Evénements du 26 avril 2024

  • Le mystère du gant

    16.04.2024  >  26.04.2024

    • Théâtre
    Mon mari pourrait surgir à tout moment, et nous trouver là tous les deux, étendus, nus, l'un contre l'autre ! Moi, sa femme, et toi, son principal concurrent, son ennemi ! Du-chau-ssoy !

    Lire la suite

    « J’aime faire rire. Pour moi, c’est une politesse. » dit Léonard Berthet-Rivière. Quiconque a vu ou verra le spectacle qui plonge dans les arcanes d’une histoire abracadabradantesque, trouvera ce jeune homme et sa complice Muriel Legrand de fait immensément polis. Qu’on en juge un peu : soit un vaudeville à table (ou presque), quatre actes, treize personnages, un acteur et une actrice ; soit une vendetta ourdie par Gérard contre son concurrent Raymond, le jour où celui-ci vient enlever sa maîtresse, Inès, femme de Gérard, alors que Frédéric, le fils de Raymond vient demander la main de Sophie, la fille de Gérard, enceinte jusqu’au yeux… Tous les ingrédients d’un vaudeville roboratif et d’une folle journée réunis sous la plume magistrale de Roger Dupré dans laquelle s’engouffrent l’actrice et l’acteur surfant sur l’absurdité d’une partition frénétique où la fantaisie mène le bal, et dans lequel on passe de la lecture savoureuse à deux têtes à une danse endiablée à mille bras. Symbolique et poétique, loufoque mais jamais dingue, Le mystère du gant pousse la tradition vaudevillesque à son paroxysme, touche l’absurde et ne se refuse aucune astuce pour nous redonner goût aux histoires. Un pied de nez salutaire à la sériosité et à la morosité qui fait beaucoup de bien.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Macc(h)abées

    16.04.2024  >  27.04.2024

    • Théâtre
    Une coprésentation atelier 210 ❤ Rideau Comment se séparer de la vie quand il est trop tôt ? Comment prendre la décision de ne plus vivre ? Le vivant appelle la mort, la mort appelle le vivant.

    Lire la suite

    Le Rideau à l’atelier 210 DUREE - A confirmer _______________________________________________________ Macc(h)abées parle de la mort, non pas de manière métaphorique, mais de manière très directe, corporelle. Le spectacle parle du deuil, de l’adieu, du rapport compliqué au corps de moins en moins « productif », du choix de la mort, et il parle donc nécessairement de la vie et du sens qu’on donne à cette vie, à travers nos expériences et nos engagements. Basé sur une longue période de recherches préliminaires (notamment sur la question de l’euthanasie), d’expériences immersives, troublantes mais nécessaires (le soin des morts), de rencontres bouleversantes (avec des médecins, des patients, des psychologues, des « professionnel-le-s » de la mort), Macc(h)abées raconte l’histoire de cette impossible rencontre avec la mort. Une partie du texte du spectacle se base sur deux livres du docteur Dirk Van Duppen : Ainsi s’est écoulé le temps qu’il m’était compté et L’homme est un loup pour l’homme : fondements scientifiques de la solidarité co-écrit avec Johan Hoebeke. _______________________________________________________ Conception, écriture, mise en scène, interprétation Sophie Warnant - Ecriture, création musicale, interprétation Romain David - Création sonore et musicale, dessin Wim Lots - Assistanat à la mise en scène et costumes Esther Denis - Régie Philippe Kariger - Scénographie Léo De Nijs - Collaboration artistique corps dansant Marco Labellarte et Lisi Estaràs - Soutien dramaturgique Karel Vanhaesebrouck - Partenaires de route Renelde Pierlot, Romain Vaillant – Photo visuel WimLots. Production la compagnie du Sujet Barré, production déléguée de l’atelier 210. Coproduction le Rideau, le théâtre de la Joliette de Marseille, le Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine, la COOP asbl et Shelter Prod. Soutiens et résidences Quai 41, le CORRIDOR, la compagnie Point Zéro, le Kopergietery, le théâtre des DOMS, la Geste, le théâtre La Cité / Marseille, le théâtre Varia, la maison de la culture de Tournai. Avec l’aide de Théâtre&public. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Service général de la Création artistique, de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du gouvernement fédéral belge. Merci à (par ordre chronologique) : Yannick Cossard pour l’Association Régionale de Concertation sur les Soins Palliatifs du Hainaut Occidental ARCSPHO, les infirmières du service de soins palliatifs et du service oncologie du Chapwi (centre hospitalier de Wallonie Picarde), la docteur Dopchie, Sophie, l’équipe de psychologues et les accompagnateur·rice·s de la plate-forme prévention suicide, Yoan Cecco, Karine - Thanatopractrice, docteur Wim Distelmans, docteur Luc Sauveur, docteur François Damas. Merci à Berlinde De Bruyckere. Merci à (par ordre alphabétique) Françoise Bloch, Serafina Cutaia, Camille de Leu, Isabelle Gyselinx, Gorges Ocloo, Alain Platel, Raven Ruëll, Frouke Van Gheluwe et Yaël Steinmann, Brigitte van den Bosch.
    Lieu
    Atelier 210
    Chaussée Saint-Pierre, 210
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 732 25 98
    info@atelier210.be
    http://www.atelier210.be
  • Brèches

