Evénements du 28 mai 2022

  • L’Ecole des femmes

    26.05.2022  >  18.06.2022

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français.

    Lire la suite

    #Moliere2022 - L'année Molière, c'est aussi au Théâtre royal de Toone! Adaptée en bruxellois pour les marionnettes du Toone par Victor José Géal et Jacques Courtois, avec les décors du talentueux Raymond Goffin et les costumes exceptionnels de Lidia Gosamo, l’action se passe à Bruxelles, tantôt rue des Bouchers, tantôt à la Bourse ou au Sablon. La petite Agnès (Gneske) est en pleins tourments entre son tuteur, le vieux barbon Arnolphe (Nolfke chez Toone) qui veut l'épouser, et le séduisant Horace (Raske interprété par notre héros Woltje). "Le petit chat est mort ! De kat es duud !" L'auteur ne manque pas d'auto-dérision en donnant raison aux jeunes amants enflammés... Molière a quarante ans quand il épouse Armande Béjart qui en a vingt. Ainsi résonnent les beaux alexandrins qu’il a écrits : "J’étais aigri, fâché, désespéré contre elle ; Et cependant jamais je ne la vis si belle."
    Lieu
    Théâtre Royal de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 71 37
    Réservation : +32 2 513 54 86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • Chronos

    27.05.2022  >  29.05.2022

    • Théâtre
    Chronos est une création collective, menée par les membres du Collectif ÅTTA. Ce projet, qui mêle théâtre action, mouvement et vidéo, interroge la thématique du temps et des générations.

    Lire la suite

    À partir d’ateliers, les membres du Collectif ÅTTA – composé de trois personnes qui sont autant animateur·rices, photographe, comédienne, vidéastes et scénographe – invitent différentes générations à se questionner, à interviewer d'autres habitant·es des Marolles, à échanger leurs expériences et leurs réflexions autour de la thématique du temps, de l’âge et des générations. Il sera question également de l’état de solitude, d’isolement, de la perte d’utilité sociale, du deuil, de la mort, de la finitude. « Comment parler du temps et des traces que ce dernier laisse sur nos corps, nos esprits ? Les mots racontent mais que se passe-t-il quand on laisse la place à la parole du corps ? À sa sensibilité, son expérience ? Ce temps qui passe, quoi qu’on en fasse, crée des souvenirs et fait peu à peu disparaître la mémoire. Comment s’habitue-t-on à cela ? Comment y fait-on face ? Qu’est-ce que ça signifie “être vieux ou vieille” aujourd’hui ? Et “être adolescent·e” ? Qu'attend-on de nous “à 30 ans” ? Comment les images de ces différentes étapes sont-elles véhiculées ? Quand commence la vieillesse ? Comment traiter, sur scène, ce rejet de l'âge par une société prônant l’efficacité et la rentabilité ? ».
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Red - The Sorrows of Belgium III : Holy War

    27.05.2022  >  28.05.2022

    • Théâtre
    Le troisième et dernier chapitre de "The Sorrows Of Belgium", la trilogie théâtrale dans laquelle Luk Perceval se penche sur les pages les plus sombres de l'histoire belge.

