Evénements du 9 février 2023

  • "Pour Nous, l’Oubli" Les Souffleuses de Chaos

    25.01.2023  >  12.02.2023

    • Théâtre
    « Au bout du compte, nous sommes des auxiliaires. Pour eux, les honneurs ; pour nous, l'oubli. » Regina Arrieta

    Lire la suite

    Du 25 janvier au 12 février 2023 « Pour Nous, l’Oubli » Les Souffleuses de Chaos Création Mondiale Quel a été le rôle des femmes dans les mouvements révolutionnaires ? Quel héritage ont-elles laissé sur les citoyennes d’aujourd’hui ? De nombreuses conquêtes sociales ont été obtenues grâce à la mobilisation des travailleuses et ouvrières. Parmi elles, Louise Michel, Alexandra Kollontaï et Dolores Ibárruri ont eu un impact majeur sur le développement des mouvements d'émancipation. Leurs combats méconnus renaissent aujourd’hui sur scène… « Au bout du compte, nous sommes des auxiliaires. Pour eux, les honneurs ; pour nous, l'oubli. » Regina Arrieta Avec : Noémi Knecht, Florelle Naneix, Tiphaine van der Haegen Mise en scène : Marion Pillé. Assistant : Alessandro de Pascale Lumière : Clément Bonnin. Scénographie : Florian Huet Musique : Alice Vande Voorde Coproduction avec « Les Souffleuses de Chaos » Soutiens à la création : La Comédie Royale Claude Volter, Factory, Le Delta - Espace Culturel Provincial de Namur, La Maison de la Création - Centre Culturel Bruxelles Nord, Le Centre Culturel de Marchin, le Centre Culturel de La Vénerie, le Centre d'Action Laïque, La Fondation Roi Baudouin (compte de mécénat culturel), réalisé avec l'aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Administration générale de la Culture, Service Théâtre
    Lieu
    Comédie Claude Volter
    Avenue des Frères Legrain, 98
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tél : +32 2 762 09 63
    Réservation : +32 2 762 09 63
    secretariat@comedievolter.be
    http://www.comedievolter.be
  • Mitten wir im Leben sind / Bach6Cellosuiten - Anne Teresa De Keersmaeker, Jean-Guihen Queyras & Michiaki Ueno / Rosas

    26.01.2023  >  11.02.2023

    • Spectacle
    Trois danseurs et deux danseuses - dont De Keersmaeker elle-même - adaptent, questionnent et dansent les six Suites pour violoncelle de Bach. L'architecture ingénieuse, le rythme dansant et la beauté intemporelle de ces dernières continuent de fasciner jusqu'à aujourd'hui. Une symbiose passionnante entre musique et danse en live.

    Lire la suite

    Les Suites pour violoncelle de Johann Sebastian Bach constituent un jalon dans l'histoire de la musique occidentale. Leur architecture ingénieuse, leur rythme dansant et leur beauté intemporelle continuent de fasciner jusqu'à aujourd'hui. Anne Teresa De Keersmaeker a déjà démontré son affinité avec Bach dans des interprétations telles que les Variations Goldberg et les Six Concertos Brandebourgeois. Elle continue de tenter de créer une chorégraphie qui capture l'essence du langage musical de Bach. Dans Mitten wir im Leben sind, trois danseurs et deux danseuses - dont De Keersmaeker elle-même - adaptent, interrogent et dansent les six suites. Cette symbiose passionnante de la musique et de la danse révèle à la fois la singularité de chaque suite et leur interaction mutuelle dans l'ensemble du cycle. • Anne Teresa De Keersmaeker est, avec sa compagnie Rosas, une valeur établie de la danse contemporaine internationale. Elle est étroitement associée au Kaaitheater depuis le début de sa carrière de danseuse. Parallèlement à cette création, nous présenterons En Atendant et Création 2023 au printemps 2023.   « Si vous deviez choisir un chorégraphe à associer à Bach, ce serait Anne Teresa De Keersmaeker. » - The Guardian « Un grand moment de grâce et de beauté. » - La Libre
    Lieu
    Rosas
    Avenue Van Volxem, 164
    1190 Forest
    Tél : +32 2 344 55 98
    mail@rosas.be
    http://www.rosas.be
  • Dimanche

    31.01.2023  >  18.02.2023

    • Théâtre
    C’est avec plaisir et émerveillement que nous accueillons à nouveau Dimanche de Focus & Chaliwaté, un véritable bijou scénique teinté d’humour et de poésie. Dimanche dépeint le portrait d’une humanité, en total décalage avec son époque, saisie par le chaos des dérèglements climatiques.