    18.04.2024  >  27.04.2024

    • Théâtre
    Une création interdisciplinaire puissante, qui défriche de nouveaux chemins pour nos désirs et explore ces fragments de l’intime qui façonnent nos identités. 

    Lire la suite

    Comment recomposer la mémoire de nos corps, et réparer les fissures qu’ils renferment pour nous remettre en mouvement ? Face à un choc émotionnel trop intense, il arrive à notre cerveau de disjoncter. C’est ce qu’on appelle la dissociation. Partant de cette expérience, Medea Anselin co-signe avec Alice Valinducq un premier long spectacle, dans lequel le plateau est utilisé comme laboratoire d’exploration, pour recréer des liens entre le corps et l’esprit. Sur scène, les quatre interprètes AFAB (assigné·es au genre féminin à la naissance) questionnent la construction et la perception de leur propre corps. I·els tentent de se réapproprier leur paysage intérieur, influencé par la culture pop des années 90, Sexy Sushi et Lady Gaga, tout en célébrant l’héritage de Piaf et Barbara, rêvant de Lara Croft, mais pourtant bercé·es par des comédies romantiques. Tiraillé·es entre des idéologies néocapitalistes et écoféministes. Entre l’invention d’un monde plus inclusif, et la persistance d’un patriarcat qui les met sans cesse face à de nouvelles violences. Que faire de leur corps, qui transporte une mémoire peuplée de tant de paradoxes ? Entre l’imaginaire collectif dans lequel i·els baignent, et les souvenirs traumatiques qui affectent leurs sensations, comment colmater les brèches que ces corps portent en eux, pour leur réinsuffler une capacité d’agir ?   Portée par une écriture collective, La fabrique des corps agence des fragments de vie que les interprètes, en français et en catalan, déposent au creux d’un récit collectif, d’une fiction qui les relie l’un·e à l’autre. Tantôt frondeuses, tantôt réparatrices, et souvent les deux à la fois, ces voix intimes nous surprennent par l’humour ravageur qu’elles déploient, afin d’explorer de nouvelles dynamiques du désir et de déjouer les images que les corps dit féminins renvoient. Fruit d’un passionnant travail de composition dramaturgique et esthétique, cette création à vif nous fait traverser tout le prisme des émotions. Une expérience sensorielle, qui ouvre au fond de nos imaginaires de nouveaux sentiers de résilience et d’émancipation.  
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 82 58
    Réservation : +32 2 640 35 50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • ...AND NOBODY ELSE

    19.04.2024  >  27.04.2024

    • Spectacle

    Lire la suite

    De Ahmed Ayed / Collectif Illicium Création chorégraphique qui joint intime et universel, …And Nobody Else évoque la recherche d’une identité en constante transformation, une quête d’un « soi » libre dans une enveloppe étriquée. Ahmed Ayed, accompagné du chorégraphe et danseur Hamza Damra et du batteur et chanteur Timothée Philippe, explore ses questionnements identitaires, questionne la liberté d’être soi au- delà des masques qu’on s’impose. Est-ce que nous arrivons à atteindre pleinement notre identité profonde ou vivons-nous d’une série de compromis qui nous façonnent malgré nous ? Comment être nous-mêmes quand nous ne faisons que jouer des rôles que nous ne choisissons pas ? A travers le mouvement, la métamorphose constante du corps et de l’espace et la pulsation brute d’une batterie, …And Nobody Else nous emmène dans un voyage initiatique à la rencontre de différentes versions de soi-même. Une performance aux accents rock qui explore la frontière entre nos identités et la réalité qui nous entoure. -------- Conception, mise en scène et chorégraphie : Ahmed Ayed / Chorégraphie et interpretation : Hamza Damra / Performance musicale et composition : Timothée Philippe / Assistanat à la mise en scène : Amber Kemp / Dramaturge : Patrick Michel / Création lumières : Suzanna Bauer / Costumes : Aswad El Masrahi / Direction technique et régie lumière : Arnaud Lhoute / Régie son : Zoé Verdique / Ingénieur son : Arthur Wouters / Making of et Teaser : Alice Khol / Production déléguée : Théâtre de la Vie (Manon Di Romano). Une production déléguée du Théâtre de la Vie (Manon Di Romano), en coproduction avec La Coop asbl et Shelter Prod, Les Halles de Schaerbeek, Les Brigittines et C’est Central La Louvière, avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax shelter du gouvernement fédéral belge, de la COCOF, SABAM et SACD. Diffusion : La Charge du Rhinocéros.
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 219 11 86
    Réservation : +32 2 219 60 06
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • Knokke-le-Zoute [Diptyque Ecume 1]

    20.04.2024  >  27.04.2024

    • Théâtre
    « Dans mon jardin, les fleurs sont multiples mais l'eau est unique » écrivait le maître soufi Sidi Hamza al-Qâdiri Boudchich.

