Evénements du 19 mars 2021

  • Eddy Bellegueule

    09.03.2021  >  20.03.2021

    • Théâtre
    « Pourquoi ma vie est une question alors que celle des autres une évidence? » Edouard Louis

    Lire la suite

    Eddy Bellegueule est un enfant considéré par sa famille et les gens du village comme « différent » des autres. Exclu, harcelé, violenté, Eddy évolue dans un milieu précaire où 5€ de plus ou de moins font la différence à chaque fin de mois, où les garçons doivent rejeter l’école et mépriser leurs professeur.e.s, où la seule façon de se construire en tant qu’homme est d’être reconnu comme « un dur ! ». Un monde où le travail à l’usine détruit les corps des ouvrier.ères, où l’on se retrouve au chômage du jour au lendemain, où l’on boit pour oublier, où la télévision est allumée à longueur de journée, où écrasés, abandonnés et déçus par les gouvernements en place, on vote Front National, car les discours racistes sont omniprésents. Un milieu aussi, où l’on déteste les « pédés ». Et Eddy est un “pédé”. Edouard Louis, icône générationnelle, apporte à la littérature une réalité qui en est trop souvent exclue : l’injustice sociale, la violence d’un monde oublié de la classe dominante, où toute différence est vécue comme une faiblesse.
    Lieu
    Atelier 210
    Chaussée Saint-Pierre, 210
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 732 25 98
    info@atelier210.be
    http://www.atelier210.be
  • Fstn

    09.03.2021  >  03.04.2021

    • Exposition
    Une fresque aux couches multiples faite d’éléments typographiques et illustratifs en dialogue avec des problématiques sociétales. Une invitation faite au public à déconstruire, arracher les couches successives pour laisser découvrir ce qu’il y a dessous. S’inspirant des décollagistes français tel Jacques Villeglé, Fstn propose une intervention collaborative, à la fois abstraite, plastique et aléatoire, qui profitera des accidents pour trouver sa  propre narration. 

    Lire la suite

    Une fresque aux couches multiples faite d’éléments typographiques et illustratifs en dialogue avec des problématiques sociétales. Une invitation faite au public à déconstruire, arracher les couches successives pour laisser découvrir ce qu’il y a dessous. S’inspirant des décollagistes français tel Jacques Villeglé, Fstn propose une intervention collaborative, à la fois abstraite, plastique et aléatoire, qui profitera des accidents pour trouver sa  propre narration. 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Mon ange

    10.03.2021  >  24.04.2021

    • Théâtre
    Voici, inspirée d’une histoire vraie, l’incroyable destin d’une jeune fille comme les autres, qui deviendra malgré elle le symbole de la résistance lors du siège de la ville syrienne de Kobané en 2015.

    Lire la suite

    Elle a été prise... retenue par l’école… l’Université de Droit. Chic ! L’avenir s’annonce radieux. Ce matin, elle peut faire la grasse mat’. Elle l’a mérité, elle a bien travaillé ! Mais voici sa mère qui déboule et l’oblige à se lever. Dehors, on entend des explosions. Un feu d’artifice ? En plein jour ? La mère est affolée : « Lève-toi. On s’en va, fais tes bagages ». Elle demande où elles vont. La mère fait claquer les portes des placards, choisit en une seconde des vêtements, quelques bibelots, des bijoux... Ça ne vous rappelle rien ? La mère dit : « On part en Europe, Daech arrive ». Voici, inspirée d’une histoire vraie, l’épopée d’une jeune kurde, l’incroyable destin d’une jeune fille comme les autres, qui deviendra malgré elle le symbole de la résistance lors du siège de la ville syrienne de Kobané en 2015. Une jeune fille que le cataclysme de l’Histoire va précipiter dans une guerre implacable. En mode survie, tous les sens en éveil, elle combattra pour ses droits et ses libertés. Ici, en Belgique, des jeunes femmes s’emparent du récit et nous le restituent, sans langue de bois, telle qu’elles se figurent l’horreur d’un conflit qui n’en finit pas. Elles lui donnent vie pour qu’ici, on arrête de se voiler la face. Parce qu’elles veulent témoigner de la réalité de là-bas et du courage que demande la résistance à la barbarie. Pour ne pas oublier que ce pourrait être ici. Parce que ce qu’on décèle à travers ce récit, c’est cette incroyable force vitale, ce rire face à l’horreur, cette part lumineuse qui se dresse contre l’oppresseur et la noirceur de la haine mortifère. Jamais victime, debout, concernée, vivante, la plus belle part de nous-mêmes. Prévention Covid-19 : Plus d’infos sur les mesures d’hygiène et de sécurité, rendez-vous sur notre site : theatrelepublic.be UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. L’ŒUVRE EST REPRESENTÉE DANS LES PAYS DE LANGUE FRANÇAISE PAR MARIE CÉCILE RENAULD, MCR AGENCE LITTÉRAIRE.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • La vie comme elle vient

