Evénements du 11 mars 2024

  • PILAR ASAP / The Posthuman Edition

    15.02.2024  >  15.03.2024

    • Festival

    Lire la suite

  • Napoléon & Waterloo

    22.02.2024  >  16.03.2024

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français.

    Lire la suite

    Vaincu sur le champ de bataille, Napoléon n’a cependant rien perdu de son aura. L’empereur exerce toujours une fascination sur le public. Déjà en 1903, Jean-Antoine Schoonenburg - Toone III jouait avec succès Napoléon, sur base d’un canevas dont le journaliste Louis Quiévreux relata quelques savoureux passages. Toone VII a écrit un récit parodique de la naissance du héros jusqu’à Waterloo en passant par la lutte pour l’indépendance de la Corse (toujours d’actualité), la rencontre avec Joséphine, le Directoire, la Campagne d’Egypte, le Consulat, le Sacre, les épousailles avec Marie-Louise et enfin, l’ultime affrontement. Comme dans toutes ses oeuvres, le marionnettiste met également en scène des personnages de la tradition populaire. Ici, le grognard Jef Pataat raconte ses campagnes à son ami Woltje, aide de camp de l’empereur. A l’instar de ses prédécesseurs, Toone se permet des anachronismes et des allusions à la vie politique belge.
    Lieu
    Théâtre de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 71 37
    Réservation : +32 2 513 54 86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • L’album photo

    29.02.2024  >  23.03.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    À l’époque, l’album photo n’était pas une application sur votre téléphone. Non, c’était un objet. Une sorte de livre à l’intérieur duquel on collait des photos. On rangeait ces livres sur des étagères. On les oubliait… Aujourd’hui, Elle, sa profession, c’est album photo. Lui, il a loué ses services. Elle a le pouvoir de lui faire revivre les moments anodins, les repas, les conversations, les vacances. Avant les séances, elle prévient : vos culpabilités, vos douleurs, ce n’est pas de son ressort. Elle n’est pas là pour nous soigner, ou nous pardonner.  Non. Elle est juste un album photo. Les paroles s’envolent, les photos restent. Elles sont un entrelacs d’images qui s’assemblent, jaillissent et se succèdent selon l’axe irréversible du temps. Venez vous plonger dans cet album photo, et ces petits moments occultés qui nous révèlent ce que nous nous cachons à nous-même.  Philippe Blasband, grâce à sa plume délicate et franche, nous plonge, mine de rien, dans les profondeurs sublimes de nos mélancolies. __________ De Philippe Blasband / Mise en scène : Philippe Blasband / Avec : Georges Siatidis et Aylin Yay __________ UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BESIDE ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Les Brigands

    05.03.2024  >  16.03.2024

    • Théâtre
    Serions-nous comme la pierre martelée par Michel-Ange, déterminé·es à une certaine destinée ?

    Lire la suite

    Bruno a vécu toute son adolescence dans un home pour enfants du juge. Battu par son père, il a fui le foyer familial et s’est rendu lui-même à la police. À dix ans, Bruno a découvert Michel-Ange au cinéma, accompagné de sa grand-mère polonaise. À quinze ans, il a découvert les sculptures de l’artiste lors d’un voyage scolaire à Florence. Et puis ses poèmes et sa correspondance. La rencontre avec le maître italien et le placement de Bruno ont été des éléments déclencheurs pour échapper à la violence paternelle. Le récit de Bruno est une fiction basée sur des faits réels. Il nous est nécessaire pour tenter de comprendre cette fameuse énigme de la lutte des classes. Bruno a grandi en artiste autodidacte avec l’obsession de ne pas devenir RIEN. Aujourd’hui, quelle est donc la place de l’ART dans notre éducation ? À quoi sert-il ? Sert-il à être plus grand que soi ? Serions-nous comme la pierre martelée par Michel-Ange, déterminé·es à une certaine destinée ?
    Lieu
    Théâtre Océan Nord
    Rue Vandeweyer, 63-65
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 242 96 89
    Réservation : +32 2 216 75 55
    info@oceannord.org
    http://www.oceannord.org
  • Les yeux noirs