    Lire la suite

    DUREE - 1h30 _______________________________________________________ Je ne sais pas si je veux me confronter aux blessures de mes parents. Pourtant je sens l’effet de ces fêlures battre dans mes veines. Je me contente de ce que je peux observer. Ou parfois après être parvenu à vaguement formuler une question, face à leurs hésitations, j’avorte bien vite ma quête. Ilyas Mettioui Une jeune femme apprend la mort d’un père inconnu alors qu’un embryon grandit dans son ventre. Deux événements qui l’amènent à se repositionner. Sept performeur·euse·s rassemblé·e·s autour de ce même récit questionnent leur rapport au destin : Est-ce qu’un destin, ça se choisit ? Et qu’est-ce qu’on fait quand on n’aime pas le nôtre ? Si l’on considère l’état présent de l’Univers comme l’effet de son état antérieur, et comme la cause de celui qui va suivre, quelles sont nos marges d’action ? _______________________________________________________ Fougueuse Deborah Rouach. […] Des scènes mémorables, des éclats de tendresse indescriptibles, des incursions nécessaires dans ce qui nous forge tous. *** Le Soir, Catherine Makereel, 15.06.22 Une belle dose d’humour et une plume savoureuse. […] Comme une onde mousseuse qui apaise. Focus Vif, Estelle Spoto, 16.06.22 _______________________________________________________ Dans une soif d’aventures célébrant les révoltes, les joies et les peurs, le dyptique Ecume explore ce qui circule d’un être à l’autre, d’une génération à l’autre, d’un voyage à l’autre. Avec pour cap, un questionnement : Est-ce qu’un destin, ça se choisit ? Et qu’est-ce qu’on fait quand on n’aime pas le nôtre ? Quelles sont nos marges d’action ? _______________________________________________________ AFTER SCENE - Je 25.04 après la représentation. Avec l’équipe du spectacle. _______________________________________________________ Mise en scène, texte et chorégraphie Ilyas Mettioui - Avec Annette Baussart, Habib Ben Tanfous, Benoît Gob, Mustapha El Hamel, Cecilia Kankonda, Deborah Rouach, David Scarpuzza – Assistant à la mise en scène Alice Valinducq - Scénographie Aurélie Borremans avec l’aide de Pélagie Couroyer - Création sonore Guillaume Istace - Création lumières Christian François - Régie lumière Suzanna Bauer - Régie son Manuel Viallet - Soutien à l'écriture chorégraphique Lila Magnin - Dramaturges Zoé Janssens, Tatjana Pessoa et Nedjma Hadj Benchelabi - Costumière Nina Juncker - Photos de spectacle Laurent Poma et Vincenzo Chiavetta - Teaser Dragan Goolaerts et LiquidSky. Une création de la compagnie Le Boréal / Juin 2022. Production Le Rideau. Coproduction Le Boréal, l'atelier 210, le Central et la Coop asbl. Avec le soutien du Théâtre de l'Ancre, le Théâtre de Namur, le Théâtre de Liège et le Théâtre Marni. Avec l'aide de Shelterprod, Taxshelter.be, ING et du Tax-Shelter du gouvernement fédéral belge, la Fédération Wallonie-Bruxelles - Direction du Théâtre et de la bourse à l’écriture de la SACD.
    Lieu
    Le Rideau
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 00
    Réservation : +32 2 737 16 01
    contact@lerideau.brussels
    https://lerideau.brussels
  • Ali

    21.04.2024  >  27.04.2024

    • Spectacle
    Nul ne fuit par plaisir. C’est l’histoire vraie d’Ali Abdi Omar.

