Evénements du 17 janvier 2024

  • Le Songe d’une nuit d’été

    09.01.2024  >  27.01.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    Spectacle nommé au Prix Maeterlinck de la Critique 2022 dans la catégorie « Meilleure Création artistique et technique » Le premier texte de Shakespeare jamais monté au Théâtre de Poche a fait un tabac lors de sa création, il y a deux saisons. Le spectacle affiche sold out rapidement et est nommé aux Prix de la Critique. La distribution emmenée par Jean-Michel d’Hoop rassemble huit comédien.nes autour d’une quinzaine de marionnettes géantes. À découvrir donc les idylles empêchées de quatre amoureux à la cour d’Athènes. À suivre ces jeunes passionnés dans leur fuite vers un monde féérique peuplé d’esprits farceurs. À pénétrer dans le dédale de la forêt, la nuit, là où toutes les hallucinations sont permises, comme les fantaisies les plus cocasses. À se perdre comme des amoureux qui mélangent sans vergogne le masculin et le féminin…. À frissonner de peur, d’excitation et de bonheur dans ce songe où résonnent hurlements, rires, larmes, séduction, poésie, humour potache, manipulations, panique et crises de nerfs. À nous les philtres, les fées, les métamorphoses, les illusions et la course folle du désir jusqu’à la confusion la plus totale !
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Inno JP : True Story

    10.01.2024  >  10.02.2024

    • Théâtre
    Ne riez pas, tout est vrai sauf ce qui ne l’est pas !

    Lire la suite

    Né Innocent à Kigali en 1983 et baptisé Jean-Paul par le couple de lesbiennes quinquagénaires qui l’a adopté à la Hulpe un an plus tard, Inno JP a une histoire qu’il serait improbable d’inventer. Celui qui se définit aujourd’hui comme « le Barack Obama du gazon maudit » raconte son enfance dans un milieu très monochrome quand il était son seul ami noir, son inclinaison pathologique au retard (qui n’est pas de nature à torpiller les clichés) et son cul concave « de blanc » qu’il est occupé d’attraper. Grâce à sa qualité d’écriture rare et son aisance rythmique, Inno JP déconstruit l’air de ne pas y toucher nos fâcheux réflexes néocolonialistes avec son humour irrésistible à déboulonner des statues. Après son carton dans la grande salle la saison dernière, cette fois encore et plus que jamais, il va vous secouer de rire.
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 510 05 10
    Réservation : +32 2 510 05 10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Les Borkman

    11.01.2024  >  17.01.2024

    • Théâtre
    Heureusement qu'il est là. Heureusement que je l’ai, mon fils ... On va relever cette famille. Cette maison. Il ira beaucoup plus loin ! Je te le jure. Il ira plus loin que son raté de père qui nous a ruinés.

    Lire la suite

    Depuis sa disgrâce publique et la prison, Borkman banquier déchu, vit coupé du monde dans la cave de la villa familiale, où infuse toujours le poison de la faillite passée. Ne lui reste que sa passion pour la guitare électrique et les tête-à-tête avec son dernier ami, Vilhelm, ainsi que les visites de la fille de ce dernier, Frida, devenue sa professeure de musique. À l’étage, son épouse Sarah, dont l’obsession est que leur fils Adrien réhabilite le nom du père, rumine l’échec de leur couple.
Gwendoline, sœur jumelle de Sarah et amour de jeunesse sacrifiée sur l’autel du pouvoir par Borkman, s’invite alors dans la maison de la honte ; condamnée par la maladie, elle vient réclamer le droit de revoir Adrien, le fils qui joue en duo avec Frida chez l’ennemi juré de Borkman, l’avocat Hinkel. Vany, riche voisine à l’esprit libre, tente d’arracher les jeunes gens au destin mortifère de la maison familiale. Les sons électriques hantent la demeure maudite, alors que la neige de l’oubli recouvre le paysage. Avec Les Borkman, Christophe Sermet livre une version musclée d’un texte de répertoire du dix-neuvième siècle, tout en lui conservant son lyrisme et son émotion. Racontant frontalement le monde d’aujourd’hui, le spectacle délaisse le piano au profit de riffs rock dans un style grunge, viscéral et dépouillé.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • VOCABULARIUM - Anne Teresa De Keersmaeker, Cynthia Loemij / Rosas

