Evénements du 13 septembre 2023

  • Le vif du sujet

    02.09.2023  >  21.10.2023

    • Théâtre

    Lire la suite

    Les seins, c’est l’histoire de l’humanité. Mais la récurrence accable. Pourquoi tant de victimes du cancer ? Et comment en parler ? Le théâtre et la poésie nous aident à le mettre à bonne distance. Écrite par une femme d’après une multitude d’interviews recueillies pendant de longs mois auprès de femmes et d’hommes touchés par la maladie, la pièce plonge dans le « vif du sujet » en « appelant un chat, un chat ». Sur la durée d’une représentation, une femme va incarner toutes les étapes qui jalonnent ce parcours de combattante. En partant de son enfance, ses relations amoureuses ou avec la médecine, en passant par le regard et les injonctions de la société, elle raconte avec une bonne santé contagieuse. Et ça fait un bien fou. Elle s’adresse à toutes et tous, car de près ou de loin, nous sommes tous reliés et nous sommes concernés. L’autrice trempe sa plume dans l’encre de la résilience comme contrepoint à la résignation, dans l’encre de la joie pour aborder la reconstruction. Et l’actrice, en réaction à l’extrême violence des maux physiques et psychiques que la maladie impose, en miroir aux tourments qu’imposent les relations parfois complexes avec le corps médical, transmet avec une énergie et une drôlerie débordantes, le désir de vivre « l’après » en toute liberté. Devant nous, une femme prend le sujet à bras le corps et retrace les étapes qui lui ont permis de se réapproprier son corps et sa vie, de se délester des préjugés et d’aller de l’avant. __________ De Laurence Bastin / Mise en scène : Patricia Ide / Avec : Laurence D’Amelio __________ UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BESIDE ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Classique à l’Abbaye

    03.09.2023  >  02.06.2024

    • Festival
    La nouvelle saison de Classique à l'Abbaye débutera le dimanche 3 septembre. Ensuite, c’est un concert de classe mondiale programmé chaque premier dimanche du mois jusqu'à début juin 2024. Chaque premier dimanche du mois à 11h Abbaye de Dieleghem - rue Tiebackx 14 Avec garderie et apéritif

    Lire la suite

  • Traces, discours aux nations africaines

    05.09.2023  >  21.10.2023

    • Théâtre

    Lire la suite

    Un africain revenant d’une longue odyssée décide de s’adresser aux siens. Il les invite par une parole poétique à édifier le jour qui vient. Il est debout, dressé face au monde avec la ferme volonté de l’homme qui a quelque chose à partager. Et, il partage une pensée, belle et forte comme un soleil, celle de Felwin Sarr (économiste, penseur et poète sénégalais) qui écrit ce Discours aux nations africaines. Il nous invite ainsi à nous transformer, et inventer d’autres récits, pour écarter les voiles de nos certitudes et rouvrir le champ des possibles : La première puissance que nous devons recouvrer est celle de nous soustraire à la volonté des autres. Cela s’appelle la liberté. Pour nos petits. Pour celles et ceux qui arriveront après nous, un appel à la création d’un nouveau projet de civilisation. Rien de moins. Avec une franche bienveillance, un réel amour de l’humanité, en conteur exceptionnel, Étienne Minoungou s’adresse à nous. Accompagné du merveilleux musicien Simon Winch, Étienne prend la parole pour donner corps au récit de la vie qu’il a traversé en quittant l’Afrique, porteur d’un message d’espoir. Après une longue et prestigieuse tournée qui l’a mené entre autres à Düsseldorf, New York, Marrakech, Casablanca, Atlanta, Princeton, Genève, Kinshasa… à la manière d’une vaste odyssée, Étienne pose ses valises au Public pour quelques semaines, et nous fait le plaisir de partager le regard du continent africain posé sur le monde, au service de l’avenir et de la jeunesse. __________ De Felwine Sarr / Mise en scène : Etienne Minoungou / Regard extérieur : Aristide Tarnagda / Avec : Etienne Minoungou et Simon Winsé (musicien) __________ UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE DE NAMUR EN COPRODUCTION AVEC LE FESTIVAL LES RÉCRÉATRALES– OUAGADOUGOU, LE FESTIVAL AFRICOLOGNE ET LE THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DE LA FONDATION VON BROCHOWSKI SUD-NORD. DIFFUSION LA CHARGE DU RHINOCÉROS.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Macbeth

    07.09.2023  >  30.09.2023

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français.