    05.03.2024  >  15.03.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    "Les yeux noirs", est un triptyque pour une actrice et un acteur, une œuvre de fiction qui nous donne à voir un enfer dissimulé au regard du monde. L’écriture puissante, organique et implacable de Céline Delbecq explore et questionne la reproduction de la violence conjugale et intrafamiliale. Phare. Elle raconte la force avec laquelle les vagues frappent les parois du phare où ils habitent ensemble depuis 14 ans. Elle reconnaît ces déferlantes imprévisibles, qui ne viennent pas que de la mer, et qu’elle rêve de calmer pour qu’ils puissent continuer à vivre là, même si c’est impossible. La nuit est noire. Il marche dans la nuit noire après avoir quitté la fête. Des souvenirs d’enfance ressurgissent. Quelles traces ont laissé en lui les coups portés sur le corps de sa mère ? À quoi doit-il faire face aujourd’hui ? À quelles pulsions, quelles angoisses ? Les ombres. Elle et lui. Six instantanés se succèdent devant nous, dans lesquels se dévoile l’organisation intime de la violence dans leur couple, alors qu’elle est enceinte de leur premier enfant. __________ De Céline Delbecq / Mise en scène : Jessica Gazon / Avec : Sébastien Bonnamy et Céline Delbecq / Costumes : Elise Abraham / Lumière : Aurélie Perret / Création sonore : Ségolène Neyroud __________ UNE PRODUCTION DE LA COMPAGNIE DE LA BÊTE NOIRE. AVEC L’AIDE DU RIDEAU DE BRUXELLES, XS FESTIVAL/THÉÂTRE NATIONAL, CENTRE CULTUREL DE MOUSCRON, CENTRE CULTUREL DE SAINT-GHISLAIN.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Essaie un peu pour voir...

    06.03.2024  >  14.03.2024

    • Spectacle

    Lire la suite

    "Les femmes vivent d’autres violences que les hommes, dans les familles et ailleurs. Elles les vivent autrement. La peur des femmes est permanente et les accompagne toujours ; elle résulte de l’impuissance apprise par une éducation et une socialisation qui ne préparent jamais, d’aucune façon, les jeunes femmes à faire face aux violences. Le mythe de la faiblesse féminine rend les femmes faibles. Les déséquilibres de pouvoir réels et imaginaires préparent les femmes à être déjà victimes avant même que l’agresseur ait levé le petit doigt." Je me présente : Gail Verhasselt, psychologue, danseuse, chorégraphe et fréquemment victime de toute une panoplie d’agressions Devenir victime, ce n’est pourtant pas comme devenir aveugle. L’avoir été dans une situation à un certain moment ne veut pas dire que je dois le rester. Pour l’occasion, j’ai créé une chorégraphie censée vous enthousiasmer toutes et tous à vous lancer dans l’autodéfense. Un jour, j’ai appris à me défendre. Depuis on ne m’agresse plus. Et la peur, celle que connaissent toutes les femmes, a disparu. Je n’ai plus jamais peur. Je ne suis ni maître en jujitsu, ni championne de boxe. L’autodéfense, d’abord, c’est mental. C’est décider : j’ai de la valeur. Et pas la valeur qu’on éduque aux femmes, qui s’acquiert grâce au dévouement avec lequel nous nous occupons des autres. L’autodéfense mentale, c’est se donner la permission, en cas de violence, de déployer tous les moyens à notre disposition ; pour survivre, pas pour gagner. Les hommes ne viendront pas défendre les femmes. Que voulez-vous ? Depuis que nous les traitons collectivement comme des ‘porcs’ potentiels ‘à balancer’ et leur masculinité, qui leur permettait de défendre les femmes, jugée agressive, immorale et égoïste… L’autodéfense est tout un ensemble d’astuces, de gestes et d’attitudes qui vont vous rendre fortes et sûres de vous. C’est savoir maîtriser ses émotions sans chialer, calmer un fou en crise de rage, maîtriser verbalement une agression, rester mobile sans se paralyser de peur et saisir le moment de fuir. Savoir quand il est trop tard pour fuir et une confrontation inévitable, alors décider de se défendre bec et ongles. __________ Par Gail Verhasselt
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Amours bancals

