Evénements du 14 février 2024

  • Fallait pas le dire

    07.02.2024  >  03.03.2024

    • Théâtre
    "Fallait pas le dire" est une comédie moderne, intelligente et enlevée, une partition libératrice pour les acteurs comme pour tout un chacun.

    Lire la suite

    Salomé Lelouch propose une partition libératrice pour tout un chacun. Que peut-on dire ? Quand ? À qui ? Et dans quelles circonstances ? Elle et lui, un couple ordinaire. Dans la rue, au café, dans la cuisine, au jardin… Ils conversent et s’interpellent sur des sujets qui révèlent leurs désaccords et suscitent disputes et réflexions : Peut-on dire à sa belle-mère que son gâteau est trop sec ? A-t-on le droit de ne pas avoir d’avis sur des sujets politiquement sensibles ? Est-il permis de se réjouir de la douceur de l’hiver quand la planète brûle ? Le débat d’opinion se teinte d’humour et d’amour. Et les secrets les mieux gardés refont surface. Alors qu’il est des domaines où la parole se libère, il y a des choses qu’on ne peut plus dire. Des petits mots du quotidien aux questions existentielles en passant par les secrets de famille, elle et lui se disent et se contredisent. On rit, on sourit, on est ravi.
    Lieu
    Théâtre Royal des Galeries
    Galerie du Roi, 32
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 04 07
    Réservation : +32 2 512 04 07
    infos@trg.be
    http://www.trg.be
  • The Soft Parade

    09.02.2024  >  16.02.2024

    • Théâtre
    Une odyssée poétique dans l’imaginaire et les rêves de trois adolescent·es qui, le temps d’une nuit, explorent de nouveaux territoires de désir, d’espoir et de dissidence.

    Lire la suite

    Comment réconcilier nos envies de douceur et nos élans de révolte ? C’est l’été, quelque part, en bordure de la ville. Dans un square de quartier, un peu à l’abandon. Un soir comme tous les autres, ou presque. Il y a les deux amies, Adel et Frankie. Deux adolescentes, qui viennent là depuis toujours, même si elles n’ont plus vraiment l’âge de jouer au toboggan. Il y a aussi le nouveau, Aimé, un garçon tout timide qui a surgi de nulle part. Et puis il y a cette nuit, qui est peut-être la dernière : au lever du soleil, des machines arriveront pour construire, ici, un centre commercial. Le parc sera rasé, et tout disparaîtra. Ce refuge de l’enfance. Cet îlot pour rêver, loin du regard des adultes. Plus une seconde à perdre, alors : en attendant l’aurore, il faudra tout se dire, tout oser, tout inventer. Il faudra de la joie, et puis du réconfort, et même un peu d’amour. Mais surtout, il faudra une révolte. Une belle et douce révolte, avant que tout ne s’efface...     Pour leur première création commune, Gaspard Dadelsen et Anna Solomin ont souhaité s’entourer d’une cinquantaine d’adolescent·es âgé·es de 16 à 20 ans. Leurs échanges réguliers ont nourri l’écriture d’une fiction théâtrale poétique et dissidente, où s’entremêlent les doutes et les indignations d’une jeunesse en quête d’identité. Amitiés infrangibles, intimités amoureuses, déconstruction des genres, effacement des paysages : aucun thème, aucun défi ne semble résister à l’imaginaire indocile de cette génération nouvelle, qui proclame haut et fort sa marginalité, son refus d’obéir au tracé d’un monde qui lui laisse si peu de place. Gorgée de désir et de révolte, cette jeunesse incandescente amorce sa parade, son tourbillon nocturne, comme une douce sécession. Un long cri d’espoir, déchirant la nuit sourde.  Résolument destiné à tous les publics, The Soft Parade chemine entre des scènes habitées par un élan vital brut, et des moments plus mélancoliques dans lesquels, du crépuscule à l’aube, des souvenirs enfouis refont surface, des fantômes apparaissent et de nouveaux horizons se dessinent. Dans un univers visuel et sonore rempli de délicatesse, ces personnages d’ados idéalistes et rebelles, interprétés par trois acteur·ices aussi justes qu’attachant·es, creusent dans un héritage pas toujours facile à porter, et s’inventent un nouvel avenir à la hauteur de leurs rêves. Iels se livrent à une joyeuse insurrection, comme un souffle d’air vif, une ode puissante à la jeunesse d’hier, d’aujourd’hui et de demain.
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 82 58
    Réservation : +32 2 640 35 50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • Loin de Linden

    09.02.2024  >  18.02.2024

    • Théâtre
    J'ai demandé à mes grands-mères de me raconter leur vie. J'avais l'intuition qu'il y avait quelque chose à comprendre dans leurs paroles. Comprendre pourquoi je me sentais « sans terre », tiraillé entre deux langues.