    Lire la suite

    Dans la série des “Grands classiques”, Toone VIII - Nicolas Géal présente “Macbeth”, sombre drame shakespearien de la fatalité et de l’ambition devenu, grâce à la malicieuse collaboration d’Arthur et Elisabeth FAUQUEZ, une comédie bruxelloise où l’imparable Woltje, le ketje de Bruxelles, trouve son mot à dire. Créée en 1967, à l’occasion de la “British Week in Brussels”, “Macbeth” reçut un accueil exceptionnel que confirme l’anecdote suivante : un soir que Toone VII – José Géal, comme à l’accoutumée, salue son public, son Excellence l’ambassadeur de Grande-Bretagne lui glisse à l’oreille ces mots historiques : “It’s the first time, I appreciate Shakespeare.” En 1997, Toone VII fait appel au talent du regretté Raymond Renard pour présenter une nouvelle scénographie de ce régicide britannique. Le roi d’Ecosse ne cache à personne sa dévotion pour le “bloempanch” (boudin) et les frites de Madame Macbeth ! Tandis que la forêt de Birnam en marche vers le château sera représentée par le traditionnel “Mâbuum”, le fameux Meyboom bruxellois, arbre planté chaque année, la veille de la Saint- Laurent, au coin des rues du Marais et des Sables d’après une tradition séculaire. “... Toone a surtout respecté l’esprit de Shakespeare et sa création de Macbeth et de Lady Macbeth est remarquable, car ces marionnettes expriment avec vraisemblance le déchirement de la conscience, la fascination du mal et la peur de la damnation.” (C.B. La Cité, 10-11-1969) Et comme l’écrit Luc Honorez : “Toone sait raconter des histoires, il ne trahit pas, il pastiche.” (Le Soir, 12-11-1969)
    Lieu
    Théâtre Royal de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 71 37
    Réservation : +32 2 513 54 86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • Lysistrata

    07.09.2023  >  14.10.2023

    • Théâtre
    Librement inspiré d’ARISTOPHANE Il y a 2400 ans, des femmes athéniennes décident de faire la grève du sexe tant que leurs maris feront la guerre.

    Lire la suite

    La pièce que nous vous proposons pour démarrer la saison 23-24 est très librement inspirée d’une comédie d’Aristophane, écrite il y a plus de 2400 ans. Le pitch est très moderne : les athéniennes en ont assez de voir leurs maris se battre contre la cité de Sparte depuis 20 ans. Elles s’allient aux femmes spartiates et menacent leurs hommes d’une grève du sexe si le conflit ne s’arrête pas immédiatement. Mais leurs revendications ne s’arrêtent pas là… La pièce nous plonge dans la Grèce antique d’il y a plus de deux millénaires, tout en nous offrant un propos très actuel qui nous touche au plus profond de notre être. Un spectacle haut en couleur accessible à partir de 12 ans !
    Lieu
    Théâtre Royal du Parc
    Rue de la Loi, 3
    1000 Bruxelles
    Réservation : +32 2 505 30 30
    info@theatreduparc.be
    http://www.theatreduparc.be
  • Francis Alÿs : The Nature of the Game

    07.09.2023  >  07.01.2024

    • Exposition
    Découvrez une vaste sélection des célèbres films de jeux d’enfants de Francis Alÿs, en dialogue avec ses peintures délicates et l'installation cinématographique The Silence of Ani.

