Evénements du 4 octobre 2022

  • Le procès

    20.09.2022  >  07.10.2022

    • Théâtre
    Quelqu'un avait bien dû calomnier Josef K., car un matin, sans qu'il ait rien fait de mal, il fut arrêté. Entre jeu et narration, les labyrinthes de Franz Kafka se referment sur Josef K. comme un cauchemar.

    Lire la suite

    Au matin de son trentième anniversaire, Josef K. rencontre pour la première fois un redoutable adversaire : la Loi. Sans savoir ni par qui ni pourquoi, K. est arrêté, c’est le début d’un cauchemar de procédures paradoxales au cœur d’un labyrinthe administratif sans porte de sortie. Durant une année, l’homme tente de lever le voile sur un système d’apparences vertigineux et improbable qui ne cache en réalité aucune vérité, mais bien une multitude de faux-semblants. Accusé de rien, mais jugé pour ce qu’il est, Josef K. joue au jeu le plus dangereux, celui d’accepter les règles d’une machinerie administrative et judiciaire qui n’aura de cesse de le broyer. S’emparant des dix cahiers écrits par Franz Kafka, Hélène Theunissen pose un regard neuf sur ce casse-tête tentaculaire au centre duquel les femmes prennent une place héroïque, tentant de retenir les parois qui se resserrent sur la destinée d’un Josef K. un temps arrogant puis dépassé. Une lecture du Procès oscillant entre narration et incarnation, dans laquelle les sensations troublent, la réalité échappe, l’humour et le monstrueux fusionnent pour créer une atmosphère cauchemardesque. Témoins du procès, nous sortons de l’innocence et devenons les complices de notre propre perdition face aux pouvoirs qui oppriment l’humanité.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Loin de Linden

    20.09.2022  >  07.10.2022

    • Théâtre
    Qu'est-ce que tu veux savoir ? Pose des questions, allez, vraag maar... La confrontation de deux versants belges de l’histoire, la rencontre de deux grands- mères qui s’ignoraient, et au milieu, un petit-fils.

    Lire la suite

    Deux aïeules : Eugénie, fille de garde-chasse à l’accent teinté d’un patois flamand, et Clairette, fille du général De Witte, francophone cosmopolite embourgeoisée. Depuis une brève rencontre à Linden à l’hiver 1960, leur unique consensus est qu’elles n’ont plus rien à se dire. Leur petit-fils parvient à réunir les deux aïeules, pour tenter de comprendre ce que ces deux grand-mères se sont dit, ou plutôt ne se sont pas dit, ce jour-là à Linden. Silence familial, silence de l’histoire, nous sommes en Belgique, pas de doute. Loin de Linden, c’est un bond dans le temps qui met à jour les souvenirs de guerre, les conflits linguistiques du plat pays, mais aussi la chaleur des anecdotes de quotidiens différents qui ont partagé une époque. Des récits croisés de l’intime qui s’inscrivent dans l’Histoire d’un pays et ouvrent la porte de l’universel. Et c’est là que réside l’art de Veronika Mabardi, qui par ces mille et une anecdotes savoureuses, drôles, touchantes, réussit à nous faire croire que cette famille est bien la nôtre. La reprise d’un immense succès…
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • "Le Noir te va si bien" Jean MARSAN d’après Saül O’HARA

    21.09.2022  >  09.10.2022

    • Théâtre
    Reprise d’un des plus grands triomphes comiques du répertoire, après l’immense succès de la saison passée !

