Evénements du 18 février 2021

  • Assaf Shoshan – ‘Home’

    07.10.2020  >  21.02.2021

    • Exposition

    Lire la suite

    ‘J’ai grandi dans un village du Sinaï qui n’existe plus. J’ai réalisé plusieurs séries de portraits, de paysages et de vidéos en Israël et dans les Territoires palestiniens. Dans mon travail, j’essaie de questionner l’étrange situation politique et la vie quotidienne des habitants d’une société au bord du gouffre. Je ne fais pas de photos de guerre. Mon travail ne parle jamais directement du conflit qui sévit ici depuis 100 ans. Mais l’inquiétude, l’attente, l’absence liées à cette guerre sont toujours mystérieusement présentes. J’interroge les questions d’identité et d’appartenance, le sentiment d’étrangeté. Mon regard est influencé par ma propre histoire de petit-fils d’immigrés et de réfugiés qui a fait lui-même le choix d’aller vivre dans un pays étranger. Ce qui m’intéresse, c’est de montrer la fragilité de la vie en Israël aujourd’hui et la dimension provisoire, temporaire de la condition humaine’. Création originale, cette exposition constitue la première rétrospective consacrée au travail Assaf Shoshan (°1973), photographe et vidéaste qui vit et travaille entre Paris et Tel-Aviv. Du Moyen Orient à l’Europe, avec l’Afrique en filigrane, Assaf Shoshan interroge un monde où les frontières apparaissent et disparaissent sans fin, un monde où le temps est ressenti différemment. Ses portraits et ses paysages révèlent une atmosphère énigmatique, nimbée de mystère et d’irréel. Entre réalité et fiction, l’œuvre d’Assaf Shoshan est empreinte d’une portée poétique, contemplative mais également fortement politique. Elle s’ouvre sur une dimension humaine fondamentale : la quête d’identité, le sentiment de l’exil et de l’appartenance. A découvrir du 7 octobre 2020 au 21 février 2021 au Musée Juif de Belgique
    Lieu
    Musée Juif de Belgique
    Rue des Minimes, 21
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 19 63
    info@mjb-jmb.org
    http://www.mjb-jmb.org
  • Emile Wauters (1846-1933), portraitiste et peintre de paysages réalistes.

    26.10.2020  >  28.02.2021

    • Exposition
    Expo Focus du 26.10.2020 au 28.02.2021. Don et une sélection de la collection.

    Lire la suite

    En 2019, le musée a acquis quatre dessins d'Emile Wauters grâce à un généreux donateur. L'expostion les présente avec d'autres paysages italiens et des portraits de femmes dont le musée a hérités. A son décès, l'artiste légua au musée près de 150 œuvres dont de nombreuses esquisses et études originales mais aussi des paysages de Th. Fourmois, A. Bouvier, J.-B. Corot, des croquis d'Espagne de H. Regnault.
    Lieu
    Musée Charlier
    Avenue des Arts, 16
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 217 81 61
    Réservation : +32 2 217 81 61
    info@charliermuseum.be
    http://www.charliermuseum.be
  • Armando

    10.01.2021  >  01.03.2021

    • Théâtre
    Saison 2020/21 Derrière chaque mot, il y a une histoire, derrière chaque histoire un univers. La LIP : Ligue d'Improvisation Professionnelle

    Lire la suite

    Chaque soir, un invité différent est notre « Armando », une personne qui vient partager avec nous une histoire au hasard, une petite anecdote de sa vie, inspirée par un mot donné par le public. Les comédiens, accompagnés d'un musicien, s'emparent de cette anecdote, en explorent les thèmes, les univers, les personnages, digressent, extrapolent, créent des scènes qui s'entrecoupent, se croisent, se répondent. Sous les yeux des spectateurs, des relations se tissent, des bribes d'humanités sont mises en lumière, un spectacle se construit, donnant l'étrange sensation que tout cela était écrit avant. Parce que c'est ce qui devait se passer ce soir, avec ces personnes, à ce moment. Souvent drôles, parfois poétiques et toujours sincères, les spectacles de la LIP donnent à voir la capacité de création d'un groupe de comédiens qui travaillent ensemble à un geste théâtral instantané. Ici, pas question de se mettre en avant : tout le monde oeuvre au même but, que le spectacle soit beau ! Armando est un spectacle d'improvisation théâtrale emprunté à l'américain Armando Diaz.
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 639 09 80
    Réservation : +32 2 639 09 82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • La plus précieuse des marchandises

    11.01.2021  >  20.02.2021

    • Théâtre
    Grumberg à travers l’horreur et la folie meurtrière, la déportation, raconte l’amour d’une mère et d’un père, la force de sauver, la plus précieuse des marchandises.

