Evénements du 13 avril 2024

  • La Tragédie comique

    05.04.2024  >  27.04.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    Créée en 1988, La Tragédie Comique fait partie des spectacles qui ont tellement marqué l’histoire du théâtre qu’elle en est devenue mythique. Un surprenant face à face entre l’homme et l’imaginaire. Un miracle scénique. Cette pièce originelle d’Ève Bonfanti et Yves Hunstad est d’autant plus précieuse à (re)découvrir qu’elle est l’entrée idéale dans leur œuvre atypique. A la croisée du théâtre élisabéthain et de la création contemporaine, La Tragédie Comique joue avec la représentation, son cortège d’impostures et de dévoilements, ses limites et son infinité. Seul en scène, Yves Hunstad, avec une maîtrise du verbe hors du commun, invente un fabuleux personnage cosmique, humain, grave et fragile, qui nous embarque, séance tenante, pour un voyage jusqu’au cœur d’un grand mystère : celui du théâtre. Yves Hunstad brasse le plaisir du jeu, l’intelligence alliée à l’émotion et nous livre un inoubliable moment de grâce. Pourquoi reprendre au Poche - théâtre de création s’il en est -, un spectacle joué près de 1000 fois dans le monde entier et traduit en plusieurs langues ? Parce qu’il a donné à toute une génération le goût et la curiosité du théâtre – et qu’à ce titre il est probablement d’utilité publique. Qu’il a offert l’impulsion nécessaire à se révéler à tant de jeunes artistes. Qu’il est surtout un inoubliable moment de grâce. Et qu’à notre tour, nous voulions en être le passeur…
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Carmen.

    09.04.2024  >  13.04.2024

    • Théâtre
    Une « réduction » de l’œuvre de Bizet écrite sur mesure pour une interprète seule : Rosemary Standley. Malgré l’issue tragique du récit, il y aura de la joie et de l’émerveillement.

    Lire la suite

    François Gremaud s’est attelé à revisiter trois grandes figures féminines tragiques des arts vivants classiques : Phèdre (théâtre), Giselle (ballet) et Carmen (opéra). Carmen, l’un des plus fameux opéras comiques, met en scène une jeune bohémienne rebelle et séductrice, qui finira tragiquement assassinée par son ancien amant.  Fidèle à sa manière unique d’ériger la pédagogie en art, l’auteur et metteur en scène nous propose une « réduction » de l’œuvre de Bizet écrite sur mesure pour une interprète seule : Rosemary Standley, chanteuse, entre autres, du groupe Moriarty. Celle-ci partage sur scène non seulement l’histoire de Carmen, mais aussi l’esthétique musicale et textuelle de cet opéra et le contexte historique de sa création.  Malgré l’issue tragique du récit, il y aura de la joie et de l’émerveillement. Des émotions que peuvent provoquer ces arts que l’on dit vivants et qui, envers et contre tout, ne cessent de célébrer le bonheur profond d’être au monde.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Frou-Frou, une vie sauvage

    09.04.2024  >  26.04.2024

    • Théâtre
    Quand je dis nous, c'est surtout moi. Je vis seul, mais c'est nous. Surtout depuis qu'elle a disparu. J'ai besoin d'un nous dans ma vie. Y-a-t-il encore des nous dans nos vies ?

    Lire la suite

    Louis est un homme un peu esseulé. Bénévole dans un centre de revalidation pour oiseaux, il croise une cane blessée, à l’œil vif mais fuyant, dont il va prendre soin chez lui et qu’il nomme Frou-Frou. Pourra-t-elle voler de nouveau ? Au prix de quelles péripéties ? Et dans cette rencontre lumineuse et poignante, qui aide l’autre finalement ? Premier texte du recueil Nous sommes à la lisière consacré aux alliances délicates entre la vie sauvage et le monde des humains, Frou-Frou, une vie sauvage, parabole d’une émancipation conjointe, étonne, bouscule et touche.
 Avec sa lucidité coutumière, Caroline Lamarche aborde les enjeux contemporains de la biodiversité tout en déployant une « histoire de bêtes » aussi concrète qu’extraordinaire. Elle nous enjoint à la nécessité de protéger le vivant, elle nous dit la violence sous-jacente de notre monde, la difficulté à s’y faire une place, nous alerte du risque aussi d’avoir un jour un ciel sans volatiles ; son écriture ramifiée trouve en Gaëtan Lejeune l’interprète idéal d’une narration aérienne et précise. Un seul en scène sur le fil, intime et fluide, mais aussi vif et sauvage, sur les interdépendances de l’animal et l’humain, et leurs fragilités mutuelles. En prise constante avec la terre, Frou-Frou, une vie sauvage nous fait rêver très haut, sourire au cœur.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Pieuvre 1 (Traces) + 2 (Fantômes)