    Lire la suite

    Du 21 septembre au 9 octobre 2022. "Le Noir te va si bien" de Jean MARSAN d’après Saül O’HARA. Lady Lucy Kalfayan et le colonel John Mac Lesby sont des prédateurs : chacun de son côté s’est marié de nombreuses fois, et tous les richissimes conjoints sont rapidement décédés. L’inspecteur Campbell, de Scotland Yard, las de courir après eux sans pouvoir obtenir la moindre preuve de culpabilité, s’est arrangé pour les réunir dans le manoir appartenant à la sœur de Lucie. En les présentant l’un à l’autre, il espère les faire convoler en justes noces et ainsi assister au massacre… Reprise d’un des plus grands triomphes comiques du répertoire, après l’immense succès de la saison passée ! Avec : Stéphanie MORIAU, Michel de WARZÉE, Amélie SAYE, Laurent RENARD, Hélène PHILIPPE, Bernard d’OULTREMONT, Morgane GÉRÔME et Simon WILLAME Mise en scène : Stéphanie MORIAU Décor : Francesco DELEO Création lumière / Régie : Bruno SMIT
    Lieu
    Comédie Claude Volter
    Avenue des Frères Legrain, 98
    1150 Woluwe-Saint-Pierre
    Tél : +32 2 762 09 63
    Réservation : +32 2 762 09 63
    secretariat@comedievolter.be
    http://www.comedievolter.be
  • Angles Morts |

    29.09.2022  >  08.10.2022

    • Spectacle
    Au départ de son recueil de poésie Caillasses, Joëlle Sambi décide de porter ses textes à la scène en réunissant le spoken word, la danse et la musique live dans une esthétique à la lisière du concert et du solo slam.

    Lire la suite

    Au départ de son recueil de poésie Caillasses, Joëlle Sambi décide de porter ses textes à la scène en réunissant le spoken word, la danse et la musique live dans une esthétique à la lisière du concert et du solo slam. Une plongée festive et intime sur les angles morts. Les angles morts, comme métaphores de ces parcours qui ne se trouvent représentés ni par un lieu unique, ni par une histoire unique, ni par un discours unique mais bien par la multiplicité des récits, des luttes, des espoirs, des colères et des joies.
    Lieu
    Théâtre la Balsamine
    Avenue Félix Marchal, 1
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 732 96 18
    Réservation : +32 2 735 64 68
    info@balsamine.be
    http://www.balsamine.be
  • Les Antipodes

    03.10.2022  >  09.10.2022

    • Théâtre
    le Canine Collectif et tg STAN se lancent dans une col - laboration intergénérationnelle et intercommunautaire. Comme les personnages de la pièce, les deux compagnies se rencontrent autour d’une table pour confronter leurs récits et expériences et questionner la valeur des histoires dans un monde en crise.

    Lire la suite

    « Quelle histoire va-t-on raconter demain ? » Autour d’une table, neuf scénaristes sont rassemblé·es pour trouver LA prochaine histoire à raconter. Celle qui changera la face du monde ou les rendra riches, tout simplement… Ce brainstorming ininterrompu les amène à disséquer tous les récits de la société et à puiser dans leur vie privée, en repoussant toujours plus loin les limites de leur intimité. Sous des dehors détendus, la pression qui repose sur leurs épaules est énorme. Et dehors la tempête arrive… À l’heure où chaque élément de notre vie peut être mis en scène et où nous sommes noyé·es de fictions, Les Antipodes joue avec notre perception de la réalité et questionne notre rapport à la vérité. L’autrice américaine Annie Baker pousse ses personnages à se perdre entre intimité, fictions et fantasmes. Ils sont forcés de se mettre à nu pour faire avancer l’intrigue, de se confronter à leurs souvenirs et leur morale. À travers une arène ultra-compétitive et très hiérarchisée, Les Antipodes présente une société en perte de repère où tout est potentiellement matière à exploiter. Neuf personnes s’y débattent avec pour seule arme leur vécu et leur imaginaire. Les Antipodes donne à voir un monde à la fois familier et fantastique, drôle et cruel. L’étrangeté surgit à tout moment, sous une menace extérieure qui grandit et fait glisser la pièce vers un univers plus inquiétant et fantasmagorique. L’écriture d’Annie Baker est un savoureux mélange de Tchekhov pour sa fine analyse des relations humaines et de Pinter pour son léger décalage anxiogène. Le Canine Collectif et tg STAN s’emparent de cette comédie éminemment politique qui parle avec beaucoup de lucidité du monde d’aujourd’hui.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Mes bras connaissent

    03.10.2022  >  08.10.2022

    • Théâtre
    C'est le début du printemps. Dans les sous-sols d'un opéra, Denis cherche le directeur. Des histoires se croisent. Dans une ambiance intranquille, une insatisfaction latente s’installe entre coups de sang et déclarations aventurières. Une brèche venue de l’extérieur s’agrandit. Mes bras connaissent est le quatrième volet de la série du collectif Fany Ducat consacrée à la petite société du travail.