    Lire la suite

    Pour écrire un conte, il faut un décor : une masure, une forêt bien dense, de la neige ; des personnages dans la masure : un homme et une femme. Il est bûcheron, elle n’a pas d’enfant. Voilà, le décor est planté. Ah non, pas tout à fait, il faut un élément porteur de malheur qui va démarrer le conte. Ici, c’est un train à travers la forêt. Un train de marchandises. Un jour, comme par miracle, une petite marchandise va tomber du train… et la pauvre bûcheronne va la ramasser. Mais pour tout cadeau du ciel, il y a un prix à payer, surtout en ces temps où sévissait, autour de ce grand bois touffu, la guerre mondiale. La guerre mondiale, oui, oui, oui… la suite, quand vous viendrez. Voici une bien poétique façon de raconter l’Histoire. Et de poésie, nous avons tant besoin. Jean-Claude Grumberg est un immense conteur ! Il livre ici l’un de ses plus beaux récits, d’une force et d’une densité sans égales, qui laissera une trace durable dans les mémoires. Grumberg à travers l’horreur et la folie meurtrière, la déportation, raconte l’amour d’une mère et d’un père, la force de sauver, la plus précieuse des marchandises. Prévention Covid-19 : Plus d’infos sur les mesures d’hygiène et de sécurité, rendez-vous sur notre site : theatrelepublic.be UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • FLUXFILM, Hommage à l’anthologie

    04.02.2021  >  28.02.2021

    • Cinéma
    Héritiers auto-proclamés des courants de pensée anti-art introduis par les dadaïstes au début du XXe siècle, les artistes, poètes, compositeurs et cinéastes de Fluxus font du film leur médium de prédilection, un « art au mètre », pour parachever la dissolution d’une séparation entre l’art et la vie.

    Lire la suite

    L’anthologie de films Fluxus initiée par George Maciunas (1931-1978) en 1965, rassemble une quarantaine d’œuvres d’artistes, poètes, compositeurs et cinéastes tels que Nam June Paik, Dick Higgins, Yoko Ono, Mieko Shiomi, George Brecht, Robert Watts, Jeffrey Perkins, Paul Sharits, Wolf Vostell, Ben et George Maciunas lui-même. Héritiers auto-proclamés des courants de pensée anti-art introduis par les dadaïstes au début du XXe siècle, ces derniers entrevoient dans le film un médium de prédilection pour parachever la dissolution d’une séparation entre l’art et la vie. La nature mécanique et impersonnelle de son dispositif, la reproductibilité infinie de son support et sa dimension populaire font du cinéma l’outil par excellence de subversion d’un art jugé trop sérieux à leurs yeux. Reposant sur un protocole d’expérience ou une approche structurelle précise, chaque film explore les relations entre la performance et les limites visuelles du médium lui-même. Formellement et conceptuellement minimalistes, ces derniers se limitent généralement à une action, une idée ou encore à un plan. À contre-courant des canons esthétiques dominants de l’avant-garde cinématographique américaine à cette époque – un cinéma visionnaire et poétique empreint de romantisme – ces œuvres exposent leur nature parodique sur le plan matériel plutôt que par le biais d’une fiction. D’une durée variable allant de quelques secondes à plusieurs minutes, les Fluxfilms sont conçus à l’origine pour être projetés à la suite, et en boucle, sur un écran, ou bien isolés à l’intérieur de capsules (des Flux Space Center), des cubes délimités entre eux par des draps blancs en coton ou en vinyle. Rejouant parfois jusqu’à l’absurde les propriétés du médium, les films rassemblés à l’occasion de cet hommage à l’anthologie incarnent par leur impertinence un « art au mètre » revendiqué par George Maciunas.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Square Sainctelette, 21
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • Sous les Néons du Désir

    11.02.2021  >  20.02.2021

    • Théâtre
    A partir de témoignages de prostituées, recueillis dans les quartiers chauds de Bruxelles… une intrigue dans l’univers des intrigantes... Levons le voile sur « le plus vieux métier du monde », sur les belles de jour, les filles de joie, les grandes horizontales… « Absolument sublime délicieux et poignant ! » - (sous réserve d’imprévus liés aux événements actuels)

    Lire la suite

    « Absolument sublime délicieux et poignant ! » - A partir de témoignages de prostituées, recueillis dans les quartiers chauds de Bruxelles… une intrigue dans l’univers des intrigantes. L’une d’entre elle a disparu… en laissant des traces. Levons le voile sur « le plus vieux métier du monde », sur les belles de jour, les filles de joie, les grandes horizontales… Dans le cadre des Tournées Asspropro. Avec le soutien des Tournées Art et Vie et de l’Aide à la création de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Une création de la Compagnie des Paroles et du Collectif 1984. - Ce programme vous est proposé sous réserve d’imprévus possibles liés aux événements actuels.
    Lieu
    Le Jardin de ma Soeur
    A l'angle du quai au Bois à Brûler et de la rue du Grand Hospice
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 217 65 82
    Réservation : +32 2 217 65 82
    info@lejardindemasoeur.be
    http://www.lejardindemasoeur.be
  • Impro kids

    14.02.2021  >  21.02.2021

    • Théâtre
    Et si les enfants avaient aussi leur mot à dire ?! La LIP / Ligue d'improvisation professionnelle 6 > 14

