Evénements du 26 novembre 2020

  • Histoire de rire(s)

    17.11.2020  >  28.11.2020

    • Théâtre
    En février 2020, Claude, Ben et Jean-Luc sont conviés par Caroline Safarian, la directrice de l’Espace Magh, à créer un spectacle sur le rire selon les cultures de chacun. Quinze jours plus tard, les voilà confinés, comme la Belgique entière. Il n’y a pas de cause à effet, n’empêche !

    Lire la suite

    En février 2020, Claude, Ben et Jean-Luc sont conviés par Caroline Safarian, la directrice de l’Espace Magh, à créer un spectacle sur le rire selon les cultures de chacun. De quoi peut-on encore rire ensemble aujourd’hui ? Quinze jours plus tard, les voilà confinés, comme la Belgique entière. Il n’y a pas de cause à effet, n’empêche ! Caroline propose alors aux artistes d’écrire par vidéoconférence. Ne sachant pas s’il faut se protéger ou pas, Claude, Ben et Jean-Luc préfèrent, par sécurité, la faire masqués. Résultat des courses, Claude et Ben sont déprimés au bout d’une demi-heure de visioconférence et Jean-Luc tombe carrément en dépression. Ils décident donc d’écrire chacun de leur côté un journal de bord. Pathétique ! Jusqu’ici pas de quoi rire. Fin mai, les répétitions reprennent. Masqués, gantés, les comédiens marchent chacun sur un trottoir et le troisième au milieu de la route pour garder les distances. Avant d’arriver à l’Espace Magh, ils sont contrôlés par la police. Alors qu’ils n’ont pas du tout l’âme à rire, mais alors pas du tout, les voilà partis dans un fou rire. Ils sont verbalisés pour “outrages à agents en état de fonctionnement”. Dépités, les artistes commencent les répétitions. Ils tentent de déconfiner l’humour. Arriveront-ils à lui faire prendre son envol ? De les embrasser au rire levé ? Suspens…
    Lieu
    Centre culturel Espace Magh asbl
    Rue du Poinçon, 17
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 274 05 10
    info@espacemagh.be
    http://www.espacemagh.be
  • Another Brick /

    17.11.2020  >  28.11.2020

    • Théâtre
    Création Collectif Hold Up

    Lire la suite

    "Another Brick /" une immersion poétique au cœur de la sauvagerie ordinaire. Huis clos sur quai de gare. Voie 3, trois amis se retrouvent pour aller profiter des derniers jours de beaux temps à la traditionnelle foire aux cucurbitacés de "Bougnette-lez-Camoulasse." Mais d'ici à ce que le train n'arrive, sagement, ils attendent, dans cette gare, ce lieu de passage, cette prison à ciel ouvert, ce no man's land clos par un pouvoir impalpable celui d'une voix qui veille pour votre sécurité pour votre sécurité pour votre sécurité pour votre sécurité merci de signaler tout comportement suspect. « Intelligent et fin de la part d'Hold Up, d'avoir imaginé un traitement aussi léger et frais de sujets aussi lourds. C'est une manière de démystifier les grandes questions de notre époque, de les rendre accessibles pour le spectateur, qui est alors invité à réfléchir et à se positionner. »*** Karoo.me
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 639 09 80
    Réservation : +32 2 639 09 82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • Le Combat

    17.11.2020  >  28.11.2020

    • Théâtre
    Filant la métaphore du combat de boxe, Le combat offre un regard sur notre temps, celui d’aujourd’hui où, nombre d’entre nous sommes comme perdus, inadaptés. Quelles sont les règles du jeu ? C’est une question posée.

    Lire la suite

    Blanck nous raconte comment avant, du temps où il était « Allumette », faible et sans expérience, il a perdu ses premières batailles, a enfoncé des portes, s’est pris des coups, des revers, a dû renoncer, pour finalement se relever. Il nous rend complices de ses rencontres, ses traversées de désert, ses fantasmes, ses rêves de triomphe. Filant la métaphore du combat de boxe, Le combat offre un regard sur notre temps, celui d’aujourd’hui où, nombre d’entre nous sommes comme perdus, inadaptés. Quelles sont les règles du jeu ? C’est une question posée. La créature clownesque nous réconcilie avec le monde, parce que dans les moments les plus tragiques, elle nous met en joie, parce que l’échec est pour elle source de vie, de création.
    Lieu
    Le Boson
    Chaussée de Boondael, 361
    1050 Ixelles
    Tél : +32 471 32 86 87
    Réservation : +32 471 32 86 87
    reservations@leboson.be
    http://www.leboson.be
  • Dressing Room - François Emmanuel

    19.11.2020  >  05.12.2020

    • Théâtre
    François Emmanuel écrit pour Marie Bos les fêlures intimes d’une femme, prise au piège d’une partie de strip-poker truquée.