    12.01.2024  >  20.01.2024

    • Spectacle
    ‘VOCABULARIUM’ est un solo créé pour Cynthia Loemij. Ce spectacle a pour point de départ ‘Revolusi : L’Indonésie et la naissance du monde moderne’ et ‘De kolonisatie van de toekomst (La colonisation du futur)’ de David Van Reybrouck. 

    Lire la suite

    ‘VOCABULARIUM’ est un solo créé pour Cynthia Loemij. Ce spectacle a pour point de départ ‘Revolusi : L’Indonésie et la naissance du monde moderne’ et ‘De kolonisatie van de toekomst (La colonisation du futur)’ de David Van Reybrouck. L’œuvre de Jannetje Visser-Roosendaal (1899-1990) est une autre source d’inspiration : elle est l’arrière-grand-mère de Cynthia Loemij et a écrit une cinquantaine de romans, dont ‘Tot in den Dood’, confisqué en 1941 dans le cadre de la censure de la littérature de résistance.  • L’histoire coloniale et la lutte de l’Indonésie pour son indépendance font partie de l’histoire personnelle de Cynthia Loemij: sa mère est hollandaise et son père indonésien. Ce solo explore comment les structures de pouvoir mises en place à l’époque coloniale influencent la réponse actuelle au changement climatique, au point de coloniser l’avenir. Cynthia a commencé son parcours chez Rosas en 1991. Pendant 30 ans, elle a dansé dans 35 productions différentes. Elle est ainsi devenue une « archive vivante de Rosas » qui incarne véritablement l’histoire de la compagnie Rosas. Associant texte et mouvement, ’VOCABULARIUM’ explore ces différentes strates de souvenirs, qui juxtaposent et entremêlent tant le récit personnel que l’Histoire au sens large. 
    Lieu
    Rosas
    Avenue Van Volxem, 164
    1190 Forest
    Tél : +32 2 344 55 98
    mail@rosas.be
    http://www.rosas.be
  • La tête dans le frigo

    12.01.2024  >  24.02.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    Dans sa maison de retraite, Granny a été retrouvée morte, la tête dans le frigo. Bim ! Mourir la tête dans le frigo franchement, a-t-on idée ! Sa fille, ses deux petites-filles et leur cousine se retrouvent pour organiser les funérailles. Un noyau féminin explosif qui va faire fondre la glace des non-dits, de la langue de bois et du politiquement correct. Un spectacle qui raconte avec une dérision bienvenue la période des funérailles. Car quand tout s’arrête, en fait, rien ne s’arrête : du cercueil aux dernières volontés, des pompes funèbres à l’héritage, du cimetière à la vie d’avant, et puis les souvenirs... Écrite au cordeau pour quatre comédiennes épatantes, la pièce nous parle du chagrin, de la douleur, d’amour. Et l’on rit. Parce que ce n’est jamais facile un enterrement. En cette période contrastée, ça fait un bien fou. Le deuil, tout le monde passe par là. C’est une épreuve, un passage. Faut traverser. Ici c’est le début du voyage, il est lumineux et tendre. Un road trip sur scène pour un voyage intra-familial et une palette d’actrices qui forment une famille vraie. Un peu comme les nôtres, en somme. __________ De Julie Dacquin / Mise en scène : Isabelle Paternotte / Avec : Julie Dacquin, Alexia Depicker, Jo Deseure et Laure Godisiabois __________ UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE LA COMPAGNIE LES YEUX OUVERTS. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BESIDE, DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. AVEC L’AIDE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES, SERVICE GÉNÉRAL DE LA CRÉATION ARTISTIQUE - DIRECTION DU THÉÂTRE, DE LA SACD, DE PASSA PORTA ET DU CENTRE DES ÉCRITURES DRAMATIQUES WALLONIE-BRUXELLES.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • En toute amitié