    Lire la suite

    Le mardi 22 mars 2016, la Belgique a été victime d'un terrorisme de grande ampleur. Des kamikazes ont fait exploser deux bombes à l'aéroport de Zaventem, et il y a également eu une explosion dans le métro de Bruxelles. Les attaques ont fait 35 morts et 340 blessés. Les auteurs de ces actes étaient des combattants syriens de retour du groupe terroriste IS. Ils ont utilisé des bombes à clous pour faire autant de victimes que possible. La cellule terroriste était liée aux attentats de Paris de novembre 2015. Notre pays est confronté à une grave épreuve", a déclaré le Premier ministre Charles Michel. Par sympathie, la porte de Brandebourg à Berlin et le palais de la place du Dam à Amsterdam ont été temporairement drapés du tricolore belge. Dans la trilogie Les douleurs de la Belgique, le réalisateur Luk Perceval fait un zoom sur des passages sombres de l'histoire belge. Black concernait l'exploitation du Congo sous Léopold II. En Yellow, nous sommes revenus aux années 1930-40, lorsque le fascisme était partout en Europe et qu'une partie de la population belge collaborait avec les occupants allemands. La troisième et dernière partie traite de la violence au sein de la société : un attentat dans la capitale belge il n'y a pas si longtemps. Ainsi, à chaque bande du tricolore, l'histoire se rapproche du présent. Et comme dans les premières parties, Perceval raconte aussi cette histoire à travers différents témoins. Quelles intrigues se croisent dans Red ? Il y a l'interrogatoire d'Ibrahim, le père confus d'un terroriste. Il y a les lettres enflammées de Nour, une jeune fille qui part en Syrie par amour et y donne naissance à une fille. Ce ne sont que quelques voix dans un chœur qui se compose en grande partie de monologues intérieurs. Plutôt qu'une reconstitution des faits, Red devient ainsi une étude de la violence : qu'est-ce qui précède une attaque terroriste ? Quels sont les récits dominants, en particulier dans les médias ? Sur quel terrain violent l'Occident se construit-il, génération après génération ? La question est plus complexe que ne le suggère la couverture médiatique. Sur le plan politique également, des choix doivent être faits : comment la société doit-elle traiter les enfants des combattants de l'EI, qui restent dans des camps en Syrie ? Seront-ils rapatriés ou non ? Ou deviendront-ils sinon, selon les termes du Premier ministre Alexander De Croo, "les terroristes de demain" ? L'humanité peut-elle se purger de la violence ?  Dans Red, plusieurs intrigues de la trilogie se rencontrent. Comment notre vie privée et notre histoire familiale sont toujours liées à nos convictions politiques - directement et indirectement, consciemment et inconsciemment. Comment le racisme et le nationalisme résonnent encore dans les chambres d'écho de notre propre pharisaïsme. Comment les perceptions sont entretenues, également pour des raisons économiques, et comment chacun cherche à se frayer un chemin dans une banque de brouillard d'opinions. Le décor : une ville éclatée. Un contexte spécifique dans lequel tout est mis à mal.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • SNAP ! Sex Workers Narratives Arts and Politics

    27.05.2022  >  28.05.2022

    • Spectacle

    Lire la suite

    Le but premier du SNAP ! est de donner la parole aux travailleurs et travailleuses du sexe exerçant dans les divers métiers du sexe et d’apporter un éclairage depuis l’intérieur sur les vécus de ces activités trop souvent méconnues et stigmatisées. Les œuvres présentées au SNAP! sont exclusivement créées par des travailleurs.ses du sexe ou en collaboration active avec elles-eux. Elles s'intéressent plus particulièrement aux minorités qui exercent dans les secteurs du sexuel, que ce soit ponctuellement ou à titre principal, ainsi qu'au sens qu'elles donnent à ces pratiques économiques. Questions LGBTQI, migrations, genre, usage de soi, précarité: à travers les perspectives de vie des travailleur.ses du sexe, le SNAP invite à porter un regard féministe, queer, et intersectionnel sur les enjeux sociaux et politiques contemporains. en collaboration avec UTSOPI   >> VENDREDI 17:00  Stalls HO VILLAGE (gratuit) 18:00 Opening expo and guided tour with the artists WHORE AND PAINTER (gratuit) 18:00 Looped screening DEEP INSIDE SEX WORKERS MINDS (gratuit) 20:00 Performance GAZE.S Marianne Chargois & Romy Alizée (acheter un billet) 21:30 Performances FUCKING GENDER (gratuit) >> SAMEDI 14:00 Stalls HO VILLAGE (gratuit) 14:00 Expo  PUTE ET PEINTRE (gratuit) 14:00 Looped screening DEEP INSIDE SEX WORKERS MINDS (gratuit) 14:00 Table-Ronde: Décriminalisation du Travail Sexuel : Défis & Enjeux (gratuit) 15:00 Focus: Porn & Virtual Sex Work (acheter un billet) Screening & talk HOME WORKING OF SEX w/ Carmina & Prune  Performance LIVE PORN SHOOT w/ Axel Abysse & Yoshi Kawasaki 17:00 Focus : LES MOTS DES PUTES (gratuit) Table Ronde / Autobiographiques et politiques : LES PROCESSUS D'ECRITURE PUTE Lectures Performées 19:00 - 4:00 SOIRÉE PERFORMANCES PUTES & RADICALES (acheter un billet) Apéro Porn Whore Performances & DJ set avec Nour Beetch, Lisa Lapierre, GÆRALD, Samantha, Ling Baxter, Kori Brawn, Noixdekadjou, Leone, Nelo Gevers, Théophylle Ducreux, Chorale Pute  www.snapfest.org instagram.com/snap_festival
    Lieu
    Beursschouwburg
    Rue Auguste Orts, 20 28
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 550 03 50
    info@beursschouwburg.be
    http://www.beursschouwburg.be
  • Conférence concert - Tempo Venus

