Evénements du 18 novembre 2022

  • Depois do silêncioAprès le silence

    16.11.2022  >  18.11.2022

    • Théâtre
    Bien loin de ne proposer qu’une fiction troublante, Christiane Jatahy offre une splendide exploration cinématographique et documentaire dans la région de Chapada Diamantina.

    Lire la suite

    On a beau considérer l’esclavage à grande échelle dans le cadre d’une démarche coloniale comme un chapitre clos de l’histoire, son impact continue pourtant de déployer ses ramifications et d’alimenter un racisme structurel, de générer de profondes inégalités sociales qui affectent encore les corps et entretiennent un racisme systémique. Constat particulièrement présent dans le Brésil de Bolsonaro. Librement adapté du roman à succès Torto Arado de Itamar Vieira Junior (2019) et du film emblématique Cabra marcado para morrer de Eduardo Coutinho (1984), Après le silence suit la lutte de trois femmes pour leur communauté, leurs terres, leur liberté et leur culture. Bien loin de ne proposer qu’une fiction troublante, Christiane Jatahy lui offre le plus beau des contrechamps : une splendide exploration cinématographique et documentaire dans la région de Chapada Diamantina, à Bahia, lieu même du déroulement de l’action du roman. Juxtaposant les prises de vue réelles et la présence au plateau – deux actrices ainsi qu’une femme de la communauté Chapada Diamantina et un comédien également musicien, tous·tes d’origine afro-brésilienne –, Christiane Jatahy propose un dispositif qui brouille les frontières entre théâtre, cinéma et installation. Entre passé et présent, réel et fiction, elle achève ainsi sa Trilogie des horreurs après Entre chien et loup et Avant que le ciel tombe. Christiane Jatahy s’est vu décerner le Lion d’or du théâtre de la Biennale de Venise 2022 pour l’ensemble de son œuvre théâtrale. Coproduction Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Du blanc au noir

    17.11.2022  >  23.11.2022

    • Théâtre
    Frédéric Lubansu fait tomber le(s) masque(s) !

    Lire la suite

    « Ce spectacle est ouvertement une invitation à la désaliénation collective, en vue d'une (re) ou (dé)construction sociétale plus respectueuse de son humanité. » Frédéric Lubansu À travers ce spectacle « hybride » autobiographique - mêlant animation culturelle, one man show, projections vidéo et courte séance de médiation culturelle- ce comédien citoyen belgo-congolais se raconte et se dévoile. En prise directe avec le public avec lequel il interagit, il nous retrace - tantôt avec humour et drôlerie, tantôt avec sensibilité et gravité - son parcours personnel, familial et artistique. Ses origines familiales, ses errances d'adolescent, son choix - salvateur et instinctif - de devenir artiste, ses joies immenses et ses constats amers de comédiens, ses confrontations répétées et parfois violentes face au racisme latent, aux « bonnes volontés » institutionnelles et aux réflexes induits de nos sociétés contemporaines. Autant de sujets qui constituent son identité, son engagement professionnel, artistique et humain actuel, ses réflexions quant à la place de la diversité culturelle dans les Arts (en général), au théâtre, au cinéma et dans les médias (en particulier), lui qui est métis ! « Le métis embarrasse parce qu'il n'est ni blanc ni noir, ou ni jaune ni arabe, ou ni noir ni jaune. Mais il rassure parce qu'il n'est rien de tout cela complètement » Maudits métis - Bertrand Dicale. Le LABO a une jauge de 50 places. Il se situe au 2ème étage, accessible par des escaliers. Avec De et par Frédéric Lubansu En complicité avec Laurent Sao et Mathias Guilmin
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 639 09 80
    Réservation : +32 2 639 09 82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • George Dandin ou le Mari Confondu

    18.11.2022  >  27.11.2022

    • Théâtre
    George Dandin, paysan parvenu, épouse une jeune fille noble et échange fortune contre particule. Le mari s’acharne à revendiquer amour et fidélité de sa femme, mais ne subit qu’offenses et mépris. Une fable qui reste intemporelle : tout peut s’acheter, sauf l’amour.

    Lire la suite

    George Dandin, paysan parvenu, épouse une jeune fille noble et échange fortune contre particule. Le mari s’acharne à revendiquer amour et fidélité de sa femme, mais ne subit qu’offenses et mépris. Une fable qui reste intemporelle : tout peut s’acheter, sauf l’amour.
    Lieu
    Centre Culturel Bruegel
    Rue des Renards, 1 F
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 503 42 68
    Réservation : +32 2 503 42 68
    info@ccbruegel.be
    http://www.ccbruegel.be
  • Jonathan (NL)

    18.11.2022

    • Théâtre
    Une conversation parfois surprenante entre un robot, un homme et le public