    Lire la suite

    Après le commissariat (Les Falaises), la ferme (Luc, Corinne, Alain et Stéphane) et la maison communale (Philipot), place au monde culturel. Comme toujours chez Fany Ducat, l’hors-champ devient un espace de jeu, au même titre que le plateau se transforme en lieu de passage, de rendez-vous et donne à voir l’intime qui déborde des conversations qui se tiennent dans ces lieux – publics – du travail. Rêves, ambitions frustrées, conflits se rencontrent. Qui sont ces personnages en dehors de leur lieu de travail ? Quelles sont leurs relations ? Les sentiments et la vulnérabilité sont-ils affaire privée ? Avec une écriture drôle et incisive, des codes de jeu réalistes et minimalistes, ainsi qu’un rythme sans cesse réinventé, Fany Ducat dépeint les failles d’êtres doux et vils à la fois, entre éclats de révolte et fulgurances d’amour. Le décalage tient à l’humour et à la poésie de l’écriture d’un quotidien qui est presque le nôtre. Le réalisme se délite pour nous embarquer dans une atmosphère plus trouble.
    Lieu
    Théâtre Les Tanneurs
    Rue des Tanneurs, 75
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 512 17 84
    Réservation : +32 2 512 17 84
    info@lestanneurs.be
    http://www.lestanneurs.be
  • Visite de l’ancien Grand Hospice pour un public alpha/FLE

    03.10.2022  >  04.10.2022

    • Visites Guidées

    Lire la suite

    Dans l’ancien bâtiment ‘Pacheco’, nous nous attacherons à observer, à décrypter une architecture au service d’une fonction et d’une époque. Construit entre 1824 et 1827, le ‘Grand Hospice’ hébergeait les personnes âgées. Aujourd’hui, ce bâtiment a changé d’affectation, nous découvrirons d’autres activités, d’autres projets. Par de multiples consignes dynamiques, nous poserons notre regard sur cette architecture très sobre aux lignes régulières. Dans un esprit de pédagogie active, nous vous invitons à venir découvrir ce lieu.
    Lieu
    Grand Hospice
    Rue du Grand Hospice, 7
    1000 Bruxelles
    hospice@pali-pali.com
    http://grand-hospice.brussels
  • Dialogue entre Lola Lafon et Anne Frank

