Evénements du 27 mai 2022

  • Une fuite sans fin, (jusqu’) en Europe

    03.05.2022  >  29.05.2022

    • Exposition
    Une fuite sans fin, (jusqu’) en Europe : Une exposition de photos au MigratieMuseumMigration sur les routes des réfugiés.

    Lire la suite

    Cette exposition de photos se concentre sur deux voies d’évasion : la route des Balkans et la route passant par le sud de l’Italie et Vintimille. Avec leurs ramifications : Calais, Dunkerque et Zeebrugge. Les photos sont toutes prises par des journalistes qui étaient sur place et sont des œuvres originales : Franky Verdickt, Elio Germani, Virgilio Martini, Francesco Campisi, Lieven Soete et Fernand Marechal.
    Lieu
    MigratieMuseumMigration
    rue des ateliers, 17
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : +32 2 609 55 61
    museum@foyer.be
    http://www.migratiemuseummigration.be
  • Kunstenfestivaldesarts

    07.05.2022  >  28.05.2022

    • Festival
    Durant trois semaines, Kunstenfestivaldesarts invite des artistes du monde entier et de Belgique à redéfinir les limites du théâtre, de la danse et de la performance dans plus de 30 lieux à Bruxelles et dans ses environs.

    Lire la suite

  • Hymno - Lav Diaz

    08.05.2022  >  29.05.2022

    • Spectacle

    Lire la suite

    Les portraits épiques de la condition humaine du cinéaste philippin Lav Diaz lui ont valu sa notoriété et sa place singulière au sein du cinéma international. Son œuvre est profondément ancrée dans l’histoire complexe de son pays, mais transcende également ce contexte local par son esprit révolutionnaire et le désir de changement qu’elle exprime. Ses longs métrages repoussent les limites du cinéma, durant en moyenne six, parfois même neuf heures, ou plus. Le cinéaste y mène une quête, aussi irrépressible qu’ambitieuse, de la poésie et de la beauté cachées dans les situations les plus âpres. Pour sa première venue en Belgique, Kunstenfestivaldesarts et Cinéma Galeries s’associent pour une rétrospective. Trois semaines durant, une sélection de films et une exposition dévoilent les instincts narratifs, la sensibilité et le style de ce cinéaste qui ne sont pas sans rappeler ceux de certains autres poètes du cinéma, tels qu’Andrei Tarkovsky, Robert Bresson ou encore Béla Tarr. Les films de Lav Diaz témoignent de son obsession pour les traumatismes, la souffrance et la part d’ombre de l’humanité, pouvant laisser une impression de poids écrasante sur le·la spectateur·ice. Mais même dans les situations les plus sombres, sa recherche ambitieuse et irrépressible de la poésie fait émerger des lueurs d’espoir.
    Lieu
    Cinéma Galeries
    Galerie de la Reine, 26
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 514 74 98
    http://www.galeries.be/
  • Le Champ de Bataille

    10.05.2022  >  04.06.2022

    • Théâtre

    Lire la suite

    Spectacle nommé aux Prix Maeterlinck de la Critique 2020 dans la catégorie "Meilleur Seul en scène". L’ennui avec les enfants, c’est qu’ils grandissent. C’est qu’un beau matin, sans prévenir, ils mettent des trainings, répondent par onomatopées et écoutent de la mauvaise musique (…) Ça coûte une fortune en crème anti-boutons, ça change d’humeur toutes les six minutes, ça a le nez qui pousse. Ça se traîne du divan au lit en mettant un point d’honneur à vous rappeler que vous n’êtes absolument pas à la hauteur de votre rôle de père. Ça vous empoisonne. Ça vous déteste. C’est cruel un enfant qui grandit. Comble de tout, une fois dépassé le mètre 50, ça cesse de vous considérer comme Dieu en personne. La quarantaine galopante, voilà ce que se dit ce père, enfermé dans les toilettes, ultime forteresse inviolable, où il consulte des dépliants de voyage, manière d’échapper pour de bon à la pesanteur du quotidien, avec d’un côté un fils aîné en pleine adolescence, de l’autre son couple en crise, sexuelle notamment. Jérôme Colin, Denis Laujol et Thierry Helin nous offrent un spectacle sur l’amour familial où les sentiments sont à vif, comme sur un champ de bataille. Un spectacle qui questionne la violence sociale, notamment produite par l’école et la famille, mais qui n’est jamais dénué d’espérance car il est porté par une plume pleine de tendresse et de dérision.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Ceci n’est pas un rêve

