Evénements du 24 mai 2022

  • Spree

    13.05.2022  >  05.06.2022

    • Cinéma
    EUGENE KOTLYARENKO, 2020, US, DCP,ENG OND FR, 93'

    Lire la suite

    Kurt est un perdant du monde numérique : chauffeur VTC sur l'application Spree, il enchaîne les vidéos et story qui atteignent difficilement la dizaine de vues. Pour enfin augmenter son audience, il prépare une soirée spéciale : filmé dans sa voiture par plusieurs caméras diffusées en direct sur Internet, Kurt assassine tous ses passagers les uns après les autres. Nous sommes témoins de sa folie meurtrière comme un internaute spectateur du live, avec interface et commentaires. Eugene Kotlyarenko avait commencé sa carrière par deux films en capture d'écran ("0's &1's" et "Skydiver") : après des films plus classiques, il revient aux images d'Internet pour une fiction gore et moqueuse, critique de l'usage des réseaux, et fortement inspirée d'Elliot Rodger, considéré comme le premier meurtrier de la mouvance incel, Célibataires Involontaires. + Women on Tik Tok GABRIELLE STEMMER, 2020, FR, DCP, ,4'
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org
  • Il n’y aura plus de nuit

    14.05.2022  >  26.06.2022

    • Cinéma
    ÉLéONORE WEBER, 2020, BE, DCP,FR OND FR, 75'

    Lire la suite

    Les images qui prêtent leurs formes à ce film n'ont pas été filmées par la cinéaste elle-même, mais par des caméras thermiques depuis des hélicoptères militaires. La technologie dite “thermique” n'enlève rien à la froideur des images, dans lesquelles des humains sont abattus de sang-froid par des soldats les survolant depuis leurs hélicoptères. Les voix des soldats commentent en direct ces images, mais celles-ci, au lieu d'apporter un peu de chaleur humaine, sont aussi distantes par rapport à leurs actes que la distance physique qui les sépare du sol. De leur point de vue, que l'on est amené à partager, c'est comme s'il agissait d'un simple jeu vidéo. La caméra thermique de l'hélicoptère est dirigée par les mouvements de tête du soldat-pilote, et le viseur du canon-mitrailleur s'aligne à l'objectif de celle-ci. Celui qui voit est donc celui qui tue. De quoi interroger quand on apprend qu'il est difficile pour ces soldats de distinguer, à travers leurs caméras thermiques, un paysan qui porte un râteau sur l'épaule d'un combattant avec une kalachnikov. Pour ponctuer ces moments pleins de dureté, Éléonore Weber rapporte le témoignage de Pierre V., un soldat français familier de ce genre d'opérations militaires. Celui-ci, sans condamner pour autant ces pratiques, tente de prendre un certain recul sur ces images, dont ses collègues semblent manquer cruellement dans l'immédiat de leurs opérations. Espérons que ce recul qu'apporte Éléonore Weber à travers son film pourra nous faire revenir enfin sur terre ! + A Death in Mali: Requiem for Empire JON JOST, 2019, US, DCP, NO DIAL 13'
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org
  • Present. Perfect.

    15.05.2022  >  26.06.2022

    • Cinéma
    SHENGZE ZHU, 2019, UA, DCP,CMM ,124'

    Lire la suite

    En Chine, 2016 marque l'essor des livestreams avec plus de 400 millions d'usagers. En 2017, l'état central met en application une loi pour endiguer ce phénomène joyeusement incontrôlable. C'est qu'à travers ces micros chaînes de télévision, on revendique le droit d'exister et surtout, depuis les quatre coins du pays, des paroles rares s'élèvent animés du désir simple de s'exhiber et de vivre. À l'image de bon nombre des films de capture d'écrans, la réalisatrice s'est intéressée aux streamers de l'ombre, celles et ceux qui, bien que bénéficiant d'une poignée seulement de suiveurs, révèlent des pans invisibles de la vie sociale sur place. Une ouvrière textile discute de ses conditions de travail et de sa vie de jeune femme en passant des culottes à la chaîne, un danseur désynchronisé avec la musique se déhanche dans les rues les plus anonymes ou encore, par exemple, un homme nain aux membres atrophiés raconte son quotidien fait de mendicité, d'une grande maîtrise du cadre et d'une absence totale de misérabilisme. Plongée rare dans les entrailles de la Chine, "Present. Perfect." a gagné le grand prix du festival international du film de Rotterdam (IFFR) en 2019. + Artist Looking at Camera GUTHRIE LONERGAN, 2006, US, DCP, NO DIAL 3'
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org
  • Vous êtes uniques

    17.05.2022  >  25.05.2022

    • Théâtre
    Un kaléidoscope poétique entre théâtre, danse et cirque, qui interroge nos instincts grégaires et nos singularités.

