Evénements du 3 avril 2024

  • Irrévérence ! festival

    12.01.2024  >  11.04.2024

    • Festival
    Appelons ça : autobioscène. L’écriture de soi comme forme de l’émancipation, ou quand la vérité sort de la bouche des artistes.

    Lire la suite

    Irrévérence, c’est le moment où plutôt que de saluer, l’artiste fait une pirouette, une grimace ou un bon mot. Il s’y dit quelque chose de l’esprit de liberté, d’insoumission. Entre dévoilement et impertinence, le festival cette année se livre à l’introspection : auto-fiction, auto-portrait, auto-biographie. Une certaine manière de lever des tabous, chercher des failles, faire des aveux.
    Lieu
    Centre Culturel d'Uccle
    Rue Rouge, 47
    1180 Uccle
    Tél : +32 2 374 64 84
    Réservation : +32 2 374 64 84
    reservation@ccu.be
    http://www.ccu.be
  • Atelier "Bricolage à tout âge"

    10.02.2024  >  13.04.2024

    • Cours, Stages et Ateliers
    Un atelier créatif, en lien avec la thématique du jour, y est proposé pour les enfants de 4 à 8 ans. Les parents, grands-parents et accompagnateurs sont les bienvenus !

    Lire la suite

    Une sélection de livres adaptés à tous les âges et divers jeux de société sont mis à la disposition du public. Un espace doux est installé pour les plus petits, avec des tapis, coussins et jeux. Après l’atelier, petits et grands sont invités à partager une boisson et déguster les délicieuses pralines du BCV. Les samedi 10/02 er 13/04, de 10h30 à 12h30 au Belgian Chocolate Village (Rue De Neck, 20) € 4 tarif normal | € 1,25 article 27 Boisson et dégustation de chocolats offertes Info et inscription : www.archipel19.be 02 469 26 75
    Lieu
    Belgian Chocolate Village
    Rue De Neck, 20
    1081 Koekelberg
    Tél : +32 2 420 70 76
    info@belgianchocolatevillage.be
    http://www.belgianchocolatevillage.be/
  • Le Misanthrope

    07.03.2024  >  06.04.2024

    • Théâtre
    Après L’Avare et L’École des femmes, Patrice Mincke plonge cette fois dans cet autre chef d’œuvre du grand Poquelin avec Itsik Elbaz dans le rôle-titre. L’action est transposée dans une entreprise d’aujourd’hui (genre Google, Amazon…) où l’hypocrisie, la flatterie règnent en maître, au grand désespoir d’Alceste !

