Evénements du 22 novembre 2023

  • Le Monde du Premier Jour

    08.11.2023  >  24.11.2023

    • Théâtre
    Le monde du premier jour est un montage des extraits de trois livres d’Eugène Ionesco, Journal en miettes (1967), Présent passé passé présent (1968) et Ruptures de silence (1995) dans lesquels les thèmes se correspondent.

    Lire la suite

    Le monde du premier jour est un montage des extraits de trois livres d’Eugène Ionesco, Journal en miettes (1967), Présent passé passé présent (1968) et Ruptures de silence (1995) dans lesquels les thèmes se correspondent. Il y est question d’un homme en pleine interrogation sur le sens de l’existence et sur un monde dans lequel il ne se reconnaît plus. Cet homme devenu adulte trop tôt, prend subitement conscience de la vieillesse et s’obstine à revivre son passé, ses souvenirs d’une enfance lumineuse. Eugène Ionesco se dévoile non plus comme un grand écrivain de théâtre, mais comme un homme fragile, en prise avec son âge et soumis au passage du temps. Au-delà de ses propos existentiels, Ionesco nous livre son regard désillusionné sur l’actualité et son époque apocalyptique. Il n’a jamais suivi les changements de la société, tant au niveau des idéologies que de l’Histoire. Le Monde du premier jour sera un voyage à travers sa vie intérieure et son écriture pour révéler sa pensée intime méconnue, loin de ses pièces célèbres. Un spectacle de la Compagnie Acqua Alta, en coproduction avec le Centre culturel des Riches-Claires. Avec le soutien de la Commission communautaire française. __________ ___________ TARIFS Tarifs libres 8€ / 12€ / 16€ / 20€ Tarif de soutien à partir de 25€ Places individuelles : CHOOSE CE QUE TU BETAALT (tarif libre) C'est vous qui choisissez le prix que vous souhaitez mettre, en fonction de vos moyens et de vos valeurs. À l'exception des Lundi-Théâtre qui restent à 6€ pour tout le monde, nous vous indiquons un prix conseillé qui permet une rémunération juste pour les artistes et une gestion optimale pour le fonctionnement du théâtre, mais à vous de décider ! Payez ce que vous pouvez, ce que vous voulez, ce qui vous fait plaisir, ce qui vous paraît juste, indispensable, équitable et acceptable ! Vous êtes en mesure de payer un peu plus pour le billet? Vous permettez de la sorte que d'autres paient un peu moins. Merci de contribuer à un accès à la culture pour tou.te.s! PREVENTE : en réservant et payant vos places à l'avance, vous évitez le supplément de 2€ pour les achats le soir-même. Vous êtes étudiant.es en Arts du spectacle ou bénéficiaire des tickets Article 27? Ces tarifs restent valables! ___________ HORAIRES mercredi 08/11 - 19h00 jeudi 09/11 - 20h30 vendredi 10/11 - 20h30 mercredi 15/11 - 19h00 jeudi 16/11 - 14h00 jeudi 1611 - 20h30 vendredi 17/11 - 20h30 lundi 20/11 - 20h30 mercredi 22/11- 19h00 jeudi 23/11 - 20h30 vendredi 24/11 - 20h30
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • In the dark

    09.11.2023  >  25.11.2023

    • Théâtre
    Un spectacle dans le noir complet, un voyage sensoriel

    Lire la suite

    Un spectacle dans le noir absolu. Dès son arrivée, le public est plongé dans l’obscurité la plus totale, les comédiens se chargeant de les conduire à leurs sièges. Une fois assis confortablement, les sens se décuplent et le spectacle commence. Les comédiens demandent un mot à l’auditoire, un mot qui sera le fil rouge… invisible du spectacle. C’est parti pour plus d’une heure de saveurs, d’histoires, de chansons, de parfums, de voix, de sons, de matières, de musiques… dans des tableaux et des scènes tissés à partir du fil rouge de la soirée. À travers l’ouïe, le goût, le toucher et l’odorat, vous percevrez un spectacle comme vous n’en avez jamais vu. Une expérience unique !
    Lieu
    Théâtre l’Improviste
    Rue de Fierlant, 120
    1190 Forest
    http://www.improviste.be/
  • Cyrano

    09.11.2023  >  02.12.2023

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français.

