Evénements du 31 janvier 2024

  • Ceux-qui-vont-contre-le-vent

    30.01.2024  >  01.02.2024

    • Théâtre
    Aux confins du théâtre, de la danse et des arts visuels, une fresque mouvante et poétique, qui dessine une communauté humaine guidée par la joie enfantine de se tenir en équilibre au bord du monde.

    Lire la suite

    Quand l’horizon nous freine, comment relier nos corps et défier nos limites avec espièglerie ?  Dès le titre, l’énigme semble posée : qui sont ces sept personnes qui vont contre le vent ? Des ami·es ? Une fratrie ? I·els sont là, sur scène, jeunes ou moins jeunes, rassemblé·es autour d’une table. Chacun·e, à tour de rôle, se lève pour lire une lettre. À travers les mots, l’absence se dévoile. Le manque se dessine. La musique les accompagne. Elle se glisse dans leur chair et les met en mouvement. Alors i·els dansent, rient, s’élancent, s’échappent, tantôt comme des adultes, tantôt comme des enfants. I·els explorent leurs pulsions, leurs désirs, leurs vertiges. La chute n’est jamais loin, et pourtant, i·els sont là l’un·e pour l’autre, cherchent leur équilibre, se soutiennent, se rattrapent. Transforment le décor, l’éclairage, construisent et déconstruisent à vue leur terrain de jeu, ce monde dont i·els ne cessent de repousser la lisière et d’explorer les recoins. Un paysage familier qui, pas après pas, se dévoile ou s’estompe, peuplé d’adversités invisibles, face auxquelles i·els tiennent bon.   Intitulé d’après l’autre nom des Omahas, un peuple cité dans Partition rouge, un recueil de poèmes et de chants des Indiens d’Amérique du Nord que Nathalie Béasse conserve depuis toujours comme livre de chevet, ceux-qui-vont-contre-le-vent explore la façon dont nos corps continuent d’avancer en dépit des obstacles. Comment, avec leur solitude et leurs fragilités, ces sept corps peuvent-ils former une même entité, une famille, une tribu ? Face au groupe, comment se transforment-ils, qu’ont-ils à révéler ou à dissimuler ? Créé en 2021 au Festival d’Avignon, ce spectacle puise dans notre humanité pour mettre en scène nos joies et nos empêchements. Nos élans vers l’autre, mais aussi notre difficulté, parfois, à verbaliser des choses que nos mouvements finissent par exprimer. Pour autant, les mots sont bien présents : Flaubert, Rilke, Duras, Gertrude Stein … Des fragments littéraires qui s’invitent avec une telle simplicité dans la voix des interprètes, que cette parole semble avoir été inventée dans l’instant. Un imaginaire d’une très grande délicatesse, qui creuse dans le sensible pour continuer, inlassablement, d’interroger ce qui nous relie. 
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 82 58
    Réservation : +32 2 640 35 50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be
  • Sans tambour

    30.01.2024  >  02.02.2024

    • Théâtre
    Sur un thème vieux comme l’amour, celui de la rupture et de l’effondrement que celle-ci charrie dans son sillon, la virtuose bande d’interprètes survole une avalanche de déséquilibres. 

    Lire la suite

    « Tout commence par un effondrement, celui d’un couple, de leur maison et de leur histoire. I·Els parlent ou i·els chantent c’est un peu la même chose finalement. La fin de leur histoire est le début de la nôtre, celle qui consiste à construire de nouveau sur ses propres ruines. » Samuel Achache aime inventer de nouveaux rapports entre théâtre et musique. Dans Sans tambour, il s’attaque aux lieder de Schumann, en subvertit joyeusement la gravité et les décline en diverses saynètes.  Sur un thème vieux comme l’amour, celui de la rupture et de l’effondrement que celle-ci charrie dans son sillon, la virtuose bande d’interprètes survole une avalanche de déséquilibres.  Derrière l’esprit un peu potache de Sans tambour, on perçoit une douce mélancolie. Le plateau devient chantier en déconstruction permanente, composé des strates du passé et des traces du présent. Le chant et les instruments de musique sortent des ruines et semblent renaître, tels des phénix, du chaos. La partition fragmentée nous plonge dans des images subjectives profondes mais fugaces, comme des éclats.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • ...comme un poisson sans bicyclette

    30.01.2024  >  10.02.2024

    • Théâtre
    Tout part d’un constat et d’une foule de questions. Le constat : née de père inconnu, orpheline dès 3 ans, ma mère ne nous a pas raconté, à ma soeur et à moi, la même histoire concernant son père et sa mère. S’ensuit la foule de questions, et des hypothèses en masse.

