Evénements du 6 octobre 2022

  • Kevin

    05.10.2022  >  06.10.2022

    • Théâtre
    Après avoir décomposé, analysé et désacralisé l’orthographe française, Arnaud Hoedt et Jérôme Piron s’interrogent sur l’école. Ils jettent un regard naïf et partial, désinvolte et documenté sur ses fondements, ses valeurs et ses enjeux. Et puis ils font des blagues aussi. Plein.

    Lire la suite

    Il y a les pédagogues compétents, les profs qui aiment leurs élèves et dont la personnalité est une leçon à elle seule, les directeurs d’école qui luttent chaque jour jusqu’à l’épuisement, les parents impliqués, les élèves inspirants. On ne parlera pas d’eux.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Rebelle sans cause

    05.10.2022  >  21.10.2022

    • Spectacle
    Un seul en scène c'est comme la vie. Tu viens sur scène seul, tu prends du plaisir avec des inconnu.e.s et à la fin tu quittes la scène seul. Comme dans la vie, on ne retient que ton entrée et ta sortie. Le reste c'est pour les oubliettes. Un nouveau personnage de Roda Fawaz, absurde, perdu, drôle et touchant qui cherche sa place dans la société dont il n’a pas tous les codes.

    Lire la suite

    Après « On The Road…A » et « Dieu le Père », Roda Fawaz revient avec sa nouvelle création inédite « Rebelle sans cause ». Dans ce nouvel opus, il revient un peu plus au cabaret et au stand up avec celui qui l’avait déjà mis en scène dans « On The road…A », Eric De Staercke. Le public sera spectateur d’un personnage absurde, perdu, drôle et touchant qui remet en question sa place dans une société dont il n’a pas tous les codes. ___________________ TARIFS Tarif de base 18,00 €/ 16,00 € prévente Tarif réduit 12,00 €/ 10,00 € prévente Lundi-théâtre 6€ Article 27
    Lieu
    Les Riches-Claires
    Rue des Riches Claires, 24
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 548 25 80
    Réservation : +32 2 548 25 80
    accueil@lesrichesclaires.be
    http://www.lesrichesclaires.be
  • Hedda

    05.10.2022  >  08.10.2022

    • Théâtre
    Aurore Fattier s’empare du classique d’Ibsen et en propose une transposition contemporaine doublée d’une mise en abyme de l’œuvre.

    Lire la suite

    Hedda, portrait pluriel de femmes, nous immerge dans les derniers jours de répétition d’Hedda Gabler. Une metteuse en scène est aux prises avec l’œuvre d’Ibsen. Son travail est ponctué par l’affleurement, progressivement obnubilant, de souvenirs de sa sœur, disparue des années auparavant. Nous parcourons ce chemin inattendu, vertigineux, avec elle jusqu’à l’éclosion de son spectacle. Aurore Fattier s’empare du classique d’Ibsen et en propose une transposition contemporaine doublée d’une mise en abyme de l’œuvre. Sa création s’impose en machine à visions affûtées, nous faisant regarder de plus près les nœuds mystérieux qui existent entre l’indicible et l’existence incarnée. D’un côté, sorte de making of aux allures de polar fantastique où l’on suit les remous du processus de création dans les coulisses du théâtre. De l’autre, une pure fiction, la représentation de pans entiers d’Hedda Gabler mis en scène et interprétés par le personnage de Laure entouré d’acteur·ices en costumes, dans le décor de la pièce, le salon de musique. Entre structure en miroir, lecture contemporaine et esthétique historique de la pièce, Aurore Fattier donne à voir, en confrontant cette histoire à ce qui pourrait être un fait divers contemporain – la disparition d’une jeune actrice et ses répercussions sur ses proches –, toute la différence qui existe entre la violence que subissent les femmes dans le monde réel et la façon dont elle a été idéalisée à travers les monuments culturels érigés par nos pères fondateurs. Production Théâtre de Liège Coproduction Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Le Bonheur

    05.10.2022  >  08.10.2022

    • Théâtre
    Telle une cérémonie, Le Bonheur s’ouvre sur des voix venues d’ailleurs, des ombres qui se faufilent derrière les rideaux de plastique, des témoignages projetés qui interagissent avec les comédien·nes sur scène.