    12.01.2024  >  27.01.2024

    • Théâtre
    Une complicité à toute épreuve

    Lire la suite

    Patrick Spadrille et Gilles Delvaulx ont partagé de nombreux projets de théâtre et d’improvisation depuis le début des années 90. Plus de 30 ans d’amitié et de scènes partagées. C’est pourquoi ils ont décidé de consacrer ce spectacle au passionnant thème de l’amitié et de tenter de répondre avec vous à quelques questions. C’est quoi être ami ? À partir de quand sait-on qu’on est amis ? Quelle sont les limites de l’amitié ? Qu’est-ce qui peut briser une amitié ? L’amitié est-elle plus forte que l’amour ? …
    Lieu
    Théâtre l’Improviste
    Rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Irrévérence ! festival

    12.01.2024  >  11.04.2024

    • Festival
    Appelons ça : autobioscène. L’écriture de soi comme forme de l’émancipation, ou quand la vérité sort de la bouche des artistes.

    Lire la suite

    Irrévérence, c’est le moment où plutôt que de saluer, l’artiste fait une pirouette, une grimace ou un bon mot. Il s’y dit quelque chose de l’esprit de liberté, d’insoumission. Entre dévoilement et impertinence, le festival cette année se livre à l’introspection : auto-fiction, auto-portrait, auto-biographie. Une certaine manière de lever des tabous, chercher des failles, faire des aveux.
    Lieu
    Centre Culturel d'Uccle
    Rue Rouge, 47
    1180 Uccle
    Tél : +32 2 374 64 84
    Réservation : +32 2 374 64 84
    reservation@ccu.be
    http://www.ccu.be
  • L’Éponge et l’Huître

    15.01.2024  >  17.01.2024

    • Visites Guidées
    Que faire des crasses qui nous traversent ? C’est la question que s’est posée Dominique Roodthooft en se sentant peu à peu devenir comme une éponge gon­flée de « tous les maux du monde » qu’elle n’arrivait plus à dégorger.

    Lire la suite

    Que faire des crasses qui nous traversent ? C’est la question que s’est posée Dominique Roodthooft en se sentant peu à peu devenir comme une éponge gon­flée de « tous les maux du monde » qu’elle n’arrivait plus à dégorger. Une amie, à qui elle confiait sa sen­sation, lui a répliqué non sans humour qu’elle pouvait choisir entre l’éponge qui absorbe tout ou l’huître qui filtre et peut, d’une crasse fabriquer une perle. À partir de cette métaphore, différent.e.s créateur.rice.s ont été sollicité.e.s pour interroger et activer artistiquement le concept de fil­trage : qu’est-ce qui retient notre attention, que choi­sit-on de garder, d’éliminer, d’ignorer ou de transfor­mer dans ce qui nous traverse ? Le résultat de ces dialogues prend la forme d’une visite guidée parmi des œuvres (cartographies, documents sonores et films) et les commentaires de chacun des participants (artistes, philosophes, psychanalystes, militants). Les spectateurs font une expérience immersive et déambulatrice où les savoirs et les récits se télescopent. L’éponge et l’huître ambitionne l’invention d’une forme singulière autour des enjeux de la transmis­sion de la pensée et des savoirs auprès d’un grand public
    Lieu
    Le Boson
    Chaussée de Boondael, 361
    1050 Ixelles
    Tél : +32 471 32 86 87
    Réservation : +32 471 32 86 87
    reservations@leboson.be
    http://www.leboson.be
  • Jusqu’à preuve du contraire