    Lire la suite

    Comment, sur un navire berçant son équipage d’une tendance incontournable au besoin de trouver sa communauté, contourner le conformisme et libérer l’être singulier qui sommeille en nous ? Pouvons-nous vraiment éviter de nous laisser avaler par la masse, son poids et son confort rassurant ? À quel point sommes-nous formatés ? Vous êtes uniques se déploie comme un kaléidoscope de propositions poétiques pour faire le tour de la question de notre singularité, de son impact positif sur le groupe mais aussi des écueils du conformisme. Dans un même univers, les disciplines coexistent. Ainsi, théâtre, danse, cirque, magie, événements visuels se succèdent et s’allient pour donner à vivre un parcours ludique et festif qui nous invite à réfléchir aux automatismes qui nous habitent et peut-être même, à créer de nouvelles façons d’agir positivement sur notre quotidien et les groupes que nous intégrons. Vous êtes uniques place avec délicatesse et humour le spectateur au croisement inconfortable de ses possibilités d’individu et de son assujettissement au groupe, le doute s’insinue au fur et à mesure des constats et des formes pour finalement dévoiler ses propres facultés d’action insoupçonnées. Une promenade onirique jalonnée de questionnements profondément réels qui nous guident dans cette découverte des endroits de nous-mêmes où nous nous trahissons parfois au profit de notre instinct grégaire.
    Lieu
    Théâtre des Martyrs
    Place des Martyrs, 22
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 223 32 08
    Réservation : +32 2 223 32 08
    billetterie@theatre-martyrs.be
    http://www.theatre-martyrs.be
  • Silke Huysmans & Hannes Dereere Out of the Blue

    19.05.2022  >  25.05.2022

    • Spectacle

    Lire la suite

    Après le succès de Pleasant Island, Silke Huysmans et Hannes Dereere présentent pour cette édition la dernière partie de leur trilogie dédiée à l’exploitation minière et à notre relation à la nature. Les artistes s’intéressent cette fois à une exploitation minière d’un nouveau genre : l’extraction en eaux profondes. Au printemps 2021, trois navires se rencontrent dans une zone reculée de l’océan Pacifique. L’un d’eux appartient à la société belge de dragage Deme – GSR. À 4 kilomètres de profondeur, leur robot minier sonde les fonds marins à la recherche de terres rares. L’un des deux autres navires est celui d’une équipe internationale de biologistes marin·es qui surveille de près la manœuvre. Le troisième navire de la flotte est le Rainbow Warrior, sur lequel des activistes de Greenpeace protestent contre cette future industrie potentielle. Depuis leur petit appartement bruxellois, Silke et Hannes correspondent par satellite avec ces trois navires qui, chacun, représentent un pilier du débat public : l’industrie, la science et l’activisme. Une quête poétique menée à l’aide d’une série d’interviews et de récits dont émerge un portrait intime. Les deux artistes tentent ainsi de figer un moment charnière dans l’histoire de la planète. Peut-on sombrer encore plus bas ? Où mène cette voie creusée par l’humanité ?  anglais, néerlandais → NL, FR, EN ±1h   — Présentation : Kunstenfestivaldesarts, Beursschouwburg De et avec : Silke Huysmans & Hannes Dereere | Dramaturgie : Dries Douibi | Outside eye: Pol Heyvaert |  Mixage sonore : Lieven Dousselaere  | Technique : Korneel Coessens, Piet Depoortere, Koen Goossens et Babette Poncelet | Traduction en néerlandais et sous-titres : Marika Ingels | Traduction en français : Isabelle Grynberg Production : CAMPO | Coproduction : Kunstenfestivaldesarts, Bunker-Bunker, Ljubljana, De Brakke Grond, Noorderzon – Festival of Performing Arts and Society, Zürcher Theater Spektakel, Beursschouwburg, PACT Zollverein, Théâtre de la Ville, Festival d’Automne à Paris Résidences : KWP Kunstenwerkplaats, Pilar, Bara142 (Toestand), De Grote Post, 30CC, GC De Markten & GC Felix Sohie Remerciement spéciaux à : John Childs, Henko De Stigter, Patricia Esquete, Iason-Zois Gazis, Jolien Goossens, Matthias Haeckel, An Lambrechts, Ted Nordhaus, Maureen Penjueli, Surabhi Ranganathan, Duygu Sevilgen, Joey Tau, Saskia Van Aalst, Kris Van Nijen, Vincent Van Quickenborne et Annemiek Vink | Merci à : tous les interlocuteurs du projet et aux personnes qui ont aidé aux retranscriptions image © Silke Huysmans & Hannes Dereere www.kfda.be
    Lieu
    Beursschouwburg
    Rue Auguste Orts, 20 28
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 550 03 50
    info@beursschouwburg.be
    http://www.beursschouwburg.be
  • Out of the Blue - Silke Huysmans & Hannes Dereere