    Lire la suite

    Le théâtre n’est jamais aussi grand que lorsqu’il puise aux sources du réel, du document. Depuis 2005, c’est le ressort dramatique même des spectacles de la metteuse en scène Tatiana Frolova, figure phare du Théâtre KnAM. Au cœur de la ville industrielle de Komsomolsk-sur-l’Amour, à l’extrême orient de la Russie, le Théâtre KnAM est un îlot de résistance, presque utopique, où souffle le vent de la liberté et dont l’existence même, depuis plus de trente ans, relève de la survie. Telle une cérémonie, Le Bonheur s’ouvre sur des voix venues d’ailleurs, des ombres qui se faufilent derrière les rideaux de plastique, des témoignages projetés qui interagissent avec les comédien·nes sur scène. Celle·ux-ci partagent leur présent, les difficultés de leur existence. En s’inscrivant dans une ère où tout semble s’écrouler, Tatiana Frolova décrypte les faits historiques et utilise les témoignages de ses compatriotes, recueillis par sa caméra. Qu’est-ce qui pour nous, en tant que nation, est le plus précieux et le plus désirable aujourd’hui, alors que le socialisme et les idées « fraternité-égalité-liberté » sont jeté·es dans les poubelles de l’histoire et sont remplacées par la religion « confort-stabilité-sécurité » ? Il semble que les Russes aient abandonné cette chose précieuse qu’est le bonheur. Tatiana Frolova explore, aussi loin que possible, cette question du bonheur, les yeux grands ouverts sur son pays, aspirant à un monde nouveau plus égalitaire, tendu vers l’harmonie. La pièce déploie un large spectre des possibles. Elle foisonne d’images actuelles et passées – photos, vidéos, archives – et fait entendre une multitude de points de vue. Elle se risque à des jeux décalés, moins en quête de virtuosité que d’un tremblement des sens. Première belge
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Je ne haïrai pas

    05.10.2022  >  22.10.2022

    • Théâtre

    Lire la suite

    “Thank you for keeping my daughters alive” (Merci de garder mes filles en vie). Dédicace. Izzeldin Abuelaish est Palestinien, né à Gaza. A force de ténacité, il réussit à devenir médecin, spécialisé en gynécologie obstétrique. Il est un spécialiste mondial de l’infertilité. Il donne la vie… Il est aussi le premier médecin palestinien à exercer en Israël. Il a subi à ce titre toutes les tracasseries et humiliations au passage des fameux “check-points” entre les deux pays. Malgré tout, il tente de construire des ponts entre Israéliens et Palestiniens. Puis il y a l’opération Plomb durci. Un tank tire deux obus sur sa maison, tuant trois de ses filles et une de ses nièces, et blessant grièvement plusieurs autres de ses enfants. Fou de douleur. Pourtant, Izzeldin écrit son livre, I shall not hate. L’histoire de sa vie, et sa foi en l’avenir, le dialogue et la paix. Il est aujourd’hui traduit en 25 langues. Faire un spectacle de son témoignage - avec Deborah Rouach et dans la mise en scène de Denis Laujol (Fritland, Le Champ de Bataille) -, est un immense honneur. Lui, dont plusieurs parlementaires belges soutiennent la candidature au prix Nobel de la paix. L’histoire d’Izzeldin nous incite à la réflexion. Celle de ce petit enfant de Gaza devenu docteur qui donne la vie. Qui perd l’essentiel, mais qui refuse la haine. Et qui promeut le dialogue, la culture, l’éducation pour combattre le repli, la peur. Un premier pas pour tendre la main par-dessus les murs et les obus. Le Soir
    Lieu
    Théâtre de Poche
    Chemin du Gymnase, 1 A
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 649 17 27
    Réservation : +32 2 649 17 27
    reservation@poche.be
    http://www.poche.be
  • Jazz Station Big Band