    27.05.2022  >  28.05.2022

    • Spectacle
    "Se relier au coeur, se relier au corps, tout un art?"

    Lire la suite

  • A Self-induced Hallucination

    27.05.2022  >  03.06.2022

    • Cinéma
    JANE SCHOENBRUN, 2018, US, ENG ,67'

    Lire la suite

    En 2009, à l'occasion d'un concours Photoshop autour du paranormal, Eric Knudsen invente Slender Man : un homme en costume noir, anormalement grand et fin, au visage blanc et vide, qui hante de vieilles photos d'enfants. Entre le croque-mitaine, la Mort et le pédophile, cette figure devient en quelques années le plus populaire des mème horrifiques. Comme un mythe collaboratif, le Slender Man est au centre de fanfiction, de plusieurs web-série, de jeux vidéos et d'un film hollywoodien. Il envahit le réel : en 2014, deux enfants poignardent une amie en son nom. Pour retracer l'histoire du monstre, le documentaire de Jane Schoenbrun adopte la forme qui a vu naître et grandir le Slender : un collage de sources diverses, toutes issues d'Internet. + Transformers the Premake KEVIN B. LEE, 2014, US, DCP, ,26'
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org
  • Visite guidée exclusive : ‘Une fuite sans fin, (jusqu’) en Europe’

    28.05.2022

    • Exposition
    Visite guidée exclusive de l'exposition à MMM.

    Lire la suite

    Cette exposition de photos se concentre sur deux voies d’évasion : la route des Balkans et la route passant par le sud de l’Italie et Vintimille. Avec leurs ramifications : Calais, Dunkerque et Zeebrugge. Les photos sont toutes prises par des journalistes qui étaient sur place et sont des œuvres originales. Samedi 28/05 15h en français Réservation : museum@foyer.be / 02 609 55 61
    Lieu
    MigratieMuseumMigration
    rue des ateliers, 17
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : +32 2 609 55 61
    museum@foyer.be
    http://www.migratiemuseummigration.be
  • Animans

    28.05.2022  >  30.05.2022

    • Spectacle
    Quatre figures occupent cet endroit. Chacune sait que les trois autres existent mais aucune ne sait comment elles sont arrivées là ni pourquoi elles sont là. Elles savent juste que c’est comme ça.