    Lire la suite

    Le Misanthrope est une pièce qui m’accompagne depuis des années. Je l’ai vue pour la première fois en 1985 au Théâtre National de Belgique et, même si la langue de Molière est sans doute restée un peu hermétique pour moi (j’avais 11 ans), je me souviens d’avoir été touché par la détresse d’Alceste et par le mélange d’agacement et d’empathie qu’il suscitait. Le propos aussi m’avait bousculé : il faudrait donc mettre des limites à notre sincérité ? Mais alors, comment éviter d’être hypocrite ? Depuis lors, le Misanthrope s’est souvent rappelé à moi, dans mes relations avec mes amis ou mes collègues : je me reconnais tantôt en Alceste, tantôt en Philinte, parfois aussi en Célimène, et le fait de pouvoir conceptualiser mes actes (« mais je suis en train de faire l’Alceste ! ») m’a parfois permis, je crois, de prendre du recul et de mieux comprendre la situation dans laquelle je me trouvais. Si cette pièce m’a marqué plus qu’une autre, c’est qu’elle occupe à mon sens une place particulière dans l’œuvre de Molière : alors que la plupart de ses autres textes mettent en scène un personnage doté d’un défaut clair (l’avare, le malade imaginaire, le bourgeois, etc.) auquel s’opposent des personnages sensés (les enfants d’Harpagon, Toinette et Béralde, Nicole, etc.), celui-ci fait s’entrechoquer des personnages dont les comportements sont opposés et pourtant tous justifiés. Célimène, Alceste, Philinte, et même dans une moindre mesure Oronte et les marquis, tous ont un comportement défendable et peuvent autant susciter notre empathie que notre désapprobation. Notre point de vue sur l’un et l’autre bascule au fil de la pièce, et nous restons avec moins de réponses que de remises en question. Pour rendre plus épineuse la question de la sincérité, Molière situe son action dans un monde tendu, sous pression, hyper connecté, où chacun est informé des moindres faits et gestes de chacun, où les privilèges obtenus ne sont jamais véritablement acquis, où le critère de réussite n’est pas le mérite, ni le travail, mais bien la popularité et la capacité à « réseauter ». Dans ce monde, les conséquences de la flatterie et de la franchise deviennent concrètes : Célimène, par exemple, ne peut froisser Oronte ni les marquis sous peine de perdre son rang ou son influence, et Alceste, parce qu’il dit ce qu’il pense, est en passe de perdre des procès importants et d’être mis au ban de la société. Plus fondamentalement, Le Misanthrope nous montre ce que la société fait de nous, à quelles compromissions elle nous pousse. Quel enfant a dit un jour « moi, plus tard, je voudrais être un peu lâche, un peu flatteur, pour obtenir l’appui de gens influents afin de m’élever professionnellement, quitte à entretenir un système que je sais toxique et injuste » ? Et pourtant, nous finissons tous par faire des petits tours de passe-passe avec notre conscience et nous tentons de concilier nos valeurs avec notre envie de réussite. On renomme nos actes «mentir » devient « préserver l’autre », « flatter » devient « entretenir une bonne relation »), on se raccroche à l’idée que toute vérité n’est pas bonne à dire, et on suit la « realpolitik » dePhilinte. Mais en chacun de nous vit aussi un Alceste (parfois savamment bâillonné, il est vrai) qui n’est dupe de rien et pointe sans pitié ces petits accommodements peu reluisants. Voilà ce qui guide mon travail autour du Misanthrope : plutôt que de dépeindre un « atrabilaire amoureux » (le sous-titre de la pièce), je voudrais mettre l’accent sur le problème systémique, à savoir l’impossibilité, dans une société qui nous met en concurrence les uns avec les autres, de résoudre la délicate question de la sincérité. Ce n’est pas dans la nature intrinsèque de Célimène de séduire et manipuler, ni dans celle d’Alceste de se brouiller avec le monde entier, mais ils se débattent comme ils peuvent dans une société peu humaine. Patrice MINCKE
    Lieu
    Théâtre Royal du Parc
    Rue de la Loi, 3
    1000 Bruxelles
    Réservation : +32 2 505 30 30
    info@theatreduparc.be
    http://www.theatreduparc.be
  • Les Palmes de M.Schutz

    13.03.2024  >  07.04.2024

    • Théâtre
    Pierre et Marie Curie vont découvrir successivement la radioactivité, le radium et … l'amour. Une comédie irrésistible, drôle, intelligente et scientifique de Jean-Noël Fenwick.

    Lire la suite

    En cette fin du 19ème siècle, Pierre Curie coule des jours paisibles et studieux dans son laboratoire de l’Ecole de Physique et Chimie de Paris, en compagnie de son collègue Gustave Bémont. Mais le directeur de l’école, M. Schutz, obsédé par les honneurs, essaye, par tous les moyens, de lui extorquer des communiqués destinés à obtenir les prestigieuses Palmes Académiques. Dernière trouvaille de Schutz pour doper le rendement du laboratoire : une étudiante polonaise du nom de Marie Sklodowska, que Pierre Curie est bien obligé d’accepter. De ce chercheur timide, intègre et réservé, Marie n’en fera qu’une bouchée. Avant même de réaliser ce qui lui arrive, Pierre voit son laboratoire transformé en cuisine où mijotent des plats slaves, où se fabrique de la dynamite destinée aux résistants polonais et où macère une vodka aux vertus explosives. Ces quelques facéties passées, Pierre découvre chez Marie de grandes aptitudes scientifiques aussi nécessaires pour satisfaire aux exigences de Schutz que pour relever le défi le plus hardi que la science dresse devant eux.
    Lieu
    Théâtre Royal des Galeries
    Galerie du Roi, 32
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 04 07
    Réservation : +32 2 512 04 07
    infos@trg.be
    http://www.trg.be
  • Héroïne(s)

    14.03.2024  >  13.04.2024

    • Théâtre
    Ne rockez pas, vous n’avez encore rien vu.