    Lire la suite

    Une famille s’apprête à passer un dimanche à la maison. Malgré la chaleur, les objets qui fondent, un vent à décorner les bœufs et le déluge qui fait rage, la vie suit son cours. Alors que tout se transforme et s’effondre, l’être humain déploie une surprenante inventivité pour tenter de préserver son quotidien… jusqu’à l’absurde. Au même moment, sur les routes parcourant le monde, une équipe de reporters animaliers préparent un documentaire témoignant de la vie des dernières espèces vivant sur Terre. Fruit d’une écriture collective sans paroles, mêlant théâtre gestuel, théâtre d’objet, marionnette, jeu d’acteur et vidéo, Dimanche témoigne des cataclysmes en cours et à venir, et de l’apocalypse naissante. À la manière d’un jeu de ping-pong, nous suivons deux points de vue différents – celui d’une cellule familiale et celui des reporters – qui donnent à voir une communauté de gens décalés par rapport à ce qui leur arrive. L’écriture onirique épouse parfaitement un délicieux absurde et un artisanat 100% maison.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Kung-fu

    31.01.2023  >  18.02.2023

    • Théâtre

    Lire la suite

    Tu sais, moi le Kung-fu, je m'en fous. Ça m'a jamais trop plu la baston. Et toi, qu'est-ce qui te plaît là-dedans ? Donner des coups de pied. Et qu'est-ce qui te plaît, dans la vie en général ? Donner des coups de pied. On va faire un spectacle où on donne des coups de pied, alors. Emilie Guillaume est comédienne. Mais cela ne lui suffit pas. A la sortie de l’école, il lui reste quelques centaines d’euros qu’elle claque dans un aller simple pour la Chine. Elle s’inscrit à l’école du cirque de Pékin, la seule qui accepte les étrangers. Surtout s’ils sont capables, comme Emilie, de faire un salto arrière sur place. En Chine, elle perfectionne son kung-fu. Puis devient cascadeuse. Elle pratique plusieurs arts martiaux différents, au rythme de quatre heures par jour. Wushu (Kung-fu moderne à mains nues et avec sabre, nunchaku, lance...), trickz (acrobatie martiale), silat, boxe, catch, wing chun, taekwondo, escrime… Mais son vrai truc, c’est le nunchaku, qu’elle transporte dans son sac à main. Avec son énergie débordante, ses cheveux en pétard, ses vêtements flashy et son sourire perpétuel, Emilie est régulièrement appelée pour régler des combats sur les scènes de théâtre et les plateaux de cinéma. Emilie - inconditionnelle de Jackie Chan, de Tarantino et des mangas -, ​son compagnon Felipe Salas, ancien enfant des rues venu de Colombie devenu acrobate et artiste de cirque de renommée internationale ; et le metteur en scène Denis Laujol (Fritland, Pas Pleurer & Le Champ de Bataille), s’appliqueront, avec Kung-fu, ​à combattre de puissants ennemis : le sexisme, la bêtise, la violence, la lourdeur, la déprime... Et à faire dans le même temps le récit d'un formidable acte d’émancipation féminine d'aujourd'hui.
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • I have a million reasons

    01.02.2023  >  17.02.2023

    • Théâtre
    Docufiction. Ce projet parle d'une problématique actuelle et inquiétante. Retraçant 5 ans de recherche documentaire de terrain, la mise en scène est divisée en différents chapitres comme un kaléidoscope de la dramaturgie du suicide.

    Lire la suite

    Docufiction. Ce projet parle d'une problématique actuelle et inquiétante. Retraçant 5 ans de recherche documentaire de terrain, notre spectacle questionne le suicide et le déconstruit. Dans un espace agrémenté par quelques éléments de décor, la mise en scène est divisée en différents chapitres comme un kaléidoscope de la dramaturgie du suicide. Les acteurs jouent différents personnages passant par le théâtre physique, réaliste, abstrait. Vous y trouverez des injections d'audios ou vidéos documentaire de nos recherches de terrain. ______________________ Tarif de base 18,00 €/ 16,00 € prévente Tarif réduit 12,00 €/ 10,00 € prévente Lundi-théâtre 6€ Article 27
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Ici je lègue ce qui ne m’appartient pas

