Evénements du 24 août 2024

  • Schatten van Vlieg à Train World

    02.07.2024  >  01.09.2024

    • Exposition
    À la recherche du diamant du sultan Vlieg a caché des trésors dans tout le pays. Pars avec Estelle et Lucie à la recherche du diamant du sultan entre les merveilleuses locomotives de Train World ! #TrainWorldMuseum

    Lire la suite

    Tu es un as de la chasse au trésor? La maman de Estelle et Lucie a trouvé cette mystérieuse lettre : « Un trésor se cache à Train World. Il se trouve dans un coffre et le code de ce coffre est perdu… Laissez le diamant vous éblouir et le bonheur vous trouvera. » Quelle découverte incroyable ! Toi aussi tu as envie de trouver ce trésor ? Alors viens à Train World avec toute ta famille et partez à la chasse au diamant avec Joni et Basil. Plusieurs missions amusantes vous attendent et si vous les réussissez, vous trouverez à coup sûr le trésor ! Cette chasse au trésor se fait à avec votre propre smartphone, n’oubliez pas de le prendre avec vous lors de votre visite. N’hésitez pas à apporter des écouteurs si vous le souhaitez. Cette activité est également accessible aux enfants malentendants et sourds (8+). Attention, dernier départ à 15h30. Bonne chance !
    Lieu
    Train World
    Place Princesse Elisabeth
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 490 47 94 00
    b2b@trainworld.be
    http://www.trainworld.be
  • Come from Away

    10.07.2024  >  03.09.2024

    • Spectacle
    «Come From Away» vous transporte au cœur de la magnifique histoire vraie de 7.000 passagers de 38 avions de ligne qui ont atterri d'urgence le 11 septembre 2001 dans la petite ville de Gander à Terre-Neuve dont les habitants vont tout mettre en œuvre pour accueillir au mieux ces femmes et ces hommes venus des cinq continents.

    Lire la suite

    Le matin du 11 septembre 2001, les habitants de Gander (Terre-Neuve) apprennent que des attentats terroristes ont eu lieu à New York. Les attaques entraînent la fermeture de l’espace aérien américain, détournant 38 avions internationaux vers l’aéroport de Gander. Le nombre de passagers à bord de ces avions double la population de la petite ville qui n’est pas équipée pour faire face à l’afflux de voyageurs bloqués. Malgré tout, les habitants de Gander se préparent à loger, nourrir, vêtir et réconforter les quelque 7 000 passagers mais aussi les 19 animaux des soutes à bagages. Dans un premier temps, les équipages et les passagers ne peuvent quitter les avions. Ils n’ont que des informations confuses et contradictoires sur ce qui s’est passé à New York. Une fois autorisés à descendre des avions et transférés dans des abris d’urgence à proximité, ils sont horrifiés par les images rediffusées en boucle à la télévision. Certains tentent désespérément de contacter leurs familles – nous sommes avant l’ère des GSM. Les habitants de Gander et des villes environnantes ouvrent leurs maisons aux «gens de l’avion», sans égard à la race, à la nationalité ou à l’orientation sexuelle de leurs invités. Ils travaillent toute la nuit pour les aider de toutes les manières possibles. Les voyageurs et les équipages sont d’abord décontenancés par la gentillesse peu commune de leurs hôtes, mais ils baissent lentement leur garde et commencent à se lier avec les citadins et entre eux. Par exemple, deux femmes, Beulah (de Gander) et Hanno (de New York), se lient d’amitié sur le fait que leurs deux fils sont pompiers. Mais le fils de Hanno est toujours porté disparu après les attaques. Un lieu de culte, rassemblant toutes les religions est ouvert. Des rencontres amoureuses ont lieu – mariage s’ensuivra – et d’autres couples se disloquent car leurs relations paraissent tellement artificielles en ces moments de vérité. Beverly Bass, la première femme pilote chez America Airlines, confesse sa peur que disparaisse la passion de sa vie: voler. Quelques jours plus tard, l’espace aérien réouvre et chacun peut rentrer chez soi. Les passagers n’oublierons jamais la gentillesse et la générosité dont les habitants de Gander ont fait preuve à leur égard. Les habitants de Gander reviennent à la vie normale, mais ressentent à quel point leur ville semble vide et à quel point le monde semble différent. Dix ans plus tard, l’équipage et les passagers se réunissent à Gander, cette fois par choix, pour célébrer les amitiés de longue date et les liens solides qu’ils ont tissés malgré les attaques terroristes. Comme le confesse le maire de Gander: «Ce soir, nous rendons hommage à ce qui a été perdu, mais nous commémorons aussi ce que nous avons trouvé.»
    Lieu
    Festival Bruxellons! Au Château du Karreveld
    Avenue Jean de la Hoese
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : +32 2 762 95 02
    http://www.bruxellons.be