    19.05.2022  >  25.05.2022

    • Théâtre

    Lire la suite

    Après le succès de Pleasant Island au Kunstenfestivaldesarts 2019, Silke Huysmans et Hannes Dereere présentent pour cette édition la dernière partie de leur trilogie dédiée à l’exploitation minière, à la convoitise de matières premières et à notre relation toxique à la nature. Les artistes s’intéressent cette fois à une exploitation minière d’un nouveau genre : l’extraction en eaux profondes. Au printemps 2021, trois navires se rencontrent dans une zone reculée de l’océan Pacifique. L’un d’eux appartient à la société belge de dragage Deme – GSR. À 4 kilomètres de profondeur, leur robot minier sonde les fonds marins à la recherche de terres rares. L’un des deux autres navires est celui d’une équipe internationale de biologistes marin·es qui surveille de près la manœuvre. Le troisième navire de la flotte est le Rainbow Warrior, sur lequel des activistes de Greenpeace protestent contre cette future industrie potentielle. Depuis leur petit appartement bruxellois, Silke et Hannes correspondent par satellite avec ces trois navires qui, chacun, représentent un pilier du débat public : l’industrie, la science et l’activisme. Une quête poétique menée à l’aide d’une série d’interviews et de récits dont émerge un portrait intime. Les deux artistes tentent ainsi de figer un moment charnière dans l’histoire de la planète. Peut-on sombrer encore plus bas ? Où mène cette voie creusée par l’humanité ?
    Lieu
    Beursschouwburg
    Rue Auguste Orts, 20 28
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 550 03 50
    info@beursschouwburg.be
    http://www.beursschouwburg.be
  • Portraits sans paysage

    19.05.2022  >  28.05.2022

    • Théâtre
    Accueil. Deux syllabes qui sonnent comme une promesse de rencontre, d’hospitalité. Pas pour les réfugiés. Dans nos sociétés occidentales, en effet, l’accueil des exilés draine à sa suite enfermement, surveillance et absence de perspective pour les personnes déracinées.  Depuis plusieurs années, le Nimis groupe questionne les enjeux liés à la migration. En 2016, leur premier spectacle, Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu interrogeait les politiques migratoires de l’Union européenne et leurs incidences économiques. Avec Portraits sans paysage, le collectif se penche sur les dispositifs d’enfermement pour étrangers et décortique les rouages du travail humanitaire qui se déploie dans la plupart des camps du monde. Même dans les options les plus souples – comme les centres ouverts – le sort qui est réservé aux exilés implique souvent la privation de liberté. L’étranger est soustrait au regard, placé sciemment dans l’angle mort de nos démocraties. Sa gestion n’en est pour autant pas dénuée d’intérêt car l’humanitaire, non sans cynisme, est devenu un business comme un autre. Dans le but d’optimiser cette aide, de la rendre soi-disant plus efficace, des dispositifs numériques et biométriques se déploient aujourd’hui dans les camps par des sociétés qui remportent des marchés. L’humain s’efface pour faire place à la collecte de données.  Par le biais de l’investigation théâtrale, Portraits sans paysage convoquera sur scène des témoignages, des prises de paroles. Le spectacle scrutera le système de ces camps de l’intérieur en écoutant les personnes qui s’y trouvent enfermées ou qui y travaillent : des détenus, des exilés, des travailleurs sociaux, des humanitaires (ONG ou HCR), des juristes, des psychologues, des policiers, mais aussi des bénévoles, des hébergeurs…   – 21.05.2022, à la suite de la représentation Rencontre Constructeurs d’Histoires Occupations à l’Église du Béguinage, à l’ULB et la VUB : mobilisation et décisions politiques, on en est où ? Avec: Tarik Chaoui, AbdelSalam Aissaoui & Selma Benkhelifa. 25.05.2022, à la suite de la représentation Rencontre Constructeurs d’Histoires (60') Quelles formes d'hospitalité et d'accueil les personnes exilées peuvent-elles rencontrer en Belgique ? Avec: Henriette Essami-Khaullot, Coralie Vantomme & Sibylle Gioe. Modération : Marion Lory, responsable de l’action culturelle du Nimis Groupe Durée Durant la durée des représentations, exposition En parallèle au spectacle Portaits sans paysage du Nimis groupe, découvrez l’exposition qui occupe la mezzanine du Théâtre National. Cette mise en espace est à la fois un travail de mémoire, une manière de garder une trace et également de mettre en lumière la force et le courage de toutes les personnes que le collectif C.A.A.B (Collectif. Artistes. Actifs. Béguinage.) a rencontrées. Aujourd’hui, le collectif tourne son regard vers les femmes, qui de manière générale, dans la société et dans nos espaces de lutte, restent moins visibles. Silencieuses. Pour ce focus particulier, leurs oeuvres dialoguent avec des portraits intimes réalisés par la plasticienne Ninon Mazeaud durant la grève de la faim en janvier 2021 à l’Eglise du Béguinage et à l’ULB.