    06.10.2022

    • Concert

    Lire la suite

    Line-up: Stéphane Mercier - sax alto, flûte, direction artistique / Daniel Stokart - sax alto et soprano, flûte, flûte alto / Steven Delannoye - sax tenor / Vincent Brijs - sax ba­ryton / Loïc Dumoulin, Pauline Leblond, Jean-Paul Estié­venart - trompette, bugle / Peter Delannoye, David De Vrieze - trombone / Bart De Lausnay - trombone basse / François Decamps - guitare / Vincent Bruyninckx - piano / Boris Schmidt - contrebasse / Toon Van Dionant - batterie Descriptif: « Le Jazz Station Big Band est sans conteste un des big bands européens les plus prometteurs. L’écriture est ingé­nieuse et ambitieuse et les arrangements sont profonds et sensés. Leur utilisation astucieuse des mesures impaires, des changements de métrique et de l’improvisation libre gardent l’auditeur en éveil, mais un grand lyrisme, de la simplicité et de la beauté se trouvent aussi dans leur tra­vail. Voici sans nul doute un album de grande qualité d’un orchestre au potentiel illimité » Antonio Sanchez (batteur du Pat Metheny Group, et compositeur de la bande-son du film Birdman, Oscar du meilleur film (2015) et César du meilleur film étranger). Infos & réservations : 12€ · 9€ membres, étudiants, demandeurs d’emploi. Réservations vivement conseillées via notre billetterie en ligne. Accès et transports : Les cyclistes peuvent laisser leur vélo sans se préoccuper, dans l'enceinte de la Jazz Station. Les bus 29 et 351 s'arrêtent à deux pas, à l'arrêt Clovis. Les bus 60 et 63 s'arrêtent à Ambiorix, cinq pas. Le 61 s'arrête à Steurs, trois pas ! Les automobilistes doivent chercher pour se garer, mais ce n'est pas difficile. Le parking le plus proche est à Madou, de là 15 min à pied.
    Lieu
    Jazz Station
    Chaussée de Louvain, 195
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    Tél : +32 2 733 13 78
    Réservation : +32 2 733 13 78
    info@jazzstation.be
    http://www.jazzstation.be/
  • Le PasséPrésent et avenir

    06.10.2022  >  07.10.2022

    • Conférences et congrès
    Incarnation du théâtre libre en Russie, le KnAM, entre geste artistique et parole documentaire, à la croisée des images, des destins et des témoignages, met en lumière la réalité complexe de la Russie contemporaine, créant des œuvres politiques pleines d'humanité.

    Lire la suite

    Incarnation du théâtre libre en Russie, le KnAM, entre geste artistique et parole documentaire, à la croisée des images, des destins et des témoignages, met en lumière la réalité complexe de la Russie contemporaine, créant des œuvres politiques pleines d'humanité. Première soirée · jeudi 06.10 Le passé : l'histoire du pays, reflétée dans l'expérience personnelle de chacun. « Poutine » en tant que portrait collectif de la nation. Les membres du KnAM, théâtre né pendant la perestroïka, passé de la dramaturgie classique à des créations documentaires, présenteront des extraits vidéo de leurs spectacles, et en liront des passages. Elles et ils nous diront comment ils ont trouvé leur voix dans l'environnement étouffant d'une dictature qui se renforce, comment ils ont vécu l'expérience de cette résistance, créant des spectacles qui troublaient et bouleversaient les spectateurs, les amenant à réfléchir et à ne pas craindre de s'exprimer ouvertement. Deuxième soirée · 07.10 Présent et avenir : quel art aujourd'hui, dans le contexte de la guerre monstrueuse déclenchée par la Russie au centre de l'Europe ? En laissant derrière eux le théâtre qu'ils ont créé et développé depuis 36 ans, n'emportant avec eux que ce qui pouvait tenirdans une valise, les artistes doivent aujourd'hui faire face à leur désespoir et trouver la force de continuer à créer des spectacles dans cette nouvelle réalité. Le KnAM présentera des extraits de leur dernier spectacle créé en Russie, Le Bonheur, et de leur spectacle en préparation ici, en France, Nous ne sommes plus...
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Anon

    06.10.2022

    • Spectacle
    "A quoi ressemblerait la vie de deux survivants dans un monde post apocalyptique ?", Après 6 pièces magnifiques avec la compagnie Peeping Tom depuis 2009, Hunmok Jung (1978) crée "Anon" en tant que chorégraphe. Il y fusionne sa culture coréenne et son expérience occidentale.