    Lire la suite

    Jonathan est le nom d’un robot soignant qui administre des soins palliatifs. Conçu par une équipe d’intelligence artificielle qui a mis Jonathan en circulation plus tôt que prévu, au moment où la Covid-19 a soudain plongé les maisons de retraite dans le confinement. Ainsi, certaines personnes âgées ont encore pu bénéficier de soins appropriés, sans craindre de contamination. Le spectacle se déroule au KVS BOL, où se télescopent amour et pardon, destruction et renouveau. Mais quelque chose de magique y a aussi lieu : la mort de Claudine – une mère, appartenant à l’espèce des homo sapiens et atteinte du coronavirus – annonce la naissance de Jonathan, son soignant dévoué, doté d’une intelligence artificielle. Bruno Vanden Broecke et Valentijn Dhaenens, deux visages du KVS, unissent leurs forces pour le spectacle Jonathan et vous souhaitent la bienvenue sur leur territoire. Il y a vingt ans, ils portaient la compagnie de théâtre SKaGeN sur les fonts baptismaux ; aujourd’hui, ils se retrouvent pour la première fois à deux sur scène, avec leur nouvelle création.
    Lieu
    KVS on tour
    KVS on tour
    1000 Bruxelles
    http://www.ccbruegel.be
  • Religion ? Kitend !

    18.11.2022

    • Spectacle
    La sape ou Société des Ambianceurs et des Personnes élégantes*, généralement considérée comme un territoire imaginaire où évoluent des identités tout aussi imaginaires, remet en question l’appropriation de la culture dominante et la complexité des identités postcoloniales.

    Lire la suite

    Et par-dessus tout, elle propose un modèle d’émancipation individuelle dans laquelle le sapeur reconfirme son identité à travers son lien profond avec Nzambi Ya Mpungu, l’incarnation de la Beauté sous toutes ses formes. Les vêtements de ces « stylistes » recèlent un appel au voyage, à une odyssée où le corps trouve son salut dans le culte de « la griffe ». *La sape, est une sous-culture principalement originaire des villes de Kinshasa et de Brazzaville (respectivement en République Démocratique du Congo et en République du Congo). Le nom est dérivé de « sape », un terme d’argot qui signifie complet, costume d’homme, et par extension, vêtement en général. À l’instar de ses prédécesseurs, la sape souhaite présenter la mode avec élégance et style. Les personnes qui adhèrent à ce mouvement sont appelées « sapeurs ». « La sape a été popularisée dans les années soixante-septante. La version la plus répandue de ses origines veut que les sapeurs ont commencé à s’habiller en costume et à afficher leur élégance de manière ostentatoire pour ressembler aux Européens. Or, mes recherches et lectures ont démontré que le culte de l’habillement au Congo précède complètement la colonisation. Les Kongolais étaient très connus pour le maniement du textile. Ils avaient déjà un rapport au corps basé sur le respect de soi et des autres divinités. Selon leur spiritualité, le divin est la nature elle-même. Pour pouvoir être connecté à cette nature si belle et si parfaite, je me dois de tendre à cette beauté. Par le corps et par les vêtements. » Jenny Ambukiyenyi Onya - Bruzz
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Atropa

    18.11.2022

    • Théâtre
    Une tragédie intersectionnelle sur fond de techno et de trap

    Lire la suite

    Atropa est une bacchanale de langage dans laquelle la lutte pour le pouvoir cède la place à une célébration de la vulnérabilité. Les femmes grecques rencontrent les Troyennes, qui, après l’occupation de leur ville, préfèrent la mort à une vie de soumission. C’est au seul homme de défendre de manière convaincante les valeurs des survivantes à l’issue de la bataille... *L’intersectionnalité (également appelée intersectionnalisme) est le phénomène selon lequel « l’inégalité sociale se produit sur de différents axes, qui se croisent à des intersections » ; la notion englobe le fait que des individus d’une société subissent des discriminations et des oppressions fondées sur une multiplicité de facteurs.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Matthew Halsall + Svaneborg Kardyb

    18.11.2022

    • Concert
    Le jeu habité du trompettiste Matthew Halsall irradie de beauté et d’intelligence.

    Lire la suite

    Le jeu habité du trompettiste Matthew Halsall irradie de beauté et d’intelligence. Il s’inspire du jazz britannique et du jazz spirituel d’Alice Coltrane et de Pharoah Sanders, de la musique traditionnelle et de l’électronique. Pour ce concert, il mélangera des morceaux de son excellent “back catalogue” et de nouvelles compositions. Signé sur son label Gondwana Records et primé aux Danish Grammy Awards Jazz 2019, le duo Svaneborg Kardyb ouvrira la soirée avec son jazz scandinave minimaliste teinté d’électronica. Flagey, Gondwana Records € 26 > € 21
    Lieu
    Flagey
    Place Sainte-Croix
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 641 10 20
    Réservation : +32 2 641 10 20
    info@flagey.be
    http://www.flagey.be