    11.03.2021  >  17.04.2021

    • Théâtre

    Lire la suite

    « La vie comme elle vient » est un texte qui s’écoule comme un fleuve. Un texte qui déroule le parcours de vie d’une femme, Lucie. Elle est Belge, née en Afrique dans un village le long du fleuve Congo. Sa mère meurt en couches, le père souvent absent parcourt le pays en faisant de la prospection pour une société minière. Cette fille de colons, sera élevée dans la maison de son grand-père, par une nourrice noire, Massiga. Massiga la nourrit de lait et d’amour, elle lui apprend à parler, à marcher, et Lucie se sent devenir noire au-dedans. Mais un jour, il lui faut rentrer au pays, la Belgique, et tout bascule. Entre Afrique et Belgique, à travers le destin de Lucie et sous le regard de sa fille, Félicité, et de tous les hommes qui auront traversé sa route, « La vie comme elle vient » se raconte à trois voix, dans la langue simple et superbe d’Alex Lorette, et parle de féminité, d’exil, de maternité, de pays fantasmé, de résilience aussi. Lucie s’est arcboutée sous les tempêtes, elle s’est défendue, elle a résisté. Jo Deseure, magnifique Lucie incandescente et forte, vous fera traverser toutes les années à sa suite, en vivant sa vie, comme elle vient. Prévention Covid-19 : Plus d’infos sur les mesures d’hygiène et de sécurité, rendez-vous sur notre site : theatrelepublic.be UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC, DE L’ATELIER THÉÂTRE JEAN VILAR ET DE LA CHARGE DU RHINOCEROS. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Final cut

    16.03.2021  >  02.04.2021

    • Théâtre
    Prix Maeterlinck de la critique scène 2019 Meilleur spectacle / Meilleure actrice Un spectacle événement, Prix Maeterlinck de la critique scène 2019 du meilleur spectacle et de la meilleure actrice.

    Lire la suite

    En paroles, en corps, en images, en chansons, c’est à une passionnante enquête que se livre Myriam Saduis. À partir de l’amour puissant puis de la rupture violente entre une mère italienne et un père tunisien, ce spectacle bouleversant ouvre sur la grande histoire et nous plonge dans les enjeux de la colonisation française en Afrique du Nord. Partant du plus intime, Myriam Saduis tisse avec une constante justesse de ton un spectacle bouleversant. LE MONDE Final Cut n’est pas un témoignage, c’est une coétique de résilience et d’émancipation. JEUNE AFRIQUE Un solo (accompagné) au bord du gouffre. Un grand moment de théâtre. **** RTBF Une intensité électrique. *** LE SOIR Conception et écriture : Myriam Saduis Collaboration à la mise en scène : Isabelle Pousseur Conseillers artistiques : Magali Pinglaut et Jean-Baptiste Delcourt Lumières : Nicolas Marty Création vidéo : Joachim Thôme Création sonore : Jean-Luc Plouvier (avec des extraits musicaux de Michel Legrand, Mick Jagger / Keith Richards, Amir ElSaffar) Ingénieur du son et régisseur vidéo : Florent Arsac Mouvement : Nancy Naous Création des costumes : Leila Boukhalfa Collaboration à la dramaturgie : Valérie Battaglia Construction : Virginie Strub Maquillage et coiffure : Katja Piepenstock Photo affiche : Françoise Plissart Création le 16 novembre 2018 au Théâtre Océan Nord. Production Défilé asbl, Théâtre Océan Nord. Coproduction la Coop asbl. Avec le soutien de Shelterprod, Taxshelter.be, ING, Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge. Avec l’aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre – CAPT.
    Lieu
    Rideau de Bruxelles
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 01
    Réservation : +32 2 737 16 00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • Nasha Moskva