    Lire la suite

    Accueil. Deux syllabes qui sonnent comme une promesse de rencontre, d’hospitalité. Pas pour les réfugiés. Dans nos sociétés occidentales, en effet, l’accueil des exilés draine à sa suite enfermement, surveillance et absence de perspective pour les personnes déracinées.  Depuis plusieurs années, le Nimis groupe questionne les enjeux liés à la migration. En 2016, leur premier spectacle, Ceux que j’ai rencontrés ne m’ont peut-être pas vu interrogeait les politiques migratoires de l’Union européenne et leurs incidences économiques. Avec Portraits sans paysage, le collectif se penche sur les dispositifs d’enfermement pour étrangers et décortique les rouages du travail humanitaire qui se déploie dans la plupart des camps du monde. Même dans les options les plus souples – comme les centres ouverts – le sort qui est réservé aux exilés implique souvent la privation de liberté. L’étranger est soustrait au regard, placé sciemment dans l’angle mort de nos démocraties. Sa gestion n’en est pour autant pas dénuée d’intérêt car l’humanitaire, non sans cynisme, est devenu un business comme un autre. Dans le but d’optimiser cette aide, de la rendre soi-disant plus efficace, des dispositifs numériques et biométriques se déploient aujourd’hui dans les camps par des sociétés qui remportent des marchés. L’humain s’efface pour faire place à la collecte de données.  Par le biais de l’investigation théâtrale, Portraits sans paysage convoquera sur scène des témoignages, des prises de paroles. Le spectacle scrutera le système de ces camps de l’intérieur en écoutant les personnes qui s’y trouvent enfermées ou qui y travaillent : des détenus, des exilés, des travailleurs sociaux, des humanitaires (ONG ou HCR), des juristes, des psychologues, des policiers, mais aussi des bénévoles, des hébergeurs…   – 21.05.2022, à la suite de la représentation Rencontre Constructeurs d’Histoires Occupations à l’Église du Béguinage, à l’ULB et la VUB : mobilisation et décisions politiques, on en est où ? Avec: Tarik Chaoui, AbdelSalam Aissaoui & Selma Benkhelifa. 25.05.2022, à la suite de la représentation Rencontre Constructeurs d’Histoires (60') Quelles formes d'hospitalité et d'accueil les personnes exilées peuvent-elles rencontrer en Belgique ? Avec: Henriette Essami-Khaullot, Coralie Vantomme & Sibylle Gioe. Modération : Marion Lory, responsable de l’action culturelle du Nimis Groupe Durée Durant la durée des représentations, exposition En parallèle au spectacle Portaits sans paysage du Nimis groupe, découvrez l’exposition qui occupe la mezzanine du Théâtre National. Cette mise en espace est à la fois un travail de mémoire, une manière de garder une trace et également de mettre en lumière la force et le courage de toutes les personnes que le collectif C.A.A.B (Collectif. Artistes. Actifs. Béguinage.) a rencontrées. Aujourd’hui, le collectif tourne son regard vers les femmes, qui de manière générale, dans la société et dans nos espaces de lutte, restent moins visibles. Silencieuses. Pour ce focus particulier, leurs oeuvres dialoguent avec des portraits intimes réalisés par la plasticienne Ninon Mazeaud durant la grève de la faim en janvier 2021 à l’Eglise du Béguinage et à l’ULB.
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Big in China, Georges and the Vision Machines