    16.01.2024  >  20.01.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    Quel est le pouvoir des images ? En quoi ce que nous voyons est déterminé par la représentation que nous en avons déjà? Et comment notre cerveau élabore des hypothèses en cherchant à interpréter les signes qui lui sont présentés "Jusqu'à preuve du contraire" interroge à travers la vidéo, la photographie, les corps et la sculpture les mécanismes du voir et de l’imaginaire, c'est-à-dire les visions et représentations qu’engendre notre perception des images. Dans une scénographie minimaliste en perpétuelle transformation, chaque élément peut devenir tour à tour objet, corps, architecture, dans l’idée que tout ce qui s’offre à la vue ne constitue qu’une réalité provisoire et partielle. Le spectacle se présente aux spectateurices comme une enquête visuelle à travers une partition fragmentée. Les performers animent le décor et inversement, dans une cohabitation troublante des êtres et des choses. Proposant des images ou des situations potentielles, le spectacle invite à chercher des indices, convoque l’imaginaire et joue avec les représentations et leurs illusions. Conception et interprétation: Simon Loiseau et Marion Menan · Vidéo: Tom Vincke · Lumière: Emma Laroche · Composition sonore: Katia Lecomte Mirsky. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Conseil Interdisciplinaire des Arts de la Scène, Accueil en résidence par La Bellone, Buda Kunsten Centrum, Le Centquatre, Centre Wallonie Bruxelles Paris, Lookin’out 2022, La Chaufferie Acte 1.
    Lieu
    Atelier 210
    Chaussée Saint-Pierre, 210
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 732 25 98
    info@atelier210.be
    http://www.atelier210.be
  • Que sera sera de STAN

    16.01.2024  >  20.01.2024

    • Théâtre
    Où se rencontrent théâtre et cinéma ? STAN s’aventure sur le terrain du cinéma. Réalisée à partir de divers matériaux – comme l’interview qu’Alfred Hitchcock a accordée à François Truffaut –, la beauté de cette performance, à mi-chemin entre le talk-show, le quiz cinématographique et l’hommage, réside dans son imprévisibilité et sa délicieuse maladresse.

    Lire la suite

    Tout commence par de la glace qui se rompt. Pendant l’hiver 1955, Truffaut, alors critique aux Cahiers du Cinéma, interviewe une première fois Hitchcock. Truffaut, nerveux à l’idée de rencontrer son idole, tombe à l’eau juste avant la rencontre en traversant la mince couche de glace recouvrant un étang gelé. Des années après, Hitchcock en dit ceci : « Chaque fois que je bois un whisky avec des glaçons, je pense à vous. » En avril 1962, Truffaut adresse une lettre à Hitchcock dans laquelle il lui fait part de son admiration sans failles et de son envie de lui consacrer un grand entretien. Hitchcock, qui réalise à cette époque son 48ème film, "Les Oiseaux", lui fixe rendez-vous en août 1962. Pendant une semaine, Hitchcock répond à 500 questions sur l’ensemble de sa carrière. Quatre ans plus tard, en 1966, l’ouvrage "Le Cinéma selon Alfred Hitchcock" parait enfin. En partie grâce à ce livre, l’œuvre du réalisateur britannique est enfin considérée sous un autre angle, plus réfléchi, par les critiques de cinéma américains. En 1983, un an avant sa mort, Truffaut publie la version définitive. Autour de l’an 2000, le cinéaste belge Guido Henderickx raconte à Damiaan De Schrijver pourquoi il considère ce livre comme la bible du cinéma. La première graine est semée. En 2015, sort le documentaire "Hitchcock/Truffaut", dans lequel des cinéastes soulignent l’importance de cet ouvrage et du travail de Hitchcock. En 2019, Matthias de Koning, Damiaan De Schrijver et Bert Haelvoet créent, à partir de l’ouvrage de référence emblématique, un spectacle de théâtre : "Que sera sera", qui réunit trois générations de comédiens. L’admiration sincère caractérise à la fois les personnages et les acteurs. Matthias a été le maitre de Damiaan et, à présent, Bert suit son sillage. De même que Truffaut avait trouvé en Hitchcock un maitre.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be