    16.03.2021  >  20.03.2021

    • Théâtre

    Lire la suite

    Nasha Moskva - « notre Moscou » en Russe - est l’histoire de trois individus qui se projettent sur Les Trois Sœurs de Tchékhov. Fin du XIXème siècle : trois sœurs orphelines - Olga, Macha et Irina - vivent dans une grande maison à l’écart de la ville. Dans cette ville grossière, elles se sentent comme des étrangères et rêvent de retrouver Moscou, lieu mythique de leur enfance, paradis originel où elles ont grandi. Début du XXIème siècle : Sabine, Edith et Bernard – trois êtres oscillant entre marginaux amateurs de théâtre et patients psychiatriques - sont tellement épris de l’œuvre de Tchékhov qu’ils s’y reconnaissent jusqu’à la fusion. Dans un dialogue entre Les Trois Sœurs et les trois « êtres », entre Tchékhov et nous-mêmes, Nasha Moskva traite du besoin vital de s’intégrer dans une société, alors même que la part la plus intime de notre être ne cesse de nous en éloigner. Avec humour, parfois avec rage, le spectacle interroge cet « être en dehors » inhérent à l’être humain. En titillant la frontière incertaine entre norme et folie, il questionne notre capacité de survivre et de créer une œuvre artistique dans une société normative. Conception, mise en scène et interprétation : Marie Bos, Estelle Franco et Francesco Italiano Co-mise en scène : Guillemette Laurent Lumière : Julie Petit-Etienne Mise en espace : Nicolas Mouzet-Tagawa Costumes : Thijsje Strijpens Direction technique et régie: Nelly Framinet Accompagnement et diffusion BLOOM Project/Stéphanie Barboteau Une création de la Compagnie Le Colonel Astral. Résidence et création Théâtre Océan Nord, Bruxelles. Avec le soutien de la SACD et de Wallonie-Bruxelles International. Avec l’aide à la reprise de la Fédération Wallonie Bruxelles - service du théâtre - CAPT.
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 219 11 86
    Réservation : +32 2 219 60 06
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • Africa simply the best

    16.03.2021  >  20.03.2021

    • Spectacle
    Initié en 2015 par Serge Aimé Coulibaly pour repérer de nouveaux talents de la danse, le concours chorégraphique Simply the Best initialement organisé à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso s’est ouvert à tout le continent africain en 2019.  Rebaptisé Africa Simply The Best il a permis à son jury de choisir les trois meilleurs solos de danse contemporaine parmi les 14 présélectionnés. Les trois lauréats du concours ont bénéficié d’un coaching professionnel avant d’entamer leur tournée pour présenter leurs pièces respectives. Avec Le Départ, le Camerounais Zora Snake met en mouvement un moment charnière de la vie, celui de l’étincelle avant une reconstruction. Une performance à vif à partir d’un texte proféré pour s’élever contre le système injuste de nos sociétés. À qui le tour ? explore les affres et les spasmes d’un corps en deuil après la perte d’un être cher. Choc, colère, souvenirs, dépression, acceptation et renaissance, la Camerounaise Agathe Djokam interprète les étapes de ce difficile processus. Enfin, le Burkinabè Charlemagne Kevin Kabore entame avec Corps en mutation une réflexion sur l’être humain dans sa diversité. Par le biais de la cendre qu’il utilise pour délimiter l’espace et comme outil de purification et de protection, il symbolise un pont entre le monde des vivants et l’au-delà.

    Lire la suite

    Initié en 2015 par Serge Aimé Coulibaly pour repérer de nouveaux talents de la danse, le concours chorégraphique Simply the Best initialement organisé à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso s’est ouvert à tout le continent africain en 2019.  Rebaptisé Africa Simply The Best il a permis à son jury de choisir les trois meilleurs solos de danse contemporaine parmi les 14 présélectionnés. Les trois lauréats du concours ont bénéficié d’un coaching professionnel avant d’entamer leur tournée pour présenter leurs pièces respectives. Avec Le Départ, le Camerounais Zora Snake met en mouvement un moment charnière de la vie, celui de l’étincelle avant une reconstruction. Une performance à vif à partir d’un texte proféré pour s’élever contre le système injuste de nos sociétés. À qui le tour ? explore les affres et les spasmes d’un corps en deuil après la perte d’un être cher. Choc, colère, souvenirs, dépression, acceptation et renaissance, la Camerounaise Agathe Djokam interprète les étapes de ce difficile processus. Enfin, le Burkinabè Charlemagne Kevin Kabore entame avec Corps en mutation une réflexion sur l’être humain dans sa diversité. Par le biais de la cendre qu’il utilise pour délimiter l’espace et comme outil de purification et de protection, il symbolise un pont entre le monde des vivants et l’au-delà.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Hidden Paradise - Alix Dufresne + Marc Béland

    18.03.2021  >  20.03.2021

    • Spectacle
    Le spectacle est présenté dans le cadre des soirées thématiques Politiques du pire et de l’espoir. Autour de problématiques interpellantes d’aujourd’hui, Les Brigittines proposent quatre propositions particulières dans leur forme et aiguës dans leur propos.