    07.03.2024  >  23.03.2024

    • Concert

    Lire la suite

    Amours bancals, c’est un projet musical conçu sur mesure pour le focus "Les BienVeilleuses" avec 3 artistes de la scène belge qui reprennent et réadaptent des chansons françaises et internationales, abordant les violences conjugales. De He hit me (and it Felt like a kiss) des Crystals à Clara Luciani, de Pierre Perret à la Canson sin miedo de Vivir Quintana, un concert qui balance sans tabou ni oeillères, les coups qu’on peut donner, recevoir ou ceux qu’on préfère ne pas voir. Karin Clercq : En 2002, à une époque où peu de femmes encore occupaient le paysage musical, Karin Clercq a sorti Femme X, un album remarqué dans toute la francophonie, mettant en valeur des portraits féminins singuliers. Aujourd’hui, avec 6 albums et 1 EP à son actif, la chanteuse, auteure-compositrice et comédienne jongle entre musique, théâtre, écriture, fiction et doublage. Valérie Lemaître : Comédienne au théâtre et au cinéma, aussi bien en France qu’en Belgique, metteure en scène, dramaturge, scénariste, habituée des studios de voix, autrice-compositrice-interprète, elle a créé en 2021 son deuxième projet musical, Aldous, avec le musicien Martin Daniel. Cédric Van Caillie : Chanteur, guitariste, bassiste et compositeur, il est le Frontman du groupe Balimurphy, avec qui il a enregistré plusieurs albums et effectué des tournées européennes. Il collabore aussi avec des artistes comme Marie Warnant, Kris Dane, Karin Clercq et Le Major Dubreucq. En tant que coach au Studio des Variétés, il contribue à la formation de la jeune génération. __________ Concert de Karin Clercq, Valérie Lemaître, Cédric Van Caillie
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Pousser les murs

    07.03.2024  >  12.03.2024

    • Théâtre
    Comment élever nos enfants dans un monde en pleine dérive ? Synopsis : Dans une société qui nous rappelle 1984 d'Orwell où la surveillance généralisée est conçue pour anéantir les velléités d’initiative et de liberté, les mères fuient en secret pour organiser une nouvelle manière de vivre ensemble.

    Lire la suite

    Durée : 1h25 A partir de 14 ans La représentation du samedi 09 mars sera suivie d'un débat avec Juliette Mogenet, co-réalisatrice du podcast "Comment j’ai retrouvé ma mère"- Production Axelle Mag / Vie Féminine Véritables boucs émissaires d’une société régie par un pouvoir orwellien qui exerce un contrôle total et extrêmement culpabilisant, les mères de la pièce doivent répondre aux plus grandes attentes : mettre tout en œuvre, seules, pour faire de leur progéniture les tant attendus génies qui réinventeront le monde. Pour cela, elles sont tracées et référencées selon leur niveau de réussite. Des statistiques sont établies. Combien de mères exemplaires, de mères colériques, incapables, indignes, indifférentes. Mères trop. Mères pas assez. Dans cette société de surveillance généralisée, conçue pour anéantir les velléités d’initiative et de liberté, une jeune mère se bat pour offrir des temps de jeu et du rêve à son enfant. Mais le temps manque et la fatigue petit à petit commence à l’envahir. Tel Sisyphe, elle gravit chaque matin la montagne du quotidien et se retrouve tragiquement chaque soir au pied de la même montagne. Avant qu’il ne soit trop tard, elle débarque dans l’âtre d’une vieille nourrice à qui il est prévu qu’elle confie son enfant avant de rejoindre les autres mères en fuite...
    Lieu
    Théâtre CreaNova
    rue de la victoire , 96 / 1060
    1060 Saint-Gilles
    Tél : +32 499 50 12 28
    contact@creabxl.org
    http://www.creatheatrebruxelles.be
  • BANAD - Brussels Art Nouveau & Art Deco Festival

    09.03.2024  >  24.03.2024

    • Visites Guidées
    Le Brussels Art Nouveau & Art Déco (BANAD) Festival est un événement exceptionnel mettant en valeur le patrimoine Art nouveau et Art Déco en Région de Bruxelles-Capitale. Il se tient chaque année durant uniquement les week-ends de mars.