    09.04.2024  >  20.04.2024

    • Théâtre
    Je ne sais pas quel serait le début...

    Lire la suite

    Peut-être est-il biographique. Un inventaire? Simple, objectif. Une liste d'objets qu'on aurait sauvés d'un naufrage. Peut-être faut-il avant tout, décrire le paysage à un instant T... Brassant le plus largement possible, Pieuvre 1 (Traces) explore, à partir d’un fait divers – à moins qu’il ne s’agisse d’un événement dit «tragique» –, les articulations entre l’intime, l’historique et le politique et tente, par l’évocation de ses ondes de choc, de sortir ce fait divers de son caractère individuel. Dans Pieuvre 2 (Fantômes), ce même fait est à l’origine d’un questionnement poétique sur la présence des morts auprès des vivants ainsi que sur notre besoin de récits, de fiction et de représentation. Le projet Pieuvre se déploie comme une recherche foisonnante et contrastée, ne se privant d’aucune digression : Françoise Bloch est prête à envisager toutes les « pattes » de la pieuvre qui s’offre à elle. Pieuvre 1 (Traces) + Pieuvre 2 (Fantômes) sont les deux premières parties évolutives d’une création déambulatoire. Le projet comportera 3 parties et donnera naissance à une création prévue pour 2025. Une première partie sera présentée au Théâtre Les Tanneurs du 14 au 18 novembre. Conception, texte et jeu Françoise Bloch – Interlocutrice dramaturgique Elena Doratiotto – Accompagnement technique Michel Delvigne – Assistanat Cécile Lécuyer et Louise D’Ostuni – Construction et régie Marc Defrise – Développement de projet Julien Sigard – Production exécutive Michel Van Slijpe – Photos Isabelle Nouzha. Une création de Zoo Théâtre, en partenariat avec le Théâtre des 13 vents, CDN de Montpellier. En coproduction avec le Théâtre Océan Nord, le Théâtre Les Tanneurs, La Coop asbl et Shelter Prod. Avec le soutien de MoDul, du Bocal, du Théâtres des Doms, Taxshelter.be, ING et du Tax Shelter du gouvernement fédéral belge. La compagnie Zoo Théâtre est soutenue par la Fédération Wallonie Bruxelles, Service de la création artistique. La compagnie Zoo Théâtre est soutenue par la Fédération Wallonie – Bruxelles, Service de la création. Françoise Bloch remercie Michel Boermans pour sa contribution à la scénographie, Jérôme de Falloise, David Murgia, Isabelle Nouzha, Jules Puibaraud et Yaël Steinmann pour leur participation à l’écriture ainsi que Didier de Neck, Jessica Delaunay, Nathalie Garraud, Marianne Hanse, Conchita Paz, Benoit Piret, Olivier Saccomano, Anne-Sophie Sterck, Marie Szersnovicz et Michel Villée pour leurs regards bienveillants et critiques.
    Lieu
    Théâtre Océan Nord
    Rue Vandeweyer, 63-65
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 242 96 89
    Réservation : +32 2 216 75 55
    info@oceannord.org
    http://www.oceannord.org
  • La question qui fauche (ou l’autre Othello)

    10.04.2024  >  26.04.2024

    • Théâtre
    Dans "Othello" de Shakespeare, il y a : le racisme, la guerre, la jalousie, les manipulations, les jeux de pouvoirs... et l'amour aussi. Dans "La question qui fauche (ou l'autre Othello)" il y a les mêmes thèmes, le même canevas. À ceci près qu'on se situe dans une société d'anticipation, dont le système néo-fascisant est post-pandémique.