    Lire la suite

    Depuis une rencontre à Linden à l’hiver 1960, Eugénie, fille de garde-chasse à l’accent teinté d’un patois flamand, et Clairette, fille du général De Witte, francophone cosmopolite embourgeoisée, ne se parlent plus ; leur unique consensus étant la certitude qu’elles n’ont plus rien à se dire : silence familial, silence de l’histoire, nous sommes en Belgique, pas de doute… Leur petit-fils orphelin de ses racines, réussit à les réunir à nouveau. Et c’est autour d’une traditionnelle table en formica, dans la cuisine d’Eugénie, que nous les retrouvons : les langues se délient et dessinent un pays commun tel qu’il était il y a deux générations. Entre souvenirs de guerre, conflits linguistiques du plat pays, anecdotes chaleureuses et contrastées sortant des tréfonds d’une époque lointaine, Loin de Linden s’apparente à un bond dans le temps où se croisent tant l’histoire nationale belge que les mémoires qui l’ont traversée. Un rendez-vous des existences, des silences et des héritages, à déguster de nouveau et sans modération.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • L’oeil du cerf

    13.02.2024  >  17.02.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    - De Absolu Théâtre - Aurelien Dony - L’œil du cerf – au milieu de quoi, d’une forêt, d’un bosquet, d’un parc au cœur même de la ville, sur la pente raide des terrils, au détour du fleuve, à fleur de champ, quelque part dans le mystère touffu des lieux : un cube, un poste, une station. Sept Mulots aux aguets traquent le paysage, pistent le sensible. Il se pourrait que ces bestioles-là aient perdu le nord et le reste, le souvenir du vent sur la peau et le plaisir de l’herbe sous les pieds. Il se pourrait qu’il ne leur reste rien du corps à corps avec les arbres, le ciel et les rivières. Il se pourrait pourtant qu’un cerf traverse la plaine par temps de pluie, d’averse, d’orage. C’est ce que dit Mulot 1. Rien n’est moins sûr. L’œil du cerf est une performance poétique et musicale dans laquelle les spectateurices sont invité.e.s à se mettre à l’écoute de ce qui bruisse, ce qui chante, ce qui rampe, ce qui plane : tout ce qui fait la voix, la texture et la langue des paysages de l’enfance. -------- Écriture : Aurélien Dony / Mise en scène : Charly Simon et Aurélien Dony / Avec : Céline Chappuis, Benjamin Frederic Gisaro, François Heuse, Mehdy Khachachi, Jérôme Paque, Charly Simon et Lauryn Turquin / Assistanat à la mise en scène : Nathalie De Muijlder / Scénographie : Boris Dambly / Création lumière : Florentin Crouzet-Nico / Création vidéo : Jeanne Cousseau / Composition musicale : Céline Chappuis & Jérôme Paque / Régie son : Alice Spenle. Production Central, en coproduction avec La Coop asbl et Shelter Prod. Avec le soutien de taxshelter.be, ING et du tax-shelter du Gouvernement fédéral belge. Avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Administration générale de la Culture, Service général de la création artistique, Direction du Théâtre, Un Futur pour la culture (I et II), le centre culturel de Dinant, le centre culturel d’Hastière, le centre culturel de Welkenraedt, le centre culturel de Stavelot et les VTS, le Centre Culturel du Brabant-Wallon, le Delta, le centre culturel d’Ath, le Congrès de la Résilience en Wallonie, le Central, le Tax Shelter. Avec le soutien du centre culturel de Bertrix et le centre culturel d’Arlon.
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 219 11 86
    Réservation : +32 2 219 60 06
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be
  • Le Signal du promeneur

    13.02.2024  >  17.02.2024

    • Théâtre
    Le premier opus du Raoul Collectif tente de faire la lumière sur ce que pourraient signifier des destins d’individus en lutte radicale avec leurs milieux respectifs, parfois avec la société tout entière. De quel désir, de quelle énergie témoignent ces fuites, ces exils, ces arrachements – parfois désespérés et tardifs – aux cadres convenus, aux valeurs en cours ? 

