Evénements du 18 décembre 2020

  • Est-ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu ?

    08.12.2020  >  31.12.2020

    • Théâtre
    Le point final d'une tournée de plus de 1000 représentations !

    Lire la suite

    Le point final d'une tournée de plus de 1000 représentations ! Une femme court, éperdument amoureuse, un homme surgit, désespérément épris. Ils s'élancent l'un vers l'autre avec passion. Une musique venue des cieux accompagne leur course avec lyrisme. Ils tendent les bras. La musique se fait de plus en plus forte. Ils ne sont plus qu'à quelques pas l'un de l'autre. La musique s'intensifie et ils s'enlacent. Un piano tombe du ciel et les écrase ! Noir ! Du 8 au 31 décembre Le mardi 8 décembre à 14h Le mercredi 9 décembre à 19h Le jeudi 10 décembre à 20h30 Le vendredi 11 décembre à 20h30 Le samedi 12 décembre à 19h Le mercredi 16 décembre à 19h (MercrediX : max 10€ prévente) Le jeudi 17 décembre à 20h30 Le vendredi 18 décembre à 20h30 Le samedi 19 décembre à 19h Le lundi 21 décembre à 20h30 (Lundi-Théâtre : 6€) Le mercredi 23 décembre à 19h Le samedi 26 décembre à 19h Le jeudi 31 décembre à 19h Tarifs : de 6 à 19€ (+ Art. 27) Le pianiste et réalisation bande son : Serge Bodart La femme : Sandrine Hooge L’homme : Eric De Staercke Conseiller conjugal et metteur en scène : Jaco Van Dormael Régie et création des éclairages : Luc Jouniaux Régie plateau : Thu-Van Nguyen Scénographie : Christine Flasschoen Costumes : Raphaëlle Debattice Construction du décor : Didier Caffonnette Construction de la structure : David Natan Maquillages et coiffures : Serge Bellot Photos : Danièle Pierre Assistant à la création : Pierre Poucet Construction des accessoires : Véronique Fyon Assistant de production à la création : Sébastien Schmit Avec la complicité d’Anne-Pascale Clairembourg Diffusion : Anne Hautem pour Mademoiselle Jeanne Une production du Théâtre Loyal du Trac en collaboration avec le Foyer culturel de Braine l'Alleud et en coproduction avec le Centre culturel des Riches-Claires (Jacques Viala 2000) reconnue par les Tournées Art et Vie.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Blaireaux Belettes

    09.12.2020  >  31.12.2020

    • Théâtre
    Trois petites madames écorchées par la vie. Ou par les gens, c’est comme vous voulez.

    Lire la suite

    Trois petites madames écorchées par la vie. Ou par les gens, c’est comme vous voulez. Trois écorces échouées dans un joli petit hôpital psychiatrique. Avec de beaux murs verts. Elles étaient comme tout l’monde puis un jour elles ont franchi la ligne qui tranche, qui sépare le sain du pathologique, la lumière de l’obscur. Pas d’chance. La question est de savoir ce qu’on va faire maintenant que le pire est arrivé. Chacune a ses angoisses, ses tocs, ses obsessions. Son démon. Ce qui ne les empêche pas de rire à s'en péter les mâchoires. Un univers absurde et déjanté. Joli voyage et bon vent ! Du 9 au 31 décembre Le mercredi 9 décembre à 19h (Scènes d'Envol : max 10€) Le jeudi 10 décembre à 20h30 (Scènes d'Envol : max 10€) Le vendredi 11 décembre à 20h30 (Scènes d'Envol : max 10€) Le samedi 12 décembre à 19h Le lundi 21 décembre à 20h30 (Lundi-Théâtre : 6€) Le mercredi 16 décembre à 19h Le jeudi 17 décembre à 20h30 Le vendredi 18 décembre à 20h30 Le samedi 19 décembre à 19h Le mercredi 23 décembre à 19h Le samedi 26 décembre à 19h Le jeudi 31 décembre à 19h Tarifs : de 6 à 19€ (+ Art. 27)
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Le Dîner

    15.12.2020  >  19.12.2020

    • Théâtre
    Mi-Festen, mi-Orange Mécanique, le dîner de famille ne se déroulera pas comme prévu. Deux frères et leurs épouses se réunissent dans un restaurant chic. Serge, homme politique promis à un poste élevé, et Paul, ancien professeur d’histoire et très critique quant à la soif de succès de son frère. Ce qui les réunit pourtant : un acte innommable commis par leurs fils respectifs de 16 ans. Jusqu’où peut-on aller pour protéger ses enfants ? C’est la question clé du roman Le Dîner de l’auteur hollandais Herman Koch que Jean-Michel Frère a choisi d’adapter. La pièce examine les caractères, au-delà des apparences, fouille les consciences, convoque les racines de la violence, avec un dispositif particulièrement théâtral : un huis clos découpé en 5 actes, à la structure progressive et à la narration déconstruite. Pas de scène classique au restaurant mais une implication du public pour l’amener à se questionner, à découvrir, par cercles concentriques, l’ampleur du drame. Dans une langue virtuose, et des dialogues acérés, Le Dîner nous tend un miroir dans lequel reconnaître nos irritations quotidiennes et nos dilemmes les plus cruels.

