Evénements du 1er décembre 2022

  • Marché Bildy Markt - Einat Tuchman

    03.09.2022  >  17.12.2022

    • Spectacle
    Depuis mars 2022, Einat Tuchman vous invite chaque dernier samedi du mois au Marché Bildy Markt de la Gare Maritime à Molenbeek. À ce nouveau marché local est un lieu de rencontre. Des ateliers, des performances interactives et des concerts rassemblent des histoires et des expériences sur l'économie locale dans différentes cultures.

    Lire la suite

    Depuis mars 2022, Einat Tuchman vous convie chaque dernier samedi du mois au Marché Bildy Markt de la Gare Maritime à Molenbeek, sur le terrain de Tour&Taxis. Ce nouveau marché local est un lieu de rencontre, où vous créez ensemble un avenir plus durable. Des ateliers, des performances interactives et des concerts rassemblent des histoires et des expériences sur l'économie locale dans différentes cultures. Au Marché Bildy Market, vous pouvez consommer local et différent : vous avez l’opportunité d’acheter des produits fabriqués par des habitant·es de Molenbeek et Laeken à des prix démocratiques et  avec un accent particulier mis sur le recyclage et le zéro déchet. Des snacks et des boissons seront disponibles dans le talk-shop ! • L'artiste Einat Tuchman vit et travaille dans le quartier Maritime de Molenbeek depuis plusieurs années. Après y avoir développé un certain nombre de projets de quartier, elle a ressenti le besoin de mettre en place un cadre plus large pour rassembler différents projets, initiatives locales et organisations. Pendant WoWmen!20, elle a présenté Other Enter dans le centre communautaire Espacetous de Molenbeek, et a également participé au monologue Spin, Spin, Scheherazade d'Orla Barry. 
    Lieu
    Gare Maritime - Tour & Taxis
    Rue Picard
    1000 Bruxelles
  • Bla Bla Bla

    10.11.2022  >  03.12.2022

    • Théâtre
    Qu’est-ce qu’y dit ?

    Lire la suite

    Bienvenue dans ce spectacle vraiment très très intéressant proposé par l’éminent – et marrant – historien Gilles Dal, chasseur d’incongruités, pisteur de faux-semblants et débusqueur de lieux communs. Sa marotte : les ratés de la communication entre humains. Car il n’a échappé à personne que lorsqu’on dit A, l’autre entend B, et que c’est par hasard ou par erreur que malgré tout, le monde tourne plus ou moins rond. En interaction avec le public, ce spectacle passe en revue, à partir de photos désopilantes et/ou absurdes, une ribambelle de cas flagrants d’incompréhension mutuelle, que ce soit dans le domaine de la publicité, de la restauration, de l’administration ou… de l’amour.
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 510 05 10
    Réservation : +32 2 510 05 10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • Koulounisation

    29.11.2022  >  09.12.2022

    • Théâtre
    J’ai souvent été le témoin de discussions sur ce qu’on appelle la « Guerre d’Algérie ». Et c’est seulement très récemment que j’ai entendu le mot : « révolution ». Cela m’a amené à réarticuler ma pensée. Et si « La guerre d’Algérie » n’était pas seulement un fait historique mais aussi des mots. Quels seraient-ils ? Salim Djaferi