    Lire la suite

    Seule en scène, Lol présente une collection de prêt-à-porter. D’emblée sa présentation est étrange. Au fur et à mesure de celle-ci, un souvenir terrible vient envahir sa conscience et dérégler la mécanique du show, celui d’une partie de strip-poker où elle n’avait bizarrement que des mauvaises cartes, où, seule au milieu des hommes, elle n’avait pas tout à fait compris les règles… A partir de là s’ouvre un espace de trouble, comme si cette scène obsédante était confusément liée à la présentation de mode. Délaissant peu à peu l’exhibition, Lol entraîne alors le spectateur vers une espèce de cérémonie intime où il lui faut aller jusqu’au bout d’un processus de mise à nu. Dans une lumière peu à peu déclinante, elle va tenter d’être comme elle peut : non plus la présentatrice de fashion sharing, ni la victime d’un jeu malsain, encore moins la Lol tout sourire, enfant de la génération selfie, façonnée par le regard des autres, mais une femme qui tremble devant le gouffre noir du public et cherche à se dire, en vérité. Déconstruisant la langue des autres et la langue de la publicité, qui l’habite malgré elle, Lol se laisse peu à peu traverser par une autre langue : intérieure, fragmentée, sauvage, avec des hésitations, des glissements inconscients, cette part «physique» où l’être se cherche et cherche la rencontre sur la scène nue du Théâtre. Dressing room est aussi l’histoire de la rencontre d’un auteur : François Emmanuel, et d’une actrice : Marie Bos. C’est en voyant jouer Marie Bos, que François Emmanuel, romancier et dramaturge belge (La question humaine, La Passion Savinsen, Les Consolantes, Joyo ne chante plus…) écrit ce texte. Pour le mettre en scène Marie Bos fait appel à Guillemette Laurent dont le travail se caractérise par un mouvement de va-et-vient entre le texte et son incarnation, un jeu de rupture et de distanciation. Ensemble, elles vont tenter de nous faire voir, entendre, qui est Lol, comment la langue que l’on parle nous déborde, nous parle, et que reste-t-il une fois ôtés les habits du théâtre ? François Emmanuel, l’auteur François Emmanuel - Auteur de Dressing room, avec Marie Bos, m.e.s Guillemette LaurentEst né à Fleurus (Belgique) en 1952. Après des études de médecine, il s‘intéresse à la poésie et au théâtre (adaptation et mise en scène). Il interrompt sa formation en psychiatrie pour un séjour de plusieurs mois au Teatr Laboratorium de Wroclaw chez Jerzy Grotowski. C’est à partir de là qu’il en vient progressivement à l‘écriture romanesque.
    Lieu
    Petit Varia
    Rue Gray, 154
    1050 Ixelles
    http://www.rideaudebruxelles.be/14-lieux/55-petit-varia
  • Après les Troyennes - Claudio Bernardo (As Palavras)

    19.11.2020  >  28.11.2020

    • Théâtre
    Cette création de danse de Claudio Bernardo trace le récit d’un exil artistique en faisant des détours par Euripide, le chant, le théâtre et le documentaire.

    Lire la suite

    Avec Après les Troyennes, Claudio Bernardo signe un spectacle sur la mémoire, la transmission et l’exil. Il convoque autant la danse que le théâtre, le documentaire, la musique et le cinéma pour donner puissance et amplitude aux dernières heures que va vivre une troupe d’artistes, et aux aveux qui vont être révélés avant la dernière représentation. C’est en 1989 qu’il faut remonter pour comprendre la source de ce projet. Le metteur en scène belge, Thierry Salmon (1957-1998), se lançait alors dans la prodigieuse aventure de mener un travail itinérant et progressif qui le conduirait à présenter Les Troyennes d’Euripide en grec ancien et avec un ensemble de 34 comédiennes. Claudio Bernardo assiste à la dernière représentation du spectacle donnée à Bruxelles. Le moment est inoubliable, et il devient aujourd’hui le moteur de sa recherche. Après les Troyennes est comme un tissu de liens entre le passé et le présent, entre l’ancien et le contemporain, entre la vie et le théâtre, entre la tragédie d’Euripide et le récit d’un exil artistique.
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 82 58
    Réservation : +32 2 640 35 50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • Hands do not touch your precious Me

    21.11.2020  >  28.11.2020

    • Spectacle
    Avec Hands do not touch your precious Me, Wim Vandekeybus crée un récit mythologique de confrontation et de transformation, de lumière et d’ombre, de mort et de renaissance. Il collabore pour ce projet avec la compositrice Charo Calvo, huit danseurs et – pour la première fois – avec le performeur et plasticien Olivier de Sagazan.