    Lire la suite

    Tout part d’un constat et d’une foule de questions. Le constat : née de père inconnu, orpheline dès 3 ans, ma mère ne nous a pas raconté, à ma soeur et à moi, la même histoire concernant son père et sa mère. S’ensuit la foule de questions, et des hypothèses en masse. Ma mère ne m’aidera pas : elle est morte. J’ai la sensation qu’il y a là-derrière quelque chose qui dépasse ma petite histoire personnelle, et j’ai l’envie de partager cette chose encore à découvrir. J’explore, je m’interroge, j’écris…je m’y perds. C’est trop pour une seule femme. Je fais alors appel à des acteurices dont j’apprécie l’intelligence, les qualités de jeu et le rapport au théâtre. Ensemble nous cheminons dans la matière, nous en creusons, nous en inventons la théâtralité. Et voilà, nous y sommes : Comme un poisson sans bicyclette, inspiré du slogan féministe : « Une femme sans homme, c’est comme un poisson sans bicyclette ».
    Lieu
    Théâtre Océan Nord
    Rue Vandeweyer, 63-65
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 242 96 89
    Réservation : +32 2 216 75 55
    info@oceannord.org
    http://www.oceannord.org
  • Elzbieta Sikora

    31.01.2024

    • Concert
    À l’occasion des 80 ans de la compositrice Elzbieta Sikora, nous l’invitons pour un concert portrait qui retrace l’ensemble de son œuvre acousmatique.

    Lire la suite

    Née en 1943 à Lwow (Pologne), Elzbieta vit à Paris depuis 1981. Après des études de composition à Varsovie, avec Ta- deusz Baird et Zbigniew Rudziński, et à Paris, en musique électroacoustique avec Pierre Schaeffer et François Bayle, puis en composition et analyse avec Betsy Jolas, des stages d’informatique musicale à Paris, à l’IRCAM et aux USA, Stanford, au CCRMA, elle est lauréate de plusieurs prix aux concours de composition. Elle a été directrice artistique du festival Musica Electronica Nova à Wrocław de 2011 à 2017 et présidente de la PSEME (Polish Society for Electroacous- tic Music). Elżbieta Sikora n’hésite pas à utiliser les nouvelles technolo- gies dans ses œuvres instrumentales, vocales et électroa- coustiques. Son catalogue comporte plus de 80 titres dont plusieurs ont été gravés sur CD. Ses œuvres sont éditées chez Polskie Wydawnictwo Muzy- czne (PWM).
    Lieu
    Le Senghor - Centre Culturel d’Etterbeek
    Chaussée de Wavre, 366
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 230 31 40
    Réservation : +32 2 230 31 40
    info@senghor.be
    http://www.senghor.be
  • PiratEs

    31.01.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    Hissez les voiles, levez l’ancre ! Nous partons à l’aventure. Anne Bonny et Mary Read : deux pirates célèbres aux parcours atypiques. L’une bâtarde, l’autre bourgeoise, elles s’affranchissent de leur condition pour vivre hors du cadre que la société leur impose. À la place d’une vie dédiée à servir, elles choisissent une forme de liberté : la piraterie. Prêtes et prêts à dégainer vos sabres et vos épées ? Alors à l’abordaaaage ! Les Bretteurs et la Cie du Chien qui Tousse vont une nouvelle fois dézinguer les rapports de force trop établis et nous en mettre plein la vue.
    Lieu
    Théâtre La montagne magique
    Rue du Marais, 57
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 15 90
    Réservation : +32 2 210 15 90
    info@montagnemagique.be
    http://www.theatremontagnemagique.be
  • Una foresta d’Olmo Missaglia

    31.01.2024  >  02.02.2024

    • Théâtre
    Avec "Una foresta", créée à la Biennale de Venise 2022, Olmo Missaglia et son équipe tissent un récit entre autofiction et pop culture, absurde et poésie, pour se réapproprier la capacité de rêver, en habitant un monde au présent et au futur précaires.

