Evénements du 5 mai 2022

  • Nocturnes 2022

    21.04.2022  >  09.06.2022

    • Festival
    Tous les jeudis soir du 21 avril au 9 juin, les Nocturnes vous ouvrent les yeux sur les trésors des musées et centres d’art bruxellois.

    Lire la suite

    Tous les jeudis soir du 21 avril au 9 juin, les Nocturnes vous ouvrent les yeux sur les trésors des musées et centres d’art bruxellois. De 17h à 22h, découvrez les expositions du moment et les collections de 63 lieux insolites grâce à des visites guidées inédites, un accès aux coulisses et réserves ou des ateliers artistiques sur mesure. Pour combiner les plaisirs, les Nocturnes s’organisent toujours par quartier et proposent aussi des promenades extra-muros à la découverte de notre ville. Juste envie d’une visite libre ? Possible aussi ! Ce qu’on veut, c’est vous offrir une sortie culturelle à l’aise et sans complexe. D’ailleurs on garde tout ça au tarif avantageux de 5 € (standard), ou 2,50 € (-26 ans) par musée. Programme complet et réservations sur nocturnes.brussels à partir de fin mars. Avec le soutien de visit.brussels
    Lieu
    Divers musées de Bruxelles
    Divers musées de Bruxelles
    1000 Bruxelles
  • Hypnagogie - Robberto & Milena Atzori

    21.04.2022  >  22.05.2022

    • Exposition
    H Y P N A G O G I E est une installation immersive multi-sensorielle sur deux niveaux, composée de sculptures et de tableaux, en tissu rembourré, coloré et brodé, inspirée d'un monde onirique habité par des figures qui rappellent un jardin d'Eden, un univers habités par des personnages, des végétaux et des espèces animales imaginaires. Artistes : Robberto et Milena Atzori

    Lire la suite

    H Y P N A G O G I E est une installation immersive multi-sensorielle sur deux niveaux, composée de sculptures et de tableaux, en tissu rembourré, coloré et brodé, inspirée d'un monde onirique habité par des figures qui rappellent un jardin d'Eden, un univers habités par des personnages, des végétaux et des espèces animales imaginaires. Artistes : Robberto et Milena Atzori
    Lieu
    KULT XL Ateliers
    Rue Wiertz, 23
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 515 63 64
    culture@ixelles.brussels
    https://culture.ixelles.be/fr/kult-xl-ateliers/
  • Tuning

    21.04.2022  >  28.05.2022

    • Théâtre
    Ça va s’keter l’baraque !

    Lire la suite

    Cocorico : la Belgique est la mère-patrie du baraki. Et sachez-le, on est tous le baraki de quelqu’un. Vous-même, tenez… Mais faut-il pour autant en avoir honte ? Certes, le baraki se repère à sa voiture tunée, son sens douteux de la mode, ses goûts alimentaires favorisant la flambée du cholestérol… Mais c’est aussi, peut-être, le dernier des vrais rebelles, adressant un fier doigt d’honneur au bon goût, aux conventions, à l’esprit petit bourgeois en somme. Ce spectacle qui l’envisage avec tendresse entend laisser libre cours à la virtuosité des comédiens.
    Lieu
    TTO - Théâtre de la Toison d'Or
    Galerie de la Toison d'Or, 396
    1050 Ixelles
    Tél : +32 2 510 05 10
    Réservation : +32 2 510 05 10
    info@ttotheatre.be
    http://www.ttotheatre.be
  • L’école des femmes

    21.04.2022  >  21.05.2022

    • Théâtre

    Lire la suite

    L’occasion de retrouver Guy Pion, formidable dans le personnage de Scrooge, mais aussi dans l’Avare, Richard III ou 1984. Molière balançait déjà à son époque les vieux barbons qui abusent de leur pouvoir et de leur argent pour séduire de très jeunes filles.
    Lieu
    Théâtre Royal du Parc
    Rue de la Loi, 3
    1000 Bruxelles
    Réservation : +32 2 505 30 30
    info@theatreduparc.be
    http://www.theatreduparc.be
  • Hamlet

    21.04.2022  >  21.05.2022

    • Théâtre
    Parodie pour marionnettes, en bruxellois français.