    Lire la suite

    Le metteur en scène Ricard Soler Mallol, connu pour son approche interculturelle et interdisciplinaire,et le percussionniste et artiste multimédia Grey Filastine ont adapté l’épopée d’Ali – emblématique de celle des nombreux migrants qui ont traversé continents et cultures avec le courage du désespoir – en un opéra pour trois chanteurs, six danseurs, un acteur et onze musiciens. Le livret a été écrit avec le protagoniste, tandis que la composition réunit électronique, voix, synthétiseurs, analogiques, instruments à cordes et à vent et percussions afin de reproduire le paysage sonore du voyage d’Ali à travers l’enfer. Une création de la Monnaie qui reçoit le soutien du réseau enoa.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Balkan Trafik Festival 2024

    25.04.2024  >  27.04.2024

    • Festival
    Rendez-vous pour la 18e édition du festival Balkan Trafik ! Tous les univers musicaux – rock, hip hop, fusion, punk, électro, jazz, folk et traditionnel – se rencontreront dans l’ambiance unique du festival. Au programme : musique, danse, expo photos, ateliers, bar à vin et cuisine de la région, rencontres des communautés. Découvrez la programmation ici https://www.balkantrafik.com/fr/programme

    Lire la suite

    Lieu
    1000 Brussels (location to be confirmed)
    1000 Brussels (location to be confirmed)
    1000 Bruxelles
    http://www.kvs.be
  • Art Brussels

    25.04.2024  >  28.04.2024

    • Foire & salon
    Join the vibrant Belgian contemporary art fair Art Brussels in April, where more than 170 leading galleries present their artists and more than 26.000 visitors gather at the iconic Brussels Expo.

    Lire la suite

  • Le présent qui déborde - Christiane Jatahy

    25.04.2024  >  27.04.2024

    • Spectacle
    Il s’agit d’essayer de rentrer à la maison, dans une maison. Il s’agit de celui·celle qui part et de celui·celle qui reste. De partir à la recherche de l’autre. Il s’agit d’être étranger·ère. D’être réfugié·e. De la guerre et de ses blessé·es. De fiction et de réalité, et de la manière dont on imagine cette réalité. Il s’agit d’autres fictions. Du passé depuis Homère. De notre passé. D’aujourd’hui, d’ici, et de maintenant. 

    Lire la suite

    “C’est peut-être une pièce, mais ça débute comme un film. Le cœur du travail se trouve dans le cinéma,” dit Christiane Jatahy de cette pièce. “C’est à travers le cinéma que nous arrivons sur le plateau”.  A travers le cinéma mais aussi à travers l’‘Odyssée’ d’Homère: cette histoire est vieille de 3000 ans mais elle se rejoue pourtant tous les jours. Partout dans le monde, des hommes et des femmes traversent des frontières à la recherche d’une terre d’asile ou d’un foyer.   Le fim traverse Jénine, en Palestine, des camps de réfugié·es au Liban et en Grèce, le centre-ville de Johannesburg, la forêt amazonienne et fini à Rio De Janeiro. Le contexte de ces tournages est peut-être documentaire, mais l’ensemble est avant tout une fiction. Les acteur·ices de ces communautés prennent les vers d’Homère pour parler de leur réalité. Les acteur.ices sont des manifestations d’Ulysse, de Pénélope et de Télémaque, iels tirent une ligne droite des personnages de la Grèce antique jusqu’à chacun·e de nous, présent·es dans le théâtre.  Pour certaines personnes en situation d’exil ou dans les pays en guerre, seul le présent existe, le passé est déjà trop loin d’elles ou presque détruit, et le futur est inenvisageable. Ne subsiste alors que le temps de l’attente. Un présent qui déborde.  • Née à Rio de Janeiro, Christiane Jatahy est diplômée en théâtre, en journalisme, et titulaire d’un Master en art et philosophie. Christiane Jatahy a reçu en janvier 2022 le Lion d’Or de la Biennale de Venise pour l’ensemble de son oeuvre théâtrale. Créé en 2020, ‘Le présent qui déborde’, a été filmé en Palestine, au Liban, en Afrique du Sud, en Grèce et en Amazonie. Ce film dialogue avec le théâtre et mélange la fiction avec des histoires réelles d’artistes réfugié·es. Cette production du Théâtreational Wallonie-Bruxelles a été montrée au festival d’Avignon et a tourné en Europe, en Asie et aux États-Unis. 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Le Présent qui déborde

    25.04.2024  >  27.04.2024

    • Théâtre
    De la Palestine au Liban, la cinéaste et metteuse en scène Christiane Jatahy a recueilli les témoignages de réfugié·es sous le prisme d’Homère et de son Odyssée.

    Lire la suite

    Deuxième opus d’un diptyque dont Ithaque – Notre Odyssée  1, constitue le premier volet, Le Présent qui déborde aborde avec une profondeur infinie la question migratoire. Pendant un an, Christiane Jatahy est allée à la rencontre de ces existences contraintes à l’exil. De la Palestine au Liban, en passant par la Grèce, l’Afrique du Sud et le Brésil, la cinéaste et metteuse en scène brésilienne a recueilli les témoignages de réfugié·es sous le prisme d’Homère et de son Odyssée. Elle leur donne la parole dans un espace vivant, sensible, où la·e spectateur·ice est partie prenante de la création artistique. Création Studio Théâtre National Wallonie-Bruxelles Coréalisation Kaaitheater, Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be