    Lire la suite

    Comment dit-on colonisation en arabe ? Que nous fait le langage ? Que fabrique- t-il comme histoire, politique ou monde commun ? Salim Djaferi mène l’enquête, charge et décharge les mots du colonialisme au fur et à mesure qu’il compose avec d’autres récits, d’autres mots, les siens. C’est une pièce sur le mot « colonisation » qui déroule des vécus, des histoires et des violences, aussi. Une pièce passionnante, savante, limpide. Koulounisation ose empoigner un sujet vertigineux et douloureux, que l’outil linguistique offre d’aborder non sans révolte mais avec calme, curiosité, empathie, intelligence - celle qui relie le cœur et l’esprit. LA LIBRE BELGIQUE RENCONTRE - Je 01.12 après la représentation. Conception et interprétation Salim Djaferi - Collaborateur artistique Clément Papachristou - Regard dramaturgique Adeline Rosenstein - Aide à l’écriture Marie Alié et Nourredine Ezzaraf - Écriture plateau Delphine De Baere - Scénographie Justine Bougerol et Silvio Palomo - Création lumière et régie générale Laurie Fouvet - Développement, production, diffusion Habemus papam. Merci à Aristide Bianchi, Camille Louis, Kristof van Hoorde et Yan-Gael Amghar. Production Une création de Salim Djaferi en Coproduction avec Les Halles de Schaerbeek, Le Rideau et L’Ancre - Théâtre Royal de Charleroi. Avec le soutien des bourses d’écriture Claude Étienne et de la SACD, de la Chaufferie-Acte1, de La Bellone-Maison du Spectacle (BXL/BE), du Théâtre des Doms, du Théâtre Episcène et de Zoo Théâtre. Avec l’aide de la Fédération Wallonie Bruxelles.
    Lieu
    Le Rideau
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 01
    Réservation : +32 2 737 16 00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • Fuck Me

    29.11.2022  >  02.12.2022

    • Spectacle
    Créé en 2020 au Festival international de Buenos Aires, Fuck Me est le dernier volet d’une trilogie politique et autofictionnelle écrite par l’Argentine Marina Otero. Une pièce volcanique sur les effets du vieillissement.

    Lire la suite

    « Je m’imaginais que j’allais toujours occuper le devant de la scène, à l’instar d’une héroïne qui se vengerait de tous et de tout. Mais mon corps n’a pas suivi face à de telles batailles. Aujourd’hui, je cède ma place aux interprètes. Je vais les observer prêter leur corps à ma cause narcissique. » Les interprètes dont parle Marina Otero sont des hommes. Cinq danseurs qui l’entourent et donnent tout, jusqu’à se dénuder entièrement dans un mouvement de générosité explosive et audacieuse. Chorégraphe, danseuse et performeuse, icône de la scène alternative argentine, Marina Otero poursuit, avec Fuck Me, la construction d’une œuvre sans fin sur sa propre existence. Une œuvre qui appuie ses recherches sur un « je » conçu comme l’un des matériaux de base du plateau, sur le travestissement du réel et la transformation de l’ego en acte d’abandon à l’autre. Repoussant les frontières qui séparent documentaire et fiction, danse et performance, accident et représentation, Fuck Me ausculte la notion de temps qui passe et les stigmates qu’en conserve le corps. Jamais le présent n’aura semblé si proche de vaincre les résurgences du passé. Un spectacle d’une sincérité détonante et d’une radieuse irrévérence.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Herakles

    29.11.2022  >  02.12.2022

    • Théâtre
    Road-trip autofictif au cœur de la Grèce antique, Herakles est une virée le long du mythe herculéen. Violence. Culpabilité. Héritage. Réparation. Autant de questions secouent ce « héros » mythologique tout autant que le monde d’aujourd’hui.

    Lire la suite

    Héraclès – aussi connu sous le nom d’Hercule, ou Hercules, ou Heraclès, ou d’autres encore, c’est selon – est l’homme aux douze glorieux travaux, au corps musclé et endurci d’exploits divers, à la mèche lisse et parfaitement rebelle… Oui, oui. Mais quelque part, dans son histoire, ce demi-dieu devenu héros puis figure inévitable du panthéon culturel, tue sa femme et ses enfants. Cette partie est souvent omise, oubliée, ignorée peut-être. Or cet épisode confère au mythe une tout autre ampleur... Herakles est le récit de la rencontre de Joseph Olivennes avec ce « héros ». Une rencontre kaléidoscopique, musicale, narrative, avec quelques questions comme point de départ. Que raconte le mythe aujourd’hui ? Que faire de ce héros déchu ? Quelle place réserver à la culpabilité ? Et comment faire pour réparer ? Un voyage donc, entre questions escarpées et plages existentielles.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Si j’étais moi

    29.11.2022  >  10.12.2022

    • Théâtre
    Tout à la fois acteur·ices et narrateur·ices, les trois personnages habitent cette comédie grinçante qu’il·els peuplent de visions et d’archétypes.