    Lire la suite

    Le titre mystérieux et poétique est un vers tiré d’un hymne écrit par la grande prêtresse sumérienne Enheduanna à la déesse Inanna. Parmi les mythes entourant la déesse Inanna, sa spectaculaire descente aux Enfers est le plus intrigant. Inanna est la personnification divine des paradoxes de l’existence humaine. Ses actions reflètent les tensions et les contradictions qui jalonnent chaque vie individuelle. Retranscrits en écriture cunéiforme sur des tablettes d’argile, il y a plus de 4 000 ans, ces récits comptent parmi les plus anciens de l’humanité. Les spectacles de Wim Vandekeybus tout comme les performances d’Olivier de Sagazan travaillent sur la frontière de ce que signifie être « corps » et être « humain ». Vandekeybus a développé son langage chorégraphique sur base des réactions impulsives et instinctives qui naissent de la confrontation avec des situations de risque physique et de danger. Le cœur de l’œuvre de de Sagazan est la transfiguration du corps et du visage, à l’aide d’argile et de peinture, en un amas de chair anonyme. L’exploration des limites humaines menée par Vandekeybus et de Sagazan reçoivent un écho musical dans la texture matérielle et physique du paysage électroacoustique de Charo Calvo.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Pour sortir au jour

    23.11.2020  >  26.11.2020

    • Spectacle
    Douze ans après avoir signé son premier spectacle, le danseur et chorégraphe français, Olivier Dubois, livre un solo intime et participatif qui explore les recoins de la mémoire du corps et sa capacité à nous raconter une histoire de l’art.

    Lire la suite

    Élu l’un des vingt-cinq meilleurs danseurs du monde en 2011, Olivier Dubois a dansé avec les plus grands (Angelin Preljocaj, le Cirque du Soleil, Jan Fabre, Dominique Boivin, Sasha Waltz…) et porté ses œuvres sur les scènes les plus prestigieuses. Pour ce spectacle, il se présente seul sur le plateau, accueillant le public une bouteille de champagne à la main. Sans artifice ni plan de repli, le chorégraphe et danseur se prête avec humour à un jeu qui pourrait tour à tour prendre la forme d’un tribunal ou d’un peep-show, voire d’une dissection. Soumis à un processus aléatoire mené par le public et dont il a lui-même fixé les règles – trois par trois, les spectateur·rice·s tirent au sort un spectacle et une musique –, Olivier Dubois rend visite à quelques-uns des soixante spectacles auxquels il a pris part depuis le début de sa carrière. Inspiré par le Livre des Morts de l’Égypte ancienne – qui évoque le voyage de la vie à la mort et les moyens de revenir à la vie, notamment à l’aide du souvenir –, il embarque dans une traversée de fragments de danse pour mieux fouiller l’artiste, s’arracher en permanence à lui-même, chercher dans le corps de l’interprète ce qui fait chef-d’œuvre et lire dans ses entrailles une possible destinée. Un spectacle comme une renaissance.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Loin de Linden

    24.11.2020  >  12.12.2020

    • Théâtre
    Reprise d’un spectacle emblématique du Rideau.

    Lire la suite

    Un homme convoque sur scène ses grands-mères. La première, Flamande, est fille du garde-chasse. La seconde, francophone, est fille du Général de Witte. Leurs destins se sont croisés au Château de Linden. Le petit-fils questionne le silence qui a régné entre elles un hiver de 1960. Avec tendresse, Veronika Mabardi puise dans son histoire intime et évoque la Belgique telle qu’elle était il y a deux générations… Un humour qui irrigue le texte, porté par deux formidables interprètes. *** RTBF.BE On en ressort la gorge toute nouée. LE SOIR Valérie Bauchau et Véronique Dumont, formidables, cristallisent tout en nuance, l’altérité. *** LA LIBRE BELGIQUE Magnifique portrait d’une diversité belge que nous portons tous en nous. AZ-ZA Un excellent spectacle. LA PROVENCE – FR Écriture : Veronika Mabardi Mise en scène, scénographie et costumes : Giuseppe Lonobile Création lumières et régie : Fabien Laisnez Habillage : Nina Juncker Photos du spectacle : Alice Piemme et Jan Van Belle Lansman Éditeur, 2014. Création le 30 juin 2014 au Festival au Carré, Mons. Production Atis Théâtre, Rideau de Bruxelles, Mars Mons Arts de la Scène. Le texte de la pièce a été écrit en résidence à Mariemont (Centre des Écritures Dramatiques – Wallonie-Bruxelles) avec l’aide de la Promotion des Lettres de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
    Lieu
    Rideau de Bruxelles
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 01
    Réservation : +32 2 737 16 00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • We gotta get out of this place