    Lire la suite

    Sur scène : une clairière, où se rencontrent des promeneurs solitaires, porteurs de lanternes et de fractures individuelles. Et, par bribes, des figures inspirées de faits réels et de la littérature. Ces personnages opposent aux échecs de la société un projet utopique, celui de faire advenir une métamorphose du monde.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • S 62° 58’, W 60° 39’

    13.02.2024  >  17.02.2024

    • Spectacle
    Avec S 62° 58', W 60° 39', Peeping Tom présente un nouveau spectacle cinématographique aux visuels impressionnants. Il y explore les relations humaines, les manipulations quotidiennes et les esprits intergénérationnels tout en approfondissant ce que signifie être un artiste.

    Lire la suite

    Dans S 62° 58', W 60° 39', un navire échoué est pris au piège dans des montagnes de glace. Prisonniers de ce paysage dangereux et abandonné, les membres d’une petite communauté survivent, guidés uniquement par la nature, attendant la fonte des glaces pour poursuivre leur voyage. Soudain, la pièce devient une performance dans la performance, car nous entrons dans une autre réalité : celle des artistes et du metteur en scène qui créent la pièce. Voyons-nous le personnage ou l'artiste jouant le personnage ? En un sens, le vrai spectacle a lieu dans la tête du public. Mais qu'est-ce qui est joué, qu'est-ce qui est réel ? Les artistes sont-ils manipulé·e·s par le metteur en scène ou manipulent-ils le metteur en scène ? Et qu'en est-il du public ? Qui finit par manipuler qui ? Avec S 62° 58', W 60° 39', Peeping Tom présente un nouveau spectacle cinématographique aux visuels impressionnants. Il y explore les relations humaines, les manipulations quotidiennes et les esprits intergénérationnels tout en approfondissant ce que signifie être un artiste, s'abandonner à la scène lors d’une performance, et ce qu’il y a de faux dans ce qui est présenté comme vrai.  
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Le Signal du promeneur

    13.02.2024  >  17.02.2024

    • Théâtre
    Le premier opus du Raoul Collectif tente de faire la lumière sur ce que pourraient signifier des destins d’individus en lutte radicale avec leurs milieux respectifs, parfois avec la société tout entière.

    Lire la suite

    Le premier opus du Raoul Collectif tente de faire la lumière sur ce que pourraient signifier des destins d’individus en lutte radicale avec leurs milieux respectifs, parfois avec la société tout entière. De quel désir, de quelle énergie témoignent ces fuites, ces exils, ces arrachements – parfois désespérés et tardifs – aux cadres convenus, aux valeurs en cours ?  Sur scène : une clairière, où se rencontrent des promeneurs solitaires, porteurs de lanternes et de fractures individuelles. Et, par bribes, des figures inspirées de faits réels et de la littérature. Ces personnages opposent aux échecs de la société un projet utopique, celui de faire advenir une métamorphose du monde. Coproduction Théâtre National Wallonie-Bruxelles Coprésentation KVS, Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Les lettres de mon père

    13.02.2024  >  18.02.2024

    • Théâtre
    Aujourd’hui il fait vraiment très très chaud et le thermomètre de l’école marque 33 degrés, à l’ombre. Rien que de taper à la machine, j’ai la transpiration qui me coule partout. Parfois, j’ai envie d’aller ouvrir le frigo et de me mettre dedans. Seulement, j’ai peur que la porte se referme.

    Lire la suite

    En 1959, la famille Limbos déménage au Congo encore colonie belge. Le père vient d’y être chargé de la direction de l’École des cadres, où il forme de jeunes hommes congolais à devenir instructeurs ; un an plus tard à l’indépendance, les enfants sont renvoyés chez leur oncle Pierre, curé du petit village de Dongelberg ; pendant un an, les enfants vivent séparés de leurs parents restés au Congo. Ils sont les « enfants du curé ». Agnès Limbos a huit ans à cette époque, l’enfant est traumatisée par cet abandon.
« Mes chers enfants », « À tous les guerriers de la tribu des Limbos », « Chères filles et chers garçons », « Soyez sages », « Mes chers enfants qui font la joie de leurs parents » « Priez pour les Congolais », « Votre papa qui vous aime » : plus de soixante plus tard, Agnès rassemble les quarante-six lettres adressées aux enfants par le père, qui constituent le matériau des Lettres de mon père.
Avec le désir de dialoguer avec la fillette d’alors, elle cherche à comprendre ce que fut la vie des parents – comment ils se sont dépatouillés avec leur propre histoire familiale dans la grande Histoire – et à apprendre comment leur pardonner blessures, frustrations et manques.
Le tout au travers de la magie du théâtre d’objet, la marque de fabrique d’Agnès Limbos dont elle use avec une inventivité sans cesse renouvelée.
    Lieu
    Théâtre La montagne magique
    Rue du Marais, 57
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 15 90
    Réservation : +32 2 210 15 90
    info@montagnemagique.be
    http://www.theatremontagnemagique.be
  • All the Beauty and the Bloodshed - Soirée Expo + Film