    Lire la suite

    Sven Punti Larsen, héritier d’une fortune mondiale et homme d’affaires puissant, sa sœur, Emma, artiste, ainsi que leur chauffeur et garde du corps, Mat, entament une dérive urbaine effrénée et passablement alcoolisée, du lounge d’un hôtel de luxe à la friterie Jourdan en passant par le sommet de l’Atomium. Tout à la fois acteur·ices et narrateur·ices, les trois personnages habitent cette comédie grinçante qu’il·els peuplent de visions et d’archétypes : le puissant, le sans-grade et la sorcière. S’appuyant sur la formule de Rimbaud « Je est un autre», l’épopée de ces figures en pleine métamorphose tresse et déploie différentes pistes pour mieux illustrer une mise en abyme entre réalité et fiction. Comme un After Hours onirique et sarcastique, elle joue sur l’improbabilité des situations qu’elle rassemble pour créer un simulacre de réalité dans laquelle naviguent les trois protagonistes. Un parcours épique, en forme de fable hallucinée, qui invite à résister à l’idéologie dominante et à se moquer des travers de notre époque. Première Production Théâtre des Martyrs Coproduction Théâtre National Wallonie-Bruxelles Coprésentation Théâtre National Wallonie-Bruxelles et Théâtre des Martyrs
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Giselle…

    29.11.2022  >  03.12.2022

    • Spectacle
    Dans une esthétique dépouillée, Samantha van Wissen commente, paraphrase, documente et danse Giselle.

    Lire la suite

    Après un premier volet consacré à Phèdre, François Gremaud poursuit sa trilogie sur les grandes figures féminines tragiques des arts vivants en adaptant Giselle*, chef-d’œuvre du ballet classique et pièce incontournable du répertoire romantique. Comédie-ballet qui s’invente en une sorte de conférence dansée, Giselle… se pare ici de trois points de suspension. Cette ponctuation apparue dans la langue française avec le romantisme pour figurer le caractère inexprimable d’une chose, annonce que Giselle est à la fois là et pas là. Manière programmatique d’affirmer, qu’en deçà du ballet, il y a tous les sortilèges de la forme et de la fiction. Tout est question de circulation, entre la mémoire et l’imaginaire, entre la voix et le pas de danse, entre le dedans et le dehors. Dans une esthétique dépouillée, Samantha van Wissen commente, paraphrase, documente et danse Giselle. L’interprète iconique de la pièce Rosas Danst Rosas de Anne Teresa De Keersmaeker joue magnifiquement de tous les registres, à travers une forme composite et constamment inventive, soutenue par la musique du compositeur Luca Antignani, inspirée de la musique d’Adolphe Adam, et interprétée par quatre musicien·nes – flûte, harpe, saxophone, violon. À la fois pédagogique et évocatrice, Giselle… donne à voir toute l’émotion contenue dans le ballet ainsi que la magie de l’une des plus belles héroïnes de l’histoire de la danse. Première belge
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • LOCO

    29.11.2022  >  17.12.2022

    • Théâtre

    Lire la suite

    Ce n'est pas parce qu'il est gentilhomme de la chambre qu'il lui viendra un troisième œil au milieu du front. Son nez n'est pas en or, que je sache, mais tout pareil au mien, au nez de n'importe qui. Popritchine est un petit fonctionnaire dont la vie s’étire mollement. Il est copiste au ministère et passe son temps à tailler les crayons du Bourgmestre. Jusqu’au jour où il croise la fille de son supérieur. Coup de foudre. Naît alors le besoin irrépressible de paraître un autre homme - un roi d’Espagne peut-être- susceptible de conquérir sa citadelle imprenable. Loco, librement adapté du Journal d’un fou de Gogol, rappelle que cette quête du paraître n’a pas pris une ride. Ce besoin effréné d’exister, de jouer un rôle dans la société quitte à fantasmer sa vie. Pour traduire cette œuvre majeure sur scène, deux comédiennes et une marionnette, sorte d’avatar de corps multiple qui ouvre sur tous les possibles. Natacha Belova retrouve la complicité de Tita Iacobelli avec laquelle elle avait conçu Tchaïka (meilleur seul en scène aux Prix Maeterlinck 2019). Ovation debout. Pluie de vivats. Tsunami d'applaudissements. La première de Loco a reçu un accueil à l'image de son titre : du délire. Le Soir
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Mawda, ça veut dire tendresse