    04.10.2022

    • Divers

    Lire la suite

    Lola Lafon (La petite communiste qui ne souriait jamais, Chavirer) est la première personne autorisée à passer une nuit dans l’Annexe de la Maison d’Anne Frank. Une traversée nocturne hantée, qu’elle vient nous raconter le temps d’une soirée entrecoupée de lectures. Ma nuit au musée Connaissez-vous la collection « Ma nuit au musée » des éditions Stock ? Le principe en est simple : un auteur ou une autrice est invité.e à passer une nuit, seul.e, dans un musée. De cette aventure - insolite, mystique, angoissante, bouleversante selon les cas - naît un livre. Le 18 août 2021, Lola Lafon a été la première personne jamais autorisée à passer la nuit dans l’Annexe occupée par Anne Frank et sa famille avant leur déportation en 1944. Héroïnes sœurs « Les femmes qui peuplent les romans de Lola Lafon forment une grande famille », relevaient assez justement les Inrocks dans un portrait de la romancière singulièrement féministe. Après l’héritière Patti Hearst dans l’inventif Mercy, Mery, Patty, ou l’athlète Nadia Comaneci dans La Petite Communiste qui ne souriait jamais, c’est sur le sort d’une autre jeune femme célèbre que Lola Lafon s'est penchée le temps d’un livre atypique. De son dialogue par-delà l’Histoire avec Anne Franck, Lola Lafon tire une réflexion sur le devenir écrivain de la jeune déportée la plus célèbre de l’Histoire. La discussion sera entrecoupée de lectures du Journal d’Anne Frank et du texte de Lola Lafon. Venez écouter Lola Lafon pour sa seule rencontre en Belgique. Lola Lafon grandit en Europe de l’Est, entre Sofia et Bucarest. Elle a étudié la danse et la musique à Paris et à New York. Sa production littéraire, dénombrant six romans à ce jour, se distingue par une grande recherche formelle. La petite communiste qui ne souriait jamais (Actes Sud, 2014) a été traduit en onze langues et récompensé par une dizaine de prix dont le prix de l’Héroïne Madame Figaro, le prix de la Closerie de Lilas et le prix Étonnants Voyageurs. Abordant de façon frontale la question du consentement, Chavirer (Actes Sud, 2020) est traduit dans seize pays et a été récompensé par le prix Landerneau, le prix France Culture Télérama ainsi que le choix Goncourt de la Suisse).
    Lieu
    Passa Porta
    Rue Antoine Dansaert, 46
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 226 04 54
    info@passaporta.be
    http://www.passaporta.be
  • Faire quelque chose. (C’est le faire, non ?)

    04.10.2022  >  06.10.2022

    • Théâtre
    À la lisière du réel et de la fiction, une mosaïque humaine captivante, qui interroge magistralement notre capacité d’agir.  

    Lire la suite

    Accompagnée de son équipe, elle invente tout un monde. Dans sa dernière création, portée par son écriture si singulière, Florence Minder bâtit sous nos yeux une œuvre mouvante, où les récits se frôlent, se croisent, s’entrechoquent, pour dessiner en direct un spectacle choral, qui transporte le théâtre vers des rivages inexplorés. À la lisière du réel, la fiction se décante, brouille les frontières et agit comme un catalyseur, qui transforme la texture de nos vies, en interrogeant notre capacité d’action.   Faire quelque chose ? Dans cette mosaïque humaine captivante, iels sont tous·tes là pour ça. Sept personnages, pris·es sur le vif au moment de leur parcours où se pose la question de leur mise en mouvement. Mais quoi faire, et comment s’y prendre ? Il y a là une employée des pompes funèbres, en pleine évaluation. Un professeur mis à pied, pour avoir enseigné à ses élèves l’existence d’un organe inconnu du corps humain. Un infirmier en lutte avec sa hiérarchie. Une actrice intarissable, qui n’attend pas son entrée en scène pour s’exprimer. Carla Del Ponte, magistrate internationale, qui jette l’éponge après avoir dressé le constat de son impuissance. L'inconscient de l’autrice, explorant son devenir végétal. Et, rattrapée par le deuil de son frère, il y a Florence, dont la création, peu à peu, lui échappe joyeusement…   Que font-iels tous·tes ensemble, plongé·es dans ce surprenant décor de cailloux roses ? Peu importe, à vrai dire. Comme dans la vie, iels existent, et c’est déjà beaucoup. Pas de premier rôle, ici. Passée virtuose dans l’art de faire fi des cohérences et des linéarités, Florence Minder se dresse ici contre une volonté de tout maîtriser, qui emprisonne nos récits collectifs. Elle rend visible ce qui ne l’était pas, et invite sur scène des destins qui la traversent comme des météores, pour nous mener vers des moments de pure émotion. Drôle et tragique, aussi réjouissant que déroutant, nous sommes heureux·ses de retrouver Florence Minder pour redécouvrir ce spectacle magistral, comme un prélude au dialogue que le Varia poursuivra avec elle, au fil des saisons.   
    Lieu
    Théâtre Varia
    Rue du Sceptre, 78
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 640 82 58
    Réservation : +32 2 640 35 50
    reservation@varia.be
    http://www.varia.be