    Lire la suite

    NL hieronder EN version below Un vieil homme à la mémoire altérée, son petit-fils handicapé et une femme au corps muté en bionique se heurtent à la visualisation et à l'espace. "Anon" est une extension du film de danse "Uragano" réalisé par Hunmok Jung en août 2021, sélectionné comme Best10 par le Dance Film Festival de Seoul et par le Festival du Film indépendant de Montréal en 2021. Après 6 pièces magnifiques avec la compagnie Peeping Tom depuis 2009, Hunmok Jung (1978) crée "Anon" en tant que chorégraphe. Il y fusionne sa culture coréenne et son expérience occidentale, plus précisément les hiérarchies de la société de son pays d'origine opposées à la culture européenne. ANON premiered this summer in Korea : "ANON," choreographed by Hoon Mok Jung , unfolds like a dream. There are characters and situations, but they lead to fragments and leave a strange audio-visual impression. The cube on the stage becomes a screen and builds a cinematic gaze. In addition, scenes connected by montage techniques intentionally avoid logic, creating a surreal and bizarre atmosphere. The illogicality and grotesqueness of "ANON", The resulting displeasure is intended and therefore successful. Monthly Magazine ‘Auditorium' Ok hee Jung, Dance Critic In this work, the artist's ability to bind cross sections that can be interpreted as an individual's inner angle, type of humanity and multiple aspects of modern life with inner tightness is confirmed. Hoon Mok Jung places a minimal psychological set in an abstract space and brings in characters that can be projected to all of the audience. Daily Culture Magazine ‘The Preview' Young Shin Ha, Dance Critic Peeping Tom's two choreographers each have different characteristics of serious artistic consideration and visual realization and it is encouraging that Hoon Mok can find an effort to find a compromise between the two elements. At the end of the work, the dance film "Uragano" was projected on the stage, which is also a part of Hoon Mok's intention to melt elements of video and theater as well as dance to engrave a strange and heterogeneous atmosphere on the stage. Dance Magazine ‘Dance Forum' Jung-min Shim, Dance Critic Avec Metteur en scène, chorégraphe / Director Hunmok Jung Production / Produced by JUMOK Dance Theatre Avec / Performers Jef Stevens, Gaya Bommer Yemini, Kalé Rodríguez, Brandon Lagaert, Filip Timmerman, Kenneth Rawlinson Assistante direction artistique et chorégraphie / Artistic adviser & sound operator Anna Nilsson Scénographie et création lumière / Light and set designer Amber Vandenhoeck Création sonore / Sound designer Raphaëlle Latini Accessoires / Making Props Filip Timmerman, Moniek Jacobs Photo (c) Kenneth Rawlinson Production PD Sinae Park Remerciements Special thanks to Lode Brusten, Sébastien Parizel, Clement Michaux, Tonin Bruneton, Helena Casas Résidences / Support of Residency Théâtre Marni, UP-Circus & Performing arts, PEEPING TOM studio Project by Korea Dance Abroad Sponcer by Seoul Foundation for Arts and Culture Film (in the show) Director Hunmok Jung Director of photography Kenneth Rawlinson Dance Eliana Stragapede @elianastragapede Editing Anna Nilsson, Kenneth Rawlinson Produced by Korea dance abroad, Mono tanz
    Lieu
    Théâtre Marni
    Rue de Vergnies, 25
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 639 09 80
    Réservation : +32 2 639 09 82
    info@theatremarni.com
    http://www.theatremarni.com
  • In The Middle of Nowhere - Kristien De Proost

    06.10.2022  >  07.10.2022

    • Théâtre
    Pourquoi le milieu du train est-il toujours plus rempli que ses extrémités ? Comment détermine-t-on le milieu de l'océan ? Dans In the Middle of Nowhere, Kristien De Proost et Fred Araujo s'intéressent au paradoxe du milieu : plus iels tentent d’établir où se trouve le milieu, plus tout ce qui l'entoure semble infini.

    Lire la suite

    Pourquoi le milieu du train est-il toujours plus rempli que ses extrémités ? Où vit la personne moyenne ?Comment détermine-t-on le centre de l'océan ?Quel est le centre de l'infini ? In the Middle of Nowhere est un spectacle dans lequel suivre la majorité rend la vie plus facile. Où les chansons populaires deviennent plus populaires parce qu'elles sont populaires. Au cours duquel de plus en plus de gens regardent de moins en moins de vidéos YouTube. Où iels préfèrent donner le pouvoir à ceux·celles qui leur ressemblent. Où la pensée critique est économiquement déficitaire car elle exige de la réflexion et consomme plus d'énergie qu'elle n'en rapporte. Où le milieu se perd lorsque les bords changent et que tout se met à tanguer. Kristien De Proost et Fred Araujo se concentrent sur le paradoxe du milieu : les gens veulent à la fois appartenir au groupe tout en s'en démarquant. De Proost et Araujo réfléchissent à ce thème à partir de leurs expériences respectives des deux côtés de l'Atlantique. Plus iels tentent de déterminer où se trouve le milieu, plus tout ce qui entoure ce dernier semble infini.  • On peut régulièrement voir Kristien De Proost sur les planches du Kaai  : avec le collectif de théâtre bruxellois Tristero jusqu’en 2017, puis dans All Inclusive de Julian Hetzel (2018) et dans Simon, Garfunkel, My Sister and Me (2021) qu'elle a réalisé avec Bwanga Pilipili. Frederico Araujo est un acteur et metteur en scène de théâtre qui vit et travaille au Brésil et en Belgique.
    Lieu
    Kaaistudio's
    Rue Notre-Dame du Sommeil, 81
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 201 59 59
    Réservation : +32 2 201 59 59
    info@kaaitheater.be
    http://www.kaaitheater.be