    24.11.2020  >  05.12.2020

    • Théâtre

    Lire la suite

    Deux hommes, ils s’appellent Pierre et Guy, mais ça pourrait être aussi Bouvard & Pécuchet, Laurel & Hardy ou Dr Watson et Sherlock Holmes. Ensemble, ils partent à l’assaut des (dés)illusions de la vie, qu’elles soient énormes ou insignifiantes. Tels des bâtards que Simone de Beauvoir aurait eus avec John Cleese, le duo erre le long des méandres de la pensée et de l’existence. Une quête pleine d’incidents, de sens, de détours, de mauvais jugements, d’erreurs, de turbulences, de religions, de désirs, d’extases, et plus encore. Un parcours burlesque qui discourt entre absence et présence, interprété par des tournevis qui veulent planter des clous. We gotta get out of this place (Faut qu’on se casse d’ici) est la deuxième collaboration entre Guy Dermul et Pierre Sartenaer. En 2012, ils ont écrit et joué It’s my life and I do what I want qui a obtenu le Prix de la critique du meilleur auteur. Dans cette deuxième collaboration, ils se soumettent à la question de l’illusion. Une suspension volontaire de l’incrédulité. Si la vérité se trouve dans le doute et le pouvoir dans son absence, une chose est sûre : on en sait toujours moins que ce qu’on ne croit. Faut-il se gratter quand ça vous démange ?
    Lieu
    Atelier 210
    Chaussée Saint-Pierre, 210
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 732 25 98
    info@atelier210.be
    http://www.atelier210.be
  • Stream Dream

    25.11.2020  >  28.11.2020

    • Spectacle
    Danse Jeune Public et Tout Public

    Lire la suite

    Julie Bougard Puisant dans la culture des jeux vidéos, trois danseurs questionnent avec un brin d’absurde leur rapport à l’existence, leurs limites, leur solitude aussi. Un trio à la narration insolite mêlant danse, théâtre et images en 3D, pour explorer la force d’attraction des jeux de rôles et leur transfert dans le monde réel. Loin de chercher à critiquer l’ère numérique et l’individualisme de notre temps, la pièce préfère s’oxygéner des potentiels d’imaginaire et de liberté de ces espaces qui échappent aux lois du « raisonnable ». Des espaces où, si l’objectif est effectivement d’avancer toujours plus loin, ce que l’on y gagne, c’est avant tout son indépendance, son libre arbitre, sa pensée, sa différence. A partir de 10 ans Durée: 55' Chorégraphie : Julie Bougard Danseurs : Fanny Brouyaux, Denis Robert, Daan Jaartsveld Compositeur : Laurent Delforge Création costume : Silvia Hasenclever Scénographie : Peter Maschke et Julie Bougard Création lumière : Maria Dermitzaki Création image 3D : Romain Tardy Régie générale : Frédéric Nicaise Régie lumière : Baptiste Wattier Dramaturgie : Jean-Michel Frère Scolaires Jeudi 26 novembre | 10.00 5 € par élève Réservation scolaire via ecole@lejacquesfranck.be Tout Public Mercredi 25 novembre | 14.00 Samedi 28 novembre | 18.00 Prix libres et solidaires àpd de 3,5 euros. Nous acceptons aussi les articles 27. Placement en salle Dès réception de votre paiement depuis notre billetterie en ligne, vos tickets seront numérotés par nos soins selon ce principe : 1 achat = 1 série de sièges. Vos tickets vous attendront sur place le jour même. Pour toute demande particulière, n'hésitez pas à nous contacter minimum 48h à l'avance au 02/538 90 20. Partenaires Coproduction : Charleroi danse, Centre Chorégraphique National de Tours, Mars – Mons arts de la scène Soutien : Fédération Wallonie- Bruxelles/Service de la danse, Wallonie-Bruxelles-International, le Centre Culturel Jacques Franck, SACD, La Fabrique de Théâtre, Grand Studio, Pierre de Lune Centre Scénique Jeunes Publics de Bruxelles, Numediart – UMons, le Studio Thor. Julie Bougard est accompagnée par Grand Studio. Une co-présentation Pierre de Lune et Charleroi danse
    Lieu
    Centre Culturel Jacques Franck
    Chaussée de Waterloo, 94
    1060 Saint-Gilles
    Tél : +32 2 538 90 20
    Réservation : +32 2 538 90 20
    info@lejacquesfranck.be
    http://www.lejacquesfranck.be