    Lire la suite

    Une nuit d’été, trois jeunes adultes, parlant des langues différentes, se rencontrent au bord d’une forêt couleur vert asphalte. La trentaine, iels sont en prise avec une société façonnée par une idéologie colonisatrice qui les pousse à survivre en rongeant jusqu’à la moelle leurs rêves de futur. Marre de grandir sans espoir, guidé·es par une narratrice, sorte d’esprit de la forêt, iels décident de se perdre à travers leurs souvenirs et leurs projections d’un futur brouillé pour tenter de rester à flot. « Qu’est-ce que tu veux faire quand tu seras grand·e ? » Cette question tant de fois entendue a fini par leur faire croire, enfants, que tout ce qu’iels voulaient faire était réalisable. Mais devenu·es grand·es dans une société loin d’être le bois enchanté des contes, iels gardent l’envie d’en réinventer les chemins. "Una foresta" nous entraine au cœur des aspirations et désillusions de quatre jeunes adultes né·es dans les années 90 et vivant sur le fil de l’incohérence entre un passé qui ne veut pas mourir et un futur qui peine à naitre. Sevré·es avec du Coca-Cola, du plastique et des films américains qui ont anesthésié leurs rêves, comment peuvent-iels sortir de cette paralysie de l’imaginaire ? L’écriture fragmentaire enquête sur le sens du vide dans leur quotidien et plonge peu à peu, avec une ironie cruelle, dans leur forêt intime pour explorer d’autres sentiers, chercher l’aube ou une percée de lumière, ouvrir des brèches d’enchantement. En français, italien et japonais, surtitré en français et néerlandais.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Les Téméraires

    31.01.2024  >  12.02.2024

    • Théâtre
    Seul en scène De et avec Bart Van Loo

    Lire la suite

    Avec un livre et des podcasts qui ont explosé les ventes et l’audimat, l’écrivain belge néerlandophone Bart Van Loo a frappé un grand coup avec cette saga historique racontant la naissance de notre pays. Après 150 dates à travers la Flandre et des spectateurs conquis, découvrez la version francophone de ce seul en scène qui nous mène sur les pas des Ducs de Bourgogne. Avec beaucoup d’humour, Bart transforme le théâtre en salle de classe et prend un plaisir fou à raconter notre histoire.
    Lieu
    Théâtre de Wolubilis
    Cours Paul-Henri Spaak, 1
    1200 Woluwe-Saint-Lambert
    Tél : +32 2 761 60 30
    Réservation : +32 2 761 60 30
    http://www.wolubilis.be
  • Polarise Nordic Film Nights - Kalak

    31.01.2024

    • Cinéma
    Jan s’est réfugié au Groenland avec sa famille, depuis qu'il a été victime d'abus sexuels de la part de son père. Il y aspire à faire partie de la culture groenlandaise et à devenir un "Kalak" (une expression aux significations variées dont la traduction est "sale Groenlandais"). Mais peut-il vraiment le devenir ? Et à quel prix pour tous ceux qui l’entourent?

    Lire la suite

    Jan has been running away (from himself) ever since he was sexually abused by his father. He has moved his family to Greenland, where he yearns to be part of the open, collectivist culture and become a ‘Kalak’ (the local word meaning dirty Greenlander). But can he truly become ‘another’? And what price must the people around him pay for his quest? This intimate and political tale lingers in the mind long after viewing. Kalak is the screen adaptation of Kim Leine’s autobiographical novel set in Nuuk and the little Eastern Greenland village of Kulusuk. It is the second feature film by Swedish filmmaker and writer Isabella Eklöf (after Holiday, which was released in 2018). It has been branded as the flagbearer for a new wave of Greenlandish films. Her script addresses many important and hard-hitting themes (including: abuse, colonialism, drugs, family, sex, love and the exoticisation of others) with great subtlety. Kalak was selected in competition at the San Sebastian Film Festival, where it won the Special Jury Prize and the FIAPF Jury Prize for Best Cinematography. Projection in the presence of Isabella Eklöf Warning, this film contains scenes of sexual abuse.
    Lieu
    Cinéma Galeries
    Galerie de la Reine, 26
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 514 74 98
    http://www.galeries.be/
  • CENTRALE CINEMA – Conz, l’ultimo collezionista