    Lire la suite

    Dans un bureau de police, une salle d’interrogatoire. Delphine Ysaye y fait sa déposition. La sienne et celle de toutes les autres, auxquelles elle s’identifie : les bad girls. Les filles du rock. Les héroïnes. Drogue, sexe, violence… Ces artistes se sont toutes retrouvées un jour dans leur vie face à la police, victimes ou coupables. Sans cesse ballotées entre le délit de sale gueule et l’outrage aux bonnes mœurs. Est-ce la raison pour laquelle ces femmes ont, elles aussi, voulu prendre une guitare et se mettre à crier ? Comment le rock leur a-t-il permis de briser leurs chaines – celles de la morale, des conventions et de leur condition ? Dans ce spectacle résolument musical, Delphine Ysaye nous raconte combien la musique la plus populaire des six dernières décennies invite à la révolte, bouscule, corrompt, abime, résonne. Définitivement rock and girl.
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 510 05 10
    Réservation : +32 2 510 05 10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Le mélomane mythomane

    15.03.2024  >  13.04.2024

    • Théâtre
    Il les a tous connus, il connait tous leurs petits travers. De Trenet à Dalida, de Maitre Gims à Polnareff, leur carrière c'est sa vie ! Les petites histoires des grandes chansons n'ont aucun secret pour lui. Mais qui est-il vraiment ? Quel âge a-t-il ? D'où vient-il ? Comment discerner le vrai du faux ? Mensonges et musique font-ils bon ménage ?

    Lire la suite

    C’est le premier seul-en-scène joué et écrit par Hugues Hamelynck, comédien et metteur-en-scène, surtout connu pour sa longue carrière d’improvisateur, il est aussi animateur à la RTBF, en radio sur VivaCité et en télé sur La Une. Dans ce spectacle, il vous propose une galerie de personnages qui vous feront passer du rire aux larmes et une jolie réflexion sur la place de la musique dans l’histoire de notre vie. Peut-on faire confiance au Mélomane Mythomane ? Découvrez ce spectacle à la fois drôle et touchant qui évoque avec tendresse et fantaisie les grandes figures de la Chanson.
    Lieu
    Le Petit Chapeau Rond Rouge
    Rue Père Eudore Devroye, 12
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 498 51 35 63
    Réservation : +32 498 51 35 63
    info@lepetitchapeaurondrouge.be
    http://www.lepetitchapeaurondrouge.be
  • Pour un temps sois peu

    26.03.2024  >  06.04.2024

    • Théâtre
    Dans ce seule en scène au style unique, Laurène Marx raconte son histoire de femme trans. Elle nous fait part des questionnements que la société impose au parcours des personnes qui tentent de fuir la binarité.

    Lire la suite

    L’existence des personnes trans interroge de façon douloureuse le bien fondé des différentes assignations, qu’elles soient de genre, de sexe ou de classe.  Dans ce seule en scène au style unique, Laurène Marx raconte son histoire de femme trans. Elle nous fait part des questionnements que la société impose au parcours des personnes qui tentent de fuir la binarité. De son rapport au féminisme. Des micro-agressions. Des macro-agressions. De la difficulté d’aimer et de choisir ses amours dans un monde à la sexualité hétéronormée. À travers une langue trash, parfois violente et une adresse directe, la performeuse implique le public et le force à se demander en permanence si on parle à lui ou de lui. Parce que la minorité peut remettre en question les certitudes de la majorité.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Midis bruxellois

    02.04.2024  >  09.04.2024

    • Visites Guidées
    Vous pensez bien connaître l’histoire de Bruxelles ? Cinq fois par an, notre équipe scientifique vous invite à découvrir un aspect original ou inattendu des collections des Musées de la Ville. - Mardi 02 et jeudi 04.04.24 : Faites vos jeux !