    10.05.2022  >  28.05.2022

    • Théâtre
    Le récit de l’Histoire au féminin, qui se déploie au cœur d’une amitié fantasmée entre les peintres surréalistes Leonora Carrington et Léonor Fini.

    Lire la suite

    Leonora Carrington et Leonor Fini se sont rencontrées à Saint-Martin-d’Ardèche à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. Auteures d’œuvres puissantes, les deux peintres partagent leur lutte acharnée pour exister au cœur du mouvement surréaliste trop connu comme étant principalement masculin. Dans une époque violente et troublée, Ceci n’est pas un rêve commence à cet endroit étrange, celui du « et si… », inventant à ces deux artistes une nouvelle relation s’épanouissant sous le soleil de l’Ardèche. Un mirage historique qui émerge dans les yeux d’Alice, photographe reporter fatiguée des impondérables liés à la presse actuelle et qui, surprise par l’intensité de cette rencontre onirique, se découvre elle-même habitée d’un nouvel espace où chaque geste, chaque mot et chaque échange est source de fascination. Avec elle, nous plongeons petit à petit dans cette amitié forte, sensuelle et fantasmée, entre l’extravagante Leonora Carrington et la fantaisiste Leonor Fini. Une réécriture de l’histoire révélant deux phares du surréalisme et interrogeant la façon dont la narration des évènements influence notre vision du monde. Ceci n’est pas un rêve nous entraîne dans l’exploration d’un imaginaire empreint d’un mouvement artistique et d’une époque douloureuse, au gré de la poésie des œuvres et de leur onirisme latent.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • I am Chance

    11.05.2022  >  11.06.2022

    • Cinéma

    Lire la suite

    Synopsis : "I am Chance" raconte la vie mouvementée d'un groupe de jeunes filles vivant dans les rues de Kinshasa. Vie de rue et de paradoxes. Chancelvie et ses amies affrontent le monde et ses difficultés avec sourire et résilience. I am Chance est un instantané de Kinshasa, mégapole d'une Afrique colorée, pop et artistique. Kinshasa est l’autre personnage du film dont les mille voix rythmées forment un chœur avec celles des filles. À partir du 11 mai 2022, date de sortie nationale du film, découvrez "I am Chance" au Cinéma, le nouveau long-métrage documentaire de Marc-Henri Wajnberg ! /!!!/ Assistez à la projection-évènement le 14 mai à 19h15 au Cinéma Vendôme, en présence du réalisateur Marc-Henri Wajnberg. Calendrier des autres projections-évènement ici : http://wajnbrosse.com/... Plus d'infos sur le film ici : https://www.wajnbrosse.com/iamchance
    Lieu
    Cinéma Vendôme
    Chaussée de Wavre, 18
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 502 37 00
    Réservation : +32 2 512 65 53
    info@cinema-vendome.be
    http://www.cinema-vendome.be/
  • Coming Out

    13.05.2022  >  27.05.2022

    • Cinéma
    DENIS PARROT, 2018, FR, DCP,FR ,63'

    Lire la suite

    Denis Parrot rassemble des vidéos de Coming Out, trouvées sur Internet, où des gens se filment en train d'annoncer leur homosexualité ou leur transexualité. Ils s'affirment devant leurs proches, leur famille, ou simplement pour un potentiel spectateur, comme un message envoyé sur le réseau sans véritable destinataire apparent. De prime abord, toutes les vidéos relèvent de la sphère privée, mais le montage de Denis Parrot révèle le sens de leur mise en ligne : elles ne sont pas des aveux adressés aux parents mais des affirmations lancées pour les autres, ceux qui ont honte, ceux qui ont peur. A partir des spécificités de chacun, le film fabrique une communauté politique et protectrice. + Testaments Chapter 1-3 NATALIE BOOKCHIN, 2017, US, DCP, ,8'
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org
  • Spree

