Evénements du 16 janvier 2024

  • Que sera sera de STAN

    16.01.2024  >  20.01.2024

    • Théâtre
    Où se rencontrent théâtre et cinéma ? STAN s’aventure sur le terrain du cinéma. Réalisée à partir de divers matériaux – comme l’interview qu’Alfred Hitchcock a accordée à François Truffaut –, la beauté de cette performance, à mi-chemin entre le talk-show, le quiz cinématographique et l’hommage, réside dans son imprévisibilité et sa délicieuse maladresse.

    Lire la suite

    Tout commence par de la glace qui se rompt. Pendant l’hiver 1955, Truffaut, alors critique aux Cahiers du Cinéma, interviewe une première fois Hitchcock. Truffaut, nerveux à l’idée de rencontrer son idole, tombe à l’eau juste avant la rencontre en traversant la mince couche de glace recouvrant un étang gelé. Des années après, Hitchcock en dit ceci : « Chaque fois que je bois un whisky avec des glaçons, je pense à vous. » En avril 1962, Truffaut adresse une lettre à Hitchcock dans laquelle il lui fait part de son admiration sans failles et de son envie de lui consacrer un grand entretien. Hitchcock, qui réalise à cette époque son 48ème film, "Les Oiseaux", lui fixe rendez-vous en août 1962. Pendant une semaine, Hitchcock répond à 500 questions sur l’ensemble de sa carrière. Quatre ans plus tard, en 1966, l’ouvrage "Le Cinéma selon Alfred Hitchcock" parait enfin. En partie grâce à ce livre, l’œuvre du réalisateur britannique est enfin considérée sous un autre angle, plus réfléchi, par les critiques de cinéma américains. En 1983, un an avant sa mort, Truffaut publie la version définitive. Autour de l’an 2000, le cinéaste belge Guido Henderickx raconte à Damiaan De Schrijver pourquoi il considère ce livre comme la bible du cinéma. La première graine est semée. En 2015, sort le documentaire "Hitchcock/Truffaut", dans lequel des cinéastes soulignent l’importance de cet ouvrage et du travail de Hitchcock. En 2019, Matthias de Koning, Damiaan De Schrijver et Bert Haelvoet créent, à partir de l’ouvrage de référence emblématique, un spectacle de théâtre : "Que sera sera", qui réunit trois générations de comédiens. L’admiration sincère caractérise à la fois les personnages et les acteurs. Matthias a été le maitre de Damiaan et, à présent, Bert suit son sillage. De même que Truffaut avait trouvé en Hitchcock un maitre.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • wireless people

    16.01.2024  >  26.01.2024

    • Théâtre
    #gofollow la page insta @wireless.people & n’oubliez pas d’aimer et de commenter ce spectacle en quittant la salle. love you les petits chats! #art wireless people est une rencontre entre le monde virtuel des réseaux sociaux et le monde organique du théâtre.

    Lire la suite

    DUREE - 1h00 _______________________________________________________ une actrice une compositrice des poèmes-partitions pas de stabilité, pas de durabilité, pas de forme convenue. un seule en scène qui propose une traversée éclair, rythmique et ludique de différentes situations et sensations vécues sur les réseaux sociaux d’aujourd’hui : facebook, instagram, tiktok, twitter, youtube, etc. dans wireless people les interactions entre le texte, le son, le mouvement et l’espace sont millimétrés. on zappe et on scrolle, mais ce n’est pas comme d’habitude. les réseaux se retrouvent au théâtre, énième lieu de vraisemblance qui tente de faire ressortir le vrai. se dresse en IRL (in real life) un portrait actuel des réseaux sociaux et de leurs paradoxes. la scène devient une zone de bug qui laisse transparaitre les spécificités abstraites et omniprésentes des réseaux - instantanéité, rapidité, vraisemblance, immatérialité, polyvalence, poly-chronicité, muabilité. _______________________________________________________ AFTER SCENE - Je 18.01 après la représentation. Avec l’équipe du spectacle. RENCONTRE - Je 25.01 après la représentation. Autour de la thématique du spectacle, avec les artistes et leurs invitéEs. _______________________________________________________ Conception & écritures greta fjellman & maïa blondeau. Jeu greta fjellman - Création sonore maïa blondeau - Création lumière & espace diane blondeau & diane audema - Assistante création lumière inès degives - Regard chorégraphique pauline brun - Costume solène valentin - Assistante costume emma lobina - Régie lumière inès degives - Remerciements poem pourcheron, nour outojane - Photos barbara buchmann. Production Le Rideau. Coproduction Le Vilar et la Coop. Avec le soutien de La Bellone, Maison poème, Festival Factory, Zinnema, le Théâtre des Doms, La Fabrique de Théâtre, Le Centre des Arts scéniques (CAS), La chaufferie acte 1, Le BAMP, le Centre Culturel de Verviers, du Shelterprod, de Taxshelter.be, d’ING et du Tax Shelter du gouvernement fédéral belge. Et l’accompagnement de ARTISTE360. Avec l’aide du VGC Kunsten.
    Lieu
    Le Rideau
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 01
    Réservation : +32 2 737 16 00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • La cerise sur le ghetto, le pouvoir de dire non