    Lire la suite

    "Toone be or not Toone be ?" Lors de l’entrée de la Grande-Bretagne dans le Marché Commun (maintenant Union européenne), Toone VII introduit dans le répertoire des poechenelle (marionnettes) bruxelloises “La Tragédie de Hamlet, prince de Danemark”, du célèbre dramaturge anglais William Shakespeare. Avec “Macbeth”, “Othello” et “Roméo et Juliette”, “Hamlet” fait partie des oeuvres du grand William jouées à l’impasse Schuddeveld. Il s’agit bien sûr d’une parodie du drame de Hamlet par les auteurs fétiches de Toone VII : Arthur et Elisabeth Fauquez dans les décors de Raymond Goffin. Tiré d’une légende, le drame en cinq actes de l’auteur du théâtre élisabéthain est ramené en deux parties dans sa version bruxelloise. Apparu sur les remparts du château d’Elseneur au Danemark, le “spuuk” (le spectre) de Hamlet-le-Vieux apprend à son fils Hamlet, qu’il a péri assassiné par son oncle Claudius. Ce dernier lui a “sprouïté” (injecté) une bombe antimouche dans l’oreille. Il a usurpé le trône. Son forfait commis, il a épousé la veuve, la reine Gertrude, sa complice. Le spuuk dit à son fils : “Fiske, je grille mon pauvre derrière tout nu sur le feu du Purgatoire !” Et le jeune Hamlet de répondre : “Poupa, je vais te venger terriblement.” Bien que le drame se déroule à Elseneur, sombre château perdu dans les marais profonds du Danemark, Toone, fidèle à la tradition, plante les décors dans des lieux qui nous sont familiers comme le port d’Ostende avec la malle Ostende-Douvres, le cimetière d’Ixelles et la place de Brouckère. Hamlet délaisse sa fiancée Ophélie sur cet impromptu : “Les baîses, Ophélieke, c’est pour les comédies z’érotiques pas pour les tragédies cornéliennes.” Suite sur la scène.
    Lieu
    Théâtre Royal de Toone
    Rue du Marché aux Herbes - Entrée : Impasse Sainte Pétronille, 66
    1000 Bruxelles
    Tél : +32 2 511 71 37
    Réservation : +32 2 513 54 86
    woltje@skynet.be
    http://www.toone.be
  • Thomas Boivin - ’Belleville’

    23.04.2022  >  26.06.2022

    • Exposition
    Black and white analogue documentary photography

    Lire la suite

    Les photographies de Thomas Boivin à Belleville, Paris, montrent la ville à l’état organique, désordonnée. Ces images sont délibérément dépourvues des marqueurs habituels de la ville planifiée par Hausmann mais elles n'en sont pas moins belles, parfois romantiques. Belleville est issue de l'expérience vécue de Thomas Boivin, photographiant des lieux et des personnes proches de chez lui, fixant les limites du projet au quartier qu’il pouvait parcourir lentement en une journée. Belleville reflète le passage du temps, des saisons, le mouvement de l'œil du sol à l'arbre, d’une clôture à un visage. Boivin reste dans les espaces ouverts, en documentant les limites - clôtures, trottoirs, vitrines à rideaux à travers lesquelles nous ne pouvons pas voir. Il capture des moments privés dans des espaces publics, ses sujets savent qu'il est là et sont complices et confortables même s’il reste toujours une distance. Les images collectées dansent sur une ligne fine, suffisamment proche pour émouvoir, tout en évitant l'intrusion. Place de la République est un travail en cours, montré publiquement pour la première fois à la Fondation A. Contrairement à Belleville, ces portraits de la jeunesse parisienne sont pris à partir d'une position fixe, Boivin revenant encore et encore sur la même place, à une courte distance de son domicile, avec un appareil photo monté sur trépied. Comme à Belleville, ses sujets sont clairement au courant de la présence du photographe. Prises ensemble comme série, ces oeuvres soulignent l'échange entre le sujet et l'artiste et la profondeur de ce geste simple : témoigner de l’existence d’une personne en demandant de faire son portrait. Les deux projets tiennent légèrement à distance la nostalgie et la mélancolie profonde de Paris. Au contraire, en enracinant sa pratique dans son propre quartier, les images de Thomas Boivin expriment plutôt une curiosité pour son environnement immédiat, un désir d'une forme d'intimité dans l'espace public et, surtout, un souci des autres. Tristan Lund, commissaire de l’exposition.
    Lieu
    Fondation A Stichting
    Avenue Van Volxem, 304
    1190 Forest
    Tél : +32 2 502 38 78
    info@fondationastichting.be
    http://www.fondationastichting.be
  • Dark Red — Beyeler / RPS - Anne Teresa De Keersmaeker/Rosas