    31.01.2024

    • Cinéma
    Conz, l’ultimo collezionista, 2021, Roberto Delvoi, 59′ VO IT st FR 8€ projection + entrée expo ; 5€ projection uniquement ; 3€ étudiant.e.s Réservation souhaitée: info@centrale.brussels

    Lire la suite

    Francesco Conz (1935-2010), est très loin de l’image que l’on pourrait se faire du collectionneur d’art riche et propret. Activiste excessif, il a consacré toute sa vie au soutien et à la promotion de mouvements d’avant-garde tels que l’actionnisme Viennois, le lettrisme, la poésie concrète et sonore mais surtout le mouvement Fluxus,… Ce film est un témoignage unique qui montre comment Conz a appliqué, à son propre quotidien, le précepte Fluxus qui vise à abolir la frontière entre l’art et la vie. Sa maison, véritable caverne d’Ali Baba est remplie des œuvres de celles et ceux qui y sont passés, du garde-manger détruit au cours d’une performance aux chaussures clouées sur le mur en passant par les inscriptions sur et dans le frigo. peu à peu, se dévoile la folie du syndrome du collectionneur voulant garder la moindre trace du passage de ses amis-artistes chez lui. Nous assistons ébahis à l’ascension et la chute du mécène, son engagement sans limite à travers d’exceptionnelles images d’archives, de performances déjantées, de témoignages des artistes qui l’ont connu ou des assistants qui se retrouvaient à lui avancer de l’argent… Une époque bien révolue où cet art en marge se vivait sans marché et sans limites. Artistes : Herman Nitsch, Larry Miller, Philip Corner, Alberto Spoerri, Ann Noël, Ralph Ortiz, Ben Vautier, Bernard Heidsieck, Eric Andersen, Henry Chopin Artistes évoqués : Philip Corner, Francesco Conz En partenariat avec le Centre du Film sur l’Art
    Lieu
    CENTRALE for contemporary art
    Place Sainte-Catherine, 45
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 279 64 44
    Réservation : +32 2 279 64 57
    info@centrale.brussels
    http://www.centrale.brussels
  • Shane McGowan & Dave Munnelly : High-energy Irish Folk

    31.01.2024

    • Concert
    Virtuose de l’accordéon diatonique, David Munnelly est l’un des piliers du projet Accordion Samurai. Son jeu coloré et énergique lui a permis de tourner dans le monde entier aux côtés d’artistes tels que The Chieftains, De Danann, Gerry O’Connor et Arty McGlynn.

    Lire la suite

    Devenu accro à l’accordéon dès son plus jeune âge, il a rapidement maîtrisé son propre style, dans la lignée de ses grands-parents irlandais mais dépassant de loin leur influence. Il compte aujourd’hui parmi les plus grands accordéonistes du genre. Dans ce nouveau duo, il est rejoint par un partenaire tout aussi virtuose et inventif que lui : le guitariste Shane McGowan (à ne pas confondre avec le chanteur du groupe The Pogues). Fils d’un célèbre flûtiste, McGowan a grandi au sein d’une famille de musiciens. A l’adolescence, il découvre la guitare, pour laquelle il développe une véritable passion. En 2010, il rejoint le groupe de Munnelly et apparaît également avec Lunasa ou Dolores Keane. En ajoutant au folk irlandais traditionnel des influences du bluegrass, du swing et du ragtime, Munnelly et McGowan y mêlent leurs propres compositions, desquelles s’échappe une pure musicalité.
    Lieu
    Muziekpublique
    Galerie de la Porte de Namur, 3
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 217 26 00
    Réservation : +32 2 217 26 00
    info@muziekpublique.be
    http://www.muziekpublique.be