    Lire la suite

    d’après Edmond Rostand Lors de la création de Cyrano de Bergerac, le 27 septembre 1897, au Théâtre de la Porte-Saint-Martin, à Paris, Edmond Rostand est gagné par le doute, ce doute indicible qui tourmente l’auteur quand il révèle son oeuvre au public. C’est en larmes qu’avant le spectacle, il se jette dans les bras de Coquelin, son Cyrano, en s’écriant : ‘Pardonnez-moi, mon ami, de vous avoir entraîné dans cette désastreuse aventure ! …’ Le triomphe sera sans précédent. ‘A 2 heures du matin, le public éperdu criait, riait, pleurait, applaudissait et ne voulait pas s’en aller. (…) La désastreuse aventure était courue ! …’ (Rosemonde Gérard in l’Illustration du 28 janvier 1939, p. 97) Le sommet du théâtre romantique ne perd rien de sa crédibilité quand c’est Woltje, le Ketje de Bruxelles, qui en est le protagoniste. Dès sa ‘création’ chez Toone, en 1969, la pièce connut un immense succès et reste une des plus demandées. L’admirable pièce d’Edmond Rostand, transposée en vers bruxellois, est le fruit d’une collaboration entre Toone VII et Barès. Ce dernier est l’auteur de fables et récits bruxellois publiés, en 1944, sous le titre de ‘Flooskes’ dont l’édition fut rapidement épuisée Lors de la création dans l’Ilot Sacré, le journaliste Luc Honorez écrivit : ‘TOONE et CYRANO’ : quel duo. C’est la rencontre de l’empereur en casquette de l’impasse Schuddeveld et d’un bretteur à panache, c’est un duel pacifique entre un conteur né et un nez qui ne s’en laisse pas conter ! (…) on y retrouve tous les morceaux de bravoure attendus, tels ‘la tirade du nez’, ‘la ballade du duel’, les ‘non merci’. Mieux encore : loin de supprimer l’émotion de certaines scènes, les marionnettes la transposent et l’amplifient par la verve d’un langage coloré’ (Le Soir, 3 octobre 1969). José Géal (pas encore Toone VII) se souvient lorsqu’il fut élève au Conservatoire Royal de Bruxelles, d’avoir eu l’avantage de ‘figurer’ dans CYRANO, alors interprété alternativement au Théâtre Royal du Parc par le directeur Charles Gonthier et par Jean Martinelli ainsi que Maurice Escande de la Comédie Française… expérience bien utile pour un jeune comédien et plus encore pour TOONE.
    Lieu
    Théâtre de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 71 37
    Réservation : +32 2 513 54 86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • Ifigeneia

    15.11.2023  >  22.11.2023

    • Théâtre
    Et si Iphigénie avait dit non ?

    Lire la suite

    Maaike Neuville et Tessa Hall s'attaquent à l'histoire d’Iphigénie, l'une des figures les plus tragiques de la mythologie grecque. Elle est sacrifiée par son père pour que l'armée grecque ait le vent en poupe et puisse récupérer Hélène, enlevée, à Troie, déclenchant une guerre de dix ans. C'est ce que raconte l'histoire. Et si Iphigénie avait pu écrire sa propre histoire ? Si elle ne s'était pas sacrifiée pour son père, pour sa patrie ? Et si on lui avait permis d'être une femme, une jeune femme, avec une voix, avec des mots ? D’autres mots, plus de mots que : « Je donne librement mon corps pour la ville de mon père et pour toute la Grèce ? ». Que se serait-il alors passé ? Dans ce monologue adapté de la tragédie classique, Maaike Neuville fait revenir Iphigénie sur son histoire, sur le cycle sans fin de la vengeance qui pèse sur l'histoire de sa famille. La question qui se pose est la suivante : comment les choses auraient-elles pu être différentes ? Comment faire marche arrière ?Comment renverser le courant qui m'a fait naître ? Comment retrouver la face avant de l'amourque mes ancêtres ont autrefois perdue ? Quel regard portons-nous sur notre histoire occidentale, sur les récits qui nous ont été transmis, écrits pour la plupart par des hommes, dans un contexte où les femmes n'avaient que peu ou rien à dire dans la vie politique et sociale ? Comment, en tant que jeune femme, peut-on assumer son pouvoir sans nier son passé, mais aussi sans le laisser vous empêcher de trouver votre propre voix ? Et comment monter sur scène avec des textes séculaires ? Où les histoires pénètrent-elles dans notre sang et nous poussent-elles à agir ?Et qui, ô qui, père, tient la plume ? Dans cette adaptation qui jette un regard vers l’arrière et vers l’avant, la colère d’Iphigénie prend de nombreuses couleurs et suggère comment avancer, non seulement avec son personnage, mais aussi avec la vision que nous avons de notre passé commun. Ifigeneia est un spectacle de danse parlée où la parole et le mouvement se complètent et s'interrogent, se renforçant mais aussi se contredisant. Tessa Hall en signe la chorégraphie et explore, avec Maaike Neuville, la relation entre le texte et la danse qui se déploie au-delà de l’aspect illustratif, prévisible. Le résultat ? De la danse parlée. Sur le pouvoir transformatif de la rage intemporelle d'une jeune femme.
    Lieu
    KVS
    Quai aux Pierres de Taille, 7
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 210 11 12
    Réservation : +32 2 210 11 12
    info@kvs.be
    http://www.kvs.be
  • Art