    03.02.2023  >  11.02.2023

    • Théâtre

    Lire la suite

    Comment me souvenir de choses que je n’ai pas vécues ? Est-ce que j’ai le choix de ce que j’hérite ? Quel est mon degré de responsabilité là-dedans ? Je me suis souvent demandé qui j’étais. Quel est ce « je » sur lequel tant de choses reposent ? Je n’ai jamais su répondre, peut-être pour ne pas fixer quelque chose qui doit rester en mouvement. Peut-être que la réponse de « Qui suis-je » se trouve dans le regard de ceux qui m’entourent. Et ceux qui m’entourent, considèrent que mon « je » vient d’ailleurs. Dans Ici je lègue ce qui ne m’appartient pas, Habib Ben Tanfous, acteur et danseur tente de définir ce qu’il est à travers le prisme de ceux qui nous précèdent. Un corps, un micro, une identité complexe.
    Lieu
    Atelier 210
    Chaussée Saint-Pierre, 210
    1040 Etterbeek
    Tél : +32 2 732 25 98
    info@atelier210.be
    http://www.atelier210.be
  • Bye Bye Bongo

    08.02.2023  >  10.02.2023

    • Théâtre
    Un objet théâtral aux accents de concert destiné aux adolescent·e·s pour aborder avec poésie et justesse la thématique du deuil.

    Lire la suite

    Cette pièce de théâtre aux accents de concert destinée aux adolescents raconte l'histoire de Benoît dont le père meurt brutalement dans un accident de la route. Le jour du drame, Benoît rencontre Sandra, une nouvelle élève dans l’école. Alors qu’il pense vivre le plus beau jour de sa vie en rencontrant son âme sœur, sa mère doit lui apprendre la douloureuse nouvelle. Mais Benoît a-t-il vraiment entendu ? A-t-il compris ? Pour affronter ce traumatisme, il va s'inventer une autre vie sortie tout droit de son imaginaire… A travers le récit de Benoît, la compagnie Domya aborde le thème du deuil avec poésie et intelligence. Utilisant les codes du concert, les comédiens et musiciens servent le propos avec justesse dans une mise en scène dont le point de vue est axé sur la résilience.
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Zouglou

    08.02.2023  >  09.02.2023

    • Spectacle
    En zouglou, on libère la parole, on délie les langues et on tente de se libérer du joug du pouvoir avilissant. La pièce questionne cette nécessité et cette légitimité de la révolte pour une justice sociale et une société égalitaire. C'est une invitation à continuer la lutte pour une justice sociale, à poursuivre la révolte face aux inégalités sociales et écologiques.

    Lire la suite

    Ce duo retrace le parcours d'un homme qui, dans son combat, emprunte à toute sa génération la force d'un rythme né pour et pendant la lutte. Face à un pouvoir dictatorial sourd, il chante, danse, parle et ironise. Zouglou teaser from Studio Ubik on Vimeo. En baoulé, « zouglou » signifie « saleté, pourriture, tas dʼordure » à l'image de la promiscuité dans laquelle vivent les étudiants ivoiriens dans les campus à la fin des années 90. Leurs voix s'élèvent et passent par un rythme, une danse. Un groupe de musique estudiantin s'empare de cette révolte et écrit la toute première chanson de ce nouveau mouvement, le Zouglou. Cette chorégraphie imprégnée de mouvements d'imploration et de contestation se nourrit de l'histoire et de la gestuelle du Zouglou, mais également de celles des différentes révolutions dans le monde. Partout où il y a revendications populaires, il y a Zouglou. Partout où il y a Zouglou, il y a révolte. Partout où il y a révolte, il y un désir de changer les choses, de réinventer le monde. En zouglou, on libère la parole, on délie les langues et on tente de se libérer du joug du pouvoir avilissant. La pièce questionne cette nécessité et cette légitimité de la révolte pour une justice sociale et une société égalitaire. C'est une invitation à continuer la lutte pour une justice sociale, à poursuivre la révolte face aux inégalités sociales et écologiques. Cette chorégraphie se nourrit de lʼhistoire et de la gestuelle du Zouglou, mais également des différentes révolutions dans le monde. Comédien, danseur, chorégraphe, Hippolyte Bohouo est né en Côte dʼIvoire. Il pratique la danse et le théâtre depuis son plus jeune âge. Après avoir dansé dans la fresque dʼouverture du PANAF 2009 (Festival Panafricain dʼAlger) avec Kamel Ouali, il sʼinstalle en Belgique en 2010, et crée des pièces en résonance avec son actualité. En 2012, il met en scène, au TOB, "Juste la fin du monde" de Jean-Luc Lagarce. En septembre 2018, il est danseur dans "La flûte enchantée", mis en scène par Roméo Castellucci et chorégraphié par Cindy Van Acker à lʼopéra La Monnaie de Bruxelles et lʼopéra de Lille. Avec Conception, chorégraphie et interprétation Hippolyte Bohouo Scénographie Johanna Daenen Chant Maatrix Ebonga (Ange Deroux) Collaboration à la dramaturgie Fanny Brouyaux Regard extérieur Serge Aimé Coulibaly Aide à la mise en scène Charlotte Fischer Création musicale Manou Gallo et Mick Lemaire Création lumière Jody de Neef Régie lumière Irina Reinke Régie son Brice Tellier Coproduction Charleroi-danse et Le 140 Avec l'aide du Centre Culturel Jacques Franck, Archipel 19 (Centre Culturel de Berchem Sainte-Agathe et Koekelberg), La Bellone (Maison du spectacle), AD LIB Production (Résidences au LIBITUM), Les Riches -Claires, Le Grand Studio Soutien LookIN'OUT et Le Bamp ciebogarts.be facebook.com/bogartscie
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 639 09 80
    Réservation : +32 2 639 09 82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • L’après-midi d’un foehnVersion 1