    Lire la suite

    Suite à sa présentation pour la participation flamande au pavillon belge de la 59e Biennale de Venise 2022, Alÿs présente une nouvelle version de l’exposition The Nature of the Game, douze ans après sa rétrospective mémorable au WIELS, qui a fait découvrir au public belge toute l'étendue de son œuvre. À partir de 1999, Francis Alÿs a documenté des enfants jouant dans des lieux publics au cours de ses voyages. Pour la Biennale de Venise, il a présenté une grande série de jeux filmés pendant la pandémie, entre autres en République Démocratique du Congo, en Belgique, à Hong Kong, au Mexique, en Suisse, … en dialogue avec un groupe de ses peintures de petit format. Pour WIELS, il termine quelques nouveaux films, dont des jeux d'enfants qu'il a récemment vus en Ukraine, et les confronte avec l'installation cinématographique The Silence of Ani (2015), où des enfants jouent à cache-cache dans les ruines d'une antique cité Arménienne située aux confins de la Turquie actuelle. Avec des appeaux, les enfants appellent les oiseaux et pour un instant créent l'illusion que la ville revient à la vie. « Alors que les adultes sont plus enclins à utiliser la parole pour traiter leurs expériences - alors que les adultes parlent -, les enfants jouent pour assimiler les réalités qu'ils rencontrent. Leurs jeux imitent, se moquent ou défient les règles de la société adulte qui les entoure. L'acte de jouer peut également les aider à faire face à des expériences traumatisantes telles que celles de la guerre en créant un simulacre du réel et en transformant les circonstances dramatiques qui les entourent en un monde plus fictif et ludique. Mais ce qui est magique dans un jeu d'enfant, c'est qu'il n'a pas de secret, ‘c'est tout ce qu'il y a’. Adulte, nous devons rester fidèle à l’enfant que nous avons été ; nous souvenir et faire confiance à ce moment, le plus précieux de notre existence.’. » Francis Alÿs Jouer est un besoin fondamental de l’être humain, comme manger et dormir. Pendant l’enfance, nous l’apprenons instinctivement ou en imitant les autres. Le jeu doit être considéré comme une relation créative des enfants avec leur univers, activité qui peut parfois dissimuler une dimension sociopolitique. Comme les interactions sociales se déroulent de plus en plus en ligne dans un monde virtuel, Alÿs capture ce moment de profonde transition que vit notre société et rassemble une mémoire des jeux d'enfant avant qu’ils ne disparaissent. Si certains d’entre eux se rattachent à la tradition d’une région spécifique, d’autres sont plus universels, et nombre de ces jeux se retrouvent d'ailleurs dans le tableau du 16e siècle Jeux d’enfants de Bruegel, une œuvre qui a fortement impressionné Alÿs quand, à un âge précoce, il l’a vue pour la première fois. Dans l’œuvre d’Alÿs, observer et documenter le comportement humain dans l’environnement urbain est la constante principale. Ses films enregistrent tant les traditions culturelles que les actions spontanées et sans contrainte des enfants, dans la rue comme dans les zones de conflit et des turbulences de la vie moderne. Les jeux d’enfants ont acquis une place centrale dans la pratique d’Alÿs, lui permettant de capturer la culture et les modes de vie des gens, parfois même dans des endroits où ils semblent le moins susceptibles de se manifester. Commissaires de l’exposition : Dirk Snauwaert & Hilde Teerlinck Francis Alÿs (Belgique, 1959) vit et travaille à Mexico. Il possède une formation d’architecte. Dans sa pratique, il utilise différents médias : de la peinture et du dessin à la vidéo et l’animation. Dans son oeuvre, il aborde des thèmes ethnologiques et géopolitiques en observant la vie quotidienne au cours de ses promenades et de ses voyages. Sa série Children’s Games (1999-en cours) est une collection de scènes de jeux d’enfants dans le monde entier. Une dizaine de nouveaux jeux, filmés en République Démocratique du Congo, en Belgique, au Canada, en Irak et à Hong Kong, ont été présentés en 2022 à la 59e Biennale de Venise. Les œuvres d’Alÿs sont exposées dans des musées renommés du monde entier.
    Lieu
    Wiels - Centre d’art contemporain
    Avenue Van Volxem, 354
    1190 Forest
    Tél : + 32 (0)2-340.00.50
    welcome@wiels.org
    http://www.wiels.org
  • Le Lombard, une affaire de famille

    09.09.2023  >  24.08.2024

    • Exposition
    Le deuxième étage du Musée de la Bande Dessinée renoue avec l’esprit initial des anciens magasins Waucquez en accueillant l’exposition des 77 ans du Lombard. Conçue comme un showroom d’ameublement, cette exposition présente 77 ans de bande dessinée familiale. Avec sa genèse, sa mythologie, ses pionniers et ses têtes d’affiche, ses défricheurs et ses francs-tireurs.