    Lire la suite

    Laisser la part belle à l'esprit imaginatif et sans limite des enfants, mettre en mots et en images leurs histoires les plus folles et peut être même les faire monter sur scène pour donner la réplique aux comédiens, voilà ce que vous propose la LIP le temps d'un après-midi. Spectacle interactif, dynamique et poétique, visuel et musical, il plaira aux petits comme aux grands enfants.
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 639 09 80
    Réservation : +32 2 639 09 82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • Paying for it

    16.02.2021  >  20.02.2021

    • Théâtre
    Que connaissons-nous du travail du sexe ? Quels sont les préjugés, les clichés qui l’entourent ? La prostitution peut-elle être choisie ou essentiellement subie ? Qui sont ces femmes, ces hommes, ces personnes transgenres qui proposent un service sexuel contre rémunération et que la société refuse de considérer avec les mêmes égards, les mêmes droits, la même protection que les autres travailleurs ?   En se penchant sur la prostitution, le Collectif La Brute s’attaque à un tabou. Par le biais du théâtre documentaire, l’équipe artistique cherche à s’approcher au plus près d’une réalité mouvante. Elle fait fi des fantasmes et des croyances qui l’entourent – à commencer par les siens – et veille à respecter la parole des témoins rencontrés. Travailleurs et travailleuses du sexe, policiers de la brigade des mœurs, clients et clientes, membres d’associations de défense des travailleuse.r.s du sexe, le Collectif La Brute a écouté de nombreuses personnes sur leur quotidien. Il livre un spectacle poignant, minutieusement documenté.   Pour accompagner la démarche, Sonia Verstappen, ancienne prostituée bruxelloise à la retraite, anthropologue et militante au sein d’Utsopi (Travailleu.r.ses du Sexe Organisé.e.s Pour l’Indépendance). La parole franche, elle apporte un éclairage précieux au travail de plateau.

    Lire la suite

    Que connaissons-nous du travail du sexe ? Quels sont les préjugés, les clichés qui l’entourent ? La prostitution peut-elle être choisie ou essentiellement subie ? Qui sont ces femmes, ces hommes, ces personnes transgenres qui proposent un service sexuel contre rémunération et que la société refuse de considérer avec les mêmes égards, les mêmes droits, la même protection que les autres travailleurs ?   En se penchant sur la prostitution, le Collectif La Brute s’attaque à un tabou. Par le biais du théâtre documentaire, l’équipe artistique cherche à s’approcher au plus près d’une réalité mouvante. Elle fait fi des fantasmes et des croyances qui l’entourent – à commencer par les siens – et veille à respecter la parole des témoins rencontrés. Travailleurs et travailleuses du sexe, policiers de la brigade des mœurs, clients et clientes, membres d’associations de défense des travailleuse.r.s du sexe, le Collectif La Brute a écouté de nombreuses personnes sur leur quotidien. Il livre un spectacle poignant, minutieusement documenté.   Pour accompagner la démarche, Sonia Verstappen, ancienne prostituée bruxelloise à la retraite, anthropologue et militante au sein d’Utsopi (Travailleu.r.ses du Sexe Organisé.e.s Pour l’Indépendance). La parole franche, elle apporte un éclairage précieux au travail de plateau.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Pour en finir avec la question juive

    17.02.2021  >  27.02.2021

    • Théâtre

    Lire la suite

    « Des Juifs ! Que des Juifs ! Ça cause que d’eux partout ! C’est qui, c’est quoi à la fin ? ». Alors que deux voisins se croisent tous les jours dans la cage d’escalier de leur immeuble, l’un questionne l’autre sur son judaïsme. Durant neuf rencontres, les interrogations vont droit dans les clichés. Jusqu’où l’interrogateur ira-t-il ? Et jusqu’où l’interrogé se dévoilera-t-il ? Et au final l’être ou pas … en quoi est-ce si questionnant ? Jean-Claude Grumberg a l’art de faire léger avec du lourd : il fonce dans les idées reçues, met son grain de sel dans les tabous, ose mettre sur la table les sujets à éviter dans une discussion entre voisins, … servi par des acteurs fantastiques, son texte est désopilant et audacieux. Résultat ? Juif ou pas, on rit de nos étiquetages, faciles et superficiels, de notre ignorance, de nos réactions, on rit d’un peu de nous et d’un peu de tout, on rit jaune, peut-être, mais on rit … puis on remet le débat sur le tapis ! À mettre entre toutes les mains, urgemment. Prévention Covid-19 : Plus d’infos sur les mesures d’hygiène et de sécurité, rendez-vous sur notre site : theatrelepublic.be UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE PANACHE DIFFUSION, CRÉÉE EN PARTENARIAT AVEC LE MUSÉE JUIF DE BELGIQUE ET LE PROGRAMME « LA HAINE JE DIS NON » DU CENTRE COMMUNAUTAIRE LAÏC JUIF DAVID SUSSKIND, AVEC L’AIDE DU MOUVEMENT CONTRE LE RACISME, L’ANTISÉMITISME ET LA XÉNOPHOBIE (MRAX) ET LE SOUTIEN PARTICULIER DU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION, DE LA CULTURE ET DE L’ENFANCE ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be