    23.04.2022  >  08.05.2022

    • Exposition
    Que se passe-t-il quand la chorégraphie se fait exposition ? En 2021, De Keersmaeker a été invitée par la Fondation Beyeler à créer Dark Red—Beyeler, une  installation « live » qui confronte le corps dansant à l’univers sculptural d’Auguste Rodin et de Hans Arp.

    Lire la suite

    En 2021, De Keersmaeker a été invitée par la Fondation Beyeler à créer Dark Red—Beyeler, un projet qui confronte le corps dansant à l’univers sculptural d’Auguste Rodin et de Hans Arp. Dans cette installation « live » de longue durée, les danseurs donnent vie aux sculptures. Sur le fil entre abstraction et représentation, ils créent des liens cinétiques entre des œuvres statiques. De temps à autre, un danseur joue les guides en faisant part de ses réflexions sur les sculpteurs et leurs œuvres. Que se passe-t-il quand la chorégraphie se fait exposition ? Comment l’architecture des musées s’adapte-t-elle à celle des corps ? Quels dialogues peuvent émerger de la rencontre entre la danse et les arts plastiques ? Ces questions ont été un point de départ dans le travail d'Anne Teresa De Keersmaeker depuis la fameuse exposition Work/Travail/Arbeid au Wiels en 2015 et, plus récemment, dans le cadre du projet de recherche actuel Dark Red. Aujourd’hui, avec Dark Red—Beyeler/RPS, cette performance est présentée dans les locaux de Rosas, là où les travaux de recherche pour cette création ont vu le jour. Dans Dark Red—Beyeler/RPS, le processus ci-dessus est inversé : au lieu de transposer la salle de danse dans un musée, cette fois, c’est une chorégraphie spécifiquement conçue pour un musée qui s’invite dans une salle de spectacle. Comment évolue-elle dans cet espace ? Quelles traces reste-t-il des sculptures qui l’ont inspirée ? Comment l’incarnation de l’abstraction s’exprime-t-elle en ce lieu ?
    Lieu
    Rosas
    Avenue Van Volxem, 164
    1190 Forest
    Tél : +32 2 344 55 98
    mail@rosas.be
    http://www.rosas.be
  • Le Décaméron 20.20

    26.04.2022  >  07.05.2022

    • Théâtre
    La seule chose qui soit vraie dans les histoires c'est pourquoi on les raconte.