    13.05.2022  >  05.06.2022

    • Cinéma
    EUGENE KOTLYARENKO, 2020, US, DCP,ENG OND FR, 93'

    Lire la suite

    Kurt est un perdant du monde numérique : chauffeur VTC sur l'application Spree, il enchaîne les vidéos et story qui atteignent difficilement la dizaine de vues. Pour enfin augmenter son audience, il prépare une soirée spéciale : filmé dans sa voiture par plusieurs caméras diffusées en direct sur Internet, Kurt assassine tous ses passagers les uns après les autres. Nous sommes témoins de sa folie meurtrière comme un internaute spectateur du live, avec interface et commentaires. Eugene Kotlyarenko avait commencé sa carrière par deux films en capture d'écran ("0's &1's" et "Skydiver") : après des films plus classiques, il revient aux images d'Internet pour une fiction gore et moqueuse, critique de l'usage des réseaux, et fortement inspirée d'Elliot Rodger, considéré comme le premier meurtrier de la mouvance incel, Célibataires Involontaires. + Women on Tik Tok GABRIELLE STEMMER, 2020, FR, DCP, ,4'
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org
  • Portraits sans paysage

    19.05.2022  >  28.05.2022

    • Théâtre
    Accueil. Deux syllabes qui sonnent comme une promesse de rencontre, d’hospitalité. Pas pour les réfugiés. Dans nos sociétés occidentales, en effet, l’accueil des exilés draine à sa suite enfermement, surveillance et absence de perspective pour les personnes déracinées.  Depuis plusieurs années, le Nimis groupe questionne les enjeux liés à la migration. En 2016, leur premier spectacle, Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu interrogeait les politiques migratoires de l’Union européenne et leurs incidences économiques. Avec Portraits sans paysage, le collectif se penche sur les dispositifs d’enfermement pour étrangers et décortique les rouages du travail humanitaire qui se déploie dans la plupart des camps du monde. Même dans les options les plus souples – comme les centres ouverts – le sort qui est réservé aux exilés implique souvent la privation de liberté. L’étranger est soustrait au regard, placé sciemment dans l’angle mort de nos démocraties. Sa gestion n’en est pour autant pas dénuée d’intérêt car l’humanitaire, non sans cynisme, est devenu un business comme un autre. Dans le but d’optimiser cette aide, de la rendre soi-disant plus efficace, des dispositifs numériques et biométriques se déploient aujourd’hui dans les camps par des sociétés qui remportent des marchés. L’humain s’efface pour faire place à la collecte de données.  Par le biais de l’investigation théâtrale, Portraits sans paysage convoquera sur scène des témoignages, des prises de paroles. Le spectacle scrutera le système de ces camps de l’intérieur en écoutant les personnes qui s’y trouvent enfermées ou qui y travaillent : des détenus, des exilés, des travailleurs sociaux, des humanitaires (ONG ou HCR), des juristes, des psychologues, des policiers, mais aussi des bénévoles, des hébergeurs…   – 21.05.2022, à la suite de la représentation Rencontre Constructeurs d’Histoires Occupations à l’Église du Béguinage, à l’ULB et la VUB : mobilisation et décisions politiques, on en est où ? Avec: Tarik Chaoui, AbdelSalam Aissaoui & Selma Benkhelifa. 25.05.2022, à la suite de la représentation Rencontre Constructeurs d’Histoires (60') Quelles formes d'hospitalité et d'accueil les personnes exilées peuvent-elles rencontrer en Belgique ? Avec: Henriette Essami-Khaullot, Coralie Vantomme & Sibylle Gioe. Modération : Marion Lory, responsable de l’action culturelle du Nimis Groupe Durée