    Lire la suite

    Le deuxième étage du Musée de la Bande Dessinée renoue avec l’esprit initial des anciens magasins Waucquez. À partir du 8 septembre 2023, il accueille en effet l’exposition des 77 ans du Lombard présentée dans un dispositif inédit. Conçue comme un showroom d’ameublement, cette exposition présente 77 ans de bande dessinée familiale. Avec sa genèse, sa mythologie, ses pionniers et ses têtes d’affiche, ses défricheurs et ses francs-tireurs. De pièce en pièce, les visiteurs découvriront l’extraordinaire richesse d’un catalogue d’abord construit autour du mythique journal Tintin et de la ligne graphique chère à Hergé, puis réinventé au gré des évolutions de la société et du monde de l’édition. Un regard à la fois ludique et inventif au travers de documents inédits, d’images, d’archives, de projections et de somptueux originaux… cachés dans de faux meubles. Commissaire: Thierry Bellefroid Avec le soutien de la Région Bruxelles-Capitale, la Fédération Wallonie-Bruxelles et la Loterie Nationale et ses joueurs
    Lieu
    Musée de la Bande Dessinée (Centre Belge de la Bande Dessinée)
    Rue des Sables, 20
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 219 19 80
    visit@cbbd.be
    http://www.cbbd.be
  • Scene Change – International Exchange Programme - Het TheaterFestival, het Nederlands Theaterfestival & Battersea Arts Centre

    11.09.2023  >  13.09.2023

    • Cours, Stages et Ateliers
    Un échange entre six créateurs de spectacles dans trois festivals dans trois pays.