    08.02.2023  >  11.02.2023

    • Spectacle
    L’après-midi d’un foehn Version 1 convie petits et grands à l’émerveillement, devant ce qui est impalpable et brillamment dompté, comme s’il s’agissait de morceaux de matière.

    Lire la suite

    L’artiste pluridisciplinaire Phia Ménard s’invite enfin au Théâtre National Wallonie-Bruxelles avec l’une des pièces les plus emblématiques de son répertoire : L’après-midi d’un foehn Version 1.  Dans le premier opus du cycle Pièces de vent, la performeuse pose son regard sur l’air qui nous entoure. Ici, la matière à laquelle nous prêtons rarement attention, devient un objet artistique à part entière, ouvrant grand les portes d’un imaginaire poétique et aérien. Le foehn, c’est ce vigoureux vent du sud, chaud et sec, « mangeur de neige », dont l’effet aggravant sur l’humeur et les comportements est documenté par l’Université de Munich Ludwig-Maximilians. Partant de l’influence de la matière sur nos changements d’humeurs, Phia Ménard crée une utopie dans laquelle l’humain maîtrise le vent.  Sur le plateau, au son de trois œuvres musicales de Claude Debussy – L’après-midi d’un faune, Nocturnes et Dialogue du vent et de la mer – un·e maître·sse de ballet cerné·e de brasseurs d’air donne vie à une nuée de sacs plastique transformés en marionnettes qu’il·el fait monter, descendre, tourner, virevolter sous l’effet des courants de ce silencieux vortex.     Dans la parabole volatile, il y a une dimension sensible et critique : les gestes de Phia Ménard relèvent de la transformation, elle érode la matière et les individus ; un geste à la suite d’un autre, crée d’autres mondes plus irradiants, dansants, où l’humain et le non humain ne font qu’un. Quelque chose les hybride.  In fine, L’après-midi d’un foehn Version 1 convie petits et grands à l’émerveillement, devant ce qui est impalpable et brillamment dompté dans une performance/installation, comme s’il s’agissait de morceaux de matière. L’air n’est-il pas la véritable matière de la vie ? 
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Nebula - Vania Vaneau

    09.02.2023  >  10.02.2023

    • Spectacle
    Vania Vaneau aborde dans Nebula la relation entre le corps humain et la nature comme une rencontre de champs de force dans un contexte post-apocalyptique. Nebula est une traversée vers l'inconnu et un moment d'éclipse qui offre un aperçu d'autres mondes possibles.

    Lire la suite

    Du charbon au diamantDe l'oxygène dans le sangUn miracle à chaque instant Dans Nebula, la scène apparaît comme un paysage noir brûlé, à la fois naturel et futuriste, où tout a été anéanti à l'exception de quelques éléments: pierres précieuses, charbon, eau, argile, miroirs.... En dialogue avec ces matériaux, la danseuse vibre avec les énergies qui l'entourent, se réinventant en arbre, en tigre et en étoile. Pénétrant dans des univers inconnus pour révéler ce qui existe au-delà du trou noir, le solo Nebula ouvre des espaces encore plus vastes avec de nouvelles formes de vie où le temps est dilaté. • Vania Vaneau est née au Brésil, où elle a commencé à étudier la danse. Elle a ensuite poursuivi sa formation à P.A.R.T.S à Bruxelles, a obtenu une licence de psychologie à l'Université Paris 8 et a suivi une formation en Body Mind Centering. Vaneau s'intéresse aux multiples couches physiques et mentales du corps humain ainsi qu’à leur relation avec l'environnement naturel et culturel. Jouant avec les contrastes et intensités, elle crée des performances sensorielles et visuelles, comme Blanc, qui a reçu un prix international. Sa nouvelle création Nebula résonne intensément avec la pensée écoféministe actuelle.
    Lieu
    Charleroi danse / La Raffinerie
    Rue de Manchester, 21
    1080 Molenbeek-Saint-Jean
    Tél : +32 71 20 56 40
    Réservation : +32 71 20 56 40
    contact@charleroi-danse.be
    http://www.charleroi-danse.be