    Lire la suite

    Accueil. Deux syllabes qui sonnent comme une promesse de rencontre, d’hospitalité. Pas pour les réfugiés. Dans nos sociétés occidentales, en effet, l’accueil des exilés draine à sa suite enfermement, surveillance et absence de perspective pour les personnes déracinées.  Depuis plusieurs années, le Nimis groupe questionne les enjeux liés à la migration. En 2016, leur premier spectacle, Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu interrogeait les politiques migratoires de l’Union européenne et leurs incidences économiques. Avec Portraits sans paysage, le collectif se penche sur les dispositifs d’enfermement pour étrangers et décortique les rouages du travail humanitaire qui se déploie dans la plupart des camps du monde. Même dans les options les plus souples – comme les centres ouverts – le sort qui est réservé aux exilés implique souvent la privation de liberté. L’étranger est soustrait au regard, placé sciemment dans l’angle mort de nos démocraties. Sa gestion n’en est pour autant pas dénuée d’intérêt car l’humanitaire, non sans cynisme, est devenu un business comme un autre. Dans le but d’optimiser cette aide, de la rendre soi-disant plus efficace, des dispositifs numériques et biométriques se déploient aujourd’hui dans les camps par des sociétés qui remportent des marchés. L’humain s’efface pour faire place à la collecte de données.  Par le biais de l’investigation théâtrale, Portraits sans paysage convoquera sur scène des témoignages, des prises de paroles. Le spectacle scrutera le système de ces camps de l’intérieur en écoutant les personnes qui s’y trouvent enfermées ou qui y travaillent : des détenus, des exilés, des travailleurs sociaux, des humanitaires (ONG ou HCR), des juristes, des psychologues, des policiers, mais aussi des bénévoles, des hébergeurs…   – 21.05.2022, à la suite de la représentation Rencontre Constructeurs d’Histoires Occupations à l’Église du Béguinage, à l’ULB et la VUB : mobilisation et décisions politiques, on en est où ? Avec: Tarik Chaoui, AbdelSalam Aissaoui & Selma Benkhelifa. 25.05.2022, à la suite de la représentation Rencontre Constructeurs d’Histoires (60') Quelles formes d'hospitalité et d'accueil les personnes exilées peuvent-elles rencontrer en Belgique ? Avec: Henriette Essami-Khaullot, Coralie Vantomme & Sibylle Gioe. Modération : Marion Lory, responsable de l’action culturelle du Nimis Groupe Durée
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • The Quest

    20.05.2022  >  28.05.2022

    • Spectacle
    À la croisée du stand-up, de l’absurde et du drame existentiel, Cédric Eeckhout épingle de manière obsessionnelle les similitudes qui unissent son destin à celui du vaste continent politique et économique ; il croise la petite et la grande histoire. Pour lui, des dates importantes de son existence correspondent étrangement à des épisodes déterminants de l’Europe Unie. Même son nom s’affiche en clin d’œil au vu de ses initiales : CE !  D’une part son histoire, comédien de 40 ans, en quête d’un amour éternel, marqué dès son plus jeune âge par la séparation de sa mère wallonne et de son père flamand. Et d’autre part, celle de l’Union européenne, dont les fondements sont aujourd’hui menacés par des montées de nationalisme et sa possible fracture. Au gré de ses interrogations intimes, le comédien s’arrête sur le morcellement de l’Europe, questionne les effets ambivalents du néolibéralisme. Et se penche sur son berceau : il est le fruit d’une rencontre entre le Nord et le Sud de la Belgique qui, au terme de 18 ans d’union, a prêté le flanc au divorce. Le sort de l’Union européenne sera-t-il plus favorable ? Se présentant tel un chevalier du XXIe siècle en armure de protection et de combat, il est accompagné dans sa quête de sa maman et de son chat Jésus. Avec eux, il est parti en Hollande, en Suède, en Hongrie… mais également en Flandre et en Wallonie, questionner nos contemporains sur ses réflexions intimes et politiques autour des thèmes de la famille et de l’Europe. Ensemble, ils ont rencontré et interrogé tantôt des personnes clé de l’avenir européen, des intellectuels, des politiciens, des artistes mais aussi de simples concitoyens européens, ou encore des membres de la famille de Cédric.   25.05.2022, à l'issue de la représentation Conversation / A chacun·e son Europe ? L’Europe traverse nos vies de part en part, mais avec une visibilité, un sens et des effets différents pour chacun·e. Le détour par la scène ou les sciences sociales offre autant de moyens de raconter tous ces récits qui entrent en résonance plus ou moins harmonieuse avec la « grande histoire » de l’intégration européenne. Avec : - Cédric Eeckhout, Acteur, auteur et metteur en scène de The Quest - François Foret, Professeur de science politique, Cevipol/Institute for European Studies à l’Université Libre de Bruxelles - Marylou Hamm, Chercheuse en science politique, Cevipol/Institute for European Studies à l’Université Libre de Bruxelles Modération par Emmanuelle Bribosia, Professeure de droit à l’Université Libre de Bruxelles Juge à la Cour Constitutionnelle de Belgique En collaboration avec les Institut d’Etudes Européennes, Université Libre de Bruxelles.