    14.02.2024

    • Cinéma
    Soirée Expo+doc : projection à 20h du film de Laura Poitras, "All the Beauty and the Bloodshed", précédée d’une visite guidée de l'exposition (s')empouvoirer à 19h15.

    Lire la suite

    Nan Goldin a révolutionné l’art de la photographie et réinventé la notion de genre et les définitions de la normalité. Immense artiste, elle est aussi une activiste infatigable, qui, depuis des années, se bat contre la puissante et controversée famille Sackler, propriétaire d'un groupe pharmaceutique responsable de la crise des opioïdes aux États-Unis et dans le monde. Le film de Laura Poitras nous mène au cœur de ses combats artistiques et politiques, mus par l’amitié, l’humanisme et l’émotion.
    Lieu
    Centre Culturel Jacques Franck
    Chaussée de Waterloo, 94
    1060 Saint-Gilles
    Tél : +32 2 538 90 20
    Réservation : +32 2 538 90 20
    info@lejacquesfranck.be
    http://www.lejacquesfranck.be
  • Dominique Corbiau "Il teatro alla moda"

    14.02.2024

    • Concert
    Alternant chant et récit dans un tourbillon de costumes et de décors virtuels, le contre ténor Dominique Corbiau s’amuse à décrire les coulisses et les extravagances du monde de l’opéra à Venise au début du 18ème siècle.

    Lire la suite

    Dans cette adaptation, Dominique Corbiau interprète le personnage imaginaire de « Zeffiretto », un brillant chanteur italien de l’époque baroque. Les qualités vocales de ce virtuose l’ont amené à se produire sur les plus grandes scènes d’Europe et il connait donc parfaitement chacun des ingrédients indispensables au succès d’un spectacle « à la mode ». Grâce à son expérience, Zeffiretto va guider un jeune imprésario qui rêve de monter son tout premier opéra à Venise durant le Carnaval . Réussiront-ils à relever ce défi malgré les pièges de la concurrence, les scandales et les exigences insensées du public vénitien…? Dans le prolongement du spectacle Les Fruits du Monde, la compagnie Sferartefact présente Il Teatro alla Moda, un seul-en-scène musical d’après les écrits du compositeur vénitien Benedetto Marcello et ceux du célèbre auteur de comédie, Carlo Goldoni. À l’origine Il Teatro alla Moda (Le théâtre à la mode) est un pamphlet satirique dans lequel son auteur, le compositeur Benedetto Marcello (1686-1739), exprime ses opinions critiques sur le milieu de l’opéra seria italien dans les premières décennies du 18ème siècle. Il a été publié pour la première fois de manière anonyme à Venise à la fin de 1720 (visant notamment A.Vivaldi, grand rival de Marcello). Pratiquement tous les aspects de l’opéra seria et de son environnement social sont impitoyablement tournés en dérision par Marcello : la malhonnêteté des impressarios, l’incapacité et la vénalité des compositeurs et des libretistes, la vanité et la vulgarité des chanteurs, la maladresse des musiciens, l’absurdité des intrigues théâtrales, les excès du public dans la salle, etc… Plus tard Carlo Goldoni (1707-1793), également vénitien, s’inspirera de cette satire pour écrire sa pièce L’impressario de Smyrne. Écriture, mise en scène et interprétation : Dominique Corbiau, contre-ténor
    Lieu
    W:Halll - Centre culturel de Woluwe-Saint-Pierre
    Avenue Charles Thielemans, 93
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tél : +32 2 435 59 95
    Réservation : +32 2 435 59 99
    billetterie@whalll.be
    http://www.whalll.be