Evénements du 24 mars 2021

  • Belgium Best Country

    02.03.2021  >  26.03.2021

    • Théâtre
    En 2019, des bénévoles ont proposé quelques 50.000 nuitées à des migrants qui ont ainsi pu dormir à l'abri et ce, à travers tout le pays. On estime les familles d’hébergeurs belges à plus de 8000. Belgium, best country est l’hommage que nous rendons, aujourd’hui, avec un peu de recul, à ces hébergeurs.

    Lire la suite

    On parlait peu : What’s your name ? Not too cold ? Hungry ? Drink ? Les premières fois, j’ai essayé plus. Vous savez, comme ces taximen qui vous racontent leur vie et veulent tout savoir de la vôtre. Je voulais mon shoot d’anecdotes. Je voulais qu’ils me racontent. Parce que je voulais des trucs à raconter. C’était mon tarif : la course ne coûtait pas un balle mais il fallait me payer en frissons : Libya, torture… Italy, very bad, war. Et puis le happy end : Belgium, best country, best people. En 2019, des bénévoles ont proposé quelques 50.000 nuitées à des migrants qui ont ainsi pu dormir à l'abri et ce, à travers tout le pays. On estime les familles d’hébergeurs belges à plus de 8000, qui ont accueilli au moins une fois un migrant chez elles. Plus qu’un toit et de la nourriture, ces familles, en les logeant, protègent les migrants des arrestations arbitraires et expulsions à répétition. 8000 familles de hors-la-loi : un véritable mouvement… Edgar Szoc, chroniqueur impertinent à la RTBF, nous fait entendre ici la multiplicité des voix de ces hébergeurs. Et parle des migrations à travers le regard de ceux qui accueillent. Ces hébergeurs qui tentent de trouver une forme d’intégrité à travers des sentiments fatalement ambivalents, tiraillés entre leur éthique et leur réalité quotidienne (et émotionnelle). Belgium, best country est l’hommage que nous rendons, aujourd’hui, avec un peu de recul, à ces hébergeurs. Il est également un spectacle sur le vivre-ensemble, un acte finalement moins simple qu’il n’y parait. C’est étrange, l’hébergement. On donne un peu, un tout petit peu… Et ça fait apparaître toute notre richesse. J’ai un aspirateur de table… Un aspirateur de table, bordel ! Comment vous expliquez l’aspirateur de table à un Soudanais ?
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Fstn

    09.03.2021  >  03.04.2021

    • Exposition
    Une fresque aux couches multiples faite d’éléments typographiques et illustratifs en dialogue avec des problématiques sociétales. Une invitation faite au public à déconstruire, arracher les couches successives pour laisser découvrir ce qu’il y a dessous. S’inspirant des décollagistes français tel Jacques Villeglé, Fstn propose une intervention collaborative, à la fois abstraite, plastique et aléatoire, qui profitera des accidents pour trouver sa  propre narration. 

    Lire la suite

    Une fresque aux couches multiples faite d’éléments typographiques et illustratifs en dialogue avec des problématiques sociétales. Une invitation faite au public à déconstruire, arracher les couches successives pour laisser découvrir ce qu’il y a dessous. S’inspirant des décollagistes français tel Jacques Villeglé, Fstn propose une intervention collaborative, à la fois abstraite, plastique et aléatoire, qui profitera des accidents pour trouver sa  propre narration. 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Final cut

    16.03.2021  >  02.04.2021

    • Théâtre
    Prix Maeterlinck de la critique scène 2019 Meilleur spectacle / Meilleure actrice Un spectacle événement, Prix Maeterlinck de la critique scène 2019 du meilleur spectacle et de la meilleure actrice.

    Lire la suite

    En paroles, en corps, en images, en chansons, c’est à une passionnante enquête que se livre Myriam Saduis. À partir de l’amour puissant puis de la rupture violente entre une mère italienne et un père tunisien, ce spectacle bouleversant ouvre sur la grande histoire et nous plonge dans les enjeux de la colonisation française en Afrique du Nord. Partant du plus intime, Myriam Saduis tisse avec une constante justesse de ton un spectacle bouleversant. LE MONDE Final Cut n’est pas un témoignage, c’est une coétique de résilience et d’émancipation. JEUNE AFRIQUE Un solo (accompagné) au bord du gouffre. Un grand moment de théâtre. **** RTBF Une intensité électrique. *** LE SOIR Conception et écriture : Myriam Saduis Collaboration à la mise en scène : Isabelle Pousseur Conseillers artistiques : Magali Pinglaut et Jean-Baptiste Delcourt Lumières : Nicolas Marty Création vidéo : Joachim Thôme Création sonore : Jean-Luc Plouvier (avec des extraits musicaux de Michel Legrand, Mick Jagger / Keith Richards, Amir ElSaffar) Ingénieur du son et régisseur vidéo : Florent Arsac Mouvement : Nancy Naous Création des costumes : Leila Boukhalfa Collaboration à la dramaturgie : Valérie Battaglia Construction : Virginie Strub Maquillage et coiffure : Katja Piepenstock Photo affiche : Françoise Plissart Création le 16 novembre 2018 au Théâtre Océan Nord. Production Défilé asbl, Théâtre Océan Nord. Coproduction la Coop asbl. Avec le soutien de Shelterprod, Taxshelter.be, ING, Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge. Avec l’aide du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service du Théâtre – CAPT.
    Lieu
    Rideau de Bruxelles
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 01
    Réservation : +32 2 737 16 00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • Reality

    23.03.2021  >  27.03.2021

    • Théâtre
    Pendant 50 ans, Janina Turek, une citoyenne polonaise ordinaire, a répertorié et catégorisé minutieusement tous les détails de son quotidien. Dans Reality, Daria Deflorian et Antonio Tagliarini partent de cette œuvre colossale, mystérieuse et fascinante de “toute une vie” et dialoguent avec ce qu’ils savent et ne savent pas de Janina.