    16.01.2024  >  18.02.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    C’est l’histoire d’une vie. Sam Touzani nous invite à partir sur les traces de sa famille. Homme de spectacle, mais aussi de cœur, de lettres et de paroles, Sam jongle avec les mots, les idées, et travaille avec obstination à la liberté d’être et de penser. Son récit traverse trois générations, des montagnes du Rif marocain, où la misère est si écrasante que même les enfants rêvent de partir, jusqu’au bitume de Molenbeek, où le petit Sam verra le jour dans un deux-pièces chauffé au charbon. Plus tard, afin d’échapper au danger du communautarisme, c’est de lui-même qu’il s’exile. Le fils d’immigrés commence alors un dialogue et une odyssée intérieure. Entre sa culture d’origine et sa culture d’adoption, il relie les rives souterraines de ses multiples identités sans les réduire à une seule… Comme ces rencontres sont belles ! Infatigable pourfendeur des racismes, il souffle un vent chaud, et en déconstruisant les préjugés à l’emporte-pièce ou les caricatures de tous poils, il nous parle de fraternité en somme. Soutenus par les instruments de Mathieu Gabriel, il incarne tour à tour tous les personnages de l’histoire. Sam est de retour. Lucide et engagé. Avec ce sourire du Rif qui éclaire la grisaille des intolérances. Avec un franc-parler, une énergie solaire et un optimisme généreux. Avec une confiance en l’humanité qui nous fait du bien. __________ De Sam Touzani / Dramaturgie et mise en scène : Gennaro Pitisci / Avec : Sam Touzani et Mathieu Gabriel (musicien) __________ UNE PRODUCTION DU BROCOLI THÉÂTRE, DE LES TEMPS D’ART, DE L’ATELIER THÉÂTRE JEAN VILAR, DE L’ESPACE MAGH ET DE CENTRAL LA LOUVIÈRE. LE BROCOLI THÉÂTRE EST SOUTENU PAR LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES, DIRECTION DES ARTS DE LA SCÈNE - SERVICE DU THÉÂTRE ET PAR LA COCOF.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • La maison d’en haut

    16.01.2024  >  27.01.2024

    • Théâtre

    Lire la suite

    - De BESILI TRAFIC - Un collectif d’artistes se rend dans un village pour tenter de comprendre quels sont les fonctionnements d’une société à petite échelle. Iels sont confronté·e·s aux questions transgénérationnelles, à l’exode rurale, aux discussions politiques au coin d’un terrain de foot et aux assemblées communales interminables. Une même histoire est pourtant racontée entre les lignes de ces différents récits : celle de la vie avec le trou. Un trou apparu on ne sait pourquoi, on ne sait comment, en plein milieu du village, il y a presque cent ans. Comment réagissons-nous face aux changements qui s’immiscent ? S’inspirant d’une expérience commune au sein d’un village jurassien, le collectif BESILI TRAFIC nous plonge dans un univers à la poésie crue entre fiction et documentaire et questionne avec tendresse le vivre ensemble dans un monde hanté par le spectre de l’effondrement. Une ode à la collectivité et aux histoires qu’on se raconte. ------ De et par : BESILI TRAFIC : Luna Schmid, Gaspar Narby, Gilles Escoyez, Merlin Delens, Sophie Schmid, Laurie Perissutti, Jérôme Castin / Création lumière : Florentin Crouzet-Nico, BESILI TRAFIC / Œil exterieur : Lorena Stadelmann / Production et diffusion : Luna Schmid, Merlin Delens / Soutiens à la production : Mathilde Vreven. BESILI TRAFIC tiennent à remercier chaleureusement la commune de Bonfol et ses habitant.es, le STAMM STUDIO, la Cie Point Zéro, le Quai 41, Le Bois des Étoiles, la Compagnie Balor, l’asbl RAVIE, l’équipe de Cerniévillers, Loïc Reichenbach, Noé Gogniat, Héloïse Woitrin, Eric Delens, Pierre Escoyez et Gen Delforge, Christine Perissutti, Lucas Schlaepfer, Lydia Wespi, Lotta et Hansruedi Schmid sans qui ce projet n’aurait pu déployer ses ailes ! Une création de Besili Trafic en coproduction avec le Théâtre de la Vie, Griffes asbl et RAJ. Avec le soutien du Théâtre du Loup, CCDP, République et Canton du Jura, Fédération Wallonie-Bruxelles et Loterie Nationale, Loterie Romande, Fondation Ernst Göhner, Fondation Andomart, Fondation Upsilos, Fondation Loisirs-Casino.
    Lieu
    Théâtre de la Vie
    Rue Traversière, 45
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 219 11 86
    Réservation : +32 2 219 60 06
    reservations@theatredelavie.be
    http://www.theatredelavie.be