    Lire la suite

    Après un projet pilote réussi en 2022, Het TheaterFestival Vlaanderen (HTF),  Nederlands Theaterfestival (NTF) et le Battersea Arts Centre (BAC, Londres) collaborent à SCENE CHANGE : un programme d’échange international dans trois festivals à la fin de l’été 2023. Pendant l’Horizon Showcase au Edinburgh Fringe Festival (w/c 22 août), au Nederlands Theaterfestival (8-10 septembre) et au Het TheaterFestival (11-13 septembre), nous inviterons six créateurs de spectacles à se réunir pour voir et réfléchir aux spectacles des festivals, partager leurs propres pratiques artistiques et conditions de travail, discuter des thèmes internationaux actuels et des tendances en matière de spectacle, et enfin partager vos idées et observations. Le programme vise à donner à six artistes l’occasion d’engager un dialogue sur des thèmes artistiques et sociaux au-delà des frontières nationales, d’élargir leurs réseaux et de développer leur pratique artistique. Nous les invitons également à partager leurs réflexions critiques et leur perspective en tant qu’artistes sur les programmes de nos trois festivals et sur la position qu’ils occupent dans une écologie artistique internationale plus large. • Jennifer Jackson est une créatrice de théâtre, une directrice du mouvement, une chorégraphe et une interprète latino-américaine et anglo-bolivienne. Son travail interroge la manière dont les femmes et les filles utilisent leur corps et les complexités de la vie entre les cultures. L’interrogation sur la manière dont l’espace est intimement lié au pouvoir est à la base de tout son travail. Sa pratique englobe le théâtre, la danse, l’art vivant et l’excitation d’un spectacle sportif. Sa pièce ENDURANCE a été sélectionnée pour le prestigieux Theatertreffen Stueckmarkt au Berliner Festpiele 2022. Elle est actuellement artiste au Barbican Centre Open Lab, où elle développe une nouvelle œuvre, WRESTLELADSWRESTLE, qui s’inspire de sa carrière d’adolescente en tant que championne britannique de judo. • Krishna Istha est un artiste de la performance, un créateur de théâtre, un comédien et un scénariste basé à Londres. Ils réalisent des œuvres socialement conscientes, qui poussent la forme, sur des expériences taboues ou sous-représentées en matière de genre, de race et de politique sexuelle. Actuellement, ils écrivent sur Sex Education Netflix (Saison 4). Plus récemment, ils ont été un artiste Open Lab du Barbican Centre (2021-22) et un artiste de la bourse Arts Admin (2020-21). Ils ont été l’un des deux écrivains présélectionnés pour les SKY Arts & Royal Society of Literature Writers Awards dans le cadre de l’écriture de scénarios (2022), et sont arrivés en deuxième position sur Screenshot (2021) – un concours pour les auteurs-comédiens organisé par Sister Pictures et South of the River Pictures. • Toni Blackwell a obtenu un diplôme de théâtre en éducation à l’université des arts d’Amsterdam en 2021. Son travail est provocateur, éducatif et traite de thèmes sociaux qui la concernent personnellement. Prenant ses propres expériences comme point de départ, elle donne à ses interprètes la possibilité de créer un matériel basé sur leur propre vision. Toni enseigne dans divers endroits et a été assistante à la mise en scène de la célèbre pièce The Story of Travis. En 2022, Toni a reçu “De Troffel”, le prix d’encouragement annuel du Dutch Festival Cement. • Meysam Kisomi est un acteur et un homme de théâtre originaire de Téhéran, en Iran. Il a commencé à jouer en Iran à l’âge de 15 ans dans des pièces de théâtre et des courts métrages. Il est actuellement basé à Amsterdam. Sa migration lui a donné une perspective unique sur les différentes vies que nous menons, des différences culturelles à celles liées aux droits de l’homme. Le fait de pouvoir parler de ces questions a alimenté son travail de conteur. Depuis, il s’est également tourné vers le théâtre, se produisant au Festival international du conte d’Amsterdam, au Festival Fringe d’Amsterdam et au Festival Oerol. • Mira Bryssinck est diplômée de la KASK à Gand depuis 2016. Elle a réalisé une première performance théâtrale UTOPIA (avec des personnes à double diagnostic liées au centre de rencontre Villa Voortman) qui a été jouée au Theater Aan Zee et à Frascati à Amsterdam, entre autres. En 2018, elle a réalisé LETTER, une performance pour HETGEVOLG à Turnhout. Elle a réalisé son premier spectacle solo Glory Box en 2019 sous la direction de la compagnie cecilia.  Mira a joué dans la série télévisée Tytgat Chocolat, qui a remporté le prix Europa et le prix de la diversité à Cannes. En outre, Mira a été première lauréate du prix Karen Vernimmen (2019) et de la bourse Vocatio (2020). Mira a fait partie des Montignards (2021) et a joué dans les spectacles de Tine Van Aerschot De gemene God of het megalomane minderwaardigheidscomplex et Fanny de The Scheldt Offensive, The Roovers et Theatre Step. Cette année, Mira a abordé le State of the Youth à Het TheaterFestival. Mira fait partie du collectif Par Hasard, qu’elle a cofondé et avec lequel elle a réalisé les performances A Pair Of Socks et ZET U. Elle travaille actuellement au sein de Par Hasard sur le tout nouveau projet Malinconinco. • Joshua Serafin est un artiste multidisciplinaire qui combine la danse, la performance, les arts visuels et la chorégraphie. Né aux Philippines, elle est actuellement basé à Bruxelles. Elle est également un artiste maison de Viernulvier pour la saison 2023-2027. Elle a été formée à la danse aux Philippines, à Hong Kong et à PARTS à Bruxelles. Elle a également terminé sa licence et son master en arts visuels à la KASK à Gand. Ces œuvres traitent de questions relatives à l’identité, à la transmigration, à la politique et à la représentation queer, aux états d’être et aux manières d’habiter le corps. Son cosmologie d’œuvres crée de nouvelles formes de rituels et d’incarnation, basées sur des écologies queer. Le travail de Serafin en tant que créateur, performeur et danseur a été récemment acclamé au niveau international, puisqu’il est activement exposé et présenté sur les scènes d’art contemporain d’Europe et dans les festivals d’Asie de l’Est. Que ce soit sur scène, dans un musée ou par le biais de la vidéo et de la photographie, le processus artistique de Serafin est un exorcisme sociologique intense de l’identité philippine avec l’hybridité des idéologies occidentales, déballant la violence historique de sa société féodale contemporaine et sa normalité déshumanisante. • Au début de l’année culturelle, le Nederlands Theaterfestival présente une palette richement variée de sélections par le jury des productions les plus impressionnantes de la saison écoulée. Ce faisant, il réunit des groupes de spectateurs, des genres et des mouvements. En outre, il s’efforce d’être un catalyseur de changement dans le domaine du théâtre néerlandais. NTF croit en l’impact par l’interaction : entre les histoires, les genres, les histoires et les visions de l’avenir, les spectateurs, les créateurs de théâtre et les générations. La polyphonie est le point de départ : de nombreuses perspectives composent notre programme. Cette polyphonie se reflète à tous les niveaux des activités de notre festival : dans le dialogue avec le public et les professionnels. • Battersea Arts Centre est un foyer d’idées artistiques radicales. Il croit au pouvoir de la performance et de l’imagination collective pour susciter des changements positifs. Le centre abrite des espaces accueillants et inclusifs où les communautés, les artistes et le public peuvent se rencontrer et faire preuve de créativité. Le Centre donne aux gens les ressources nécessaires pour développer des idées artistiques audacieuses et non conventionnelles, et vise à placer l’accessibilité au centre de tout ce qu’il fait. Le CCB est le premier lieu détendu au monde. Il vise à intégrer l’accès et l’inclusion dans toutes ses activités. La plupart des spectacles présentés au BAC sont désormais accessibles sur la base du principe “Payez ce que vous pouvez”, dans le cadre de son engagement permanent à trouver de nouveaux moyens d’éliminer les obstacles à l’engagement. Le BAC est l’une des organisations à l’origine de l’Horizon Showcase pendant le Festival Fringe d’Édimbourg, qui fera partie de ce programme d’échange.
    Lieu
    Kaaistudio's
    Rue Notre-Dame du Sommeil, 81
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 201 59 59
    Réservation : +32 2 201 59 59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be
  • Recomposées