    Lire la suite

    Mi-Festen, mi-Orange Mécanique, le dîner de famille ne se déroulera pas comme prévu. Deux frères et leurs épouses se réunissent dans un restaurant chic. Serge, homme politique promis à un poste élevé, et Paul, ancien professeur d’histoire et très critique quant à la soif de succès de son frère. Ce qui les réunit pourtant : un acte innommable commis par leurs fils respectifs de 16 ans. Jusqu’où peut-on aller pour protéger ses enfants ? C’est la question clé du roman Le Dîner de l’auteur hollandais Herman Koch que Jean-Michel Frère a choisi d’adapter. La pièce examine les caractères, au-delà des apparences, fouille les consciences, convoque les racines de la violence, avec un dispositif particulièrement théâtral : un huis clos découpé en 5 actes, à la structure progressive et à la narration déconstruite. Pas de scène classique au restaurant mais une implication du public pour l’amener à se questionner, à découvrir, par cercles concentriques, l’ampleur du drame. Dans une langue virtuose, et des dialogues acérés, Le Dîner nous tend un miroir dans lequel reconnaître nos irritations quotidiennes et nos dilemmes les plus cruels.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Danse avec les mots

    18.12.2020

    • Concert
    2 concerts des groupes Amis Terriens et SilverRat Band. Ce double concert mélange le Hip-Hop-Jazz-Rap et la Poésie Urbaine. Ce sera l’occasion de fêter les sorties du CD D’Un Mot d’Amis Terriens et du EP We Are Everything du SilverRat Band. Des special guests participeront à cette soirée musicale festive.

    Lire la suite

    Danse avec les mots clôture le Mois des Femmes qui montrent la Voie. Quel est le programme ? 2 concerts des groupes Amis Terriens et SilverRat Band. Ce double concert mélange le Hip-Hop-Jazz-Rap et la Poésie Urbaine. Ce sera l’occasion de fêter les sorties du CD D’Un Mot d’Amis Terriens et du EP We Are Everything du SilverRat Band. Des special guests participeront à cette soirée musicale festive. Amis Terriens, c’est la mise en musique des textes écrits pour la scène Slam par François Laurent dit l’Ami Terrien. Les paroles poétiques et politiques se posent avec harmonie sur les mélodies jazz ou rock des deux instrumentistes : un répertoire en français mêlant poésie, joie, humour, émotion, swing et profondeur. Les 6 musicien.ne.s du SilverRat Band – voix, cuivres et percussions – nous transportent dans leur flow groovy et rafraîchissant, ici ou ailleurs, avec énergie, révolte, amour… Adrien Sezuba Rukira, auteur et chanteur, a parcouru le monde avant de s’installer en Belgique. Ses textes et sa musique éclectique sont le reflet de cette itinérance. Des compositions en anglais et parfois en français, originales et percutantes. Fusion de styles, croisement de générations, rythmes groovy où voix et instruments s’entremêlent, ce groupe a pour atout de toucher des publics d’horizons différents. Cette soirée réserve des surprises et il ne sera pas interdit de danser ! Amis Terriens : Texte : François Laurent I Guitare et basse : Nicolas Dechêne I Batterie-percussions : Michel Debrulle. www.collectifdulion.com/amis-terriens SilverRat Band : Chant lyrics : Adrien Sezuba Rukira I Chant : Géraldine Cozier I Sax alto baryton sopranino violon voix : Véronique Delmelle I Sax alto ténor voix : Clément Dechambre I Euphonium voix : Véronique Laurent I Batterie-percussions : Michel Debrulle. www.collectifdulion.com/silverrat-band Une production du Collectif du Lion.
    Lieu
    Centre culturel Espace Magh asbl
    Rue du Poinçon, 17
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 274 05 10
    info@espacemagh.be
    http://www.espacemagh.be
  • Oxalys

    18.12.2020

    • Concert
    Est-il possible de nourrir deux passions complètement différentes et de les cultiver simultanément avec succès ?

    Lire la suite

    Plus d'informations bientôt... Flagey € 12*
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 10
    Réservation : +32 2 641 10 10
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be
  • Lisa Vereertbrugghen DISQUIET. sensational aesthetics of a technokin

    18.12.2020  >  19.12.2020

    • Spectacle

    Lire la suite

    After approaching hardcore techno dancing from her own background through the style of gabber in the pieces Camouflaging Kelly (2014) and SOFTCORE (2018), Lisa Vereertbrugghen now continues her research with sound designer Michael Langeder to include other hardcore dance styles, like UK jungle, drum-‘n-bass and further contemporary hardcore varieties in an attempt to find and activate their common ground. One element that connects these underground substyles (besides their high speed) is the disruption of the flow with pauses, breakbeats and complex intermittent rhythms. In DISQUIET dancing hardcore is considered a continuous breaking down of rules and regularity. Hardcore is approached as a kind of physical anarchy that wildly embraces noise and irregularity. BIO Lisa Vereertbrugghen is a choreographer, teacher, dramaturg and researcher based in Brussels. Since 2014 she has been researching hardcore techno dance styles trough various formats: performances, lecture-performances, performance-installations and publications. As a teacher she works with amateurs and professionals on empowerment, physical awareness, sonic release techniques and performing difference. Her work has been shown in: MDT (Stockholm), Oktoberdans (BIT, Bergen), Playground Festival (STUK, Leuven), BUDA (Kortrijk), Bâtard festival (Brussels and Amsterdam), CA2M (Madrid), Showroom MAMA (Rotterdam), CAMPO (Gent), Rencontres Chorégraphiques (Paris) and others. With DISQUIET she will be in Beursschouwburg for the first time. — concept, choreography and performance: Lisa Vereertbrugghen, sound: Michael Langeder, artistic advice: Madison Bycroft, light: Vera Martins A coproduction of December Dance (Cultuurcentrum and Concertgebouw Brugge), Kunstenwerkplaats KWP, STUK, CAMPO and Bit-teatergarasjen. With the support of BUDA, Workshop Foundation and Workspace Brussels. With the financial support of de Vlaamse Overheid and Life Long Burning co-funded by the Creative Europe programme of the European Union
    Lieu
    Beursschouwburg
    Rue Auguste Orts, 20 28
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 550 03 50
    info@beursschouwburg.be
    http://www.beursschouwburg.be