    Lire la suite

    Dans "Othello" de Shakespeare, il y a : le racisme, la guerre, la jalousie, les manipulations, les jeux de pouvoirs... et l'amour aussi. Dans "La question qui fauche (ou l'autre Othello)" il y a les mêmes thèmes, le même canevas. À ceci près qu'on se situe dans une société d'anticipation, dont le système néo-fascisante est post-pandémique. Ça se passe en 2028 : on retrouve Othello, Iago, Desdémone, Émilia, Myckael, Branbantia, Montana, Rodrique, Ludovic, Bianca... Mais il n'est pas nécessaire d'avoir lu "L'Othello" originel avant. On peut venir les mains dans les poches et se laisser bercer par la narratrice Guillemette - clin d'œil à Will - qui nous livrera secrets, méandres et dénouements en commentaires, tandis que nos personnages heurtent leur condition humaine à l'incapacité d'aimer ; quoique... et si tout à coup le pardon arrivait d'on-ne-sait-oû, pour se poser sur la personne qui s'y attend le moins ? « Mais avançons, parce que pendant ce temps, Iago a déjà dix coups d’avance sur sa vengeance. Et il regarde Myckael Cassiel avec un mélange de pitié et de dégoût. Mais personne ne le voit. L’art de feindre est si aiguisé chez Iago, qu’il vient de faire exprès de perdre au poker. » Remerciements chaleureux à : - La Comédie Claude Volter pour son soutien précieux - L'Académie Royale de langue et de littérature françaises pour la nomination du texte en tant que finaliste au "Grand Prix des Arts du spectacle 2022" - Le Carnet et les Instants - Les Amis Mots de compagnie Asbl et Les Oiseaux de nuit Editions de théâtre belge francophone ___________ TARIFS Tarifs libres 8€ / 12€ / 16€ / 20€ Tarif de soutien à partir de 25€ Places individuelles : CHOOSE CE QUE TU BETAALT (tarif libre) C'est vous qui choisissez le prix que vous souhaitez mettre, en fonction de vos moyens et de vos valeurs. À l'exception des Lundi-Théâtre qui restent à 6€ pour tout le monde, nous vous indiquons un prix conseillé qui permet une rémunération juste pour les artistes et une gestion optimale pour le fonctionnement du théâtre, mais à vous de décider ! Payez ce que vous pouvez, ce que vous voulez, ce qui vous fait plaisir, ce qui vous paraît juste, indispensable, équitable et acceptable ! Vous êtes en mesure de payer un peu plus pour le billet? Vous permettez de la sorte que d'autres paient un peu moins. Merci de contribuer à un accès à la culture pour tou.te.s! PREVENTE : en réservant et payant vos places à l'avance, vous évitez le supplément de 2€ pour les achats le soir-même. Vous êtes étudiant.es en Arts du spectacle ou bénéficiaire des tickets Article 27? Ces tarifs restent valables! ___________ HORAIRES mercredi 10/04 - 19h00 jeudi 11/04 - 20h30 vendredi 12/04 - 20h30 lundi 15/04 20h30 mercredi 17/04 - 19h00 jeudi 18/04 - 20h30 vendredi 19/04 - 20h30 mercredi 24/04- 19h00 jeudi 25/04 - 20h30 vendredi 26/04 - 20h30
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Coquelicot

    10.04.2024  >  26.04.2024

    • Spectacle
    Coquelicot invite le spectateur.trice à se questionner sur sa propre histoire, en est-il/elle réellement le héro.ïne ? Est-il/elle libre de choisir son propre chemin ? Et comment faire durer cette histoire au delà de sa propre fin ?