    Lire la suite

    Événement annuel de notoriété internationale se déclinant sur trois week-ends, le BANAD Festival est une invitation à la découverte de lieux remarquables révélant le patrimoine Art nouveau et Art Déco de la région bruxelloise. Au programme : des visites d’intérieurs habituellement fermés au public, de multiples parcours guidés thématiques à suivre à pied ou à vélo, des conférences originales, des activités inclusives et familiales, et enfin les incontournables Foire d’objets et Salon des restaurateurs & experts. Au menu des visites d’intérieur : les « Essential » (ces incontournables qu’il faut au moins avoir vu une fois dans sa vie), les « Classic » (dont certaines adresses, comme des établissements publics, scolaires ou des institutions muséales, sont régulièrement visitables mais pas sous le prisme du patrimoine architectural), les « New » (n’ayant encore jamais été ouverts au public du BANAD) et enfin les « Previously New » (nouveautés des années précédentes, reprogrammées à l’attention des visiteurs qui les auraient manquées lors des dernières éditions du festival). Jamais ouvertes dans le cadre du BANAD, les maisons Roosenboom, Danckaert et Van den Broeck font partie des perles de cette huitième sélection. Parmi les Essential et les Classic sont également très attendus du public, les hôtels Solvay, Tassel, Otlet, Hallet, Cohn-Donnay, les maisons Saint-Cyr et Cauchie, la villa Empain, le Résidence Palace, le Old England, les anciens ateliers du maître-verrier Colpaert, les églises Saint-Jean-Baptiste et Saint-Augustin, etc.
    Lieu
    Explore.brussels
    Avenue Brugmann, 405
    1180 Uccle
    Tél : +32 2 319 50 01
    info@explore.brussels
    https://www.explore.brussels/fr
  • Dans la mesure de l’impossible, lecture / débat - Infini Théâtre

    10.03.2024  >  22.03.2024

    • Théâtre
    D’envergure universelle, ce texte émouvant, d’une grande sincérité, met l’urgence à distance, ce qui sans doute est la meilleure manière de la donner à entendre.

    Lire la suite

    Dans la mesure de l’impossible témoigne d’un monde qui côtoie le chaos. Tiago Rodrigues, l’auteur, fils d’une mère médecin et d’un père journaliste, s’est souvent demandé pourquoi il avait choisi de raconter le monde plutôt que de le sauver en agissant de manière plus concrète. Dominique Serron se pose souvent la même question face à l’éphémère des jeux du théâtre, à ses incorrigibles grimaces et, par ailleurs, face à projets de vie au plus proche de l’essentiel. l’intime besoin qu’elle a d’aider et d’enraciner ses projets de vie au plus proche de l’essentiel Elle choisit ce texte avec son équipe pour, une fois de plus, rapprocher fiction et réalité. Relier la salle et la scène par une proximité nécessaire, s’ouvrir à parler des autres. Une rencontre fertile, puisqu’elle donner aussi lieu, à des animations-débats, témoignages, ateliers ou conférences Pour construire cette pièce, l’auteur avait rencontré, à Genève, des travailleurs de l’humanitaire officiant pour le Comité international de la Croix-Rouge ou pour Médecins sans frontières. Pour autant, cela ne relève pas du théâtre documentaire mais d’un théâtre documenté, qui assume la mise en forme du réel. En menant une série d’entretiens avec des personnes engagées dans l’action humanitaire, Tiago Rodrigues en a tiré un projet intimiste mais universel qui rend compte des désastres collectifs. On y renifle l’odeur de la mort, des choses impossibles à s’imaginer, à voir, des choses presque impossible à raconter. Et pourtant... D’envergure universelle, ce texte émouvant, d’une grande sincérité, met l’urgence à distance, ce qui sans doute est la meilleure manière de la donner à entendre. Date & Heure : 10, 11 et 22/03 à 20h30 Tarif : 15€ I 12€ I 7€ (étudiant en arts) I Art 27 Salle : Boudoir
    Lieu
    La Tricoterie - Fabrique de liens
    Rue Théodore Verhaegen, 158
    1060 Saint-Gilles
    Tél : + 32 (0)2 537 96 69
    charlotte@tricoterie.be
    http://www.tricoterie.be