    12.09.2023  >  30.09.2023

    • Théâtre

    Lire la suite

    En Belgique, plus de 15% des familles sont recomposées. Des familles à géométrie variable, où les enfants sont élevés collectivement par des parents, des beaux-parents, et même des ex-beaux-parents encore forts impliqués. Des gosses qui ont parfois l’influence de six adultes à gérer, des couples d’amoureux qui ne sont pas des couples parentaux et des couples parentaux qui ne s’aiment définitivement plus, des guerres intestines qui, au nom des sacro-saints enfants, mettent en branle des jeux de pouvoir à faire pleurer une tragédie grecque. Fruit d’un nombre considérable d’entretiens avec des beaux parents et des enfants, Recomposées est un spectacle écrit et mis en scène par Julie Annen (Les Pères, Belgium Best Country) : « Il y a des gens qui ne comprennent ni pourquoi leur gosse veut se tirer, ni que leur conjoint en a gros sur la patate, et qui, le cul bien enfoncé dans leur forteresse de certitude, pensent qu’ils font tout bon. D’autres qui apprennent à se réjouir de minuscules victoires : une petite main qui enfin saisit la leur, la sensation d’avoir réussi à transmettre un peu de soi à cet autre qui n’a rien de nous ». Recomposées n’est pas une histoire mais des histoires. Des belles, des fortes, des tristes, des violentes, mais aussi des toutes plates, avec pleins de gens ordinaires qui font ce qu’ils peuvent. La vie quoi.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Paris was a Woman - Khalid Koujili El Yakoubi & Bibi van Lieshout

    12.09.2023  >  13.09.2023

    • Théâtre
    Dans Paris Was A Woman, Bibi van Lieshout et Khalid Koujili El Yakoubi célèbrent l'histoire queer sous-exposée de Paris et d'elleux-mêmes.

    Lire la suite

    Dans Paris Was A Woman, Bibi van Lieshout et Khalid Koujili El Yakoubi célèbrent l'histoire queer sous-exposée de Paris et d'elleux-mêmes. Dans les années 1920, iels découvrent des femmes courageuses comme Djuna Barnes, Gisèle Freund et Ada "Bricktop" Smith, qui ont opté pour un amour et un art non conventionnels à leur époque. Les réalisateureuses s'inspirent des années 1950 à Paris en se basant sur le livre de photos Les amies de place Blanche de Christer Strömholm, qui a réalisé des portraits intimes de femmes trans. Bibi et Khalid s'interrogent sur la fragilité de nos libertés durement acquises en faisant revivre la vie nocturne parisienne. Dans une ode à ces pionniers, iels célèbrent également leur propre existence queer et se transforment en papillons fluides de la nuit. Khalid Koujili El Yakoubi (he/him) est acteur et créateur de théâtre. Il a obtenu son diplôme à la KASK de Gand avec la performance Don't make it about you dans laquelle il explore la représentation de "l'autre" dans le théâtre occidental. Khalid a fait partie de Montignards#5 et a joué, entre autres, dans Vlaemsch (Chez Moi) de Sidi Larbi Cherkaoui. Bibi van Lieshout (she/her) est actrice et créatrice de théâtre. Elle a étudié à la Koningstheateracademie à 's Hertogenbosch (NL) et a été diplômée du RITCS à Bruxelles en 2020. Depuis, elle a travaillé en tant que créatrice et interprète pour divers théâtres tels que Bronks, Theater Antigone, hetpaleis et Théâtre L'Aria (Corse).
    Lieu
    Kaaistudio's
    Rue Notre-Dame du Sommeil, 81
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 201 59 59
    Réservation : +32 2 201 59 59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be