Diptyque Ecume 1]

    20.04.2024  >  27.04.2024

    • Théâtre
    « Dans mon jardin, les fleurs sont multiples mais l'eau est unique » écrivait le maître soufi Sidi Hamza al-Qâdiri Boudchich.

    Lire la suite

    DUREE - 1h30 _______________________________________________________ Je ne sais pas si je veux me confronter aux blessures de mes parents. Pourtant je sens l’effet de ces fêlures battre dans mes veines. Je me contente de ce que je peux observer. Ou parfois après être parvenu à vaguement formuler une question, face à leurs hésitations, j’avorte bien vite ma quête. Ilyas Mettioui Une jeune femme apprend la mort d’un père inconnu alors qu’un embryon grandit dans son ventre. Deux événements qui l’amènent à se repositionner. Sept performeur·euse·s rassemblé·e·s autour de ce même récit questionnent leur rapport au destin : Est-ce qu’un destin, ça se choisit ? Et qu’est-ce qu’on fait quand on n’aime pas le nôtre ? Si l’on considère l’état présent de l’Univers comme l’effet de son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre, quelles sont nos marges d’action ? _______________________________________________________ Fougueuse Deborah Rouach. […] Des scènes mémorables, des éclats de tendresse indescriptibles, des incursions nécessaires dans ce qui nous forge tous. *** Le Soir, Catherine Makereel, 15.06.22 Une belle dose d’humour et une plume savoureuse. […] Comme une onde mousseuse qui apaise. Focus Vif, Estelle Spoto, 16.06.22 _______________________________________________________ Dans une soif d’aventures célébrant les révoltes, les joies et les peurs, le dyptique Ecume explore ce qui circule d’un être à l’autre, d’une génération à l’autre, d’un voyage à l’autre. Avec pour cap, un questionnement : Est-ce qu’un destin, ça se choisit ? Et qu’est-ce qu’on fait quand on n’aime pas le nôtre ? Quelles sont nos marges d’action ? _______________________________________________________ AFTER SCENE - Je 25.04 après la représentation. Avec l’équipe du spectacle. _______________________________________________________ Mise en scène, texte et chorégraphie Ilyas Mettioui - Avec Annette Baussart, Habib Ben Tanfous, Benoît Gob, Mustapha El Hamel, Cecilia Kankonda, Deborah Rouach, David Scarpuzza – Assistant à la mise en scène Alice Valinducq - Scénographie Aurélie Borremans avec l’aide de Pélagie Couroyer - Création sonore Guillaume Istace - Création lumières Christian François - Régie lumière Suzanna Bauer - Régie son Manuel Viallet - Soutien à l'écriture chorégraphique Lila Magnin - Dramaturges Zoé Janssens, Tatjana Pessoa et Nedjma Hadj Benchelabi - Costumière Nina Juncker - Photos de spectacle Laurent Poma et Vincenzo Chiavetta - Teaser Dragan Goolaerts et LiquidSky. Une création de la compagnie Le Boréal / Juin 2022. Production Le Rideau. Coproduction Le Boréal, l'atelier 210, le Central et la Coop asbl. Avec le soutien du Théâtre de l'Ancre, le Théâtre de Namur, le Théâtre de Liège et le Théâtre Marni. Avec l'aide de Shelterprod, Taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge, la Fédération Wallonie-Bruxelles - Direction du Théâtre et de la bourse à l’écriture de la SACD.
    Lieu
    Le Rideau
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 00
    Réservation : +32 2 737 16 01
    contact@lerideau.brussels
    https://lerideau.brussels
  • Ali

    21.04.2024  >  27.04.2024

    • Spectacle
    Nul ne fuit par plaisir. C’est l’histoire vraie d’Ali Abdi Omar.

    Lire la suite

    Le metteur en scène Ricard Soler Mallol, connu pour son approche interculturelle et interdisciplinaire,et le percussionniste et artiste multimédia Grey Filastine ont adapté l’épopée d’Ali – emblématique de celle des nombreux migrants qui ont traversé continents et cultures avec le courage du désespoir – en un opéra pour trois chanteurs, six danseurs, un acteur et onze musiciens. Le livret a été écrit avec le protagoniste, tandis que la composition réunit électronique, voix, synthétiseurs, analogiques, instruments à cordes et à vent et percussions afin de reproduire le paysage sonore du voyage d’Ali à travers l’enfer. Une création de la Monnaie qui reçoit le soutien du réseau enoa.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Soleil Constant - Louise Baduel