    Lire la suite

    Quatre figures occupent cet endroit. Chacune sait que les trois autres existent mais aucune ne sait comment elles sont arrivées là ni pourquoi elles sont là. Elles savent juste que c’est comme ça. Elles ne savent pas vraiment combien de temps durera cette situation. C’est un jeu où l’on attend pour voir. Quelque chose leur dit qu’elles doivent rester en alerte, laisser passer le temps, être discrètes autant que faire se peut. Est-ce un isolement cellulaire et pour quelle raison, si c’est bien cela ? Dans ce marécage qu’est le vivant, qu’est-ce qui nous différencie, nous, humains, des animaux, si ce n’est notre capacité de conceptualisation, notre capacité d’inventer de nouvelles logiques, de nous référer à ce qui existe déjà pour en modifier l’orientation, d’inventer des conceptions pour ce qui n’existe pas, nous ouvrant la possibilité de projeter notre futur et d’agir sur notre environnement ? Pourquoi fait-on parfois les choses de la même manière ? Nous répétons tous les jours, toutes les semaines, tous les mois, tous les ans, des actions que nous faisons sans réfléchir, sans jamais les remettre en question. Pourquoi accepte-t-on les choses telles qu’elles sont établies. Il y a de la lumière, de l’obscurité et de l’ombre. Elles sentent qu’elles sont probablement perdues mais cela présuppose un autre temps et un autre lieu, quand elles ne se sentaient pas comme ça, mais elles n’en sont pas sûres. (...) Une production de la Compagnie Caminante. En coproduction avec le Théâtre Marni à Bruxelles (BE), Il giardino delle ore (IT), l’Ambassade d’Espagne en Belgique (BE), le Studio le Regard du Cygne à Paris (FR); l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de Wallonie Bruxelles International Théâtre / Danse (BE) et le soutien de charleroi Danse - Centre chorégraphique de Wallonie-Bruxelles, du Centre Chorégraphique de la Fédération Wallonie- Bruxelles (BE), du LookIN’OUT (BE), du 140 (BE), du Centre Culturel Wolubilis (BE), des Résidences d’artistes du Pays des Collines (BE), du Studio le Regard du Cygne (FR), du Festival ZOA (FR), du Festival Signes de Printemps (FR), du CCN de Roubaix – Ballet du Nord (FR), du Jardin La Terre Pimprenelle (FR), de L’Impasse / Cie Greffe (CH), de S’ALA - spazio per artist* (IT), du Teatro El Montacargas (ES) et du Centro Cultural Manuel Entero (ES). __________________________ TARIFS: * 19€ (tarif de base) * 17€ (prévente) * 15€ (habitant Bxl/prof) * 13€ (prévente Bxl/prof) * 10€ (réduit) * 8€ (prévente) * 3€ (études arts) * Article 27 LES LUNDIS * 6€ (Lundi-Théâtre) * Article 27
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • The square districts

    28.05.2022

    • Visites Guidées

    Lire la suite

  • 52 Films Project

    28.05.2022

    • Cinéma
    JAMES BENNING, 2015, US, DCP,ENG ,300'

    Lire la suite

    James Benning est principalement connu pour ses landscape films (ou films paysages), qui sont pour la plupart faits de successions de plans fixes à travers le temps, soit en un même lieu, soit en plusieurs lieux où le sujet est similaire. Cela donne des films méditatifs très beaux, aux titres souvent annonciateurs du nombre de plans qui les composent (“Ten Skies”, “13 Lakes”). Pour ces films-là, qu'il s'acharne à faire depuis plus de 40 ans, Benning utilise des images qui sont le fruit de sa propre composition, et c'est justement pourquoi nous n'en programmons pas ici. En revanche, depuis 2011 et sa “YouTube Trilogy”, Benning a emprunté un autre chemin pour faire ses films, un chemin qui nous intéresse ici tout particulièrement, celui d'Internet. Benning s'est rendu compte que sa caméra ne lui était plus essentielle, et qu'il pouvait faire tout ce qu'il voulait en s'appropriant des images du net. Très rapidement, il est devenu accro à cette pratique et s'est retrouvé à faire un film par semaine (d'où le titre de ce film fleuve). Après avoir découvert cette nouvelle manière de faire du cinéma, dont il est loin d'être un des précurseurs, Benning jubile de pouvoir un jour s'improviser cinéaste ethnographique, et le lendemain réaliser des remakes de ses propres films (comme "13 Lakes", "RR" ou encore "Stemple Pass"). Ces 52 films que nous vous proposons de découvrir, c'est tout un programme, parmi lequel des films très courts (d'à peine 40 secondes) et des films aux titres aussi intrigants que "found film #1", "FUCK ME (orange)" ou encore "mudd club". Ce film, c'est un voyage à travers les archives de notre temps. C'est un pêle-mêle de questions et d'émotions. C'est YouTube vu par James Benning.
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org