Evénements du 5 février 2021

  • Racines

    03.02.2021  >  05.02.2021

    • Spectacle
    Création de Anne-Cécile Chane-Tune Avec Pierre de Lune 60'

    Lire la suite

    Entre jeux d'abstraction et répétitions, entre graphite, eau et argile, Racines est une expérience sensorielle mêlant danse, arts plastiques et art de la mouvance végétale. Ce solo est une suite de tableaux vivants, qui dévoile le dessous de nos icebergs et nous plonge dans la terre... la tête la première ! Le public est invité à se laisser guider par ses perceptions et à pénétrer dans un paysage physique, poétique, teinté d'humour et d'humeur vivante.
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 639 09 80
    Réservation : +32 2 639 09 82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • Triptych : The missing door, The lost room and The hidden floor

    03.02.2021  >  12.02.2021

    • Spectacle
    Trois espaces fermés dans lesquels les corps se déchaînent : un homme perdu, entre la vie et la mort, dans un labyrinthe aux portes obstinément fermées ; un navire habité par des personnages tourmentés ; un restaurant en proie à la montée des eaux. De ces trois pièces courtes créées entre 2013 et 2017 avec le Nederlands Dans Theater (NDT 1) - The missing door, The lost room et The hidden floor - Peeping Tom propose une réadaptation avec un tout nouvel ensemble de danseurs. Entre théâtre et création chorégraphique, les performances de Gabriela Carrizo et Franck Chartier démarrent d’une situation ordinaire pour évoluer vers l’étrangeté. Déstabilisés, les personnages se débattent au sein d’un monde hyperréaliste, inquiétant, où sont brouillés les repères temporels. Souvenirs ou prémonition ? Les scènes, pensées comme des décors de cinéma, donnent à voir un espace surprenant et extrême, dans lequel l’humour et la fragilité côtoient le macabre. Au-delà de l’absolue virtuosité des danseurs dont les contorsions acrobatiques flirtent avec l’irréel, Triptych : The missing door, The lost room and The hidden floor propose un langage unique et, par un jeu de trompe-l’œil, ouvre une dimension magique.

    Lire la suite

    Trois espaces fermés dans lesquels les corps se déchaînent : un homme perdu, entre la vie et la mort, dans un labyrinthe aux portes obstinément fermées ; un navire habité par des personnages tourmentés ; un restaurant en proie à la montée des eaux. De ces trois pièces courtes créées entre 2013 et 2017 avec le Nederlands Dans Theater (NDT 1) - The missing door, The lost room et The hidden floor - Peeping Tom propose une réadaptation avec un tout nouvel ensemble de danseurs. Entre théâtre et création chorégraphique, les performances de Gabriela Carrizo et Franck Chartier démarrent d’une situation ordinaire pour évoluer vers l’étrangeté. Déstabilisés, les personnages se débattent au sein d’un monde hyperréaliste, inquiétant, où sont brouillés les repères temporels. Souvenirs ou prémonition ? Les scènes, pensées comme des décors de cinéma, donnent à voir un espace surprenant et extrême, dans lequel l’humour et la fragilité côtoient le macabre. Au-delà de l’absolue virtuosité des danseurs dont les contorsions acrobatiques flirtent avec l’irréel, Triptych : The missing door, The lost room and The hidden floor propose un langage unique et, par un jeu de trompe-l’œil, ouvre une dimension magique.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • FLUXFILM, Hommage à l’anthologie

    04.02.2021  >  28.02.2021

    • Cinéma
    Héritiers auto-proclamés des courants de pensée anti-art introduis par les dadaïstes au début du XXe siècle, les artistes, poètes, compositeurs et cinéastes de Fluxus font du film leur médium de prédilection, un « art au mètre », pour parachever la dissolution d’une séparation entre l’art et la vie.

    Lire la suite

    L’anthologie de films Fluxus initiée par George Maciunas (1931-1978) en 1965, rassemble une quarantaine d’œuvres d’artistes, poètes, compositeurs et cinéastes tels que Nam June Paik, Dick Higgins, Yoko Ono, Mieko Shiomi, George Brecht, Robert Watts, Jeffrey Perkins, Paul Sharits, Wolf Vostell, Ben et George Maciunas lui-même. Héritiers auto-proclamés des courants de pensée anti-art introduis par les dadaïstes au début du XXe siècle, ces derniers entrevoient dans le film un médium de prédilection pour parachever la dissolution d’une séparation entre l’art et la vie. La nature mécanique et impersonnelle de son dispositif, la reproductibilité infinie de son support et sa dimension populaire font du cinéma l’outil par excellence de subversion d’un art jugé trop sérieux à leurs yeux. Reposant sur un protocole d’expérience ou une approche structurelle précise, chaque film explore les relations entre la performance et les limites visuelles du médium lui-même. Formellement et conceptuellement minimalistes, ces derniers se limitent généralement à une action, une idée ou encore à un plan. À contre-courant des canons esthétiques dominants de l’avant-garde cinématographique américaine à cette époque – un cinéma visionnaire et poétique empreint de romantisme – ces œuvres exposent leur nature parodique sur le plan matériel plutôt que par le biais d’une fiction. D’une durée variable allant de quelques secondes à plusieurs minutes, les Fluxfilms sont conçus à l’origine pour être projetés à la suite, et en boucle, sur un écran, ou bien isolés à l’intérieur de capsules (des Flux Space Center), des cubes délimités entre eux par des draps blancs en coton ou en vinyle. Rejouant parfois jusqu’à l’absurde les propriétés du médium, les films rassemblés à l’occasion de cet hommage à l’anthologie incarnent par leur impertinence un « art au mètre » revendiqué par George Maciunas.
    Lieu
    Kanal - Centre Pompidou
    Square Sainctelette, 21
    1000 Bruxelles
    http://www.kanal.brussels
  • Love letters