    Lire la suite

    Avec un travail chorégraphique, musical et narratif qui leur est propre, Nono Battesti et son équipe enchaînent les tableaux dont nous sommes tous les personnages. Puissant, poétique et troublant de sincérité, Coquelicot avance la question de l’héritage moral dont découlent nos décisions, nos actes et notre courage. ​Dans cette fable chorégraphique, on se perd dans un monde accéléré et urbain, un univers dont on ne semble pas pouvoir s’échapper. ​À la recherche d’un nouveau souffle, quatre protagonistes en "burn-out sociétal" se rencontrent et se réinventent dans la découverte de l’autre. Ensemble iels bâtissent un monde plus serein. Mais le passé ressurgit pour les mettre à nouveau à l’épreuve. Une écriture qui s’inspire des codes du conte et du cinéma pour dérouler un travail scénique unique. Il est difficile de dire qui de la danse ou de la musique a emmené l'autre pour nous raconter l’histoire de cette graine de pavot, de cette révolte interne, de Coquelicot. ___________ TARIFS Tarifs libres 8€ / 12€ / 16€ / 20€ Tarif de soutien à partir de 25€ Places individuelles : CHOOSE CE QUE TU BETAALT (tarif libre) C'est vous qui choisissez le prix que vous souhaitez mettre, en fonction de vos moyens et de vos valeurs. À l'exception des Lundi-Théâtre qui restent à 6€ pour tout le monde, nous vous indiquons un prix conseillé qui permet une rémunération juste pour les artistes et une gestion optimale pour le fonctionnement du théâtre, mais à vous de décider ! Payez ce que vous pouvez, ce que vous voulez, ce qui vous fait plaisir, ce qui vous paraît juste, indispensable, équitable et acceptable ! Vous êtes en mesure de payer un peu plus pour le billet? Vous permettez de la sorte que d'autres paient un peu moins. Merci de contribuer à un accès à la culture pour tou.te.s! PREVENTE : en réservant et payant vos places à l'avance, vous évitez le supplément de 2€ pour les achats le soir-même. Vous êtes étudiant.es en Arts du spectacle ou bénéficiaire des tickets Article 27? Ces tarifs restent valables! ___________ HORAIRES mercredi 10/04 - 19h00 jeudi 11/04 - 20h30 vendredi 12/04 - 20h30 mercredi 17/04 - 19h00 jeudi 18/04 - 14h00 jeudi 18/04 - 20h30 vendredi 19/04 - 20h30 mercredi 24/04 - 19h00 jeudi 25/04 - 20h30 vendredi 26/04 - 20h30
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Candide de Voltaire

    11.04.2024  >  13.04.2024

    • Théâtre
    Un conte cruel, humaniste, désabusé, philosophique, optimiste,... Chassé du prétendu paradis originel que représente le château de monsieur le Baron, CANDIDE se retrouve, en plein hiver allemand, dans un complet désarroi. Il devient alors la proie facile des recruteurs en mal de conscrits.

    Lire la suite

    Un conte cruel, humaniste, désabusé, philosophique, optimiste,... Chassé du prétendu paradis originel que représente le château de monsieur le Baron, CANDIDE se retrouve, en plein hiver allemand, dans un complet désarroi. Il devient alors la proie facile des recruteurs en mal de conscrits. L'éternel chef-d'oeuvre du plus impertinent des libres penseurs du Siècle des Lumières, est porté à la scène tambour battant : pas de plantes qui dorment ou qui enivrent dans le jardin cultivé par Candide, uniquement des plantes qui stimulent notre imagination, qui invitent à réfléchir et à agir... A l'aube de ce Troisième Millénaire où tant de voix ne cherchent qu'à anesthésier ou à fanatiser, VOLTAIRE demeure décidément, de tous nos grands penseurs classiques, l'un des plus drôles et des plus clairvoyants, des plus immédiatement proches de nous, des plus toniques. Le choix délibéré de présenter le spectacle avec un seul acteur est la résultante d'une longue et fructueuse complicité entre un metteur en scène et un acteur. Qui plus est, le choix d'une voix unique nous permet de renouer avec la grande tradition des épopées contées au coin du feu, où conteurs et personnages ne font plus qu'un(ou cent!). Cette singularité du personnage privilégie également une évidente concentration sur l'écoute de ce texte éminemment théâtral dans la conception même du chef de son auteur... C’est une superbe performance d’acteur qui a ouvert la saison culturelle. La salle était comble pour assister au Candide de Voltaire, revu, actualisé et brillamment interprété par Bernard DAMIEN Seul sur scène pendant près de deux heures l’acteur en un geste, une expression ou un accent emporte le public de Wesphalie à Constantinople en passant par la Bulgarie ou Venise.  Bernad Damien incarne tous les rôles : un accessoire, un éventail ou un outil et le voilà Cunégonde, Pangloss ou gouverneur argentin. Nul relâchement ni pour l’acteur ni pour un public ravi.  Une ovation a salué la performance de l'acteur ! INFO PROVENCE
    Lieu
    La Clarencière
    Rue du Belvédère, 20
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 46 70
    Réservation : +32 2 640 46 76
    fabienne.govaerts@skynet.be
    http://www.laclarenciere.be
  • A la prochaine Mama