    19.05.2022  >  26.06.2022

    • Cinéma
    DOMINIC GAGNON, 2020, CA, DCP,ENG OND FR, 77'

    Lire la suite

    2019, Georges est rentré en France. Ses dernières années, il les a passées en Chine dans la désormais fameuse province de Wuhan. Il y enseignait l'anglais, y vivaient de petits boulots taillés sur mesure pour les blancs et, surtout, chaque jour, il alimentait sa chaîne YouTube de vidéos comme un journal intime partagé avec celles et ceux qui ont trouvé leur chemin jusqu'à la chaîne Georges Non Stop. Au début, c'est blagues potaches et conseils consommation. Pourtant, l'amour flou s'étiole et alors qu'il se croyait héritier de l'indépassable pensée des lumières et de l'universalité de ses valeurs, Georges déchante après plusieurs années passées en Chine. Entre réflexes paranoïaques et racisme mutuel, sa situation dégringole à la défaveur d'un désamour d'Etat pour le contenu de ses vidéos. Pendant deux ans, Dominic Gagnon aura ingurgité les plus de deux mille vidéos publiées par Georges pour concevoir ce portrait détonnant d'une personnalité qui, par delà sa confusion manifeste, sera le témoin involontaire de l'extension du domaine du contrôle de tout un chacun par les technologies numériques. Et tandis que Georges narre ses déboires, on se surprend à porter le regard autour de son omniprésent visage et ainsi percevoir les paysages d'une ville de campagne chinoise en pleine mutation. + Love Goes Through the Stomach NEOZOON, 2017, DE, DCP, ,15'
    Lieu
    Cinema Nova
    Rue d'Arenberg, 3
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 24 77
    nova@nova-cinema.org
    http://www.nova-cinema.org
  • The Quest

    20.05.2022  >  28.05.2022

    • Spectacle
    À la croisée du stand-up, de l’absurde et du drame existentiel, Cédric Eeckhout épingle de manière obsessionnelle les similitudes qui unissent son destin à celui du vaste continent politique et économique ; il croise la petite et la grande histoire. Pour lui, des dates importantes de son existence correspondent étrangement à des épisodes déterminants de l’Europe Unie. Même son nom s’affiche en clin d’œil au vu de ses initiales : CE !  D’une part son histoire, comédien de 40 ans, en quête d’un amour éternel, marqué dès son plus jeune âge par la séparation de sa mère wallonne et de son père flamand. Et d’autre part, celle de l’Union européenne, dont les fondements sont aujourd’hui menacés par des montées de nationalisme et sa possible fracture. Au gré de ses interrogations intimes, le comédien s’arrête sur le morcellement de l’Europe, questionne les effets ambivalents du néolibéralisme. Et se penche sur son berceau : il est le fruit d’une rencontre entre le Nord et le Sud de la Belgique qui, au terme de 18 ans d’union, a prêté le flanc au divorce. Le sort de l’Union européenne sera-t-il plus favorable ? Se présentant tel un chevalier du XXIe siècle en armure de protection et de combat, il est accompagné dans sa quête de sa maman et de son chat Jésus. Avec eux, il est parti en Hollande, en Suède, en Hongrie… mais également en Flandre et en Wallonie, questionner nos contemporains sur ses réflexions intimes et politiques autour des thèmes de la famille et de l’Europe. Ensemble, ils ont rencontré et interrogé tantôt des personnes clé de l’avenir européen, des intellectuels, des politiciens, des artistes mais aussi de simples concitoyens européens, ou encore des membres de la famille de Cédric.   25.05.2022, à l'issue de la représentation Conversation / A chacun·e son Europe ? L’Europe traverse nos vies de part en part, mais avec une visibilité, un sens et des effets différents pour chacun·e. Le détour par la scène ou les sciences sociales offre autant de moyens de raconter tous ces récits qui entrent en résonance plus ou moins harmonieuse avec la « grande histoire » de l’intégration européenne. Avec : - Cédric Eeckhout, Acteur, auteur et metteur en scène de The Quest - François Foret, Professeur de science politique, Cevipol/Institute for European Studies à l’Université Libre de Bruxelles - Marylou Hamm, Chercheuse en science politique, Cevipol/Institute for European Studies à l’Université Libre de Bruxelles Modération par Emmanuelle Bribosia, Professeure de droit à l’Université Libre de Bruxelles Juge à la Cour Constitutionnelle de Belgique En collaboration avec les Institut d’Etudes Européennes, Université Libre de Bruxelles.   28.05.2022, à l'issue de la représentation Mercurochrome + About Us DJ set 02.06.2022 - 19:00 Projection du documentaire JO de Cédric Eeckhout Cinéma Palace