    04.02.2021  >  13.03.2021

    • Théâtre
    Tout au long de leur vie, une femme et un homme vont s’aimer... par correspondance

    Lire la suite

    Tout au long de leur vie, une femme et un homme vont s’aimer... par correspondance. Phrases griffonnées sur des cahiers d’écolier, lettres d’amour adolescentes, appels au secours, complicités. Devant nous, ils relisent les lettres, et nous font voyager à travers les époques, au fil des rencontres, dans leur intimité. Des petits faits insignifiants aux grands drames de leurs vies, on les suit avec tendresse. Tout le monde a déjà écrit une lettre d’amour. Ici, la correspondance dure toute une vie. Ce qui implique que l’espérance, comme le désir, se perpétuent, s’enrichissent et se transforment. Superbement rythmée, au cœur de tout ce qui compte, du jardin de l’enfance au jardin éternel, l’auteur explore l’art de la théâtralité jusque dans ses abîmes. Côte à côte, sans se voir, l’homme et la femme s’écrivent et sont en porte-à-faux, parce que le temps du courrier n’est pas le temps de la vie. C’est triste ou désopilant, mais c’est toujours inattendu. Patricia Ide et Michel Kacenelenbogen se prêtent sur scène aux jeux de l’amour et du hasard de la correspondance. Et ça donne une furieuse envie d’écrire des mots d’amour. Prévention Covid-19 : Plus d’infos sur les mesures d’hygiène et de sécurité, rendez-vous sur notre site : theatrelepublic.be UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BELGA FILMS FUND ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE. L’ŒUVRE EST REPRESENTÉE DANS LES PAYS DE LANGUE FRANÇAISE PAR MARIE CÉCILE RENAULD, MCR AGENCE LITTÉRAIRE.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 80 09 44 44
    Réservation : +32 80 09 44 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • Amour et Grivoiseries – Cabaret à Malices

    05.02.2021  >  06.02.2021

    • Théâtre
    Sept décennies de chansons coquines, servies par une chanteuse comédienne douce, mutine, et combien éblouissante. Dans une ambiance de cabaret des années 1930, un pianiste l’accompagne... De quoi « aimer et être un peu grivois » !... (sous réserve d’imprévus liés aux événements actuels)

    Lire la suite

    Sept décennies de chansons coquines, servies par une chanteuse comédienne douce, mutine, et combien éblouissante. Dans une ambiance de cabaret des années 1930, un pianiste l’accompagne... Une présence chaleureuse, une sorte de « lecture » complice de ces textes riches d’humour, un moment léger mais plein de sens… De quoi « aimer et être un peu grivois » !... «Amour et Grivoiseries» a été élu coup de cœur des programmateurs belges en 2008 ! Déjà 200 dates à son actif depuis sa création ! Il rencontre partout l’engouement d’un large public ! - Ce programme vous est proposé sous réserve d’imprévus possibles liés aux événements actuels.
    Lieu
    Le Jardin de ma Soeur
    A l'angle du quai au Bois à Brûler et de la rue du Grand Hospice
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 217 65 82
    Réservation : +32 2 217 65 82
    info@lejardindemasoeur.be
    http://www.lejardindemasoeur.be
  • Glitch - Florencia Demestri & Samuel Lefeuvre

    05.02.2021  >  06.02.2021

    • Spectacle

    Lire la suite

    « Glitch » : dysfonctionnement ou interruption de courte durée dans la lecture d’un fichier informatique produisant des accidents visuels ou sonores. Le phénomène a séduit Florencia Demestri et Samuel Lefeuvre qui, ensemble depuis 2012, placent la notion d’étrangeté à la source de leur travail. La technologie, devenue omniprésente, mais aussi le cinéma, les effets spéciaux, les jeux vidéo, nourrissent nos imaginaires futuristes et modifient notre perception de la réalité. S’inspirant de ces influences, les deux créateurs se lancent dans le décryptage d’une esthétique de l’erreur et s’emparent des outils utilisés par les « glitch artist(e)s » pour tenter une nouvelle exploration : comment bouger, au-delà de l’objectif et de l’intention, vers l’imprévisible et l’inattendu et faire surgir des anomalies créatives, des accidents esthétiques et paradoxalement des fulgurances d’humanité. Possibilité d'achat d'un ticket combiné avec le spectacle Transmute.
    Lieu
    Les Brigittines
    Petite rue des Brigittines
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 86 10
    Réservation : +32 2 213 86 10
    info@brigittines.be
    http://www.brigittines.be
  • Transmute - Sandman/Sabine Molenaar

    05.02.2021  >  06.02.2021

    • Spectacle

    Lire la suite

    En des temps troublés, il est rassurant de se dire que nous avons sous nos pieds une base solide. Quand on perd cette sécurité du sol, l’image que l’on a de soi-même vacille. Dans Transmute la terre familière, la terre repère, se transforme soudain en sables mouvants et nous sombrons lentement dans un monde inconnu. Qu’est-ce qu’une personne ? Sommes-nous libres de nos choix ? Ou comment l’environnement, le temps, l’espace nous déterminent-ils ? Dans cette nouvelle création de la compagnie Sandman, la chorégraphe Sabine Molenaar et ses quatre interprètes déconstruisent la réalité de nos expériences communes. Ils décortiquent les couches accumulées de l’espace, du temps et de nos êtres, et surtout nous les donnent à voir. Possibilité d'achat d'un ticket combiné avec le spectacle Glitch.
    Lieu
    Les Brigittines
    Petite rue des Brigittines
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 213 86 10
    Réservation : +32 2 213 86 10
    info@brigittines.be
    http://www.brigittines.be