    Lire la suite

    Vous pensez bien connaître l’histoire de Bruxelles ? Cinq fois par an, notre équipe scientifique vous invite à découvrir un aspect original ou inattendu des collections des Musées de la Ville : Musée de la Ville de Bruxelles, Musée des Égouts et Musée Mode & Dentelle. - Mardi 06 et jeudi 08.02.24 : Rattus au Musée des Égouts - Mardi 02 et jeudi 04.04.24 : Faites vos jeux ! au Musée de la Ville de Bruxelles - Mardi 04 et jeudi 06.06.24 : Jules François Crahay. Back in the spotlight au Musée Mode & Dentelle - Mardi 01 et jeudi 03.10.24 : L’art de l’estampe au Musée de la Ville de Bruxelles - Mardi 03 et jeudi 05.12.24 : Mémoires bruxelloises au Musée de la Ville de Bruxelles
    Lieu
    Musée de la Ville de Bruxelles / Maison du Roi
    Grand-Place
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 279 43 50
    Réservation : +32 2 279 43 67
    musea@brucity.be
    http://www.museedelavilledebruxelles.brussels
  • Un pas plus loin

    03.04.2024

    • Théâtre
    Un Pas Plus loin vous embarque dans le fabuleux périple d’une héroïne intrépide et pétillante, dont les aventures l’amènent à explorer la palette des émotions primaires (colère, surprise, peur, joie, tristesse).

    Lire la suite

    Un Pas Plus loin vous embarque dans le fabuleux périple d’une héroïne intrépide et pétillante, dont les aventures l’amènent à explorer la palette des émotions primaires (colère, surprise, peur, joie, tristesse). Un spectacle musical jeune public, dans lequel musique, images et récit se conjuguent en une danse du sens et des sens pour chatouiller les yeux et les oreilles des petits et des grands. Un voyage au coeur d’univers visuels ludiques et sensoriels qui dépeignent la traversée de multiples contrées fantastiques, peuplées de personnages et de situations insolites, porté par le métissage inédit de la musique orientale et contemporaine, au son des percussions, de la flûte traversière et du chant lyrique. Ainsi, quatre artistes tissent cette quête initiatique où l’imaginaire s’envole dans un monde onirique et poétique, un pas plus loin… vers la découverte de soi.
    Lieu
    Centre culturel Espace Magh asbl
    Rue du Poinçon
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 274 05 10
    info@espacemagh.be
    http://www.espacemagh.be
  • Désintégration culturelle

    03.04.2024

    • Spectacle
    Désintégration Culturelle, le spectacle plusieurs fois ovationné sur les scènes de théâtre revient cette fois-ci avec une version revisitée sous le format d’un concert poétique. Poésie, danse, musique et chant s’entremêlent, pour témoigner de l’itinéraire singulier de sa créatrice.

    Lire la suite

    Nadine Baboy, dont la terre natale est le Congo, a passé la majeure partie de sa vie en Belgique. Elle nous convie à redécouvrir la puissance de son travail au confluent des différentes cultures qu’elle porte en elle. Le métissage est le fil rouge de la pièce avec pour point de départ le pouvoir de la langue en tant que symbole identitaire et facteur clé dans la transmission culturelle. Imprégnée d’influences provenant du hip-hop, de la dancehall, du flamenco, du waacking, du tango, de la house dance, elle puise son inspiration dans les milieux cosmopolites qu’elle traverse au quotidien, et d’où elle fait émerger un mélange des genres vivifiant. Comment trouver sa place et où se sentir chez soi avec une identité culturelle plurielle ? Entourée de performeur·ses débordants de talent, Nadine Baboy entraîne tous les publics dans une expérience réparatrice, intime et collective, un voyage poétique au cœur des questions que soulèvent nos héritages culturels et nos identités. Seul·es, entre ami·es ou en famille, la version concert poétique de Désintégration Culturelle est un voyage savoureux qui régale les yeux et les oreilles.
    Lieu
    Le Senghor - Centre Culturel d’Etterbeek
    Chaussée de Wavre, 366
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 230 31 40
    Réservation : +32 2 230 31 40
    info@senghor.be
    http://www.senghor.be