    15.11.2023  >  26.11.2023

    • Théâtre

    Lire la suite

    Vous vous souvenez de l’urinoir retourné, signé Marcel Duchamp ? Œuvre on ne peut plus polémique. Provocatrice, stimulante, scandaleuse, elle n’a laissé personne indifférent. Objet de consommation de masse, cet urinoir hante l’art contemporain jusqu’à nos jours. Entre adoration et détestation. L’urinoir, est-ce une œuvre d’art ? Ou bien le concept lui-même fait-il l’œuvre d’art ? Et qui décide ? Dans Art, Reza pose toutes les questions. Cette fois, à partir d’une toile blanche, elle provoque le débat entre trois protagonistes qui vont se déchirer sur les réponses. Parce que, mine de rien, il y en a que ça agace, ces questions-là. Qu’est-ce qu’une œuvre d’art ? À quoi sert l’art ? Fumisterie or not fumisterie ? Et Picasso… Et le fils de la voisine… Et comme c’est bien connu, on ne change pas une troupe qui a fait des étincelles, ce sera un régal de retrouver Bernard, Pierre et Alain dans la partition de Reza qui n’a pas pris une ride. Il faut dire que ces messieurs n’ont que très peu vieilli et plutôt encore bonifié au fil des ans. Et que leur enthousiasme n’a pas pris une ride non plus. On vous promet bien du plaisir au spectacle de ces « sexas » qui se déchirent devant un tableau blanc. Et par la même occasion, on vous promet des sujets de conversation pour 10.000 ans de vernissages et de diners en ville. __________ De Yasmina Reza / Mise en scène : Alain Leempoel / Avec : Bernard Cogniaux, Pierre Dherte et Alain Leempoel __________ UNE COPRODUCTION DU THÉÂTRE LE PUBLIC ET DE PANACHE DIFFUSION. AVEC LE SOUTIEN DU TAX SHELTER DE L’ÉTAT FÉDÉRAL BELGE VIA BESIDE ET DE LA COMMUNAUTÉ FRANÇAISE.
    Lieu
    Théâtre Le Public
    Rue Braemt, 64 70
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 724 24 44
    Réservation : +32 2 724 24 44
    contact@theatrelepublic.be
    http://www.theatrelepublic.be
  • KANO - Les Argonautes | UP - Circus & Performing Arts

    16.11.2023  >  26.11.2023

    • Spectacle
    Le Cirque contemporain peut-il raconter l’inimaginable ? Le geste acrobatique peut-il nous faire vivre et ressentir de l’intérieur la réalité des migrant·e·s exposé·e·s au péril de l’exil? Avec KANO, les Argonautes convoquent tous les Arts – Cirque, Musique, Arts plastiques & Vidéo – pour nous entraîner dans un voyage inouï où aucun mot n’est prononcé.

    Lire la suite

    Entre souvenirs du passé & cahots du présent, deux femmes & deux hommes jetés sur la mer dévoilent leur parcours, pour un spectacle qui vise nos consciences et nos tripes. KANO, la nouvelle création des Argonautes présentée dans la Black Box de UP - Circus & Performing Arts dans le cadre des SERIES, peut surprendre par le sérieux de son sujet : depuis près de 30 ans, les flibustiers des Argonautes nous avaient habitués à des spectacles où le rire vient toujours danser avec le récit, comme le décoiffant et bien nommé ZOUFF [1998], l’ébouriffant PAS PERDUS [2007] ou le dédoublement physique & philosophique de SOLO DUE [2014]. En choisissant d’aborder la thématique de la migration et de l’exil pour son nouveau spectacle, la Compagnie confirme ce que l’on savait déjà d’elle : sa soif d’un monde plus juste, plus poétique, inscrite dans une foi inébranlable en l’art & ses vertus réparatrices. Et puis surtout, comme nous l’explique le metteur en scène Philippe Vande Weghe, il y a eu un appel irrépressible, basé sur une révolte personnelle : « La diabolisation des migrants est inacceptable », lance-t-il. « J’ai rêvé de parler autrement de ces hommes & de ces femmes, pour nous ramener à plus d’humanité ». C’est par l’Art circassien du geste que l’équipe a composé KANO, avec un art du décalage qui devrait mettre du baume au cœur. Au plateau, trois acrobates hors pair [Anke Fiévez, Marina Cherry & Aurélien Oudot] dialoguent par le corps avec un musicien-compositeur [Corentin Boizot-Blaise], entre projections vidéo & plateau tournant. - -> À partir de 10 ans -> Spectacle présenté en SALLE [BlackBox]
    Lieu
    UP - Circus & Performing Arts
    Rue Osseghem, 50
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : +32 2 538 12 02
    communication@catastrophe.be
    http://upupup.be
  • IT’S EXTRA | Ensemble Piece - Khadija El Kharraz Alami