    12.04.2024  >  14.04.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    Lorsqu’on lui annonce le décès de sa mère, une partie d’Anas s’éteint. Comment est-ce que submergé par les émotions, il finit par n’en exprimer plus aucune ? C’est bien plus tard, qu’Anas ressent le besoin de se reconnecter à lui-même, de voir le présent à travers l’absent. Il nous livre aujourd’hui un récit de vie touchant et authentique. Dans OFF/ON, seul mais pas vraiment, Anas nous questionne sur comment le deuil influence notre rapport aux autres et nos relations.
    Lieu
    zinnema
    Rue de Veeweyde, 24-26
    1070 Anderlecht
    Tél : +32 488 01 14 11
    info@ras-el-hanout.be
    https://ras-el-hanout.be/spectacle/off-on/
  • À la prochaîne, mama

    12.04.2024  >  14.04.2024

    • Théâtre
    Lorsque Anas Achaâra perd sa mère à un jeune âge, une partie de lui s’éteint.

    Lire la suite

    L’intensité des émotions qui ont marqué son début de vie crée des difficultés à exprimer ses émotions. Aujourd'hui, Anas nous fait revivre une histoire très personnelle et authentique sur la perte et le difficile processus de deuil. Mehdi Boukouye, Yasmina Ahkim et Salim Haouach l'assistent dans le processus de création. Anas est actif depuis plusieurs années dans la troupe de théâtre de Molenbeek, Ras El Hanout. Pour cette pièce courageuse "À LA PROCHAINE, MAMA", il a pris la plume et fait ainsi ses premiers pas dans la création.
    Lieu
    Zinnema
    Rue de Veeweyde, 24 26
    1070 Anderlecht
    Tél : +32 2 555 06 00
    Réservation : +32 2 555 06 00
    info@zinnema.be
    http://www.zinnema.be
  • Ivan Tirtiaux trio – L’Oasis

    12.04.2024  >  13.04.2024

    • Concert
    "Folk organique, blues poétique, mélodies lunaires ciselées avec l'amour du mot, Ivan Tirtiaux caresse, martèle, percute sa guitare et délivre des textes véraces et pénétrants. On en vient à être sous influence…"

    Lire la suite

    Folk organique, blues poétique, mélodies lunaires ciselées avec l'amour du mot, Ivan Tirtiaux caresse, martèle, percute sa guitare et délivre des textes véraces et pénétrants. Sa musique se situe quelque part entre le blues tendre de Dick Annegarn, les ritournelles désenchantées de Nick Drake et l'eurythmie chaloupée de Chico Buarque. Des chansons qui célèbrent le hasard, le cours de la vie et les nombreux déboîtements du destin. On y parle de voyages, de cailloux, de femmes, de rosiers, de désastres, d'océans… Des textes qui ont traversé la Francophonie. (L’Estival, Pause Guitare, Nuits Botanique, Théâtre 140, La Cigale, Les Trois Baudets, FrancoFête en Acadie…) - Concert à 20h45.
    Lieu
    Le Jardin de ma Soeur
    Rue du Grand Hospice, 54
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 217 65 82
    Réservation : +32 2 217 65 82
    info@lejardindemasoeur.be
    http://www.lejardindemasoeur.be