    23.04.2024  >  27.04.2024

    • Spectacle

    Lire la suite

    Louise Baduel entourée de ses collaborateurs orchestre ses spectacles avec poésie et humour en réunissant la danse, la musique, le théâtre, la performance et les arts visuels. Après Loop Affect, on la retrouve dans Soleil Constant avec la même équipe et le même mélange des genres, jouant de nos incohérences et de nos paradoxes en matière d’écologie. Par le mouvement et les matières textiles, elle crée un univers visuel coloré qui évoque à la fois la force de la nature et l’artificialité de nos modes de vie. Peut-on surpasser le fatalisme et son corollaire d’inaction climatique pour le remplacer par un optimisme et une mise en mouvement collective ? Entre fiction et réalité, Louise Baduel et Pascale Gigon bousculent nos habitudes avec dérision et raison. À 20h45, en Chapelle, sera présenté le spectacle "Up Close !" de la Cie Michèle Noiret. Combi-ticket disponible.
    Lieu
    Les Brigittines
    Petite rue des Brigittines
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 86 10
    Réservation : +32 2 213 86 10
    info@brigittines.be
    http://www.brigittines.be
  • Up Close ! - Cie Michèle Noiret

    23.04.2024  >  27.04.2024

    • Spectacle

    Lire la suite

    Michèle Noiret, quarante ans de carrière, nous revient sur scène avec un nouveau solo et un défi de taille : celui d’interroger sa propre écriture de la “danse-cinéma”, sans cinéma ! Sur un plateau épuré sans écran et sans images projetées, avec la complicité du dramaturge Thierry Thieû Niang, elle nous propose un changement de registre pour se surprendre et nous surprendre. Une danse qui s’inscrit dans l’évolution d’un langage chorégraphique portée par un corps qui accueille l’œuvre du temps. Tout en jouant avec sa propre image, la danseuse/chorégraphe convoque d’autres personnages, d’autres présences qui s’incarnent pour réaliser un solo au singulier pluriel. Mémoire et actualité se répondent, s’entrechoquent, et nous rappellent la fragilité, la beauté, mais aussi la force de la maturité quand elle n’a de cesse d’explorer de nouveaux territoires. À 19h, en salle Mezzo, sera présenté le spectacle "Soleil Constant" de Louise Baduel. Combi-ticket disponible.
    Lieu
    Les Brigittines
    Petite rue des Brigittines
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 86 10
    Réservation : +32 2 213 86 10
    info@brigittines.be
    http://www.brigittines.be
  • Une Femme sans importance

    24.04.2024  >  28.04.2024

    • Théâtre
    Cette satire de l'aristocratie anglaise du 19e se passe dans le centre de l'Angleterre, au coeur d'une somptueuse maison de campagne. Là les mots d'esprit d'Oscar Wilde mettent en avant des touches de modernité que seul l'auteur irlandais pouvait se permettre d'amener avec autant d'humour que d'intelligence : féminisme et scandale autour d'une femme qui a dû élever seule un fils illégitime.

    Lire la suite

    on vous attend nombreux pour une femme sans importance une pièce d'oscar wilde au magic land théâtre (rue d'hoogsvoort 8 - 1030 schaerbeek) du 24 au 27 avril 2024 à 20h précises et le 28 avril 2024 à 15h réservations avec karine bonnel, olivier daxhelet, jean-christophe dewart, julian dewil, danaelle drehsen, maxime gilbert, kai stolzenburg, lisa van damme et marc van der auwera dans une mise en scène d'isabelle grellet ; régie d'alain verbeeck oscar wilde a publié la pièce a woman of no importance en 1893. celle-ci sera jouée dès la fin de cette même année au prestigieux theatre royal haymarket à londres. cette satire de l'aristocratie anglaise du 19e se passe dans un comté du centre de l'angleterre, au coeur d'une somptueuse maison de campagne. là les mots d'esprit d'oscar wilde mettent subtilement en avant des touches de modernité que seul l'auteur irlandais pouvait se permettre d'amener avec autant d'humour que d'intelligence : féminisme et scandale autour d'une femme qui a été amenée à élever seule un fils illégitime.
    Lieu
    Magic Land Théâtre
    Rue d'Hoogvorst, 8
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 495 26 18 71
    info@magicland-theatre.com
    https://www.magicland-theatre.com/wordpress/
  • Okhty (ma soeur en arabe)

    25.04.2024  >  26.04.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

  • "Je ne serai plus jamais sage" | Lisette et Albertine, rencontre de deux souffles

    25.04.2024

    • Divers

    Lire la suite