    Lire la suite

    À la croisée du stand-up, de l’absurde et du drame existentiel, Cédric Eeckhout épingle de manière obsessionnelle les similitudes qui unissent son destin à celui du vaste continent politique et économique ; il croise la petite et la grande histoire. Pour lui, des dates importantes de son existence correspondent étrangement à des épisodes déterminants de l’Europe Unie. Même son nom s’affiche en clin d’œil au vu de ses initiales : CE !  D’une part son histoire, comédien de 40 ans, en quête d’un amour éternel, marqué dès son plus jeune âge par la séparation de sa mère wallonne et de son père flamand. Et d’autre part, celle de l’Union européenne, dont les fondements sont aujourd’hui menacés par des montées de nationalisme et sa possible fracture. Au gré de ses interrogations intimes, le comédien s’arrête sur le morcellement de l’Europe, questionne les effets ambivalents du néolibéralisme. Et se penche sur son berceau : il est le fruit d’une rencontre entre le Nord et le Sud de la Belgique qui, au terme de 18 ans d’union, a prêté le flanc au divorce. Le sort de l’Union européenne sera-t-il plus favorable ? Se présentant tel un chevalier du XXIe siècle en armure de protection et de combat, il est accompagné dans sa quête de sa maman et de son chat Jésus. Avec eux, il est parti en Hollande, en Suède, en Hongrie… mais également en Flandre et en Wallonie, questionner nos contemporains sur ses réflexions intimes et politiques autour des thèmes de la famille et de l’Europe. Ensemble, ils ont rencontré et interrogé tantôt des personnes clé de l’avenir européen, des intellectuels, des politiciens, des artistes mais aussi de simples concitoyens européens, ou encore des membres de la famille de Cédric.   25.05.2022, à l'issue de la représentation Conversation / A chacun·e son Europe ? L’Europe traverse nos vies de part en part, mais avec une visibilité, un sens et des effets différents pour chacun·e. Le détour par la scène ou les sciences sociales offre autant de moyens de raconter tous ces récits qui entrent en résonance plus ou moins harmonieuse avec la « grande histoire » de l’intégration européenne. Avec : - Cédric Eeckhout, Acteur, auteur et metteur en scène de The Quest - François Foret, Professeur de science politique, Cevipol/Institute for European Studies à l’Université Libre de Bruxelles - Marylou Hamm, Chercheuse en science politique, Cevipol/Institute for European Studies à l’Université Libre de Bruxelles Modération par Emmanuelle Bribosia, Professeure de droit à l’Université Libre de Bruxelles Juge à la Cour Constitutionnelle de Belgique En collaboration avec les Institut d’Etudes Européennes, Université Libre de Bruxelles.   28.05.2022, à l'issue de la représentation Mercurochrome + About Us DJ set 02.06.2022 - 19:00 Projection du documentaire JO de Cédric Eeckhout Cinéma Palace
    Lieu
    Théâtre National Wallonie-Bruxelles
    Boulevard Emile Jacqmain, 111
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 203 53 03
    Réservation : +32 2 203 41 55
    info@theatrenational.be
    http://www.theatrenational.be
  • Mini expo Spirou à Train World

    20.05.2022  >  03.07.2022

    • Exposition
    "Spirou par Emile Bravo. Une enfance sous l'Occupation" Une exposition sensible, vivante et ludique

    Lire la suite

    Du vendredi 20 mai au dimanche 3 juillet 2022 Train World accueille l'exposition "Spirou par Emile Bravo. Une enfance sous l'Occupation" réalisée conjointement par le CHRD (Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation) et les Editions Dupuis. L'album "Spirou, L'Espoir malgré tout", partie 4/4, constitue la suite et la fin de ce passionnant roman sur la Seconde Guerre mondiale vue par les yeux de Spirou. C'est à l'occasion de la sortie de ce 4e et dernier album que cette exposition ouvre ses portes. L'accès à cette mini expo est inclus dans le ticket d'entrée à Train World.
    Lieu
    Train World
    Place Princesse Elisabeth
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 224 74 98
    info@trainworld.be
    http://www.trainworld.be