    Lire la suite

    Galvanisés par une interview du philosophe Alain Déneault sur l’évasion fiscale diffusée par Radio-Canada, Alix Dufresne et Marc Béland se révoltent à leur tour dans une chorégraphie virulente et ludique aux accents de pamphlet. Une danse gymnique haletante, absurde, farfelue accompagne le documentaire sonore afin de faire ressentir au spectateur les conséquences d’un système pervers qui nous affecte tous. Clowns lucides et vifs, Dufresne et Béland traduisent avec une acuité malicieuse la rage et l’impuissance des citoyens face à la grande escroquerie légalisée des paradis fiscaux et à la déresponsabilisation des gouvernements tombés aux mains d’une poignée d’oligarques experts en ruses et en arnaques.
    Lieu
    Les Brigittines
    Petite rue des Brigittines
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 86 10
    Réservation : +32 2 213 86 10
    info@brigittines.be
    http://www.brigittines.be
  • Pleasant Island - Slke Huysmans & Hannes Dereere / CAMPO

    18.03.2021  >  20.03.2021

    • Théâtre
    Le spectacle est présenté dans le cadre des soirées thématiques Politiques du pire et de l’espoir. Autour de problématiques interpellantes d’aujourd’hui, Les Brigittines proposent quatre propositions particulières dans leur forme et aiguës dans leur propos.

    Lire la suite

    Nauru, alias « Pleasant Island », est une petite île au milieu du Pacifique, une des plus petites nations du monde. Consumée par la colonisation, le capitalisme, les enjeux écologiques et migratoires, son histoire est une parabole de nos sociétés contemporaines. Après avoir tiré sa richesse de l’extraction du phosphate jusqu’à en épuiser les réserves, elle vit aujourd’hui d’une économie migratoire financée par l’Australie qui y a installé des camps pour les migrants qui sont rejetés après avoir tenté d’atteindre leur pays. Mais qu’importe tout cela puisque Nauru va bientôt disparaître sous les eaux ?... Face à cette impasse historique et climatique, le travail très documenté de Silke Huysmans et Hannes Dereere réinvestit avec intelligence et sensibilité tout l’imaginaire tragique, post-apocalyptique, qui entoure cette singulière utopie insulaire, et bien au-delà, la fatigue et l’usure de toute notre planète.
    Lieu
    Les Brigittines
    Petite rue des Brigittines
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 86 10
    Réservation : +32 2 213 86 10
    info@brigittines.be
    http://www.brigittines.be
  • A concert called landscape

    18.03.2021  >  20.03.2021

    • Spectacle
    « C’est un jour brumeux en automne, mon environnement a disparu dans la brume. (…) À midi, le soleil perce enfin, les nuages s'éloignent et l'horizon s'étend jusqu'à la ligne éloignée à l'intérieur de laquelle toutes choses sont unies dans un grand contexte : le monde est devenu un paysage ». Inspiré par ces mots de la Philosophie du paysage de Ton Lemaire et dans la lignée de son spectacle An Old Monk, Josse De Pauw offre une voix et une musique à notre cartographie intime. Le vieux grenier de l’enfance, une chambre apaisante ou le calme d’une forêt qui confèrent à notre monde une familiarité tranquille. Entre concert et déclamation théâtrale, Joss De Pauw et le Kris Defoort Trio distillent la nostalgie, encouragent à la contemplation comme un acte de résistance à la frénésie du monde. De l’infiniment grand d’une étendue maritime aux détails d’une scène d’enfance, l’accord rythmé des mots avec le langage sonore des musiciens jazz nous entraîne dans une rêverie tantôt tendre et tantôt lyrique, dont les accents demeurent ancrés bien après la dernière note.

    Lire la suite

    « C’est un jour brumeux en automne, mon environnement a disparu dans la brume. (…) À midi, le soleil perce enfin, les nuages s'éloignent et l'horizon s'étend jusqu'à la ligne éloignée à l'intérieur de laquelle toutes choses sont unies dans un grand contexte : le monde est devenu un paysage ». Inspiré par ces mots de la Philosophie du paysage de Ton Lemaire et dans la lignée de son spectacle An Old Monk, Josse De Pauw offre une voix et une musique à notre cartographie intime. Le vieux grenier de l’enfance, une chambre apaisante ou le calme d’une forêt qui confèrent à notre monde une familiarité tranquille. Entre concert et déclamation théâtrale, Joss De Pauw et le Kris Defoort Trio distillent la nostalgie, encouragent à la contemplation comme un acte de résistance à la frénésie du monde. De l’infiniment grand d’une étendue maritime aux détails d’une scène d’enfance, l’accord rythmé des mots avec le langage sonore des musiciens jazz nous entraîne dans une rêverie tantôt tendre et tantôt lyrique, dont les accents demeurent ancrés bien après la dernière note.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be