    Lire la suite

    Et si raconter des histoires était aussi se raconter soi-même ? Et si la fiction et l'imaginaire pouvaient soigner nos maux et réparer le monde ? Et si la force des récits était essentielle à nos émotions, à nos désirs, à nos horizons ? Le Décaméron, œuvre gigantesque et généreuse, ne cesse de faire écho dans nos mémoires au plus près de notre Histoire. Boccacio y dénonce l’aliénation au religieux, la perversion du pouvoir et y revendique la liberté du désir et le droit à la jouissance terrestre. L’Infini Théâtre, toujours au plus près des êtres, choisit de livrer avec jubilation ces contes d’hier comme s’ils survenaient aujourd’hui. Ce théâtre authentique, avoue son besoin de recréer du lien et de nous emporter au cœur de nous-mêmes par une mise en jeu moderne, sans artifice qui proclame le courage des idées et l’urgence de partager la culture ! Au milieu du XIVe siècle, témoin d’une époque ravagée par la peste, le jeune florentin composait cent fables inspirées de la culture populaire, réunies dans « Le livre des dix journées » : Le Décaméron. De jeunes gens cherchent à fuir la peste, s’en « protéger » symboliquement et à se divertir du chagrin. Ils vont refaire le monde à leur façon : ils mangent, boivent, dansent, chantent et surtout se racontent des histoires. A l’ombre d'une nouvelle organisation de vie, chacun s’adonnera successivement au plaisir de conter pour retrouver le sens de l’existence. Cette œuvre généreuse et humaniste s’impose plus que jamais dans notre actualité comme une ode à la joie, au désir, à la vie et à la conscience. Le Décaméron 20.20 se compose de 10 nouvelles séparées en 2 parties. Le spectacle se présente en alternance du mardi au vendredi et dans une version plus festive les samedis.  Forces sont Reines sera jouée 26 et 28/04 et les 3 et 5/05 à 20h15  Une confession Coupe et cœur La cour et la tour La danse du coffre Avec Laurent Capelluto, Alexia Depicker, Elfée Dursen, Stéphane Fenocchi, Vincent Huertas, Georges Siatidis, et Laure Voglaire Désirs sont Rois sera jouée les 27, 29/04 et 4 et 6/05 à 20h15  Le pot de Basilic Nathan Les mille et une nuits d'Alatiel Le palefrenier  Avec Laurent Capelluto, Alexia Depicker, Elfée Dursen, Camille Léonard, Georges Siatidis, et Laure Voglaire Tarifs : 18€ prix plein 9€ tarif réduit pour les étudiants et demandeurs d’emploi Pour une expérience immersive dans la Toscane de Boccacio, les samedis 30/04 et 7/05, les 2 Parties Forces sont reines et Désirs sont rois seront jouées consécutivement à partir de 18h30 entrecoupée d’un repas gourmand. Avec : Laurent Capelluto, Alexia Depicker, Elfée Dursen, Stéphane Fenocchi, Vincent Huertas, Camille Léonard, Georges Siatidis, et Laure Voglaire Tarifs :   45 € prix plein repas compris 32 € tarif réduit pour les étudiants et demandeurs d'emploi
    Lieu
    Studio THOR
    Rue Saint-Josse, 49
    1210 Saint-Josse-Ten-Noode
    https://www.thor.be/fr/studio-residences/
  • À ce qui manque - Chloé Winkel

    26.04.2022  >  07.05.2022

    • Théâtre
    Entremêlant passé, présent et futur, réalité et fantasmes, faisant dialoguer les êtres et les choses, Chloé Winkel tente de dire la peur frénétique de l’oubli, de la solitude face à l’inéluctable et de l’enfermement.

    Lire la suite

    La pièce prend racine dans une histoire à la fois personnelle et universelle : la perte d’une grand-mère, comme première rencontre avec la mort, opérant une forme de rituel de passage à l’âge adulte. Une famille, ce tout incommensurable, se voit amputée d’un élément fédérateur, laissant la porte ouverte à l’intrusion d’un élément perturbateur et révélateur de nos peurs les plus secrètes. Comment faire face au manque, à la perte ? Partant du constat que l’individu se construit en tant que sujet d’émotions dans une communauté donnée, ici la famille : que se passe-t-il lorsque la communauté bannit ce que l’on pourrait appeler sa « fragilité » ? Quels mécanismes développe-t-on pour faire face à ses émotions, les exprimer ou au contraire les passer sous silence ? Entremêlant passé, présent et futur, réalité et fantasmes, faisant dialoguer les êtres et les choses, Chloé Winkel tente de dire la peur frénétique de l’oubli, de la solitude face à l’inéluctable et de l’enfermement. Elle témoigne ici de son besoin de raconter et de transcender une histoire intime au plateau.
    Lieu
    Théâtre Océan Nord
    Rue Vandeweyer, 63 65
    1030 Schaerbeek
    Tél : +32 2 242 96 89
    Réservation : +32 2 216 75 55
    info@oceannord.org
    http://www.oceannord.org
  • Lucy Raven - Another Dull Day

    27.04.2022  >  14.08.2022

    • Exposition
    Dans cette exposition, Lucy Raven nous propose une perspective différente sur le paysage de l'ouest des États-Unis. Elle détourne notre regard du vaste horizon vers un champ de forces et de tensions géographiques, matérielles et historiques.

    Lire la suite

    Avec Another Dull Day, Lucy Raven présente deux installations vidéos d’envergure et un nouveau projet photographique. L’ensemble explore les propriétés de la pression extrême et le changement d’état de la matière – solide, liquide, gazeux – observés respectivement sur un stand de tirs au Nouveau-Mexique et dans une centrale à béton en Idaho.
    Lieu
    Wiels - Centre d’art contemporain
    Avenue Van Volxem, 354
    1190 Forest
    Tél : +32 2 340 00 50
    welcome@wiels.org
    http://www.wiels.org