    16.11.2023  >  15.12.2023

    • Cours, Stages et Ateliers
    IT'S EXTRA vous invite à rester un peu plus longtemps dans l'univers des artistes.

    Lire la suite

    IT'S EXTRA vous invite à rester un peu plus longtemps dans l'univers des artistes. Discuter autour d'un verre dans le décor, s'immerger dans une discussion, apprendre dans un atelier ou se laisser aller sur la piste de danse !
    Lieu
    GC De Kriekelaar
    Rue Gallait
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 245 75 22
    dekriekelaar@vgc.be
    http://www.dekriekelaar.be
  • Dream job(s)

    21.11.2023  >  02.12.2023

    • Théâtre
    Chloé : Si tu résistes, tu détraques toute une série de petits trucs, des trucs insignifiants qui en soi, n’ont pas grande importance, mais la somme de ces petits trucs, ça finit par tout bloquer, ça empêche la machine d’avancer.

    Lire la suite

    DUREE - 1h45 _______________________________________________________ Dream Job(s) suit les parcours de jeunes adultes qui entrent sur le marché du travail. Mais comment se réaliser lorsqu’on ne trouve pas sa place dans la société ? Lorsqu’on a l’impression de n’être qu’un rouage dans la grande machinerie de l’hyper-productivité ? Le texte, double lauréat du prix des metteur·euses en scène hors et en Belgique, est écrit comme une enquête sous forme de flash-backs qui permettent de reconstruire les morceaux d’un puzzle éclaté. Il questionne le fonctionnement sociétal dans lequel nous acceptons de vivre ou non et pose ce postulat : la violence d’une rébellion ne peut être comprise que si elle est mise en perspective avec la violence de l’oppression qui l’a provoquée. Pour soutenir l’écriture rythmique et fragmentée d’Alex Lorette, Héloïse Meire monte ce texte comme un concert-spectacle avec sur scène 6 comédien·ne·s-instrumentistes, sous la direction musicale de Samuel Gerstmans. Le rythme effréné auquel est soumis le personnage principal sera accentué par l’omniprésence de la batterie et son état intérieur par une musique inspirée de l’électro, du jazz et du rock. _______________________________________________________ RENCONTRE - Je 23.11 après la représentation. Autour des thématiques du spectacle, avec Alex Lorette et ses invité·e·s. _______________________________________________________ Ecriture Alex Lorette - Mise en scène Héloïse Meire - Composition et direction musique acoustique Samuel Gerstmans - Composition musique électro Antoine Maes - Comédien.ne.s-instrumentistes Sarah Ber, Bénédicte Chabot, Elfée Durşen, Fabian Finkels, Pierre Martin-Bànos, Jérémie Zagba - Assistante à la mise en scène Amandine Vandenheede - Stagiaire assistante Marie Delpit - Création lumière et direction technique Jérôme Dejean - Scénographie et accessoires Sophie Hazebrouck – Costumes Irma Morin - Ingénieur son Jean-François Lejeune - Régie lumière Le Vilar/ Le Rideau - Coordination WUP Valérie Kohl - Photo visuel Katherine Longly. Un spectacle de la Compagnie What's Up. Coproduction Le Vilar, le Rideau et DC&J Création. Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles – Service général de la Création artistique / Théâtre Adulte, du Centre des Arts scéniques, d'Arscena, d’Inver Tax Shelter et du Tax Shelter du Gouvernement fédéral belge. Lansman Editeur. 2019 Le texte est lauréat de l’aide à la création de textes dramatiques - Artcena.
    Lieu
    Le Rideau
    Rue Goffart, 7 A
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 737 16 01
    Réservation : +32 2 737 16 00
    contact@rideaudebruxelles.be
    http://www.rideaudebruxelles.be
  • Ali Doğan Gönültaş Trio (Turkie)

    22.11.2023

    • Concert
    La voix vibrante d’Ali Doğan Gönültaş nous livre tous les trésors musicaux d’Anatolie. Musicien kurde, il s'engage en faveur de son héritage culturel ancien et diversifié. Né à Kiğı, une petite ville de l'est de l'Anatolie, Ali Doğan Gönültaş est diplômé des départements d'archéologie et de radio-télévision et cinéma de l'université de Kocaeli sur la mer de Marmara.