    Lire la suite

    À la croisée du stand-up, de l’absurde et du drame existentiel, Cédric Eeckhout épingle de manière obsessionnelle les similitudes qui unissent son destin à celui du vaste continent politique et économique ; il croise la petite et la grande histoire. Pour lui, des dates importantes de son existence correspondent étrangement à des épisodes déterminants de l’Europe Unie. Même son nom s’affiche en clin d’œil au vu de ses initiales : CE !  D’une part son histoire, comédien de 40 ans, en quête d’un amour éternel, marqué dès son plus jeune âge par la séparation de sa mère wallonne et de son père flamand. Et d’autre part, celle de l’Union européenne, dont les fondements sont aujourd’hui menacés par des montées de nationalisme et sa possible fracture. Au gré de ses interrogations intimes, le comédien s’arrête sur le morcellement de l’Europe, questionne les effets ambivalents du néolibéralisme. Et se penche sur son berceau : il est le fruit d’une rencontre entre le Nord et le Sud de la Belgique qui, au terme de 18 ans d’union, a prêté le flanc au divorce. Le sort de l’Union européenne sera-t-il plus favorable ? Se présentant tel un chevalier du XXIe siècle en armure de protection et de combat, il est accompagné dans sa quête de sa maman et de son chat Jésus. Avec eux, il est parti en Hollande, en Suède, en Hongrie… mais également en Flandre et en Wallonie, questionner nos contemporains sur ses réflexions intimes et politiques autour des thèmes de la famille et de l’Europe. Ensemble, ils ont rencontré et interrogé tantôt des personnes clé de l’avenir européen, des intellectuels, des politiciens, des artistes mais aussi de simples concitoyens européens, ou encore des membres de la famille de Cédric.   25.05.2022, à l'issue de la représentation Conversation / A chacun·e son Europe ? L’Europe traverse nos vies de part en part, mais avec une visibilité, un sens et des effets différents pour chacun·e. Le détour par la scène ou les sciences sociales offre autant de moyens de raconter tous ces récits qui entrent en résonance plus ou moins harmonieuse avec la « grande histoire » de l’intégration européenne. Avec : - Cédric Eeckhout, Acteur, auteur et metteur en scène de The Quest - François Foret, Professeur de science politique, Cevipol/Institute for European Studies à l’Université Libre de Bruxelles - Marylou Hamm, Chercheuse en science politique, Cevipol/Institute for European Studies à l’Université Libre de Bruxelles Modération par Emmanuelle Bribosia, Professeure de droit à l’Université Libre de Bruxelles Juge à la Cour Constitutionnelle de Belgique En collaboration avec les Institut d’Etudes Européennes, Université Libre de Bruxelles.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be