    Lire la suite

    Pendant 50 ans, Janina Turek, une citoyenne polonaise ordinaire, a répertorié et catégorisé minutieusement tous les détails de son quotidien. Dans Reality, Daria Deflorian et Antonio Tagliarini partent de cette œuvre colossale, mystérieuse et fascinante de “toute une vie” et dialoguent avec ce qu’ils savent et ne savent pas de Janina. Janina Turek a tout inventorié : combien d’appels elle a reçus (38.196) et qui l’a appelée ; où et qui elle a rencontré par hasard et salué avec un bonjour (23.397) ; combien de rendez-vous elle a pris (1922) ; combien de cadeaux elle a offerts (5817), à qui et de quel genre; combien de fois elle a joué aux dominos (19) ; combien de fois elle est allée au théâtre (110) ; combien d’émissions de télé elle a regardées (70.042)… À sa mort en 2000, sa fille, stupéfaite, retrouve 748 carnets annotés. Reality est une pièce de théâtre documentaire minimaliste, teintée d’une grave légèreté et d’une douce ironie. Jouant constamment sur la frontière entre le réel et sa recréation par l’imagination, Daria Deflorian et Antonio Tagliarini (re)construisent par épisodes la vie de Janina Turek. Par une série d’allers-retours entre la scène et les carnets, les interprètes sont à la fois eux-mêmes et les figures sur lesquelles ils enquêtent. Qu’est-ce que la réalité ? Sa description ? Sa perception ? Faire l’inventaire de sa vie n’est-ce pas finalement le meilleur moyen de la tenir à distance ?
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Please, continue (Hamlet)

    23.03.2021  >  27.03.2021

    • Théâtre
    Sur le plateau transformé en cour d’assises s’ouvre le procès d’un jeune homme qui, au cours d’un mariage, a tué le père de sa petite amie. Les protagonistes, seuls acteurs sur la scène, se présentent : Hamlet pour l’accusé, Gertrude pour sa mère et Ophélie pour son ex-petite amie. Les avocats et avocates, le ou la présidente, les huissiers et huissières sont quant à eux et elles d’authentiques hommes et femmes de loi de la ville où le spectacle est présenté. À l’issue des débats, 12 spectateurs désignés pour constituer le jury populaire devront délibérer et statuer sur la culpabilité ou l’innocence de l’accusé.  Immergés dans la dramaturgie du crime et l’authenticité de la procédure, le public se retrouve témoin direct du fonctionnement complexe de la justice. Impliqué dans les débats, il est invité à « examiner les charges » et à se rappeler que « l’accusé est présumé innocent et que le doute doit lui profiter ».  Basée sur le dossier d’instruction d’un cas réel ainsi que sur le meurtre de Polonius dans le Hamlet de Shakespeare, la performance doit autant au « mock trial » qu’aux concours oratoires. L’universalité de la situation révèle les parallèles entre les codes du théâtre et ceux du tribunal mais brouille la frontière entre fiction et réalité. Avec cette troublante expérience, Yan Duyvendak et Roger Bernat interrogent la pertinence des jurys populaires dans les tribunaux et conduisent chacun à se questionner sur son idée de la justice, en particulier sur la subjectivité de nos décisions.    01, 08, 15 & 22.03.2021 – Cinéma Palace Projections Le Procès au cinéma En préparation du procès d’Hamlet de Please, continue (Hamlet), Le cinéma Palace proposera de découvrir une sélection de films de fiction ou documentaire autours de la thématique du procès.  → Les projections auront toutes lieu au Palace le lundi. Programmation complète sur www.cinema-palace.be. 

    Lire la suite

    Sur le plateau transformé en cour d’assises s’ouvre le procès d’un jeune homme qui, au cours d’un mariage, a tué le père de sa petite amie. Les protagonistes, seuls acteurs sur la scène, se présentent : Hamlet pour l’accusé, Gertrude pour sa mère et Ophélie pour son ex-petite amie. Les avocats et avocates, le ou la présidente, les huissiers et huissières sont quant à eux et elles d’authentiques hommes et femmes de loi de la ville où le spectacle est présenté. À l’issue des débats, 12 spectateurs désignés pour constituer le jury populaire devront délibérer et statuer sur la culpabilité ou l’innocence de l’accusé.  Immergés dans la dramaturgie du crime et l’authenticité de la procédure, le public se retrouve témoin direct du fonctionnement complexe de la justice. Impliqué dans les débats, il est invité à « examiner les charges » et à se rappeler que « l’accusé est présumé innocent et que le doute doit lui profiter ».  Basée sur le dossier d’instruction d’un cas réel ainsi que sur le meurtre de Polonius dans le Hamlet de Shakespeare, la performance doit autant au « mock trial » qu’aux concours oratoires. L’universalité de la situation révèle les parallèles entre les codes du théâtre et ceux du tribunal mais brouille la frontière entre fiction et réalité. Avec cette troublante expérience, Yan Duyvendak et Roger Bernat interrogent la pertinence des jurys populaires dans les tribunaux et conduisent chacun à se questionner sur son idée de la justice, en particulier sur la subjectivité de nos décisions.    01, 08, 15 & 22.03.2021 – Cinéma Palace Projections Le Procès au cinéma En préparation du procès d’Hamlet de Please, continue (Hamlet), Le cinéma Palace proposera de découvrir une sélection de films de fiction ou documentaire autours de la thématique du procès.  → Les projections auront toutes lieu au Palace le lundi. Programmation complète sur www.cinema-palace.be. 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be