    01.12.2022  >  10.12.2022

    • Théâtre
    Marie-Aurore D’Awans & Pauline Beugnies inscrivent le théâtre documenté dans une totalité plus vaste que la simple reconstitution des faits.

    Lire la suite

    Le 17 mai 2018, Mawda Shamdin Ali, deux ans, est dans une camionnette qui la ramène en Angleterre avec ses parents, son frère et une vingtaine d’autres personnes. La police poursuit la camionnette. Sur la E42, près de Mons, une nouvelle voiture de police s’engage. Un policier tire. La balle atteint Mawda en pleine tête. Elle meurt. Ses parents et son frère sont arrêtés et placés en détention. Mawda, ça veut dire tendresse tient de l’obstination de la metteuse en scène et actrice Marie-Aurore D’Awans, de la cinéaste et journaliste Pauline Beugnies, et de la dramaturge Kristin Rogghe. Avec méthode, elles rassemblent les faits, interviewent, suivent le fil ténu des procès à Liège et à Mons. Elles regardent autour d’elles pour mettre en lumière ce qui défaille : l’inégalité de traitement entre les protagonistes, la « déshumanisation des migrants qui se poursuit jusqu’au tribunal ». Elles distillent du contrechamp, en rentrant en conversation avec les parents de Mawda ou en décortiquant les théories médiatiques – erronées et dénoncées – de « l’enfant bouclier ». Ce que veulent dire Marie-Aurore D’Awans, Pauline Beugnies et Kristin Rogghe, c’est, selon elles, ce que les autres n’ont pas (ou peu) dit. Raconter l’histoire de Mawda, celle de ses parents Prhast et Shamdin, Roméo et Juliette kurdes, qui ont dû fuir le Kurdistan irakien parce qu’i·els ne pouvaient pas s’y marier. Raconter l’histoire du grand frère que ce drame a marqué à jamais. Depuis la camionnette blanche, en élevant la parole au-dessus du fait divers, elles inscrivent le théâtre documenté dans une totalité plus vaste que la simple reconstitution des faits. Production KVS Coréalisation KVS, Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Jonathan (NL)

    01.12.2022

    • Théâtre
    Une conversation parfois surprenante entre un robot, un homme et le public

    Lire la suite

    Jonathan est le nom d’un robot soignant qui administre des soins palliatifs. Conçu par une équipe d’intelligence artificielle qui a mis Jonathan en circulation plus tôt que prévu, au moment où la Covid-19 a soudain plongé les maisons de retraite dans le confinement. Ainsi, certaines personnes âgées ont encore pu bénéficier de soins appropriés, sans craindre de contamination. Le spectacle se déroule au KVS BOL, où se télescopent amour et pardon, destruction et renouveau. Mais quelque chose de magique y a aussi lieu : la mort de Claudine – une mère, appartenant à l’espèce des homo sapiens et atteinte du coronavirus – annonce la naissance de Jonathan, son soignant dévoué, doté d’une intelligence artificielle. Bruno Vanden Broecke et Valentijn Dhaenens, deux visages du KVS, unissent leurs forces pour le spectacle Jonathan et vous souhaitent la bienvenue sur leur territoire. Il y a vingt ans, ils portaient la compagnie de théâtre SKaGeN sur les fonts baptismaux ; aujourd’hui, ils se retrouvent pour la première fois à deux sur scène, avec leur nouvelle création.
    Lieu
    Hors les murs
    Hors les murs
    1000 Bruxelles
    http://www.theatrenational.be