    Lire la suite

    Héritier d’une culture musicale ancestrale, Ali Doğan Gönültaş est un musicien kurde à la voix sublime. Il est né à Kiğı, une petite ville d’Anatolie orientale, qui fait partie de Bingöl, près de la région tristement célèbre de Tunceli (Dersim en Kurde). Zone montagneuse difficile d’accès, économiquement sans importance, historiquement improductive, elle est peu peuplée et le tourisme n’y joue aucun rôle. Un mythe entoure pourtant cette région et sa culture : le nom « Dersim », interdit par les politiciens turcs, devenu un mot de code pour désigner une rébellion latente – présente aussi dans la musique. Une grande partie de la population appartient à l’alévisme, un mouvement islamique répandu en Anatolie, qui trouverait ses origines dans la montagne sacrée de Munsur, culminant à près de 3 500 mètres d’altitude. Deux langues kurdes différentes y sont parlées : le zazaki par la majorité et le kurmanji plus minoritaire. Des Turkmènes et des Arméniens vivaient également dans la région, nombreux y étant assimilés avant le génocide de 1915. Diplômé des départements d’archéologie et de radio-télévision et cinéma de l’université de Kocaeli sur la mer de Marmara, Ali Doğan Gönültaş a débuté sa carrière professionnelle en tant que musicien en 2015 avec le groupe indépendant « Ze Tijê ». Membre fondateur du groupe, il a sorti deux albums en tant que compositeur, arrangeur et interprète et a collaboré aux bandes originales de films tels que « My Own Life » (2014) et « Seng » (2021). En tant que compositeur, il a participé au projet « La voix de la ville comme exemple du patrimoine culturel immatériel (Diyarbakır) ». Depuis 2020, il travaille comme rédacteur musical pour l’émission télévisée « Voix et traces » de la chaîne Kurde Can TV. En tant que modérateur de l’émission, il propose une variété de styles et de genres musicaux folkloriques de Turquie. De 2007 à 2017, il a mené des recherches sur le patrimoine musical de Kiğı. Le premier résultat en 2018 a été une série de concerts solo « Xo Bi Xo » avec des chansons en kurmandji, en turc et dans sa langue maternelle zazaki. Il poursuit ce travail musical en 2022 avec l’impressionnant album « Kiğı », qui porte le nom de sa ville natale. Il y porte un regard personnel sur son trésor musical, vieux de 150 ans, avec des morceaux dans les langues locales : Kirmancki (Zazaki), Kurmanji et Kirdaski (tous deux dialectes kurdes), arménien et turc. Dans ses concerts, il donne la parole à des cultures qui risquent de tomber dans l’oubli et emmène le public dans un voyage intemporel à travers d’innombrables mélodies où vibre toute la beauté de l’Anatolie orientale.
    Lieu
    Muziekpublique
    Galerie de la Porte de Namur, 3
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 217 26 00
    Réservation : +32 2 217 26 00
    info@muziekpublique.be
    http://www.muziekpublique.be
  • Les Brise-Lames - Films collectifs réalisés avec des jeunes en IPPJ

    22.11.2023

    • Cinéma
    Au-delà de nos yeux, loin des regards, derrière les murs d’Institutions Publiques de Protection de la Jeunesse (IPPJ), des adolescent.e.s nous parlent à travers trois court-métrages collectifs.

    Lire la suite

    -> ATЯƎꓭI⅃ (2022) Film collectif réalisé à l'IPPJ de St-Servais. 15 min. -> NOUS SOMMES LES PAYSAGES DEVASTES (2023) Film collectif réalisé à l'IPPJ de Fraipont 21 min. -> LIBERTA (2019) Deux artistes ont proposés à des jeunes de l'IPPJ de Fraipont d'entrer dans un processus artistique qui mènerait à un film. Un film collectif réalisé par un jeu de ping-pong entre les jeunes et les artistes professionnels pour parler de liberté, d'évasion et de nos rêves. 38 min. Une rencontre suivra les projections.
    Lieu
    Centre Culturel Jacques Franck
    Chaussée de Waterloo, 94
    1060 Saint-Gilles
    Tél : +32 2 538 90 20
    Réservation : +32 2 538 90 20
    info@lejacquesfranck.be
    http://www.lejacquesfranck.be